Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

[CLOS]La vie est une ivresse continuelle : le plaisir passe, le mal de tête reste [Ian]

Aller en bas 
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 2001
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Sep - 21:08
Citation :
3 Decembre 1998

Hic ?Vous connaissez ce fameux dicton qui dit que parfois vaut mieux resté coucher ? Quoi que je sais même pas si c'est un vrai dicton, c'est moldu ça j'en suis sur. Je sais que mon grand père le disait souvent que mamie commençait a lui casser les pieds a vouloir dansé. Bref quoi qu'il en soit aujourd'hui est un mauvais jour...Et franchement je commence à en avoir ma claque des mauvais jours.

Les cours ? UN FIASCO ! Ma dernière escapade a fait que j'ai pris une belle retenue dans les serres, bon ça encore la retenue c'est pas la première ça sera pas la dernière, donc je gère. Mais le reste...Seth et Becca qui me parle toujours pas, Et Gabrielle qui arrête pas de me dire d'aller vers eux. Bah non ! Non et non ! Et l'autre là qui m’assaille de souvenir en tout genre ! Putain James voir Harry en couche ça me met pas en joie, c'est GENANT ! Okay GENANT ! Je l'aime bien moi le petit Potty ! Alors le voir en...enfin cul nue avec le tuyau a peine sortie sérieux...Je secoue la tête alors que je me cale enfin contre un arbre.

Je suis sortie du château pour rejoindre la forêt interdite enfin du moins la "ligne" l’orée comme dirait les gens intelligents...Ouais fin là mes neurones ont vachement sauté vu que j'ai déjà bu de belle lampée. C'est chouette d'être majeur tu peux acheter de l'alcool tranquille Émile ! Je pose la bouteille a mes pieds et je sors de mon sac mon paquet de clope, j'aurais presque un orgasme tellement la première bouffée me fait du bien.

C'est comme si la nicotine foutait un coup de pied a ma journée de merde, je tire une nouvelle taffe, avant de me pencher pour prendre la bouteille et de reprendre une lampée. Alors que j'allais en prendre une seconde mes yeux bleus se posent sur forme longiligne et familière, je plisse les yeux, tenant la bouteille derrière mon dos -on sait jamais- je mets ma main en visière -parce que oui quand on est pompette, on voit mieux comme ça c'est connu- et c'est alors que je reconnais cette silhouette.

HEY IAN CA ROULE ! Beuglais-je comme un demeuré avant de mettre ma main en visière mais cette fois sur ma joue. PSSSST viens voir ! Allez VIENS ! Rajoutais-je en gloussant presque tout en essayant d'être discret.

Oui bon, a demi saoul, la discrétion devient difficile.
©️ 2981 12289 0



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE


Dernière édition par Jonathan A. Peterson le Jeu 29 Nov - 21:38, édité 1 fois
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 408
Ft : Bill Skarsgård

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Sep - 3:21
Ian avait la sale manie de se retrouver trop régulièrement seul dehors, sans ses petits camarades. Cette fois-ci la raison était simple. Les raisons. Il y’en avait deux. Les professeurs avaient fait appel aux préfets pour que ceux-ci proposent quelques idées pour la soirée de Noël, eux-même étant très occupés (à revoir la sécurité du château, sûrement). Un appel aux volontaires désignés que Ian avait préféré fuir l’air de rien en se volatilisant. De toute façon Noël il le passait chez lui, comme la grande majorité des élèves.

La deuxième raison c’était Max Brookes. Ce petit con avait récupéré le miroire maudit que Ian lui avait confisqué dans la bibliothèque. Et ce petit con était sûrement en train de pleurer sa gueule de bois derrière la chaumière de Hagrid ou dans son potager. Le faire chier en le harcelant gentiment avant de lui réclamer des clopes lui semblait un bon compromis. Ian n’allait pas tarder à être en rad de clopes. Il avait besoin de tenir encore quelques jours avant son retour à Londres pour les vacances. Max était une source sûr pour dénicher ce dont il avait besoin. Il était certain qu’après une castagne dans les règles du duel sorcier, celui-ci serait très heureux de l’aider.

Ses mains gantées étaient enfouies dans ses poches pour se protéger du froid. Maxence n’était ni dans les serres, ni à l’infirmerie et pas non plus entre les citrouilles géantes du petit jardin d’Hagrid. Peut être avec Tiberius ? Peut-être… Il fut interrompu dans ses pensées et son cheminement par des beuglement mélodieux. Ian ne tarda pas à repérer celui à qui appartenait la voix gracieuse. Il resta quelques secondes interdit, à l’observer s’agiter et s’égosiller, avant de le rejoindre. Presque par pitié, presque par curiosité. Ou parce qu’il avait vu son paquet de cigarettes.

Tu flash les élèves, maintenant Peterson ?” Ne manquait plus que l'anorak et qu’il soit à poil dessous. Jonathan était … complètement déchiré. En tant que préfet Ian aurait sûrement dû faire une réflexion, menacer un peu peut-être. Bah… John était un grand garçon qui avait été lui aussi bien secoué par l’année précédente. Il ne faisait de mal à personne. “T’as une clope pour moi ?




war is peace - freedom is slavery - ignorance is strenght
Les masses  ne se révoltent jamais de leur propre mouvement, et elles ne se révoltent jamais par le seul fait qu'elles soient opprimés. Aussi longtemps qu'elles n'ont pas d'élément de comparaison, elles ne se rendent jamais compte qu'elles sont opprimées.

(c) Myuu.BANG!

avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 2001
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Sep - 16:50
Hic ?Peut-être ne m'a-til pas vu ou entendu ? Alors j'agite les bras, je beugle encore un peu. Sursautant à peine quand une envolée de piaf plus braillards que moi quittent la cime des arbres, je me tourne vers eux le regard plissé. Et bah qu'ils s'en aillent ça fera des vacances a mes oreilles non mais !
Je reprends ma quête pour faire venir à moi le préfet des Serpentards, même si pour le coup cette information ne m'est pas vraiment resté dans la tête. Le jeune homme arrive alors à ma hauteur et je lui souris.

Une clope ? Ce fut l'unique mot que je compris alors que l'immense vert argent me toisait avec un rictus ? un sourire ? une grimace de constipation ? Bouarf c'est pareil ! Je sors mon paquet de ma poche et je le lui tends.

Sert toi ! Fis-je en titubant avant de "tomber" contre l'arbre. Tou va bien ? Demandais-je en levant un doigt vers mon visage tout en tentant une manœuvre affreusement souple pour chopper la bouteille. Tiens ! Tiens Tiens! Allez boiiiis un couuup ! Fis-je en lui tendant la bouteille pour en renversé la moitié.

N'empeche y'a qu'en étant pété que l'autre moi ferme sa gueule ! Et ça me fait des vacances, plus de souvenirs d'avant, plus de moment dur et traumatisant, plus de Harry en couche ! BORDEL Harry en couche, c'est gênant et traumatisant ! Je secoue la tête et je tente de fumer une latte avant de me rendre compte que le breuvage alcoolisé a complétement trempé la cigarette.

Oooh...A toute mouillée la cigarette !Fis-je en prenant une petite voix, pour ensuite la jetée derrière moi. Tant pis ! Ajoutais-je en haussant les épaules puis reprenant mon paquet j'en rallume un autre avec un sourire niais. Aloooors quoi de neuf chez les préfouilles enfin les préfets ? Questionnais je la clope au bec non sans lâcher un nuage de fumée autant avec la bouche qu'avec le nez.

Bordel la clope ça vous encrasse le sinus aussi bien que ça vous fouette les poils du nez par Merlin ! Mon regard bleu reste ancré sur Ian, alors que mon propre corps semble bougé seul...Bah la terre tourne non ? Ou c'est juste moi...
©️ 2981 12289 0



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 408
Ft : Bill Skarsgård

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Sep - 21:42
Ian prit le paquet des mains de Jonathan alors que celui-ci titubait en arrière, s’écroulant contre un arbre pour le retenir. Le préfet ne tenta pas de faire un geste vers le pauvre Poufsouffle. L’arbre serait sûrement d’un meilleur soutien. A la place il alluma sa cigarette alors que son interlocuteur lui tendait une bouteille. Ian leva les yeux de sa clope vers Jon. Il n’eut pas le temps de faire un mouvement, juste de terminer d’allumer sa cigarette, que Jonathan commençait à arroser la pelouse avec son alcool. Précautionneux, Ian fit un pas en arrière. Il finit par lui prendre la bouteille des mains, le libérant un peu. C’était poisseux et ses gants allaient rapidement s’imbiber. Tant pis.

Le Poufsouffle titubait et balbutiait, Ian restait inébranlable. Il n’était pas sur d’être le meilleur soutien pour Jonathan à ce moment précis. De façon général il n’était un bon soutien pour absolument personne. Véritable handicapé social, il se portait mieux loin des soucis des autres. Le Serpentard prit quand même la peine de tende son paquet de cigarettes à Jonathan alors que celui-ci le cherchait. Il n’était pas pro sur la question mais quand on se bourrait la gueule tout seul c’est qu’on avait quelques soucis sur les épaules. Et rarement des légers.

Ian se pencha pour poser la bouteille au sol (peu de chance que Jon arrive à allumer sa clope s’il était plus encombré), essayant de la caler correctement pour lui éviter de tomber alors que le septième année reprenait la parole. C’était pour ça qu’il n’aimait pas les gens torchés. Ils parlaient trop, disaient de la merde et ensuite le regrettaient profondément. Pourvu que ça ne termine pas par un vomi. Il était hors de question qu’il aille border Jon dans son lit.

On fout des retenues aux élèves qui se pendent dans le vide par les escaliers pour échapper à notre surveillance. La routine.” Il était putassier, ce n’était arrivé qu’une fois. Et même pas lui. Il y avait des gens dingues quand même. Comme si les escaliers de l’école n’était pas suffisamment dangereux quand on les prenaient correctement. “Et toi ? Ça t’arrive souvent de te torcher la gueule tout seul ? C’est un peu triste. T’as pas de amis?




war is peace - freedom is slavery - ignorance is strenght
Les masses  ne se révoltent jamais de leur propre mouvement, et elles ne se révoltent jamais par le seul fait qu'elles soient opprimés. Aussi longtemps qu'elles n'ont pas d'élément de comparaison, elles ne se rendent jamais compte qu'elles sont opprimées.

(c) Myuu.BANG!

avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 2001
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Sep - 14:22
Hic ?Simple question mise en avant par mon timbre de voix alcoolisé. Dans un sens je pense que j'ai de la chance d'être tombé sur Ian. Je me doute que si j'étais tombé sur quelqu'un d'autre comme Miss Goodkin ou Seth...Ouais fin ni l'un ni l'autre. Bon faut dire aussi que j'ai la chance unique d'attiré les ennuies- désolé Harry c'est apparemment héréditaire- donc je m'attends souvent a en prendre plein la tête. Donc clairement oui pour le moment j'ai de la chance.

J'écoute Ian, sans regarder ce qu'il fait, parce que si je tente de faire ses deux choses dans mon état je vais clairement perdre conscience et j'en ai pas envie. Mais vraiment pas...Je souris à Ian et je me hisse sur la pointe des pieds pour tenter maladroitement de poser mon bras sur son épaule, chose vaine vu que le Serpentard est bien plus grand. Voyant l'échec cuisant que je suis en train de vivre j'opte pour une tape amicale sur le bras.

Tu sais les gens ils disent tous que t'es un connard !Fis-je en regardant devant moi avant de tourner la tête vers lui, enfin de levé la tête vers lui. Mais moi je dis Nooooonn ! Non non non non ! C'pas parce que t'es un né moldu chez les verts que forcement t'es un c'nard ! Repris je avec mon haleine fraicheur whyski. Façon si j'pouvais pas te piffré j''inviterais pas au Yellow depuis le temps ! Huhuhu ! Pouffais-je en cherchant mon briquet tout en tournant sur moi même.

Le problème quand je suis bourré ? C'est que j'ai plus de barrière, en tant normal je sais me contenir et choisir certains mots, enfin j'arrive souvent a voir quand il faut la fermer et pas ravivé les braises. Mais bourré...Y'a plus de barrière.

Oh bah tu sais Becca et Seth préfèrent s'envoyer en l'air entre eux que de ravaler leurs fiertés pour revenir ! Tu le sais bien Seth il aime pas quand on va au-dessus de sa majesté Blackwolf ! Et Gabrielle...Je sais pas elle doit parler aux arbres ! Mais j'vais pas te raconté ma vie crois moi c'est trop long ! Repris-je en poussant un "ahah" de joie pour avoir retrouvé le briquet. Rallumant la clope. Puis boire seul c'est bien aussi...personne te fait chier comme ça ! Et ta pas de gens chiant qui niaise en disant "oulalala faut pas boire c'pas bien, oulalalala tu va vomir partout c'est dégueulasse et gnagnagna" ! Ajoutais-je en prenant une voix efféminé tout en agitant les bras de manière exagérés.

Non mais c'est vrai, pendant les fêtes ou après y'a toujours un chiant ou une chiante qui vient casser les oreilles avec sa morale a deux mornilles.
©️ 2981 12289 0[/quote]



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 408
Ft : Bill Skarsgård

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 26 Oct - 20:05
Jonathan tentait maladroitement de s’agripper à lui et Ian le laissa faire son numéro en l’observant en coin d’un oeil passablement ennuyé. Jon avait ce mélange d’odeur des mecs bourrés bien trop tôt pour leur propre bien. Il sentait l’alcool, bien entendu, mais également le tabac froid et la transpiration. Ce n’était pas le meilleur mélange.

“Je suis un connard, Peterson. Mais ça n’a rien à voir avec des histoires de sang.”
Il lui adressa tout de même un sourire oisif en preuve de bonne foi. Jonathan était un garçon sympa et ce n’était pas étonnant qu’autant de monde l’apprécie. Il incarnait à merveille les meilleures valeurs de la maison de Poufsouffle. Il avait réussit à rapprocher les élèves des différentes maisons dans les temps difficiles du début d’année et ce n’était pas une mince affaire. A son tour il lui tapota l’épaule. “Merci.” Les compliments le mettait plus mal à l’aise qu’autre chose mais vu l’état du Poufsouffle il aurait certainement tout oublié d’ici quelques heures. Difficile de dire si ça rendait les choses plus gênantes ou pas.

Le Serpentard ne connaissait pas plus que ça Becca et Seth. Il les avait déjà vu en présence de Jonathan et quelques mots s’étaient échangés mais jamais plus que ça. Quant à Gabrielle… Il gardait un souvenir amusé et presque tendre de leur dernière rencontre lors de la Yellow Party. C’était une drôle de fille. “Tu bois seul si tu veux, c’est pas moi qui vais-t’en empêcher.” C’était certainement son rôle en tant que préfet d’empêcher que Poudlard ne devienne le berceau du vice mais Jonathan était un grand garçon majeur. Il pouvait bien faire ce qu’il voulait sans qu’on ne vienne l’emmerder. “Mais si tu me vomit dessus je te casse le nez avant de te traîner à l’infirmerie.” Une fois, pas deux. Sa menace était dites sur un ton léger pouvant laisser un doute quant à la véracité de ce qu’il racontait. Ian avait été d’une patience particulière avec Margaret lors de sa première cuite mais il n’était pas sur d’être aussi tolérant avec Jon.

“Arrête de te prendre la tête avec eux, alors. S’ils s’en battent la race de toi autant que tu commences à faire pareil. Tu t’en fous.” Ou peut-être qu’ils pouvaient discuter, c’était une possibilité. Mais Jon avait déjà dû tenter le coup, c’était un garçon malin. De toute façon Ian ne lui serait pas d’une très grande aide sur le sujet. Il avait déjà fait son maximum pour aider son ami. Il ne fallait pas lui en demander plus. “Aller, on bouge. T’as besoin de manger un truc.”




war is peace - freedom is slavery - ignorance is strenght
Les masses  ne se révoltent jamais de leur propre mouvement, et elles ne se révoltent jamais par le seul fait qu'elles soient opprimés. Aussi longtemps qu'elles n'ont pas d'élément de comparaison, elles ne se rendent jamais compte qu'elles sont opprimées.

(c) Myuu.BANG!

avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 2001
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Oct - 15:04
Hic ?Pauvre Ian...Même si pour le coup mon cerveau ne s'en rend pas compte je suis clairement en train de l'ennuyer pas dans le sens ou je lui cherche des noises mais clairement si il pouvait piquer une sieste devant mes propos il le ferait surement.
Le pauvre Vert/argent doit s'en vouloir d'être passé par là. Et bien évidemment James se fera une joie de me le rappeler demain matin ou ce soir...Fin quand il voudra me coller la migraine.

Je secoue quand même la tête, pour moi Persson n'a rien d'un connard, après c'est peut être parce que je l'aime bien que je me voile la face ? Mais non a mes yeux l'a rien d'un connard il dit juste les choses comme elles sont, sans arrondir les angles, en mode tiens prend ça au passage mon gars, le tout avec un poil de je m'en foutisme, rien de bien méchant c'est sa façon à lui de communiquer.

Vomir ? Ah non ! Non, non ! Je vomis pas ! Fin je pense pas...ou alors m'en souviens pas. Fis-je à voix haute alors que je suis persuadé que je dis tout cela dans ma tête. Tu le sais toi si j'ai déjà vomi MO-SIEUR je ramène ma science sur le passé ! Fis-je en m'adressant a mon "James intérieur". Pas de réponse. Je commence à m'énerver en solo devant son manque d"éloquence comme si je venais d'oublier la présence du préfet.

Je lève les yeux vers le ciel et je tibute une nouvelle fois avant de me figer comme une statue quand j'entends le mot "manger". Je reporte mon visage sur Persson et je cligne des yeux comme si je le voyais pour la première fois. Un large sourire se dessine alors sur mes lèvres.

OUIIIIIIIII ! Criais-je d'une voix presque aiguë, sautillant un peu sur place. J'ai envie de poulet ! Y'en a tu crois ? T'aime ça le poulet han ? Dis ? Avec des patates ! C'est bon les patates ! Surtout au four han, oui oui ! Commençais-je complétement surexcité et tenant quand même sa manche pour garder un peu d'équilibre qui est encore un peu fragile.

La bouffe...ou comment faire décuver un Jonny sauvage...Faudrait en faire un livre, je me marre en solo à cette pensée. Ian doit avoir qu'une seule et unique envie me prendre par le slip et le col et me jeter dans la cuisine en fermant la porte avec le pied pour partir en sifflotant les mains dans les poches...ou alors m’assommer...Oui un bon coup sur le sommet du crâne puis me laisser sur place tel un veracrasse. Bah au moins il peut témoigner que j'ai pas l'alcool mauvais...J'ai l'alcool "lourd"...
©️ 2981 12289 0



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 408
Ft : Bill Skarsgård

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Nov - 22:51
Le pauvre Poufsouffle se mit à débattre avec lui-même sur son histoire de vomi. Ian regretta un instant d’avoir lancé le sujet. Voir quelqu’un se parler tout seul à voix haute était toujours d’un grand malaise. Au moins il était seul dans ce cas là, Jonathan lui était dans son petit monde. Un petit monde plein de vomi. Ou non, justement. Un monde où il ne vomissait pas. Ça devait être un endroit merveilleux.

Ian récupéra une nouvelle cigarette dans le paquet de Jon, qui n’avait pas pensé à le récupérer quand il tentait de le lui rendre. Tant mieux pour lui. C’était de bonne guerre. Il actionna le briquet, observant du même air blasé qui l’accompagnait à peu près partout Jon en pleine épiphanie. Bon, pour le faire vite désaouler il fallait lui parler bouffe. Pourquoi est-ce que ça ne l’étonnait pas. En revanche allumer sa cigarette avec Jon qui le secouait dans tous les sens n’était pas tâche facile. Il le repoussa gentiment. Le Poufsouffle était soit beaucoup trop bourré pour se souvenir qu’ils discutaient de ses amis, soit pas assez et préférait éviter le sujet. C’était tout à son honneur (ou non, à voir le lendemain). Ian n’insista pas davantage sur le sujet.

J’adore le poulet, j’adore les patates. Y’en a sûrement pleins dans les cuisines qui n’attendent que toi. Par contre vaut mieux que t’évite de hurler comme un goret dans les couloirs de l’école si tu veux pas de problème.” Quoi que… alcoolisé ou non, Jonathan gueulait très souvent dans les couloirs. Le plus souvent on l’entendait arriver avant de le voir. Puis ce n’était pas comme s’il craignait les problèmes. Mais être retrouvé ivre mort au beau milieu de l’enceinte de l’école risquait surtout de l’envoyer directement chez le psychomage. Il était de toute façon temps pour la directrice d’investir là-dedans vu les cas sociaux du coin.

Le Serpentard fit un vague signe de la main à Jonathan pour l’inviter à venir. Il n’en avait de toute façon pas besoin. La seule évocation de la nourriture avait suffit à le mettre dans tous ses états. Jon était un ventre sur patte. Et avait bien de la chance de ne pas avoir été placé à Serdaigle ou Gryffondor. Ses escapades jusqu’aux cuisines auraient été bien plus compliquées.




war is peace - freedom is slavery - ignorance is strenght
Les masses  ne se révoltent jamais de leur propre mouvement, et elles ne se révoltent jamais par le seul fait qu'elles soient opprimés. Aussi longtemps qu'elles n'ont pas d'élément de comparaison, elles ne se rendent jamais compte qu'elles sont opprimées.

(c) Myuu.BANG!

avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 2001
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Nov - 12:45
Hic ?Je regarde Ian Persson, mes yeux brillent, comme si il émanait du jeune homme un halo brillant et merveilleux le rendant alors si "surnaturel" bien plus qu'en tant normal. Je le touche, palpe son bras, beugle comme un âne que je veux manger, je le questionne sur ses gouts. Et le jeune homme supporte avec une patience infinie mes propos et ma façon de faire.

Tu savais que nos salles communes sont voisines des cuisines han ? hein ? dit ? Repris je en sautillant de plus belle.

Énonçant une vérité absolue que le préfet devait surement connaitre depuis bien longtemps. Étant bourré je ressemble presque a un enfant de moins de 10 ans qui se promène et interagie dans un monde merveilleux ou tout va pour le mieux. Je continue de sautiller et de trottiner jusqu'au château avant de poser mon doigt sur mon nez (en ratant un peu cette gestuelle bien entendu).

Chuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuttheuuh ! Fis-je soudainement en arrivant près de la porte. Faut pas faire de bruit sinon la mère rusard va nous fouetter !Ajoutais-je en gloussant quelque peu. C'est jountie de te n'occuper de mouah Ian Persson ! Oui oui oui ! C'est très jountie ! Repris je en lui tapotant le bras comme on tapoterait un enfant qu'a fait du bon boulot.

Je m'appuie sur la porte quand celle-ci s'ouvre, un groupe d'élève hétéroclites sort et nous lance un regard en coin, quelque peu intrigué, je lève le bras et je leur fais un "coucou".

Bonjouuuuur ! On fait que passer ! On va manger un bouuuut ! Fis-je avec un immense sourire en titubant un peu.
©️ 2981 12289 0



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 408
Ft : Bill Skarsgård

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Nov - 20:18
Ian réajuste machinalement la lanière de son sac sur son épaule et glisse ses mains dans ses poches. Il adopte la même attitude nonchalante, le même rythme tranquille que d’habitude. Ce n’est pas la présence (ivre morte) de Jonathan qui va bousculer ses petites habitudes. Le Serpentard hausse à peine les épaules à la question de Jon. Bien sûr qu’il sait où se trouve les cuisines. Le secret si bien gardé pendant des années à vite finit par éclater l’année des Carrow. A son retour à Poudlard, Ian a rapidement été mit au courant de l’emplacement du sacro saint lieu de tous les étudiants. Les seuls à ne pas encore être au courant sont les élèves les plus jeunes. Et il y a fort à parier que d’ici la fin de l’année ils auront suffisamment saoulés quelqu’un pour choper un mot de passe. McGonagall va devoir réaménager les cuisines ailleurs. Ou tout simplement trouver un nouveau mot de passe pour que les elfes puissent avoir la paix et que Poudlard ne se ruine pas en nourriture.

Le Serpentard restait insensible aux simagrées enfantines de Jonathan. Il lui fit un bref signe de la main, comme pour le chasser un peu ou lui dire de baisser d’un ton. Plus ça allait, plus il était bruyant et s’agitait. Au moins il arrivait à se déplacer et parler sans trop de difficulté, c’est que ça n’allait pas si mal que ça.

Devant eux, plusieurs dizaines de tableaux représentant tous divers mets tous plus raffinés les uns que les autres. Tout de suite, ça rendait la localisation de la cuisine assez simple. Ian alla pour chatouiller la poire mais la porte s’ouvrit avant qu’il n’ait eu le temps de le faire. Il recula d’un pas pour éviter de se la prendre dans le nez. Putain, cette cuisine était pire qu’un hall de gare. Le préfet se garda du moindre commentaire. Il était en train de traîner partout un élève ivre mort qui puait l’alcool et la clope à des kilomètres. Aux regards étonné des quelques élèves, Ian se contenta d’hausser les épaules. Une fois que le passage fut dégagé, il entra rapidement, faisant signe à Jon d’en faire autant.

Très vite quelques elfes vinrent les rejoindre. Moins que d’habitude, apparemment ils en avaient leur claque de voir autant de monde dans leur lieu de travail. Ian discuta rapidement avec l’un d’entre eux. Très rapidement. Qu’ils donnent à boire à Jon (les elfes semblaient très bien le connaître) et de quoi manger. Du poulet ? Parfait, très bien le poulet. Les négociations (qui ne furent pas bien longues) terminées, il alla voir Jonathan.

Je dois aller bosser, je te laisse là, ok ? Les elfes vont s’occuper de toi.” Il n’était pas tactile, il n’était pas bon dans le social. Ian resta quelques secondes planté devant lui sans rien dire mais reprit très vite la parole pour éviter que Jonathan n’ouvre la bouche et le remercie ou l’invite à rester. “On se voit plus tard. Salut.” Il lui donna la claque la moins convaincante du monde sur l’épaule avant de s’éloigner. Après un dernier geste de la main, Ian sortit des cuisines pour rejoindre la volière.

(C'est bon pour toi si c'est terminé ? Sinon je peux éditer !)




war is peace - freedom is slavery - ignorance is strenght
Les masses  ne se révoltent jamais de leur propre mouvement, et elles ne se révoltent jamais par le seul fait qu'elles soient opprimés. Aussi longtemps qu'elles n'ont pas d'élément de comparaison, elles ne se rendent jamais compte qu'elles sont opprimées.

(c) Myuu.BANG!

avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 2001
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Nov - 21:38
Hic ?Mes camarades de Poudlard ne répondent même pas à mes salutations, cette école est décidément un nid de gens foutrement malpoli je suis très déçu. Oui très très déçu ! La politesse cela s'apprend très tôt, mais peut être que eux ils ont séchés ces cours là, han, c'est pas bien, je vais le dire à ma mère ! Je leur lance un regard que je veux noir et très faché, mais ils ne le voyent même pas, pourtant je suis sûre que si j'insiste bien en fixant leurs dos et...Ah merde Ian !

Je trottine et je reprends le chemin avec le Serpentard, sans piper un mot, je vois bien que le jeune homme à l'air pressé de se rendre aux cuisines et je le comprends, cet endroit est fantastique, aussi grand que la grande salle, et y'a plein d'elfes et surtout plein de nourriture ! C'est juste trop chouette, rien que d'y penser mon ventre émet de nombreux grognement. Quand on arrive enfin à destination je me rends compte que d'autre Poufsouffle sont là dont Yohann qui me fixe comme si j'avais de la morve sur le...Attendez est ce que j'ai de la morve au nez ? Han ? C'est ça ? Je lance un regard a Ian mais celui-ci me "dépose" là et une armée d'elfes déposent sous mes yeux mes victuailles favorites. Je me frotte les mains, retroussent mes manches et je saisis la cuisse de poulet avec les mains.

La présence du préfet est alors occulté pour l'odeur ennivrante de la viande délicieusement rôtie, sa peau doré et croustillante se rompt entre mes dents quand je sens la main de Ian sur mon épaule, je lève les yeux, un bout de poulet pend a mes lèvres quand il annonce qu'il doit y aller. J'hoche la tête. J'aurais pu répondre, mais par le porte-jarretelle de Mcgo j'ai la bouche pleine et franchement ça se fait pas, sauf avec Ron...Mais c'est différent !

Quand Ian disparait, je reprends ma dégustation alors que Yohann se glisse à côté de moi, il me fixe et rebrousse le nez.

Wouoh ! Tu sens comme...comme...une choucroute qu'on a oubliée dans un coin et sur laquelle Miss teigne aurait fait ses besoins ! Dit il en grimaçant.

Ch'buse ché chust'deur'dy clop !Répondis je la bouche pleine en prenant un air surpris.

Ouais bah si c'est ça change de marque de clope mon vieux, allez fini ta cuisse et tu vas sous la douche, si Gaby te renifle j'espère que tu trouveras une autre excuse que la clope !Ajouta le jeune homme avec une pomme à la main.

Je grogne et je termine mon repas avant de le suivre d'un pas presque morne vers les douches. Je sais qu'il a raison et faudra que je pense à remercier Personn...
©️ 2981 12289 0



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE
Contenu sponsorisé
 
[CLOS]La vie est une ivresse continuelle : le plaisir passe, le mal de tête reste [Ian]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit d'ivresse humaine
» Partition mythique [Clos]
» Qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse (PV)
» Un matin à la volière... [sujet clos]
» Nuit d'ivresse, gare à tes fesses!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Les Éxtérieurs :: La Forêt Interdite-
Sauter vers: