Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

L'attrapeuse attrapée [avec Damien]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 0:15
L'attrapeuse attrapée
Aujourd’hui, entraînement de Quidditch avec son équipe, Miranda est à moitié concentrée sur le vif d’or et pour cause les batteur sont un peu trop déterminés, en à peine une demi heure elle a dû éviter au moins quatre fois les cognards. Autant le dire tout de suite si ils veulent se débarrasser d’elle, pas la peine d’essayer de la décapiter. Ils sont doués certes, très doués même, mais tuer l’attrapeuse n’est pas la meilleure des tactiques pour s’entraîner à gagner un match. Elle peut signer leur victoire, si elle bat son adversaire certes mais jusqu’ici excepté Harry Potter, elle est la meilleure de sa catégorie (merci les entraînements du dimanche). Le souafle file dans sa direction, Miranda l’esquive en faisant un tonneau. Le joueur qui le lui a lancé s’excuse d’un geste de la main, la jeune fille lui jette un regard meurtrier et s’éloigne un peu pour travailler une figure qu’elle se doit de maîtriser parfaitement : la Feinte de Wronski. Elle prend de la hauteur, contourne les tribunes et tout d’un coup, plonge en piqué vers le terrain. Elle empoigne fermement le bout de son balais, elle n’a qu’une seule chance pour redresser. Miranda descend jusqu’à à peine un petit mètre du sol et remonte brutalement, de justesse. Tilban un poursuiveur brandit son pouce en l’air pour la féliciter. L’attrapeuse sourit et reprend le vif d’or en chasse. Le saligot est drôlement rapide, il contourne les joueurs avec un avantage : sa taille. La Poufsouffle change de tactique, elle prend de l’altitude, passe au dessus de son équipe et guette la balle dorée. Le soleil est avec elle, Miranda aperçoit son scintillement du côté du gardien, elle ne peut pas se mettre en travers de son chemin au risque de déranger les autres joueurs. Elle attend patiemment que le vif disparaisse sous les tribunes, c’est sa chance. Elle plonge et s’engouffre dans le petit espace qui soutiendrait les supporters en temps normal. Là dessous il faut être sacrément prudent au risque de se prendre une poutre en pleine tête. Mais Miranda est agile et réactive, elle les contourne aisément et quand il le faut, saute par dessus avant de retomber sur son balais sans trop de mal. Elle prend encore un peu de vitesse mais le vif d’or la devance en descendant encore plus bas, dans un espace beaucoup trop petit pour qu’elle y passe avec son balais…

L’attrapeuse réfléchit, il n’y a qu’un moyen de récupérer cette fichue balle. Elle passe une jambe par dessus son éclair de feu et se retrouve assise de biais sur son manche. Elle prend une profonde inspiration et se laisse tomber en arrière, soutenue par la seule force de ses cuisses. Ça passe ou ça casse comme on dit. Miranda se glisse dans le petit espace, on y voit comme dans un nid d’Acromentules là-dedans.

“Raaaah par Salazar, peste t-elle. Où est-ce que tu te cache?”

Dans cette position, respirer devient vraiment difficile. La jeune fille tend un bras devant elle, quelque chose lui effleure le doigt, elle est presque certaine que c’est une aile du Vif. A une dizaine de mètres, un mur bouche l’ouverture, si elle ne l’attrape pas tout de suite, elle est bonne pour un mois à se faire rafistoler par Pomfresh. Tout en surveillant la distance entre elle et l’obstacle Miranda se tord pour tenter de saisir la balle dorée, elle la touche mais celle-ci s’échappe presque immédiatement. Le mur se rapproche, elle n’est plus très loin. La Poufsouffle lève les yeux vers son balais, n’importe qui lui aurait dit d’abandonner mais on n’est pas une Blackwood pour rien. Dans un geste désespéré, elle retire l’une de ses jambes, elle n’est plus retenue que par la droite. Elle prend un peu d’élan, recul de quelques centimètres et s’élance. Ses doigts se referment sur le vif, elle profite de l’impulsion pour remonter sur son éclair de feu, elle frôle le mur d’une dizaine de centimètres à peine, ce n’est plus du courage à ce stade, c’est de l’inconscience. Miranda se remet à califourchon sur son balais et remonte sur le terrain où les joueurs sont à nouveau au sol. Tilban est le dernier, il trottine jusqu’à elle en souriant.

“Tu l’as eu ? demande t-il.”

Pour toute réponse, la jeune fille ouvre la main. Dans sa paume, le vif d’or s’est déjà refermé, le poursuiveur hoche la tête satisfait de voir qu’elle a réussi et le récupère.

“Toujours aussi douée hein ? Les autres équipes n’ont qu’à bien se tenir… déclare t-il en avisant le teint rougeâtre de sa partenaire. On compte aller faire un tour aux trois balais, tu viens avec nous ?

-Nan j’ai deux trois petites choses à travailler encore… répond Miranda.

-Tu devrais penser à te détendre des fois tu sais, c’est pas bon de se surmener, bonne chance !”


Et il disparaît dans les vestiaires. La Poufsouffle détache ses cheveux, elle n’est pas très à l’aise quand elle ne les sent pas sur ses épaules, c’est étrange mais ils aident à son équilibre. Elle enfourche de nouveau son balais et se laisse flotter à un bon mètre du sol, il y a encore une chose qu’elle doit maîtriser parfaitement. Elle saisit le manche à deux mains et inspire profondément. Elle y pose son pied droit pour commencer, légèrement tourné vers l’extérieur et se hisse dessus pour pouvoir faire de même avec le gauche. Jusqu’ici tout va bien elle est encore vivante. Tout doucement, Mirande pousse sur ses jambe et lève les bras en l’air pour maintenir son équilibre. Elle se redresse petit à petit jusqu’à être debout et bien droite sur son balais. Liam lui a déjà appris à faire ça mais maintenant, elle a un autre défis à relever. Elle donne une petite impulsion de son pied droit et se met en mouvement, tranquillement au départ puis de plus en plus rapidement. Comme ça elle traverse le terrain une première fois de long en large, puis une seconde et une troisième jusqu’à ce que ça devienne naturel.

Ça devrait suffir pour aujourd’hui. Miranda saute sur le gazon déjà pas mal foulé par son équipe et prend la direction des vestiaires, c’est tellement calme, il n’y a pas un chat. Elle entre et se déshabille pour aller prendre une douche, un moment très agréable et privilégié qui ne va pourtant pas tarder à tourner au cauchemar. La Poufsouffle enfile sa tenue d’étudiante et sa robe de sorcière, elle va pour sortir, pose une main sur la poignée, l’abaisse mais rien ne se passe… Elle est bloquée. D’abord surprise, Miranda pousse un peu plus fort mais elle ne bouge pas d’un millimètre. Agacée, elle tire sa baguette de sous sa cape et la brandit devant la serrure.

“Alohomora ! lance t-elle.”

Mais rien ne se passe, les vestiaires ne sont donc pas verrouillés, elle est bloquée de l’extérieur. Effectivement, même si la quatrième année ne peut pas le voir, quelqu’un a fait glisser une mal d’une bonne soixantaine de kilos devant la porte pour l’empêcher de sortir. L’adolescente tente de garder son calme, elle pousse de tout son poids contre le bois mais rien n’y fait, elle n’a pas assez de force. Au bout d’un moment, complètement démunie, la fière petite Poufsouffle cède et tambourine contre la porte.

“A L’AIIIIDE, crit-elle. VENEZ M’AIDER, JE SUIS ENFERMÉE…”
Codage par Libella sur Graphiorum



Just like fire


Dernière édition par Miranda Blackwood le Lun 25 Juin - 18:16, édité 1 fois
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 0:58
L'entrainement des Gryffondor avait eut lieu au matin. Ils s'étaient pas mal débrouillés tous ensemble. Ils avaient travaillés des formations que Ginny avait préparée depuis le début des vacances. Tous ensemble ils ressemblaient à une mini armée romaine. Formation crabe de feu, formation éruptif, etc... Damien adorait les noms qu'on donnait aux formations, ça lui permettait de mieux visualiser ce que c'était supposer donner et faire. Après les formations, Damien et Alex s'étaient fait des passes de cognards d'un bout à l'autre du terrain, les poursuiveurs s'entrainant au centre avec la contrainte des cognards. Une bonne façon de tester leurs réflexes. S'en suivit quelques exercices de force pour lesquels Damien s'avéra un vrai champion.

Puis ils étaient retourné se changer, non sans faire les cons dans le vestiaire. Une fois sortit de la, il était temps de retourner vers le château. Après quelques heures, Damien s'était rendu compte qu'il avait laissé quelque chose dans le vestiaire des garçons de Gryffondor, peut-être sous le banc.
L'africain se dirigea donc de nouveau vers le terrain de Quidditch. Il allait vers les vestiaires des Gryffondors lorsqu'il entendit quelqu'un crier à l'aide. Oh ! Chez les Poufsouffles ! Il s'y rendit donc en courant, c'était peut-être grave.

Une malle bloquait la porte. Il se mit à rire. Il faut avouer que la blague était drôle.

- Damn. Dit is snaaks !

Après s'être arrêté de rire, Damien observa la porte et la malle. Ce n'était pas bien compliqué. Il essaya de pousser la malle à mains nues. Elle bougea légèrement mais pas assez, c'était trop lourd. Il se concentra donc. C'est con, il avait oublié sa baguette dans son dortoir. Comme au bon vieux temps alors ! Il lança un sort sans baguette, comme il avait apprit à Uagadou.

La malle vola une bonne dizaine de mètres plus loin. Oups... Il ne devait plus en rester grand chose. Tant pis, il n'avait pas vu son nom sur la malle, ni celui de quelqu'un qu'il connaissait, c'était suffisant pour ne pas le tracasser outre mesure. Damien ouvrit alors la porte pour découvrir une Miranda démunie.

- T'avais plus ta baguette ? C'est con, un simple sort de répulsion aurait suffit...

Il lui adressa un petit sourire. Peut-être que Miranda ne connaissait pas encore ces sorts la ou alors qu'elle ne savait pas les utiliser. Elle était peut-être aussi douée que Damien en sortilèges, c'est à dire pas beaucoup.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 18:43
L'attrapeuse attrapée
Ace stade, il y a très peu de chance pour que quelqu’un l’entende, son équipe est partie depuis longtemps et le terrain est complètement vide. Elle n’a vraiment pas de veine sur ce coup là, elle ne sait pas qui a eu la mauvaise idée de l’enfermer ici mais une chose est sûre c’est vraiment bas d’avoir agis comme ça. Miranda soupir, la seule élève à pouvoir avoir ce genre d’idées est Alice Silver mais une petite partie d’elle espère que cette pimbêche s’est tenue à carreau pour une fois. La Poufsouffle pose son front contre la porte. Quand est le prochain entraînement ? Demain ? Après-demain ? Quelqu’un va s’apercevoir de son absence avant ça n’est-ce pas ? Que Merlin la sorte de là… Comme pour répondre à ses prières, Miranda entend des pas se diriger vers les vestiaires. Immédiatement, elle se remet à tambouriner contre le bois. Elle entend la personne s’arrêter, changer de direction pour celui des filles, elle est sauvée ! Elle se demande ce qui bloque la porte et espère que ce ne soit pas trop imposant, elle n’est pas particulièrement claustrophobe mais rester cloisonnée là-dedans remet pas mal de ses certitudes en question. Elle tend l’oreille, quelque chose racle contre le sol, ce doit être sacrément lourd pour que son sauveur ou sa sauveuse ne puisse pas le faire bouger plus que ça. Tout d’un coup, un énorme fracas la fait reculer d’un pas, qu’est-ce que c’était que ça ? La porte s’ouvre enfin sur une silhouette qui lui est drôlement familière… Miranda ouvre de grands yeux surpris.

“Damien !? S’exclame t-elle à peine consciente qu’il lui a posé une question. Qu’est-ce que tu fais ici ?”

D’accord ce n’est peut-être pas la chose à dire à la personne qui vient de lui sauver les miches mais elle n’a rien trouvé d’autre à dire. Elle prend une profonde inspiration et se ressaisit, elle tremble encore, sa vulnérabilité est un problème, elle déteste se sentir faible. Maintenant qu’elle est sortie, il ne lui reste plus qu’une chose à faire.

“On m’a enfermé ici, explique t-elle encore essoufflée. Merci d’être venu à mon secours, il faut absolument que je trouve qui a eu cette idée idiote et dangereuse, je commence à en avoir marre de ces blagues stupides…”

Il n’y a pas trente six personnes qui lui en veulent à Poudlard, quelques Serdaigles cela dit et les Serpentards, les plus attachés à la fidélité aux familles de sang pur. Tout compte fait ça fait quand même quelques élèves… Les jambes encore tremblantes, Miranda sort des vestiaires et s’assoit dans l’herbe, dire que jusqu’ici personne n’avait troublé son seul réconfort à Poudlard. Il faut vraiment qu’elle se réconcilie avec Fenn, lui au moins n’aura aucun scrupules à la défendre un peu. La Poufsouffle lève les yeux vers son sauveur honteuse.

“Désolé j’ai besoin de me remettre un peu, on sous estime trop l’impacte de la panique sur le coeur humain si tu veux mon avis…”

Elle rit plus pour dédramatiser la situation qu’autre chose.

“On dirait bien qu'on est quitte...”
Codage par Libella sur Graphiorum



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Juin - 23:23
Damien n'avait pas trouvé ça si idiot que ça, et encore moins dangereux. Si elle avait été enfermée avec une créature et s'était mise à paniquer de la même façon oui, la ça aurait été dangereux mais ce n'était pas le cas. Il n'osa cependant pas lui dire qu'il avait trouvé ça drôle et plutôt futé comme idée. Elle risquerait de mal le prendre. Pourtant, si ça lui était arrivé ç'aurait sans doute été sa première pensée "ahaha bien joué les gars." Les filles étaient peut-être différentes sur ce point la, ou alors c'était juste lui ?

- Il n'y a pas de fenêtre par laquelle t'aurais put passer dans votre vestiaire ? Ca doit puer.

Non Damien, il faut toujours penser à ce qu'on va dire avant de le dire. Ce qu'il venait de dire pourrait être très mal pris. Oups...

- Quitte de quoi ? Oh ! Tu penses toujours que tu m'as aidé dans la forêt. Pourquoi pas. De toute façon c'est pas un concours, je t'aurais rien demandé en échange.

Il haussa les épaules. Il était comme ça et puis ça aurait été mesquin de demander un service en échange. Même si elle avait demandé à l'aide elle ne lui avait jamais demandé à lui spécifiquement de venir lui ouvrir la porte, elle n'avait donc pas vraiment de dette envers lui.

- Ca va ? T'es claustrophobe ? T'es toute blanche.

Si ça se trouve elle avait la phobie des endroits clos. Dans ce cas en effet, il lui avait peut-être rendu plus service qu'il ne le pensait.

- Tu veux t'asseoir par terre pour un peu respirer tranquillement ? Si t'as un sac en papier tu peux respirer dedans, j'pense que ça aide, je l'ai vu dans un film.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Juil - 15:56
L'attrapeuse attrapée
ABeaucoup de choses passent par la tête de Miranda lorsque assise sur la pelouse elle observe la malle et son contenu éparpillés sur le terrain. Elle supporte ces blagues malveillantes depuis plus de quatre ans et si au départ elle les considérait comme ce qu’elles étaient, des farces douteuses, aujourd’hui elle n’en peut plus. Il est peut-être temps de mettre la conciliance au placard, elle a assez donné, cette fois-ci elle va leur montrer ce qu’une Blackwood est capable de faire. Elle n’aime pas les jugements de valeurs, déteste la supériorité maladive de certains pauvres d’esprit qui croient judicieux de se plier à une cause aussi idiote que leurs actes. Et le regard des autres sur ses réactions l’exaspère, il n’y a jamais de bonne façon de répondre à ces imbéciles, il est temps d’arrêter d’être gentille. Miranda ne supporte plus d’être considérée comme la victime, comme la traître, la pauvre fille confuse en pleine crise d’adolescence qui ne réalise pas sa chance. C’est terminé, à partir d’aujourd’hui elle compte bien assumer fièrement ses idéaux et faire jouer sa baguette, si les autres en ont le droit alors pourquoi pas elle ? Elle sait que Damien a trouvé la blague amusante, elle n’est pas sourde, elle l’a entendu rire derrière la porte. C’est fatiguant de se battre contre l’injustice alors que son entourage en rigole comme si c’était tout à fait normal de se faire harceler. Une boule dans la gorge, Miranda fait à peine attention aux réflexions du Gryffondor jusqu’à ce qu’il remarque sa pâleur.

“Je suis à bout, ce n’est pas la première fois qu’on me fait ce genre de farce, tout ça pour avoir choisit de ne pas suivre les préceptes des sangs purs… Explique t-elle la voix tremblante. Tu es gentil de te préoccuper de mon état, je suis plus en colère que choquée, si tu vivais ce que je vis tu serais sûrement dans le même état…”

Elle déglutit pour repousser les larmes de frustrations qui se frayent un chemin sur le bord de ses cils, quelques gouttes de pluie tombent sur ses cheveux, il ne manquait plus que ça… La petite Poufsouffle se lève, sort sa baguette et s’approche de la malle ouverte sur la pelouse. Le peu de vêtements éparpillés porte la couleur verte de Serpentard… Miranda resserre sa prise sur le manche de sa baguette, la lève tout doucement mâchoire crispée.

“Bombardia, siffle t-elle entre ses dents.”

Le coffre et le peu de son contenu restant explose brutalement, brûlant les quelques effets personnels alentours en passant. Ce n’est pas dans les habitudes de cette jeune fille toujours très fière, mais n’importe qui à sa place aurait craqué également. Que les serpents récoltent le fruit de leur malveillance, plus question de faire des concessions. Miranda tourne les talons calmement, range sa baguette sous sa robe de sorcière et rejoint Damien.

“Si tu veux me dénoncer fait le, je ne regrette absolument pas mon geste, j’en assumerais les conséquences…”
Codage par Libella sur Graphiorum



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Juil - 14:01
Damien resta perplexe. Les préceptes des sang pur ? C'était des conneries. Il avait des sang pur dans sa famille et ses amis mais aucun n'agissait de la sorte. Ce n'était pas à cause de la différence culturelle, il en avait rencontré autant en Afrique qu'en Ecosse. La famille de son père étaient des sang pur et pourtant...

- Pro sang pur, pas sang pur. Tu fais un.... comment on appelle ça ? Amalgame ?

Damien lui adressa un petit sourire qui se voulait rassurant. Elle avait en effet l'air à bout et pourtant on n'était qu'en novembre.

- Oh des réflexions j'en ai aussi. J'suis africain je te rappelle. Entre les accents exagérés et les réflexions racistes volontaires ou non j'pense que ça va.

Il haussa légèrement les épaules. Au final c'était très con de la part des autres mais il n'en était pas encore mort.

- J'me suis aussi déjà retrouvé victime d'une mauvaise blague genre insectes vivants dans mon assiette. Harrison les a mangé.

Elle lança ensuite son bombardia sur la malle plus loin, la faisant voler en éclats. Il vit alors quelques affaires vert et argent voleter avant de s'écraser au sol dans un piteux état. Miranda était donc une fille violente ? Damien n'en revenait pas, il en était un peu déçu. Si elle détruisait les affaires des autres ce n'était peut être pas si étonnant que les autres réclament justice.

- P... pourquoi t'as fait ça ? Tu veux te mettre le proprio de la malle à dos ? Le pauvre a autant été victime que toi.

Ça ne lui venait pas à l'esprit que l'auteur de la blague puisse mettre sa propre malle en danger. C' aurait été complètement stupide. Personne ne ferait ça, autant utiliser la malle de quelqu'un d'autre pour faire une farce supplémentaire. Il espérait que ce n'était pas la malle de l'un de ses amis. Les vêtements avaient de toute façon l'air d'être plus nombreux et variés que ceux de Max, c'était déjà ça.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Juil - 17:41
L'attrapeuse attrapée
"Pourquoi ? répète t-elle comme si la question était absurde. Parce que je n’en peux plus ! Parce que ça fait quatre ans que je subis les remarques acerbes de Silver et de sa troupe de serpents pleins de venin. Cette malle appartient à Doris Furmage, crois moi elle ne vaut pas beaucoup mieux, je sais que ce n’est pas elle mais étant donné qu’Alice est son ennemie jurée, elle aura tôt fait de se venger à ma place.”

Devant l’air consterné de Damien, Miranda soupir, il n’y est pour rien elle n’a aucune raison de l’agresser, il a toujours été extrêmement gentil avec elle. Et puis lui aussi subit ses origines, ils ne sont pas si différent, la petite Poufsouffle est simplement beaucoup plus proche des limites du supportable. Elle n’est pas méchante, mais pas gentille non plus, il arrive un moment où même la patience ne suffit plus, à l’image du supplice de la goutte d’eau qui tombe sur le front de sa victime inlassablement jusqu’à ce qu’elle craque. Miranda sourit tristement à Damien.

“Je sais que tu ne comprends pas, à ta place j’aurais sûrement pensé la même chose il y a 4 ans mais aujourd’hui j’ai juste besoin de me défendre, de me sentir autrement que comme le souffre-douleur de quelques sangs purs à qui mes décisions ont déplu… Ne te méprend pas je ne dis pas que TOUS les sangs purs sont à mettre dans le même sac, je dis simplement que certains sont restés attachés à des doctrines oppressives et vieux jeu, et croient bon de s’en prendre à ceux qui au contraire les trouves écoeurantes et détestables.”

Elle crache presque les derniers mots tant elle se sent en colère, c’est difficile de vivre à Poudlard dans ces conditions quand on a personne à qui se livrer véritablement.

“Je ne veux pas que tu ai des ennuis par ma faute, si on t’accuse dis simplement que c’était moi, je prend l’entière responsabilité de mes actes…”

Le crachin laisse place à  une averse, Miranda ne bouge pas, elle reste face à Damien de plus en plus trempée comme si la sensation de froid n’avait aucune importance. Et à vrai dire elle n’en a pas beaucoup. Pourtant l’eau calme ses élans de fureur. Elle coule sur ses cheveux, dans sa nuque et sous ses robes, caresse le creux de son dos et les battements de son coeur s'apaisent, on pourrait croire que la pluie ne tombe pas par hasard. Miranda lève ses grands yeux ambrés vers Damien et lui sourit puis ses nerfs lâchent et elle éclate de rire. Un rire franc qui secoue ses épaules et lui donne vite mal au ventre. Elle renifle bruyamment, elle bénit le temps pour cacher au Gryffondor les larmes qui se mêlent aux gouttes d’eau sur ses joues pâles.

“Je n’ai jamais fais une chose pareil auparavant, avoue t-elle. Je crois que la vengeance n’est pas vraiment pour moi mais pour cette fois, je me fiche bien de ce qu’il va se passer…”

Elle jette un coup d’oeil derrière elle.

“Mais quitte à me faire prendre, je préférerais que ce ne soit pas sur le lieu de l’accident si tu vois ce que je veux dire, ça te dirais de partir d’ici le plus rapidement possible ?”
Codage par Libella sur Graphiorum



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Juil - 0:14
Damien rit, d'un rire nerveux. Il n'avait pas imaginé Miranda comme ça. Désillusion totale.

- Si les insultes sont rares maintenant c'est parce que je ne les ai pas laissé passer. On a juste deux façons totalement différentes d'aborder la chose toi et moi.

Il avait l'impression d'être face à une toute autre Miranda que dans la forêt interdite. Il n'aimait pas celle qu'il voyait à présent devant elle. Elle était mesquine, utilisait les autres pour qu'ils se battent entre eux à sa place et osait encore après ça se placer comme victime. C'était le genre de caractère qu'il n'aimait décidément pas. Qu'elle soit victime effectivement d'harcèlement était une chose, et c'était très regrettable, mais qu'elle décide de se venger avec des actes aussi odieux en était une autre. Elle rentrait dans le même jeu que les personnes qu'elle critiquait. Damien espérait qu'elle ne s'en rendait tout simplement pas compte. Après tout elle était jeune et visiblement prise dans l'émotion. Avec le temps il espérait qu'elle s'assagisse et réfléchisse réellement à l'impact de ses décisions. Il devait le lui dire sinon elle resterait derrière ses oeillères.

- Je ne suis pas une balance, je ne dirais rien parce que ce n'est pas mon rôle. Mais ce que tu fais est mesquin et irrefléchit. Tu te rends compte que tu fais exactement ce que tu reproche aux autres ? Si tu veux te venger de quelqu'un fais le, mais assumes le. Surtout que si elles découvrent la supercherie tu vas encore plus morfler, elles vont s'unir pour te détruire et tu ne pourras plus dire que tu n'es pas en tord.

Il essayait de rester bienveillant envers elle. Des conneries il en avait fait et il avait apprit à les assumer, c'était au tour de Miranda d'assumer les siennes.

- Tu peux partir si tu veux, moi je veux d'abord nettoyer ça et essayer de réparer les affaires qui peuvent l'être. Ta Doris mérite peut-être qu'on se venge sur elle mais elle ne mérite pas de devoir se promener à poils dans Poudlard.

Malgré la pluie, et son incapacité à utiliser un sortilège pour ne pas se tremper - sa baguette oubliée au château - il s'agenouilla près des affaires de la serpentard, les genoux dans l'herbe mouillée et l'eau qui lui dégoulinait déjà dans les cheveux. Miss Goodkin allait encore lui faire la moral s'il attrapait un rhume mais il y avait des priorités. Il essaya de rassembler les affaires de Doris et de réparer certaines choses cassées avec la magie qui sortait directement de ses doigts. Il était plus doué en sorts de destructions et beaucoup moins en sort de soin ou de réparation, c'était donc assez laborieux.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Juil - 21:00
L'attrapeuse attrapée
Miranda perd son sourire, Damien juge bon de lui faire la morale comme si elle était responsable de toute la situation. D’abord en colère, la Poufsouffle l’observe s’agenouiller dans l’herbe poings serrés. Si il veut récupérer les affaires intactes de Doris c’est encore son problème, une petite partie d’elle est vexée de ne pas être considérée et défendue par le garçon. Non mais elles l’ont bien mérité ces bécasses, après tout ce qu’elles lui ont fait subir. Miranda tourne rageusement les talons en direction du château, peu importe ce que Damien en pense. La pluie s’abat à grosses gouttes sur son visage, ses cheveux et sa cape de sorcière mais elle ne les sent même plus, tout se mélange dans sa tête. Elle est partagée entre ses certitudes plutôt branlantes causées par la colère et le discours du Gryffondor qu’elle ne peut pas s’empêcher de ruminer. Est-elle à ce point mesquine ? Ne serait-ce que pour laisser un ami rattraper ses erreurs ? Pour une jeune femme attachée à la justice et au respect, Miranda déroge sacrément à ses valeurs. Elle réalise soudainement l’ampleur de sa bêtise, non elle n’est pas le même genre de personne qu’Alice Silver, non elle ne cautionne pas la violence et peu importe à quel point elle l’a malmenée, ce n’était pas une raison pour se venger sur quelqu’un d’autre. L’adolescente s’immobilise au milieu du terrain, elle ne peut pas laisser quelqu’un d’autre subir à sa place. Elle se retourne et revient sur ses pas rapidement, Damien est toujours sous la pluie, si il tombait malade Miranda ne pourrait pas se le pardonner. Elle s’agenouille à ses côtés et lui prend des mains les effets personnels de Doris doucement.

“Rentre au château, ordonne t-elle avec une voix beaucoup plus empreinte de gentillesse qu’il y a une dizaine de minutes. Tu as raison, je n’aurais pas dû faire une chose pareille, je vais m’en occuper rentre te mettre au chaud, je ne voudrais pas que tu te retrouves cloué au lit par ma faute. J’irais m’excuser auprès de Doris toute à l’heure et je passerais voir McGonagall pour recevoir ma punition.”

Miranda sourit à Damien, on récolte ce que l’on sème n’est-ce pas ? Elle sort sa baguette et la pointe vers la malle décomposée au sol. Un “réparo” suffit à la remettre à peu près en état, ce n’est pas le cas des vêtements, là il va falloir dédommager la propriétaire. Les cadres en revanche retrouvent rapidement leur allure d’avant la chute, tout comme les quelques bibelots victimes de la colère de la Poufsouffle. Miranda referme le coffre avec difficulté, ses doigts sont passés du blanc au rouge puis au violet, elle n’a pourtant pas l’air de réaliser que ses extrémités sont gelées.

“Wingardium Leviosa, lance la jeune femme pour rapporter la malle dans les vestiaires.”

Voilà qui est fait, maintenant il ne reste plus qu’à aller subir la colère des Serpentards et de la directrice de Poudlard… Ça ne va pas être de la tarte.
Codage par Libella sur Graphiorum



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Juil - 1:25
Damien était assit à terre, essayant de rassembler les morceaux d'un cadre qui devait surement contenir une photo de famille. Si ce n'était pas triste de voir ça dans cet état. Si ça lui arrivait à lui, si on s'en prenait à ses affaires sentimentales il pèterait surement un cable. Il était pratiquement sur de se changer en éruptif pour tout défoncer autour de lui dans un élan de colère s'il découvrait un objet d'une grande valeur sentimental détruit, Reparo ou non. Le geste était le même, un geste vile et malintentionné.
Miranda s'était déjà éloigné. Tant pis. Il n'y prêtait déjà plus attention, il était juste déçu par son attitude et même l'âge de la demoiselle ne pouvait pas pardonner un tel geste. Scott qui était plus jeune n'aurait jamais fait ça. Damien laissa par moment échapper quelques petits grognements digne d'un petit lion, littéralement. En tant que métamorphomage c'était même devenu naturel lorsqu'il laissait ses émotions prendre le dessus. Il râlait parce qu'il venait de se couper le doigt avec un morceau de verre. La pluie avait vite fait d'effacer la trace de sang qui coulait de son doigt mais il continuait de saigner.

- Kak!

Il plaqua son doigt contre sa veste, histoire d'exercer une pression sur la blessure et arrêter le saignement. Il avait l'habitude de se blesser mais ça piquait toujours autant et Damien était parfois un peu douillet, en fonction de la situation. Autant lorsqu'il ressortait d'un match de Quidditch avec l'arcade en sang, un oeil en moins et la jambe brisée il pouvait continuer à affirmer qu'il allait faire la fête, autant parfois sous le manque d'adrénaline il pouvait se plaindre qu'un maux de tête allait l'achever et qu'on allait devoir l'opérer de toute urgence parce que clairement, il devait y avoir une bestiole dans son crâne.

Miranda finit par revenir et lui prit les affaires des mains. Elle assumait en fin de compte ? Quel revirement de situation ! Damien en était ravi et ça se voyait sur son visage. Il affichait à présent un grand sourire pleine de ses dents blanches lorsque plus tôt il avait fait la gueule. De toute façon c'était déjà trop tard, il savait qu'avec cette pluie et cette température il allait déjà chopper un truc. Miss Goodkin ferait peut-être mieux de renommer sa pimentine en D. Carmichael, ça lui éviterait de perdre du temps sur la fabrication de ses étiquettes.

Damien se releva, la laissant terminer le travail. Après tout c'était à elle de rattraper ça, pas à lui. Mais il préféra rester la. Il essaya de se lancer un sort pour se sécher, comme l'avait fait l'infirmière sur lui en début d'année après le désastreux cours de potion.
Damien était persuadé que si Miranda était moins impulsive et moins facilement irritable elle s'épargnerait déjà une grande partie des attaques. Elle était visiblement trop facile à énerver, elle démarrait au quart de tour et devait surement se ridiculiser dans ses excès de colère, ce qui est toujours le cas dans des excès démesurés de colère. Damien lui devançait bien souvent ses agresseurs en se ridiculisant lui même volontairement sur le ton de l'humour. Quand on se moquait de son accent entre l'écossais et l'afrikaans, il en rajoutant encore plus, jouait sur les mots et les expressions et rendait toute compréhension impossible. Il exagérait volontairement les moqueries des autres pour leur montrer qu'il s'en moquait lui aussi et en peu de temps les fameuses moqueries avaient cessées. Damien avait beaucoup d'autodérision, peut-être un peu trop. Il ne se souciait pas toujours du regard des autres et c'était surement ce qui le sauvait la plupart du temps. A Poudlard on savait qu'il assumait de se ramener en pyjama dans la Grande Salle depuis la tour des Gryffondor, il revenait souvent complètement couvert de terre du parc et ses affaires de Quidditch terminaient souvent par la case réparation. Une vraie catastrophe ambulante.

La pluie commençait à tomber de plus en plus fort, se changeant en averse. La poisse... Damien devança Miranda et lui indiqua le vestiaire le plus proche, c'est à dire celui des Poufsouffle. Il restait cela dit dans la petite cellule entre celui des filles et celui des garçons. Il ne devait pas non plus rentrer dans la partie où ils établissaient leur stratégie sur un tableau, il était persuadé que Jon tout comme les autres capitaines mettait les stratégies et les formations sur tableau pour les montrer à son équipe. Damien n'était pas la pour espionner.

- Il vaut mieux attendre que ça se calme.

BAM ! L'orage et la foudre se joignaient à la fête.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Juil - 23:12
Miranda suit volontier Damien dans les vestiaires, le temps se gâte et malgré les apparences, elle n’aime pas particulièrement la pluie. Elle est trempée jusqu’aux os, l’eau dégouline sur son visage et ses mains. Maintenant qu’elle est calmée, la Poufsouffle réalise à quel point elle a froid.On peut difficilement faire pire comme journée. L’orage gronde, il ne doit pas être très loin d’eux, mieux vaut ne pas sortir avant qu’il ne se soit calmé, la foudre peut tomber n’importe où et là, même Pomfresh ne pourrait pas les remettre sur pieds avant un mois de convalescence. Miranda retire sa cape, elle essore ses cheveux sur le carrelage et frotte ses bras pour tenter de se réchauffer.

“Désolé de t’avoir entraîné là-dedans, dit-elle après une longue minute de silence.”

L’adolescente songe à ce que Damien vient de faire pour elle. Il aurait pu partir, retourner au château pendant qu’elle terminait de remettre les affaires de Doris en ordre mais il ne l’a pas fait. Il est ici avec elle, enfermé dans les vestiaires, mouillé et statique… Miranda ne comprend pas pourquoi. Il pourrait se transformer en souris ou en rat, gambader jusqu’à sa salle commune et la laisser là assumer ses erreurs mais non. Cette constatation lui arrache un frisson, elle ne veut pas qu’il s’en aille, il l’aide vraiment à se sentir mieux.

“Pourquoi… Pourquoi es-tu encore ici avec moi ? Finit-elle par demander rongée par la curiosité. Tu aurais pu rentrer et pourtant tu es toujours là…”

Une petite partie d’elle attend quelque chose de la réponse du Gryffondor, elle ne sait pas pourquoi mais elle aimerait qu’il lui dise qu’il est là pour elle. C’est tellement pitoyable, Miranda déteste se sentir vulnérable. Elle a honte, honte de devoir admettre que la présence de Damien lui fait un bien fou et que peut-être, sa gentillesse la touche plus qu’elle ne le laisse paraître. L’air s’alourdit considérablement autour d’eux, la jeune fille observe les flashs de lumière à travers la porte des vestiaires en priant pour que tout ça ne dure pas trop longtemps. Elle n’aime pas beaucoup les battements de son coeur qui s’affolent à chaque fois que Damien ouvre la bouche. Si il y a bien une chose que Miranda ne sait pas faire c’est affronter la vérité en face. Elle ramène ses genoux contre sa poitrine et y pose son menton.

“On dirait qu’on va rester coincés ici un moment…”



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Aoû - 17:14
Autrefois Damien était le genre de personne à courir sous la pluie en short, sans rien d'autre. Petit, sa mère lui courait après pour lui faire la morale. Elle n'avait jamais tort, il revenait souvent avec la crève. Ici il faisait trop froid pour courir sous la pluie, les bras tendus vers le ciel. Il s'était contenté de courir vers le vestiaire ce qui était déjà pas mal.

- Pourquoi… Pourquoi es-tu encore ici avec moi ? Finit-elle par demander rongée par la curiosité. Tu aurais pu rentrer et pourtant tu es toujours là…

Damien haussa les épaules.

- Ah oui c'est vrai. J'y avais pas pensé.

Ca ne lui avait pas traversé l'esprit. Il aurait effectivement put partir en un rien de temps et pourtant il était toujours la. Pourquoi ?

- Peut-être que je ne pouvais tout simplement pas te laisser seule ?

Il lui adressa un petit sourire. Damien avait déjà retiré sa veste, c'était à présent au tour de son pull. Ils étaient trempés et continuer de les porter ne risquait que d’aggraver son cas. Il aurait déjà suffisamment la crève comme ça. Il était donc à présent en chemise blanche, la chemise règlementaire à Poudlard.
Le gryffondor s'approcha ensuite de la porte pour observer l'extérieur. Effectivement, ils allaient pouvoir attendre un petit moment avant que ça ne se calme. Et il ne pouvait prévenir personne d'ici... C'était con, il espérait que personne ne l'attendait dans l'école sinon ils allaient pouvoir attendre longtemps. Il se demandait comment allait son hibou. Il n'aimait pas trop les orages, est-ce qu'il resterait une fois de plus blottit sous son lit en attendant que ça passe ? Est-ce qu'Harrison l'y rejoindrait ? Il espérait que ses deux animaux se trouvaient ensemble à ce moment la. Au pire, si Liam les voyait il savait qu'il en prendrait soin. Puis bon, ce n'était finalement qu'un petit orage, pas un déluge biblique.

Damien se tourna vers Miranda.

- Tu connaitrais pas un sort pour nous réchauffer avec ta baguette ?

Il en avait oublié son doigt en sang jusqu'à ce qu'il remarque la manche de sa chemise passer du blanc au rouge. Et merde....

- Et t'aurais pas un pansement ou un bout de tissu pour faire bandage ? J'pense que j'vais m'vider d'mon sang. Si j'meurs ma mère s'ra pas contente, elle est capable de m'priver d'aller voir les éruptifs aux prochaines vacances.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 5 Aoû - 23:19
Il n’y avait pas pensé !? Miranda ne sait pas si elle doit être flattée ou vexée… Dans un sens ça veut dire que l’idée de la quitter ne l’a pas effleuré, mais celle de rester avec elle non plus. Pour toute réponse, la Poufsouffle soupire bruyamment et plaque son front sur ses genoux. Le tonnerre gronde à l’extérieur, dire qu’elle à laissé Mr.Coconut tout seul dans son dortoir, pourvu que Pandora le trouve et ait la présence d’esprit de prendre soin de lui, au moins jusqu’à ce qu’elle rentre. La réponse soudaine de Damien lui fait lever la tête, alors il est vraiment resté pour elle ? Miranda se sent rougir, depuis quand rougit-elle ainsi ? Elle baisse les yeux en priant pour que le Gryffondor ne le voit pas, mais qu’est-ce qui cloche chez elle ? Ce n’est pourtant pas la première fois qu’on lui dit quelque chose de ce genre… Mais cette fois-ci est différente. Le sourire de Damien la désarme complètement, pour une maniaque du contrôle comme Miranda, c’est une très mauvaise nouvelle.

“Merci…” Souffle t-elle en évitant son regard.”

Le jeune homme se déshabille, la petite sorcière reste concentrée sur le bout de ses chaussures, observer un garçon se dévêtir serait franchement malpoli. Il traverse la pièce jusqu’à la porte, jette un coup d’oeil à l’extérieur et Miranda s’autorise enfin à lever les yeux. La vision d’un Damien retourné, le tissus blanc de sa chemise mouillée collée à son dos finement musclée par le Quidditch provoque en elle une réaction toute à fait inhabituelle. Son coeur s’emballe, une bouffée de chaleur l'envahit des pieds à la tête et tout d’un coup, elle se souvient que respirer est essentielle à la survie humaine. Tout ça est beaucoup trop perturbant, si elle avait été seule, Miranda se serait giflée. Damien se retourne, lui demande quelque chose mais son cerveau est trop embrumé pour réussir à le comprendre. Du moins jusqu’à ce que le froid la rappel à l’ordre.

“N...non…” Bégaye t-elle incapable d’aligner deux mots.

C’est le sang qui la fait redescendre sur terre, Miranda ne l’a pas vu se blesser, le rouge qui se répand sur la manchette de sa chemise le lui apprend. Elle ouvre de grands yeux surpris, surtout quand elle réalise que cet imbécile craint plus de ne pas voir ses éruptifs que de perdre la vie. La Poufsouffle saute sur ses pieds, elle tire sa baguette de sous sa robe de sorcière et s’approche de Damien qui, de toute évidence, provoque chez elle des réactions qu’elle ne préfère pas analyser. Miranda saisit son poignet et le soulève pour observer la blessure.

“Tu ne t’es pas loupé mais tu ne mourras pas d’une coupure.” Dit-elle en retroussant sa manche pour la préserver du sang. “Je ne pense pas que ta Mère sera en colère si c’était le cas, elle serait très triste.”

La jeune femme lève les yeux sur le Gryffondor, elle se fige un moment, observe ses yeux bruns derrière la fine barrière de ses cils si blonds qu’elle les distingue à peine. Il est tellement différent des autres élèves de cette école, sa légèreté lui fait du bien, elle pourrait passer des heures à regarder ce visage aussi sérieux que naïf… Mais elle ne le peut pas. Alors elle se racle la gorge et reporte son attention sur son doigts dont le sang s’échappe furieusement. Miranda pointe le bout de sa baguette sur la blessure.

“Episkey…” Murmure t-elle avant d’enchaîner. “Ferula”

Un bandage s’enroule immédiatement autour de l’index de Damien, la Poufsouffle lui rend sa main et recule d’un pas le plus dignement possible.

“Voilà, garde le le temps que la blessure cicatrise complètement, d’ici dix minutes tu pourras le retirer…”



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Aoû - 0:17
Damien remarqua seulement maintenant, lorsqu'il bougeait, que sa chemise lui collait au dos. Il était persuadé que ça tenait autant de la pluie et que de sa sueur. Bon, surement un peu plus de la pluie tout de même. Quand il retournera vers Poudlard il allait devoir songer à passer par la salle de bain histoire de passer sous une douche assez chaude et d'être propre pour le reste de la journée. De toute façon, vu l'état de ses vêtements, il allait devoir se changer. Bon, vu qu'il n'avait plus de cours après il n'hésitera pas à se mettre directement en pyjama, même pour redescendre du septième à la Grande Salle pour aller manger.

Miranda lui avait pris la main pour observer la fameuse blessure. Ca lui piquait encore un peu.

- Si ça s'infecte on peut en mourir. J'ai déjà entendu des histoires comme ça. Un gars s'était coupé et a choppé un truc genre tétanosaurus, il est mort maintenant. Puis chez les animaux parfois se blesser la patte ça devient fatal. Imagine que je me fasse courser par un lion. Ils s'en prennent aux blessés.

Bon, il ne risquait pas vraiment de croiser un lion par ici et une blessure au doigt ne risquait pas non plus de le ralentir.

- Oh tu connais pas ma mère. L'été dernier elle m'a envoyé au coin parce que j'étais tombé d'un baobab.

Miranda s'était arrêté un court instant dans son mouvement. Elle avait planté ses yeux dans les siens. C'était la première fois qu'elle était aussi proche de lui, il remarqua la couleur de ses yeux pour la première fois. Il était persuadé qu'elle avait des yeux noirs mais non.

- Merci.

Il inspecta le mini bandage. Ca ferait l'affaire. Un simple mouchoir aurait fait l'affaire de toute façon.

- T'inquiète, j'ai l'habitude de me couper. J'ai plein de cicatrices je te rappelle.

il lui semblait qu'il les lui avait déjà montré à leur dernière rencontré, près de la forêt interdite mais il n'était plus très sur. De toute façon, une blessure de plus ou de moins ça ne changeait plus grand chose à ce stade.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Aoû - 0:52
L’explication bancale de Damien fait beaucoup rire Miranda, mais où diable va t-il chercher tout ça ? Pourquoi est-ce qu’elle le trouve aussi adorable ? Merlin non… non… Est-ce que ce serait… C’est impossible ! La Poufsouffle perd son sourire et avec lui le peu de couleurs qui lui restaient jusque là. Tous ces symptômes elle les connais sans jamais les avoir ressentis, Olympe lui en a tellement parlé. Soudain, elle aimerait que la pluis s’arrête pour pouvoir s’enfuir en courant loin des vestiaires, loin du froid, loin de lui. Miranda pose une main sur le mur pour ne pas tomber, c’est impossible. Elle lève les yeux sur Damien un air désespéré collé sur son visage pâle. Il faut qu’elle se ressaisisse, qu’elle ne laisse rien paraître de son trouble, enfin au stade où elle en est il va plutôt falloir sauver les apparences. Elle déglutit.

“Excuse moi je ne me sens pas très bien, ce doit être le contre coup…” Ment-elle, elle s’empresse de le corriger pour l’empêcher de trop réfléchir. “Le Tétanos, on dit le Tétanos et je doute qu’il y ait des lions en Ecosse…”

Elle rit, faiblement, mince elle doit vraiment oublier ça, c’est la première fois qu’elle réalise qu’elle est… Amoureuse ? Ce mot sonne complètement absurde, même dans sa tête. De tous les garçons qui auraient pu l’attirer, pourquoi a t-il fallu que ce soit celui avec qui elle n’aura jamais aucune chance ? Cette constatation lui oppresse la poitrine. “Stop Miranda, ressaisis toi tu vaux mieux que ça !”
La Poufsouffle se détache du mur pour aller s’asseoir sur un banc.

“Ta mère a l’air sévère mais perdre son fils est différent que de le voir tomber d’un arbre…” Déclare t-elle amusée. “Si ça peut te faire plaisir, à moi ta mort me ferait de la peine !”

Et c’est peu dire ! Elle en serait absolument mortifiée.

“C’est pas parce que tu as des cicatrices partout que tu dois t’en refaire ! Rappel moi de te trouver un bon onguent pour les atténuer… Tu comptes rester debout comme ça jusqu’à la fin de l’orage ?”

C'est qu'il lui fait encore plus d'effet comme ça, si il pouvait s'asseoir elle aurait au moins une chance de regarder ailleurs...



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Aoû - 1:49
Damien jeta un coup d'oeil à Miranda. Elle était malade ? Pas étonnant avec ce froid et maintenant cette pluie.

- Ca va ?

Visiblement ça allait encore. Tétanos ! Ah oui c'est vrai, c'était ça le mot exact. Damien se mit alors à rire à sa réflexion sur les lions. Il n'y en avait pas en Ecosse ? Pas dans les zoo non plus ?

- Pourtant, demande à n'importe quel gryff, on voit un lion se promener régulièrement dans la salle commune. Parfois les première année lui grimpent sur le dos. C'est un peu chiant, ils commencent à être un peu lourd.

Damien inspecta une fois de plus l'extérieur. La pluie se calmait un tout petit peu mais il y avait encore pas mal d'orage. Le ciel s'amusait à s'éclairer à l'improviste au moindre éclair. Miranda lui révéla qu'elle serait triste s'il mourait. C'était gentil de sa part, d'autant qu'ils ne se connaissaient que depuis peu.

- Merci

Après sa remarque, il finit par bouger pour venir s'asseoir à côté d'elle. Effectivement, passer son temps à regarder par la porte n'était peut-être pas super poli. Il se tourna légèrement vers Miranda pour pouvoir encore lui parler face à face. Il lui adressa un petit sourire dont il avait le secret.

- Pas besoin d'onguent, j'aime bien mes cicatrices. Puis elles ne se voient que quand je les montre. Ca fait des souvenirs.

Il commençait à être un peu à cours d'idée de discussion. Bah... il finirait bien par trouver un moyen de passer le temps.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Aoû - 16:16
Assise sur le banc des vestiaires, Miranda observe Damien d’un oeil critique, un lion dans la salle commune de Gryffondor ? C’est absurde, même dans une école comme Poudlard mais si il le dit c’est qu’il doit y avoir un fond de vérité là-dedans. Il ne lui semble pas avoir vu un blaireau se balader chez les Poufsouffles, quoique ça aurait pu être très intéressant d’avoir une mascotte de ce genre. Bien qu’un lion ait plus de classe, de force et de prestance. Damien se décide enfin à bouger pour venir s’asseoir… À côté d’elle ? Elle ne pensait pas qu’il s’installerait sur le petit banc, son visage se réchauffe brutalement, pas encore !

“Comme tu voudras…” Souffle t-elle perturbée par le magnifique sourire qu’il lui fait, on a pas idée d’être aussi mignon.

Il faut absolument qu’elle trouve quelque chose à faire pour se distraire. Elle plonge une main dans son sac à la recherche des bavboules qu’elle a dû garder de sa dernière sortie à pré-au-lard. Quitte à devoir rester enfermé là-dedans autant qu’ils s’occupent un peu l’esprit, elle en tous cas en a bien besoin si elle ne veut pas finir pitoyablement niaise avant la fin de cette journée.

“Une partie de bavboules ça te tente ? En version améliorée ! A chaque fois que l’un de nous perd, il doit répondre à une question de son adversaire, quel qu’elle soit.” Explique t-elle en posant les billes devant elle. “Le perdant devra un service au vainqueur final !”

Miranda et Olympe ont créé cette version du célèbre jeu sorcier pendant une soirée pyjama, d’ailleurs la blonde lui doit toujours ce fameux service, mais la quatrième année le réserve pour le jour où il servira vraiment à quelque chose. Elle a beau être une Poufsouffle, ça n’en fait pas moins d’elle une opportuniste fière de l’être.

“L’idée que le grand Damien Carmichael me doive une faveur me plaît assez.” Raille t-elle le regard rieur. “Fais attention à toi je suis impitoyable en affaire...”



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Aoû - 22:12
Damien réfléchit à la proposition de Miranda. C'était une idée assez amusante. Il lui sourit avant de se lever pour chercher une craie, former un cercle plus ou moins circulaire au sol et de s'asseoir d'un côté du cercle.

- Ca n'me fait pas peur. Tu peux juste me rappeler les règles ? La dernière fois que j'avais 8 ans.

Il se souvenait malgré tout d'un cercle, ce n'était déjà pas mal. Il avait vu des élèves de première y jouer l'autre jour.

- J'ai déjà pas mal d'idées de services. Fais attention à toi, quand je commence à jouer j'aime bien gagner.

Il aurait facilement pu être mauvais perdant mais ça dépendait de comment l'autre avait gagné. Au quidditch il était du genre à aller faire la fête avec les autres même après une défaite de sa part ou de la part de l'équipe qu'il soutenait.
Il avait déjà des idées de questions à poser à Miranda et il n'était pas sur que les questions lui plairaient. Quoiqu'il en soit, s'il y avait quelque chose en plus à récolter pour la victoire ça ne pouvait être que plus amusant.

Damien invita d'un geste de la main Miranda à s'asseoir en face de lui. La lumière n'était pas particulièrement forte, d'autant qu'il faisait sombre à l'extérieur à cause des gros nuages. Mais la lumière était malgré tout assez présente, quoiqu'un peu tamisée pour le coup. Ca donnait une toute autre dimension à la scène et Damien pouvait parfaitement voir la lumière des ampoules se refléter dans les yeux sombre de Miranda. Il lui semblait qu'elle faisait un peu plus que son âge sous cet éclairage.

- Je te laisse commencer, pour me montrer un exemple.


Voila le sujet pour le lancé de dé (il faut poster la bas le lancé)
http://callofmagic.forumactif.com/t1081-lance-de-de-dam-mimi


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Aoû - 23:10
Miranda s’installe face à Damien, il prend le temps de tracer un cercle à la craie et elle en profite pour disposer neuf bavboules à l’intérieur. Elle en confie ensuite dix au Gryffondor et en garde le même nombre. La demande du jeune homme la surprend, avec des amis comme Liam c’est assez étonnant qu’il n’y joue jamais. Pas qu’elle soit une grande adepte non plus mais quand on a rien à faire, il faut bien admettre que ça passe le temps. L’ambiance est très particulière, sûrement dû au peu de lumière que diffuse les vieilles ampoules au dessus de leurs têtes.

“Alors le jeu des Bavboules n’est vraiment pas compliqué.” Déclare t-elle beaucoup trop concentrée pour se laisser troubler par le regard attentif de Damien (enfin presque). “Tu as devant toi dix Bavboules, tu ne les utiliseras pas forcément toutes, tout dépend du temps qu’il nous faut pour terminer la partie. A l’intérieur du cercle il y en a sept, le but est de parvenir à toutes les en faire sortir, celui qui en sort le plus gagne. Un point par Bavboules sorties. Mais ce qui est le plus amusant dans ce jeu, c’est que si tu te loupe et donc que la bavboule reste à l’intérieur, elle projette sur toi un liquide puant. Si tu réussi à la sortir, tu me poses une question, si tu échoues c’est à moi de te demander quelque chose.”

Elle s’interrompt pour lui laisser le temps de digérer toutes les informations qu’elle vient de lui balancer en pleine figure, au départ elle n’y comprenait rien du tout. La Poufsouffle attrape une Bavboule à côté d’elle.

“Je te montre”

Elle se concentre, pli le poignet et jette la bille avec dextérité. Elle heurte une de celles dans le cercle et l’éjecte à l’extérieur. Au moins elle ne se sera pas ridiculisée dès le premier tour. Miranda se redresse satisfaite d’elle-même, elle sourit à Damien fièrement, provoquer fait partie du jeu.

“Voilà j’ai fais sortir la Bavboule du cercle donc j’ai gagné, c’est donc à moi de te poser une question.” Déclare t-elle une lueur de malice dans ses beaux yeux ambrés. “Alors voyons… Dis moi, de quoi as-tu le plus peur ?”



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Aoû - 0:43
Damien écouta les règles. Même Scott ne jouait plus à ça depuis quelque temps et pourtant il n'avait que 12 ans. C'était un jeu pour les enfants, avant de découvrir d'autres jeux plus... sportifs. Damien qui avait tendance à vite se lasser avait du coup bien vite oublié le bavboules. Ca n'avait eut que peu d'intérêt pour lui, il avait vite préféré le lancé de haches boomerang, chose que sa mère désapprouvait encore totalement, ou celui qui consistait à faire tomber les autres de leur balai. Il ne se souvenait jamais du nom exacte qu'ils lui avait donné en le créant.

Miranda joua en première et réussi son coup. Tant mieux pour elle, tant pis pour lui. Dans un sens il était content qu'elle soit la première à gagner, du coup il avait un exemple du genre de questions qu'il était autorisé à lui poser. Ca restait soft et ce n'était pas plus mal. Il ne connaissait pas encore assez Miranda pour oser lui poser des questions embarassantes comme il aurait facilement pu le faire avec ses potes.

- Je suis claustrophobe, je déteste être dans un endroit fermé et dans un petit espace. Quand ça arrive je perds un peu mes moyens et je ne résonne plus de la même façon. Mais j'arrive à aller contre en me changeant en petit animal, ça aide à voir plus grand.

Il parlait sans doute un peu trop mais c'était bien le genre de réponse qu'elle attendait, non ?
Ce fut ensuite à son tour. Damien se concentra, sortant le bout de sa langue de sa bouche et lança à son tour la bille.

- Gung-ho !

Il avait gagné et tendait les bras vers le ciel en accompagnant son cri de victoire. Lorsqu'il jouait il était à fond dans la compétition, fût-ce la plus jolie fille du monde devant lui.

- A mon tour de te poser une question.... Hmmm.... Je sais ! Est-ce que tu as un doudou ?


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Aoû - 12:14
Alors comme ça Damien est claustrophobe, c’est bon à savoir, Miranda le note dans un petit coin de son esprit. C’est une peur tout à fait rationnelle, elle-même n’est pas super à l’aise dans les endroits clos, c’est angoissant d’être incapable de sortir de quelque part. Elle hoche la tête et lui sourit, ça y est elle redevient gaga… Son petit cri de victoire ne fait qu’empirer son état, pourquoi diable a t-elle autant envie de l’entendre rire, discourir sur les sujets qui lui sont propres et rêvasser ? Alors c’est ça être amoureuse ? Devenir niaise à souhait ? Olympe ne lui a pas parlé de cette facette de la chose. Damien lui pose une question à son tour, Miranda fronce le nez un peu honteuse de devoir l’admettre.

“Oui, un hippogriffe en peluche…” Avoue t-elle. “Si tu le répète à quelqu’un je te balance aux acromentules !”

Le petit sourire qui étire le coin de ses lèvres trahit la pitoyabilité de sa menace qu’elle ne compte bien entendu pas mettre à exécution. Elle soupire bruyamment pour se donner une contenance et lance une bavboule. Une nouvelle fois, Miranda éjecte l’une d’elle à l’extérieur du cercle, comme quoi ses parties avec les filles commencent à payer.

“Wouh !” S’exclame t-elle en se dandinant sur le sol victorieusement.

La Poufsouffle lève les yeux au ciel songeuse, qu’elle question elle pourrait bien poser à Damien ? Il est temps de fouiller un peu plus du côté des choses inavouables. Elle plonge son regard taquin dans celui du Gryffondor.

“Quelle est ta plus grande honte ? Ça peut être un souvenir, un complexe, un fantasme… Je veux savoir ce qui te gêne le plus !”

Ça promet d’être intéressant, Miranda veut savoir quelque chose dont son entourage n’est peut-être pas au courant. C’est comme ça que se créent les liens n’est-ce pas ? Espérons.



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Aoû - 22:09
Damien esquissa un petit sourire moqueur lorsqu'elle lui avoua avoir un doudou. De toute façon il s'en moquait bien, il ne voyait pas vraiment où était le soucis d'avoir encore un doudou à 14 ans.
Lui balancer des acromentules ? Damien éclata de rire. Elle pensait que c'était une menace ? L'africain avait pourtant déjà prouvé qu'il pouvait facilement se laisser bouffer un bras par une acromentule. Il adorait ces créatures, peu importe leur taille. Il préférait cela dit laisser s'approcher celles qui ne le dépassaient pas encore.

Ce fut au tour de Miranda de jouer et elle réussi une fois de plus son coup. Damien adopta une petite mine boudeuse. Bon, de toute façon il n'était pas très doué pour poser des questions.

- Hmmm... Faut que je réfléchisse.

Damien était du genre à pas mal assumer ce qui pourrait lui faire honte. Est-ce que sa dernière entrevue avec Poppy pourrait entrer dans les sujets qui lui faisaient honte ? Non... en y repensant il trouvait ça plutôt dérangeant, pas forcément honteux. Avoir perdu son pantalon en plein cours de vol à Uagadou ? Non plus, il avait trouvé ça plus confortable de le faire en caleçon. Alors quoi... Il devait bien y avoir quelque chose qui pouvait entrer dans cette catégorie.

- Peut-être la fois où je me suis changé en femme adulte parce qu'il y avait des réductions pour elles sur les alcools dans un bar un soir ? J'm'y suis fait draguer par un vieux pervers qui a passé sa soirée à m'offrir à boire. Après il m'a suivi en me traitant d'allumeuse et de pute. On était tout les deux torchés alors j'lui ai envoyé mon poing dans la gueule en reprenant mon apparence. En y repensant c'était plutôt amusant.... 'fin pas tout mais la fin c'était fun.

Il ne l'avait raconté à personne, surtout parce que personne ne lui avait posé la question.

Ce fut au tour de Damien de jouer. Et bam ! Une nouvelle bille hors du cercle. 2 partout.

- C'est à moi de te poser une question !!! Alors... Quels noms donnerais-tu as tes enfants ?


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Aoû - 23:16
Miranda éclate de rire à la révélation de Damien, un vrai rire, le genre que peu de personne à Poudlard ont eu l’honneur d’entendre. Celui qui fait pleurer les yeux et qui donne mal au ventre. N’importe qui à sa place aurait eu cette réaction, elle n’oubliera pas cette anecdote. Elle essuie ses joues d’un revers de manche et renifle sans aucune élégance. La Poufsouffle n’est pas exactement ce qu’on pourrait appeler un modèle d’élégance, plutôt un modèle de désintéressement totale. Miranda sourit à Damien, tellement franchement que deux petites fossettes creusent ses joues. Voir ses yeux pétiller à ce point est très rare, un autre garçon aurait sûrement déjà tout compris mais pas lui, lui est différent. Elle ne regrette pas de lui avoir posé cette question, elle pince les lèvres et fronce les sourcils pleine de compassion.

“Je suis désolé ce devait être… Plutôt dérangeant…” Suppose t-elle en refoulant un nouveau fou rire.

Damien lance sa bavboule, une nouvelle victoire, c’est qu’il est bon à ce jeu le Gryffondor ! Miranda soupire résignée, à son tour d’y passer. De toutes les questions que le jeune homme aurait pu lui poser, elle ne s’attendait pas mais alors pas du tout à celle-ci. L’adolescente hausse les sourcils surprise, elle-même ne s’est jamais demandée comment elle appellerait ses enfants si tant est qu’elle en ait un jour. Soudain, elle dizaine d’année dans le futur au bras de Damien, un petit garçon au yeux bruns et aux cheveux frivoles debout entre eux. Cette vision la fait immédiatement rougir, elle baisse les yeux en espérant pouvoir le cacher à son partenaire de jeu.

“J’...J’en sais trop rien je n’ai jamais pris le temps d’y penser…” Répond t-elle la voix légèrement tremblotante, elle lève la tête mais ne croise pas le regard de Damien pour autant. “Pour s’imaginer avec des enfants il faut déjà avoir quelqu’un dans sa vie, je ne suis pas le genre de filles pour qui les garçons se bousculent.”

Elle soupire et fixe le plafond songeuse.

“Mais pour un garçon le prénom Andrew me plairait beaucoup, je l’ai toujours trouvé joli. Et pour une fille, Magnolia irait bien…”

Miranda s’empresse de relancer une bavboule pour fuir cette question qui stimule un peu trop son imaginaire. Elle la jette et… Elle rate son cou. Mince on dirait que Damien a vraiment réussi à lui faire perdre ses moyens. Le jet de liquide nauséabonde la fait gémir d’indignation, elle lève ses deux mains devant elle et tourne la tête pour l’éviter. Ça aura calmer ses ardeurs, elle fronce le nez dans une moue boudeuse absolument adorable. Elle se retourne pour faire face au Gryffondor.

“Bon vas-y pose moi une autre question…”



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Aoû - 0:38
Pourquoi est-ce qu'elle rigolait ? Il venait de lui raconter qu'il avait été victime de harcèlement sexuel. Peut-être avait-elle du mal à imaginer que c'était possible. Ce jour la il avait quand même pas mal flippé. S'il s'était retrouvé face à quelqu'un de plus fort que lui il aurait put très mal finir.

La question qu'il lui avait posé semblait l'embarrasser. Il ne comprenait pas trop pourquoi, c'était une question banale comme une autre. Il lui semblait que les filles en parlaient parfois entre elles. De toute façon c'est elle qui avait voulu jouer à ça et si elle ne voulait pas répondre à une question elle était libre de refuser, Damien ne l'y forcerait pas.
Il n'aimait pas trop le prénom Magnolia, il trouvait toujours que les noms de fleur en dehors des classiques Rose etc... sonnaient très... gogo danseuse, tout comme les prénoms issus de pierres précieuses comme Ruby, Saphir et compagnie.

Miranda avait raté son coup, Damien avait donc droit à une question supplémentaire. Chouette ! Il réfléchit pour trouver quelque chose d'un peu moins embarrassant pour elle.

- Quel est le surnom le plus ridicule qu'on t'ai donné ? Je parle des surnoms affectifs, pas des insultes.

Connasse n'était donc pas valable comme réponse. Tandis qu'elle répondait, pour gagner un peu de temps, il lança à son tour la bille et rata. Miranda allait donc lui poser à son tour une question.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 128
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Aoû - 20:07
“Chouquette, répond Miranda faussement honteuse. Il paraît que ce sont des gâteaux moldus, ma grand-mère s’est mise à m’appeler comme ça quand Fenn est arrivé au manoir, il en a parlé un jour en grimaçant devant une tarte à la mélasse et depuis, Nona ne cesse de me surnommer chouquette…”

C’est assez ridicule, surtout venant d’une sorcière de sang pur d’un âge avancé. Depuis le temps elle l’adolescente s’est faite à leurs excentricitées, à vrai dire elles lui plaisent même maintenant qu’elle a dépassé les préjugés inculqués par son père. Il faudra qu’elle goûte les chouquettes, après tout si Fenn en parle autant c’est que ce doit être bon. Damien lance sa bavboule, échec ! Son honneur est sauf ! Qu’est-ce qu’elle pourrait bien lui demander ? Quelque chose de croustillant… Sur lequel elle pourra débattre avec Olympe, remarquez il ne faut pas grand chose pour débattre avec elle mais pour une fois il y aura un sujet intéressant. Miranda se mordille la lèvre inférieure songeuse et plisse ses beaux yeux ambrés rendus noirs par la pénombre.

“De quoi parlent les garçons dans leurs dortoir ? Et principalement de quoi tu parles toi avec tes colocataires ?”

Elle meurt d’envie de le savoir, de regarder par le trou de la serrure des secrets des hommes, de s’amuser à extrapoler avec ses amies sur le pourquoi du comment. Surtout, elle veut connaître les habitude de Damien, une partie d’elle craint qu’il ne parle des filles, de ses conquêtes si tant est qu’il y en est. La Poufsouffle est partagée, elle se sent autant désireuse d’apprendre des choses que terrifiée à l’idée de ruiner ses espoirs. L’amour fait mal, c’est vrai, mais sa part de mystère entretient le rêve, fait de l’adverbe “peut-être” une constante dans la relation avec l’autre. Alors oui Miranda souffre de son amour pour Damien mais en même temps, elle ne veut pas le détruire parce que ce serait encore pire.
Elle attrape une bavboule et la lance à l’intérieur du cercle : Nouvel échec !
La jeune fille évite le jet nauséabonde maladroitement et fronce le nez de dégoût, à son tour de passer à la casserole.



Just like fire
Contenu sponsorisé
 
L'attrapeuse attrapée [avec Damien]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Les Éxtérieurs :: Le Parc :: Terrain de Quidditch-
Sauter vers: