Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

Impression, soleil levant [Olivia]

Aller en bas 
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 466
Ft : Jennifer Lawrence

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 22 Juin - 11:19
Dimanche 15 novembre 1998


La salle était déserte, et même un peu poussièreuse. A cette heure-ci, la Tour Nord entière était déserte, à l’exception sans doute du professeur Trelawney, enfermée dans ses appartements, et pour qui il n’était probablement jamais trop tôt pour l’encens et le xérès. Meg, elle, avait trouvé refuge plus bas, dans la salle de Xylomancie, qui n’était guère usitée, et en tout cas, certainement pas à huit heures du matin un dimanche. En cette mi-novembre, le soleil se levait tout juste, et la lumière naturelle, diffractée par la brume écossaise qui semblait festonner les fenêtres, commençait seulement à concurrencer les quelques chandelles allumées.

Elle était venue ici particulièrement parce qu’elle aimait crapahuter dans les tours, à la recherche d’un peu de solitude pour s’entendre penser, et parce qu’elle voulait un endroit où elle pourrait s’entraîner sans être trop dérangée, ni elle-même ne gêner personne. Lors d’un précédent cours de DCFM, ils avaient appris (ou revu) le sortilège du Patronus, et elle n’y avait pas excellé. Pourtant, elle se savait capable de produire un patronus corporel, puisqu’elle l’avait fait une unique fois, en Afrique du Sud. Après les évènements du bal de Samain, elle se serait sentie rassurée si elle était capable de recommencer. Oh, bien sûr, un Patronus n’aurait pas pu faire grand-chose contre un Inferno, mais ça aurait été réconfortant de savoir qu’elle pouvait simplement le faire. Et puis, l’exercice consistait à penser à des choses agréables : il y avait plus désagréable comme entraînement.

Debout au milieu de la petite salle dont elle avait poussé quelques tables et chaises, elle ferma les yeux et chercha à se détendre. Il fallait faire un petit effort d’imagination : remplacer la grisaille floue par une cascade de soleil doré, tombant de très haut dans un ciel sans nuages, et l’odeur d’encre et de bois ciré par celle qui monte de la terre lentement réchauffée par l’astre solaire. Sentir cette même chaleur sur son visage, tentatrice et prête à brûler sa peau trop pâle si l’on s’y prélasse trop. La salle de classe était presque parfaitement silencieuse désormais, si ce n’était pour le bruit de sa propre respiration, et un léger souffle de vent qui à cette altitude, pressait contre les vitres. Meg tâcha d’imaginer plutôt le chant d’un Focifère, cette mélodie si belle qu’elle rendait fou si on l’écoutait plus de quelques minutes. En mémoire cependant, il n’y avait aucun risque que cela lui fasse du mal, et elle se laissa ravir par ses souvenirs, avant d’ouvrir lentement les yeux.

« Spero patronum ! »

Une brume argentée coula de sa baguette, se condensant en une grosse masse brillante qui refusait cependant de se définir parfaitement. Parce qu’elle savait ce qu’elle cherchait, Margaret pouvait deviner les formes d’un cheval trapu, mais c’était comme une sculpture à moitié finie qui refusait d’émerger du bloc : la masse était là, mais pas les contours. Elle la contempla quelques instants, puis laissa retomber son bras, et le patronus disparu. Il fallait qu’elle trouve un souvenir plus heureux encore. Enfin… Si elle pouvait rester ici. Curieuse, elle fit un pas vers la porte qui venait de s’entrebâiller à la périphérie de son champ de vision.


If a cat had a dowry, she would often be kissed.
©crack in time
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 79
Ft : Lili Reinhart

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Juin - 14:53
Toujours et encore la solitude, que Oli recherchait, oui une bonne petite tour c'était bien, et encore mieux la tour Nord qui, part habitude était déserte ou presque ! C'était idéal pour aller bosser ses cours et faire quelques sortilèges, et oui c'était le secret de la poufsouffle et de ses bonnes notes., elle escalada les escaliers quatre à quatre et c'est quelque peu essoufflée qu'elle arriva en haut.

C'est alors qu'elle vit de la lumière, elle était assez vive mais pas trop non plus. Fin la personne tentait de faire un patronus d'après ce qu'elle avait entendu. Et visiblement ce n'était pas encore tout à fait cela. D'un pas sûre d'elle, rassemblant tout ses souvenirs les plus beaux, les plus joyeux, elle rejoignit la ou l'occupant de la pièce et lança d'une voix forte :


- Spero Patronum !

Tout les souvenirs de l'école, de ses amis et même du faite qu'elle fera tout pour réussir la remontait à bloque ! De sa baguette sorti une grande lumière fluide, presque aveuglante et un magnifique cheval, un pur sang arabe, sorti fier comme un pan. Il était magnifique, il hennit et se cambra histoire de faire le beau avant de disparaître.

De ce faite et avec la lumière, elle reconnu l'élève qui se trouvait là. Cétait Margaret Bride... Elle avait été obligé de se servir d'un de sortilèges impardonnable sur elle. Et elle ne s'était pas reparlée depuis. Alors Oli fit le premier pas, après tout ce n'était pas de leurs fautes :


- Salut, tu as besoin d'un coup de main pour ton patronus ?


avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 466
Ft : Jennifer Lawrence

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Juin - 16:25
La porte de la salle de classe acheva de s’ouvrir grand, non pas sur une personne, mais sur un patronus. Meg recula d’un pas devant le magnifique cheval à l’allure si fière. Il était beaucoup plus haut et racé que le sien : un cheval de course, pur-sang et noble, argenté et gracieux. Il était superbe et elle ne pouvait que l’admirer. Elle fut presque déçue lorsque l’imposante bête s’évanouit comme un mirage, dévoilant…

« Olivia ? »

Jamais elle n’aurait cru que la Poufsouffle aurait un Patronus aussi… élégant ? Imposant ? Fier ? En tous les cas, pas ça. Bon, c’était vrai, elle connaissait mal sa camarade, mais les coups d’œil qu’elle lui avait jeté de loin depuis un certain cours des Carrow lui avaient donné l’impression d’une jeune fille effacée et discrète, à mille lieux du cheval cabotin qu’elle venait d’admirer. Cela la rendait curieuse de mieux la connaître, d’un coup, mais elle voyait mal comment surmonter leur passif.

« Bonjour. » Elle baissa un peu les yeux, puis se décida à relever la tête et osa un sourire. Olivia n’avait pas l’air de lui en vouloir pour ce qu’elle avait fait, à lui proposer gentiment de l’aide comme ça. Meg, elle, s’en voulait encore. Pourquoi était-ce plus facile de lancer le sortilège de l’Imperium que celui du Patronus ? Ca n’avait pas de sens.

« Je veux bien, merci. J’arrive toujours à sortir un patronus incorporel, mais je ne l’ai vu prendre sa forme définitive qu’une seule fois. » En Afrique, loin de la grisaille écossaise, et avant de connaître les Carrow. Comment est-ce que Olivia faisait ? Elle lui aurait bien demandé à quoi elle pensait avant de prononcer la formule, mais ça semblait être une question terriblement intime, encore plus à poser à quelqu’un à qui on ne savait même pas comment demander pardon.

« Ton patronus est superbe, en tout cas. Quel fier destrier ! » Quelle étrange coïncidence que leurs deux patronus soient des chevaux. Elle voulait y voir un signe qu’une réconciliation entre elles était possible.


If a cat had a dowry, she would often be kissed.
©crack in time
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 79
Ft : Lili Reinhart

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Juin - 13:59
Margaret avait l'air surprise de voir Olivia. Certes leurs passifs commun n'était pas vraiment réjouissant mais la poufssouffle ne lui en voulait pas et elle le lui montrait à sa manière. Oui elle avait utilisé le sortilège de l'imperium sur elle mais parce qu'elle n'avait pas eu le choix. Et Inversement pour elle lorsqu'elle avait été obligé d'utilisé celui du doloris...

Elle sourit à la Serdaigle pour toute réponse lorsqu'elle accepta son aide. Puis elle lui dit d'un ton amical :

- Ah je vois, tu as vraiment rassemblé tout tes meilleurs souvenirs ? Tout ce qui te motive ou qui te rends mieux ? Moi c'est comme ça que je fais, je rassemble tout, et je lance mon sortilège. Après ce n'est pas le plus facile de faire le tri dans ses souvenirs. Et puis c'est aussi une question de concentration je pense.

Puis Maggy la complimenta sur son patronus , ce qui fit doublé le sourire d'Olivia. Ça lui faisait plaisir d'être complimenter, elle s'était entraîner dur pour maîtriser ce sortilège.

- Merci Margaret c'est gentil. J'ai mis du temps pour y arriver mais je dois avouer que j'en suis fière. Toi aussi je suis persuadée que toi aussi tu va y arriver et que ton patronus sera aussi beau que le mien ! Faut juste te concentrer un peu et rassembler le meilleur de toi ! Va-y réessaie n'hésite pas !
 Dit-elle d'un regard encourageant.

Oui elle aida la serdaigle mais aurait aider n'importe qui d'autre. Cela dit, elle tentait de rompre la glace ou casser le mur qui s'était mis entre elles depuis ce qu'il s'était passé...


avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 466
Ft : Jennifer Lawrence

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Juil - 11:06
Finalement, Meg n’eut nul besoin de demander à Olivia ce à quoi elle pensait pour réussir à lancer son sortilège : celle-ci lui offrit la réponse spontanément. La Serdaigle était un peu confuse : fallait-il rassembler beaucoup de souvenirs heureux, ou au contraire faire le tri dans ceux-ci ? Un peu perplexe, elle s’adossa à l’une des tables qu’elle avait repoussée sur le côté un peu plus tôt, sans toutefois s’y asseoir franchement (un comportement qui aurait été, à ses yeux, fort peu élégant).

« Tu rassembles plusieurs souvenirs ? Je crois que j’avais plus une ambiance en tête que le souvenir d’un moment précis, mais ce n’est peut-être pas assez fort. »

Il y avait beaucoup de choses qui la motivaient et qui l’aidaient à se sentir mieux, mais elle doutait que quiconque ait jamais fait apparaître un Patronus en se concentrant sur son tricot. Au moins, la conversation avec Olivia semblait plus facile que ce à quoi elle aurait cru. Si la Poufsouffle était gênée, elle cachait bien son jeu, et lui parlait avec naturel. Son grand sourire en était presque déstabilisant.

« Mon Patronus est un cheval également, mais très différent du tien. Il t’a fallu combien de temps pour y arriver ? »

Elle n’avait vu le sien que fugitivement, mais chaque détail était resté gravé dans sa mémoire. Rencontrer pour la première fois son Patronus était un moment intime de découverte de soi. Voir ses propres espoirs prendre forme devant soi était spécial. Meg avait immédiatement aimé le cheval trapu et puissant en face d’elle, son allure solide et dure à la tâche, son expression docile, la simple masse argentée qu’il représentait, si réconfortante. Il n’avait rien de la noblesse du Patronus d’Olivia et maintenant, elle n’était pas certaine de vouloir vraiment le montrer à sa camarade, mais elle avait conscience que ce soudain manque de confiance en elle était un peu puéril. Il fallait réessayer.

Quel souvenir sélectionner ? La chute de Voldemort ! Meg avait été évacuée de l’école juste avant la bataille de Poudlard, et se tenait serrée avec d’autres élèves quand la nouvelle avait enfin été annoncée. Après ce qui leur avait semblé des heures d’attente et d’angoisse, à ignorer ce qui se passait au château, l’annonce s’était propagée d’un adolescent à l’autre comme une traînée de poudre : Harry Potter avait vaincu ! La liesse avait été générale dans le groupe où elle s’était trouvée avec sa sœur. Plus tard, viendrait le temps de pleurer les morts et de décompter les pertes, mais sur le moment, il n’y avait eu qu’une euphorie collective. Meg se concentra sur la sensation de son cœur se décrochant de soulagement dans sa poitrine, la manière dont elle avait serré trop fort les mains de Cat dans les siennes.

« Spero patronum ! »

Une nouvelle fois, la brume argentée jaillit de sa baguette pour se condenser devant elle en une forme vaguement animale, plus précise que précédemment, mais toujours incomplète. Il s’agissait clairement d’un mammifère de taille conséquente, mais à ce stade, il aurait tout aussi bien pu s’agir d’un ours. Meg le contempla, un peu déçue, avant de le laisser s’évanouir.

« Ce n’est toujours pas ça. Je crois que j’ai choisi un bon souvenir, mais qui était seulement positif par contraste avec le contexte global. Il faudrait que je trouve quelque chose de plus puissant. »


Elle aurait voulu entamer une conversation plus personnelle avec Olivia, mais ne trouvait pas encore de porte d’entrée. Elle ne pouvait pas vraiment la lancer sur la météo ou un autre sujet quelconque de soirée mondaine.


If a cat had a dowry, she would often be kissed.
©crack in time
Contenu sponsorisé
 
Impression, soleil levant [Olivia]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Soleil levant [PV]
» Au pays du Soleil Levant
» " Tableau de Claude Monet : "SOLEIL LEVANT"
» Soleil Levant
» Shopping au pays du soleil levant [Ange]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Poudlard :: Septième Étage :: La Tour Nord-
Sauter vers: