Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

La chandeleur avant l’heure feat Libre

Aller en bas 
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 495
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://theoldmagic.forumactif.com/
Mer 5 Sep - 15:04
Samedi 5 décembre 1998



Les vacances de noël approchaient grandement et Sandrine avait hâte de revoir sa nouvelle habitation. Enfin, plutôt qu’elle avait hâte d’avoir accès à toutes ses affaires et notamment le journal intime de son ancêtre. Au moins, ce n’était ni sa tante, ni sa grand-mère et encore moins son cousin qui l’avaient ! Ce samedi-là, elle avait une envie de se faire des crêpes et n’avait aucun remord à ne pas les partager avec les autres. C’était une véritable gourmande ! Si quelqu’un venait dans les cuisines à ce moment-là, elle partagerait tout de même mais pas avec tous les élèves de sa maison. Il n’en aurait pas assez pour tout le monde !
La veille, la jeune fille avait demandé gentiment aux elfes de maison de lui mettre de côté ce dont elle avait besoin pour sa pâte à crêpe, ainsi que les ustensiles pour les faire cuir et une assiette. Et du sucre cassonade ! Ne jamais oublier le sucre cassonade !
C’est donc dans l’après-midi qu’elle se rendit dans les cuisines. Elle n’avait pas lu que c’était interdit de se faire des casse-croûtes dans la journée. En Belgique, elle pouvait utiliser les cuisines de l’école jusqu’à 20h du soir mais à la condition de ranger après. Ce qui était un peu logique ! En entrant dans les cuisines, elle salua les elfes et se dirigea vers une partie qui lui avait été réservée. Chacun dans son côté et elle n’était pas du genre à déranger les autres. Surtout en cuisine. Elle avait ce dont elle avait besoin et savait exactement ce qu’elle devait faire. Elle prépara la pâte. Elle connaissait la recette tellement par cœur qu’elle pouvait la faire les yeux fermés. Façon de parler évidemment ! Elle fit ensuite cuir la pâte, prenant la première crêpe pour elle. C’était son péché mignon la première crêpe ! Quand elle était petite, sa grand-mère et sa mère la lui laissaient toujours. C’était un peu raté parfois mais elle s’en fichait. Elle fit par après les autres crêpes mais tout d’un seul coup avant de manger. S’il en restait, elle en donnerait aux profs. Est-ce que Mora verrait-il ça comme pour une forme de manipulation ? Euh elle n’eut aucune envie de se retrouver avec une retenue en plus ! Non, ça sera pour les quelques amis proches qu’elle s’était faite ! Limite, peut-être pour le directeur de Gryffondor mais les autres profs, tant pis ! Encore fallait-il qu’il reste quelques crêpes pour les autres ! Par moment, elle se mettait une crêpe sur le côté, y déposa de la cassonade et enroula la crêpe avant de manger un morceau tout en surveillant la cuisson de la suivante.


Code by Sybline
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 575
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Sep - 23:35
Que le réveil était douloureux. Damien avait fait la foire toute la nuit, ou presque, avec ses potes de chambrée si bien qu'ils avaient décidés de faire la grasse-mat le samedi. Damien se levait enfin, dans l'après-midi. Il était encore en pyjama lorsqu'il était sortit du lit, c'est à dire en caleçon. Une fois ses pieds en contact avec la pierre, il réalisa qu'il faisait super froid. Il les ramena alors sous sa couette et utilisa la magie pour amener ses affaires à lui.

Il enfila un pantalon de pyjama sous sa couette, ainsi qu'un haut de pyjama, un simple t-shirt aux couleurs des Tabasseurs de Banchory, une ancienne équipe de Quidditch d'Ecosse dissoute bien avant sa naissance. Mais il était persuadé qu'il les aurait adoré et puis, ce vieux t-shirt était dans la famille Carmichael depuis un bout de temps, toujours maintenu en bon état par la magie. L'un de ses ancêtres était un tabasseur.
Damien avait enfilé des chaussons aux couleurs de Gryffondor. Il ne savait pas encore à qui elles appartenaient, peut-être à Liam. En tout cas elles étaient confortables avec un peu de fourrure à l'intérieur. C'était super agréable à porter et dès qu'il en trouverait le proprio il lui demanderait l'adresse du vendeur. A y regarder de plus près ça ressemblait assez bien à des chaussons de fille. Bah... C'était pareil, non ?

Il était descendu jusqu'aux cuisines. Oui oui, dans cette tenue. Il avait emprunté l'un ou l'autre passage secret histoire de faire le moins de route possible. A un moment il en avait eut tellement marre qu'il s'était laissé pousser des ailes, transformant son t-shirt par magie le temps de pouvoir descendre en vol. Pour ce faire il avait juste accroché son peignoir au niveau de la taille, histoire de ne pas le déchirer. Une fois en bas il avait tout remis normalement. Chaussons de fille, pantalon à motif écossais, t-shirt des Tabasseurs et peignoir gris foncé avec deux battes croisées dans le dos, en broderie argentée.

Damien entra dans les cuisines comme s'il entrait dans sa chambre : sans faire attention à qui que ce soit, la tête encore un peu dans le cul et sans rien dire. Il n'était pas encore assez réveillé malgré sa descente. Il se posa devant Sandrine, affalé sur le plan de travail, le visage posé sur ses mains. Il la fixa un instant comme ça.

- Tu prépares kwaaaaaaa ?

Un enfant. Damien était un enfant.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 495
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://theoldmagic.forumactif.com/
Jeu 6 Sep - 9:46

Samedi 5 décembre 1998



Sandrine était très occupée à surveiller la cuisson des crêpes les unes après les autres qu’elle ne fit pas attention à l’arrivée de Damien, un camarade de classe et de maison. Ce ne fut que lorsque le jeune homme lui demanda ce qu’elle préparait qu’elle remarqua enfin sa présence. Elle sursauta d’ailleurs, ne s’attendant pas à voir quelqu’un aussi près d’elle ainsi.
- Ah tu m’as fait peur andouille !
Ne vous inquiétez pas, ce n’était pas une insulte. Elle disait andouille à tout le monde au lieu de dire idiot.
- Je fais des crêpes ! T’en veux ? lui demanda-t-elle en souriant.
De toute façon, elle aurait été incapable de toutes les manger à elle toute seule ! Une pizza, oui ! Elle pouvait en manger à elle seule mais pas tout un tas de crêpes ! Elle se sentait toujours remplie au bout de la troisième ou quatrième.
Sandrine aimait bien Damien. Pas comme un futur chéri mais plutôt comme un ami même s’ils n’étaient pas trop proches. C’était un camarade classe quoi ! Elle n’était là que depuis quelques mois, un mois de moins que l’adolescent. Elle faisait d’ailleurs partie des plus vieux de la classe, ce qui ne la dérangeait nullement. Par contre, il y avait certains élèves qu’elle avait du mal à comprendre ou apprécier comme Tibérius qu’elle n’arrivait pas à cerner réellement tant il changeait de comportement comme de chemise. Un vrai caméléon ce garçon-là ! Et puis Billie qu’elle ne pouvait tout simplement plus supporter tant que celle-ci était une véritable peste ! Sandrine ne comprenait pas pourquoi la Serpentard s’en prenait parfois à elle, que ce soit dans les couloirs ou même en cours ! Qu’est-ce qu’elle lui avait fait à la fin ? C’était pas comme si elle lui avait piqué son mec ! Mais même pendant que la préfète l’avait aidée à retrouver son chemin, la belge avait eu l’impression de la déranger malgré qu’elle s’était montrée aimable et tout. Pourquoi ce revirement de comportement ? Sandrine n’avait plus trop envie de se casser la tête. Billie l’avait simplement pris en grippe sans chercher à apprendre à la connaître et en ayant sans doute des préjugés !
Lorsque les crêpes furent toutes cuites et mises sur une assiette, la jeune fille fit signe à son camarade de la suivre jusqu’à une table pour s’asseoir et manger. Elle ramena deux autres assiettes ainsi que la cassonade.
- Tu manges ainsi ou il te faut des couverts ?



Code by Sybline
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 395
Ft : Michael Provost
Localisation : Dans les forêts bulgares en terre familiale pour les vacances

Feuille de personnage
Don: Demi vélane
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Sep - 17:14
« Kŭde kriesh Yanko ? »

Ton regard se perdait dans les longs couloirs du château. Désespéré, tu devais avoir descendu les centaines de marches qui séparaient alors ta position de ta chambre... Tu errais ainsi entre les murs de Poudlard à la recherche de cette idiote de chauve-souris. Ce n'était certainement pas la première fois qu'elle te faisait le coup, il fallait dire que vos pics d'activités étaient assez différents... Franchement, quelle idée saugrenue t'était passée par la tête en adoptant cette roussette sur le chemin de traverse ? L'excitation liée au monde de la magie devait en ce temps t'avoir grillé les neurones.

« Yanko ? Yanko otgovori ! »

Tu appelais désespérément ce pauvre animal, tentant bêtement de jongler entre une voix douce et compatissante et un ton rauque et colérique. Vraisemblablement, aucun des deux ne portait ses fruits. La patience était bien heureusement l'un de tes points forts. Il fallait dire que la contemplation de la nature toute une journée durant dans les forêts de Bulgarie t'avait fait plus ou moins relativiser sur la longévité du temps... C'était de même certainement mieux pour ton animal de compagnie. Un autre sorcier aurait certainement eu raison de lui à coup de maillet s'il avait dû s'en occuper tel que tu le faisais actuellement. Bien heureusement dans ton cas, tu commençais peu à peu à connaître la bête, et ton visage se décomposa de lassitude lorsque tu découvris le chemin des cuisines. Tu avais en effet immédiatement compris... L'estomac sur patte que représentait Yanko la chauve-souris était un classique. Comment pouvais-tu ne pas y avoir pensé avant ? Tu rattrapas de ce pas ton temps perdu en accourant dans les cuisines... L'heure n'était pas réellement au repas et faire du bruit en ce lieu n'était plus très admis... Tu te contentas ainsi de marcher d'un pas léger, souriant chaleureusement aux elfes présents. Franchement, tu avais rarement vu des créatures aussi laides... M'enfin voilà, tu ne pouvais pas t'empêcher de leur offrir ton plus beau sourire. Même à elles...

« Yanko ! »
lanças-tu en chuchotant, ayant repéré cette stupide roussette perchée sur le haut d'une étagère...

Tu t'approchas doucement, tachant de comprendre les motifs de sa venue en ces lieux. La réponse t'était rapidement apparue lorsque tu te retrouvas face à deux élèves tardifs, festoyant dans les cuisines autour de crêpes chaudes... Tu soupiras, tentant de garder ton calme. Sandrine l'étrange faisait partie de la fête. Tu ne la connaissais pas si grosse bouffe ! De même, un garçon l'accompagnait. Un élève dont les habits ne faisaient guère tâche au milieu des haillons portés par les elfes... Oui, tu devais bien comprendre qu'il n'était pas nécessaire de se mettre perpétuellement sur son Trente et Un... Pourtant, c'était ainsi que tu fonctionnais.

Tu continuas doucement ta marche vers les deux sorciers, observant d'un oeil discret les plans de ton animal de compagnie un peu plus haut. Tu avais immédiatement senti le parfum sucré des crêpes, comprenant par la même occasion les yeux envieux que ta chauve-souris lançait à cette assiette remplie... Tu tentas d'engager la conversation avec les deux jeunes gens, histoire de les mettre ne serait-ce qu'en garde face à cet animal prêt à débouler sur le plat, seulement Yanko avait d'autres plans. La roussette ne te laissa guère le temps, elle se rua sans crier gare droit sur les crêpes... Tu n'avais pas lâché une seule parole que tes bras s'était instinctivement élancés vers l'animal en vol ! Tu l'attrapas avec une agilité impressionante, la pressant désormais contre ta poitrine. Tu venais de sauver un repas...

« Sandrine... Monsieur... » leur lanças-tu accompagné d'une très légère révérence, l'air de rien...
« Vos crêpes sentent le paradis ! Excusez-nous pour cette intrusion, il faut dire que certains ont une faim disproportionnée... »

Un grand et énergique sourire venait éclaircir ton visage. Il s'agissait là de l'une de tes armes préférées afin de te défaire d'une situation plutôt gênante...


"i can get anything i want"
Now the sirens have a still more fatal weapon than their song, namely their silence... Someone might have escaped from their singing; but from their silence, certainly never  ♛ by endlesslove.
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 575
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Sep - 23:48
- Je fais des crêpes ! T’en veux ?

Damien secoua la tête positivement. Il avait faim, ça ne faisait aucun doute. Il été capable d'avaler son bol de pâte sans la cuir même si sa mère lui disait que c'était mauvais pour la santé. Un jour il s'était en effet chopper une intoxication alimentaire à cause de bestioles dans la farine ou un truc comme ça. Il n'avait pas trop compris ce que c'était mais au final ce n'était pas important.
Il était tenté de piquer les crêpes l'une après l'autre mais préféra s'abstenir. Il ne connaissait pas assez Sandrine pour savoir si elle était ou non violente. Il n'avait pas franchement envie de se prendre un coup et puis, Meg essayait parfois tant bien que mal de lui donner des cours de bonnes manières, il ne pouvait pas lui faire ça, pas tout le temps.

- Comme ça c'est bon. Pas b'soin d'couverts.

Une chauve-souris déboula, essayant de leur voler leur repas. Mais heu.... heureusement les crêpes trouvèrent leur sauveur en Terenei. Ouf ! Damien lui accorda un grand sourire tout en essayant de prendre la crêpe du haut. Outch ! Il se brûla avec. Deuxième tentative avec une main changée pour être moins sensible à la chaleur etc... d'une couleur charbon. Cette fois-ci ça passait.

- Le paradis ça sent la crêpe ? J'pensais qu'ça sentait plutôt la framboise.

ou le chocolat, ou la savane, ou.... tout sauf les crêpes. Mais après tout, pourquoi pas la crêpe ?

- MOOOOOHHHHHH Elle est trop mignon ta chauve-souris !!!!!!!!!

Ca y est, il était réveillé. Le bouton On enclenché.

- J'peux la caresser ? Dis oui s'teu plé !!!! C'est une roussette ? Elle est trop cool !!!! Mes parents m'ont juste donné un hiboux chiant qui n'en fait qu'à sa tête. Du coup pour l'emmerder je l'ai appelé Meow. Il dort sous mon lit, il y a fait son nid parc'que c'est une espèce africaine qui fait son nid au sol. Et Harry dort dans mon lit, collé contre moi.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 495
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://theoldmagic.forumactif.com/
Lun 10 Sep - 0:23

Samedi 5 décembre 1998



Lorsqu’elle demanda à Damien s’il voulait des crêpes, elle ne fut pas étonnée qu’il hocha positivement de la tête. Qui n’aimait pas les crêpes franchement ? Et puis, vu que son camarade de maison était encore en pyjama, il ne devait pas être levé depuis bien longtemps. Quand la table fut mise, Sandrine avait demandé si les couverts étaient nécessaires mais apparemment, non. Autant manger à son aise, à la « bonne franquette » comme elle l’avait toujours entendu chez ses grands-parents maternels.
Tout à coup, une chauve-souris tenta de piquer une crêpe mais elle fut arrêtée à temps par une tête blonde qui ne sembla pas inconnue à la belge. Elle réalisa vite qu’il s’agissait de Terenei. D’ailleurs, pour prononcer le prénom, elle n’en était pas trop sûre de le dire correctement. Alors, pour éviter de se casser la tête, elle l’appelait juste Terry. Et puis, c’était mignon comme surnom même si par moment, elle avait l’impression que le serdaigle essayait de la draguer mais ça finissait soit par une certaine gêne, soit par un fou rire et personnellement, Sandrine préférait les fous rires. Au moins, elle riait bien avec le garçon. Etrangement, elle préférait plutôt apprendre à le connaître plutôt que de céder à ses « avances ». Mais elle ignorait complétement qu’il était en fait à demi-vélane. Il faut dire qu’il n’en avait pas du tout en Belgique.
« Sandrine... Monsieur... » fit Terenei en faisant une légère révérence.
La jeune fille ne comprit pas pourquoi d’ailleurs mais elle se dit que cela devait faire parti de son éducation. Elle se rendit compte que dans certaines familles, on donnait une éducation typique de l’ancien temps. Heureusement, pas dans la sienne. Enfin, il y avait les bonnes manières habituelles mais les mentalités étaient plus de la fin de ce siècle. En elle-même, elle se disait dans presque un an, ils allaient changer de siècle. Cela faisait bizarre et elle espérait qu’il n’aurait pas ce fameux bug de l’an 2000.
- Salut Terry !
« Vos crêpes sentent le paradis ! Excusez-nous pour cette intrusion, il faut dire que certains ont une faim disproportionnée... »
En voyant le petit animal tout contre le blondinet, Sandrine ne put s’empêcher de faire un « oooohhhhh ! » tellement que la petite chauve-souris était mignonne. Même Damien était sous le charme.
- J'peux la caresser ? Dis oui s'teu plé !!!! C'est une roussette ? Elle est trop cool !!!! Mes parents m'ont juste donné un hiboux chiant qui n'en fait qu'à sa tête. Du coup pour l'emmerder je l'ai appelé Meow. Il dort sous mon lit, il y a fait son nid parc'que c'est une espèce africaine qui fait son nid au sol. Et Harry dort dans mon lit, collé contre moi.
Elle enviait ses camarades qui avaient des animaux. Elle aurait bien voulu avoir au moins un chat mais sa mère n’avait jamais été pour.
- Elle peut avoir une petite crêpe si tu veux Terry ! ça ne me dérange pas ! Je pense en avoir au moins pour … (elle se mit à compter) ben il y en a environs une dizaine ! T'en veux une aussi ?
Oui, je vous avais bien dit qu’elle était gourmande.




Code by Sybline
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 395
Ft : Michael Provost
Localisation : Dans les forêts bulgares en terre familiale pour les vacances

Feuille de personnage
Don: Demi vélane
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Sep - 1:36
Tu observas le jeune homme qui te faisait face de haut en bas, contenant un fou rire. Il aurait été plutôt déplacé de ta part de te moquer d'un quelconque style vestimentaire. Après tout, si ton cher interlocuteur souhaitait s'habiller chez les trolls des forêts, c'était totalement son choix... Tu faisais ici office de parfait petit bourge orgueilleux, chose assez ironique en sachant que tu avais vécu dans les bois toute ta vie. Ainsi, tu te contentas seulement de lui sourire. Un rictus charmant et presque sincère, comme tu en avais le secret. Oh, il semblait un petit peu simple d'esprit, il n'y avait pas à s'inquiéter de sa réaction. Sandrine à côté était particulièrement coquette, sûrement très fière d'avoir réussi ses crêpes ! Tu n'avais pas toujours très bien compris cette fille. Il arrivait que tu l'approches et qu'elle te fuit. Personne jusqu'alors n'avait fait cela... Oui, madame Caudron pouvait parfois apporter à ton ambiance sympathique une petite touche de froideur. Ce ne fut cependant pas le cas en cet instant. Peut-être les crêpes auraient-elles réchauffé son petit coeur de pierre ?

Tu te tournas vers le petit garçon qui te faisait face -bien trop grand pour être nommé comme tel, mais peu importait...-. Ses propos ne volaient pas bien haut, mais ils avaient le mérite de te faire rire. Tu ne savais définitivement pas qui était ce garçon, mais il devait certainement agir comme le petit singe de la classe. Oh, cela ne te dérangeait pas, ils étaient nécessaires à une bonne ambiance dans l'établissement... Oui, tu aimais bien les singes.

« Eh bien... je ne sais pas exactement ce que sent le paradis... Mais ces crêpes là feraient bien plus office de paradis que les framboises. » lâchas-tu afin de rentrer dans le jeu du garçon et ne pas paraître froid.

Ce fut finalement sa soudaine excitation qui te fit sursauter. Tu avais instinctivement reculé d'un pas en l'observant s'émerveiller devant Yanko... Un léger rire s'échappa cependant rapidement de ta bouche moqueuse. Tu n'avais jamais réellement représenté ton sympathique et idiot animal de compagnie comme étant "mignon". À mieux l'observer cependant, il fallait dire que le petit singe avait raison. Yanko était plutôt agréable à regarder... Tu te rapprochas ainsi de ton interlocuteur, la chauve-souris toujours plaqué contre ta poitrine. Tu sentais très bien son regard toujours pointé vers les crêpes, et il n'était pas question que tu lâches la bête. Tu t'arrêtas finalement face au petit singe, lui tendant alors Yanko afin qu'il le prenne.

« Oui c'est un roussette, évidemment prend-le ! Fais gaffe, il est fragile, mais j'suppose que tu t'y connais dans ce domaine »

Tu tâchas d'oublier les histoires étranges racontées par le garçon. Son hibou dormait sous son lit . Et Harry... Peu importait, tu t'étais donné la mission de ne pas le juger... Ce fut enfin vers Sandrine que tu te tournas, l'air jovial et enchanté. La jeune fille sembla très gentille, pour une fois. Du moins, elle n'avait pas tenté de t'éviter ! Franchement, tu n'avais jamais compris ce qui l'avait tant rebuté chez toi... Quoi qu'il en soit, la jeune Gryffondor venait de te proposer, à toi ET à Yanko une crêpe ! C'était inespéré ! Tu lui avais répondu d'un regard empli d'étoiles :

« Han ! Ce serait avec plaisir ! Et je pense que Yanko se contentera d'un peu de miel, j'en vois sur l'étagère là-haut. »


"i can get anything i want"
Now the sirens have a still more fatal weapon than their song, namely their silence... Someone might have escaped from their singing; but from their silence, certainly never  ♛ by endlesslove.
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 575
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Sep - 3:09
Seulement une dizaine de crêpes ? C'était peu... Même juste pour Damien. Bon, tant pis. Il demanderait aux elfes de maison un autre truc à grignoter en plus des crêpes.

Le gryffondor pris la roussette en mains pour ensuite la poser contre lui afin qu'elle ai un appui. Elle s'accrocha avec ses griffes au t-shirt de Damien qui trouvait ça adorable, pour changer. et ce malgré les griffes qu'il sentait à travers. Un peu douloureux mais adorable donc. C'est bon, il n'avait d'yeux que pour la grande chauve-souris. Harrison en serait peut-être jaloux, heureusement il n'était pas la. Damien ne savait pas où il était. Harrison faisait sa vie de son côté, comme tous les animaux qu'avait ou avait eut Dam.
Il entendit Tere nommer l'animal. Yanko ? C'était de quelle origine ?

- Salut Yanko, moi c'est Damien, mais j'suppose que tu sauras pas le prononcer. Du coup tu peux m'appeler comme tu veux.

Il la relâcha d'une main pour essayer de chopper une crêpe. Mauvaise idée, très mauvaise idée. Yanko en profita pour s'échapper, une main n'était pas suffisante pour la retenir. Elle choppa des crêpes au passage et s'éleva dans la pièce. FOURBE ! Damien, se sentant trahit, se redressa totalement et tapa du pied comme un enfant, les poings serrés vers le sol.

- Yanko, reviens !

Il se changea en chauve-souris, encore plus grande que yanko, et l'éleva en un temps record pour essayer de la poursuivre. Une course poursuite en plein milieu des cuisines. Il cognait quelques casseroles suspendues au passage. C'était pas pratique, trop grand. Il se changea donc en plein vol, en focifère. Il hurlait dans toute la pièce mais le son d'un focifère est toujours agréable au début. Il parvient à chopper la moitié d'une crêpe qui retomba sur la tête de Sandrine. Oups.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 495
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://theoldmagic.forumactif.com/
Dim 16 Sep - 13:09

Samedi 5 décembre 1998



Terenei répondit d’abord à Damien. Il révéla que sa chauve-souris était en effet une roussette. Sandrine écoutait un peu, histoire d’en savoir un peu sur cet animal si jamais elle en rencontrait un dans une mauvaise situation.
« Oui c'est un roussette, évidemment prend-le ! Fais gaffe, il est fragile, mais j'suppose que tu t'y connais dans ce domaine » fit le Serdaigle en tendant sa chauve-souris au Gryffondor.
Ce dernier la prit en main avant de la poser contre lui.
- Salut Yanko, moi c'est Damien, mais j'suppose que tu sauras pas le prononcer. Du coup tu peux m'appeler comme tu veux.
Lorsque Sandrine proposa au blond une crêpe ainsi qu’à son animal, elle remarqua que le jeune homme avait des étoiles dans les yeux. Cela le rendit un instant mignon mais la Gryffondor se contenta juste de sourire. D’abord apprendre à mieux connaître avant de tenter quoi ce soit. Elle avait retenu la leçon avec Tibérius. Ne pas draguer un garçon dont on ne sait rien du tout mais le problème, concernant Terenei, c’était sa façon d’être un peu dragueur qui la gênait mais sinon, à part ça, elle le trouvait tout à fait sympathique.
« Han ! Ce serait avec plaisir ! Et je pense que Yanko se contentera d'un peu de miel, j'en vois sur l'étagère là-haut. »
Elle sortit sa baguette pour faire descendre le pot de miel en douceur sur la table. Qu’est-ce que la blondinette aimait se servir de la magie. Plus besoin de se casser la tête à prendre une chaise pour chercher un objet un peu trop haut. Un coup de baguette et hop ! Tout à coup, on entendit Damien crier après Yanko. Sandrine eut à peine le temps de se tourner qu’elle vit la chauve-souris piquer une crêpe au passage. Oh la coquine ! Son camarade de maison se mit alors à la poursuite de celle-ci, prenant l’apparence d’une chauve-souris. Cela n’étonna guère la blonde car elle savait qu’il était métamorphe. Ce fut donc une course-poursuite qui se termina avec Damien, transformé cette fois-ci en vocifère qui choppa la moitié de la crêpe volée par Yanko. Hélas, le morceau qu’il eut tomba sur la tête de Sandrine.
- C’est … euh gentil de me donner un morceau mais je vais plutôt me prendre une entière !
Elle plaça le morceau sur une autre assiette et prit une nouvelle crêpe. Heureusement, pendant que Damien était parti poursuivre Yanko, la jeune fille avait placé une cloche sur les crêpes. Cela évitera sans doute un nouveau vol de crêpes de la petite cousine de Batman. Sandrine passa le pot de miel à Terenei.
- Je ne sais pas comment tu fais pour le lui en donner ! Je préfère te laisser faire avec ! lui dit-elle, gardant le sourire.




Code by Sybline
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 395
Ft : Michael Provost
Localisation : Dans les forêts bulgares en terre familiale pour les vacances

Feuille de personnage
Don: Demi vélane
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Sep - 18:13
Assistais-tu réellement à une course de chauves-souris géantes dans les cuisines de poudlard ? Tout s'était en réalité enchaîné extrêmement vite. Damien ne devait pas être réellement habitué à la surexcitation de Yanko lorsqu'il avait faim... Toi, c'était ce dont tu devais t'occuper tout le temps ! Tu avais rapidement appris à le tenir bien fermement afin d'empêcher le monstre de se ruer sur n'importe quoi... Pourquoi tu n'avais pas acheté un chat, comme tout le monde ! Un chat c'était bien. Indépendant, juste assez câlin et pas chiant. l'exact opposé de l'animal hyperactif dont tu avais eu droit... À ta plus grande surprise, tu compris rapidement que tu venais de mettre Yanko entre les mains d'un sorcier tout aussi aberrant et déraisonnable que ta chauve-souris ! Tu n'avais jamais vu de métamorphose, aussi manquas-tu de sauter au plafond lorsque tu aperçus cette énergumène se changer en animal...

Tu observais la scène, impuissant et abasourdi, échangeant quelques regards interrogateurs avec Sandrine. "Mais qu'est-ce qu'il foutait celui-là ?" Une certaine honte s'était installé en toi. Tu jetas un rapide coup d'oeil en cuisine afin de surveiller les réactions des elfes de maison. Ces créatures avaient beau être hideuses, tu n'appréciais pas pour autant leur manquer de respect... C'est en vaint que tu tentas de ramener ton camarade Gryffondor à terre... À vrai dire, tu n'avais pas voulu crier, de peur d'engendrer plus de grabuge encore. Seuls tes mots s'étaient rapidement perdus dans le brouhaha ambiant... Le bout de crêpe que Sandrine se prit sur le crâne n'était qu'un énième élément gênant et absurde... Tu avais fini par accepter la fatalité de te retrouver dans cette situation. Plongeant une fois de plus tes yeux dans le regard de te camarade -évitant de trop observer les deux fous furieux qui volaient au-dessus de ta tête- tu attrapas le pot de miel qu'elle te tendit.

Le carnage avait bien assez durait. Tu ouvris vivement le petit pot avant de faire légèrement couler quelques gouttes de son contenu dans un assiette.

« Yanko, tŭk tochno sega... »


Tu fis signe à ton animal d'approcher immédiatement. Il le savait certainement : toutes les raisons étaient en la faveur de son atterrissage sur la table... Tu t'en doutais évidemment, la chauve-souris se posa comme un bourrin sur le plan de travail, se ruant sans aucune once de doute sur les gouttes de miel. Tu soupiras, observant désormais le second animal au-dessus de ta tête...

« Merci monsieur. » lanças-tu au jeune homme en lui faisant signe.
« À croire qu'on est voué à se retrouver dans des situations embarrassantes Sandy » continuas-tu cette fois-ci en direction de ta camarade humanoïde. Un dernier clin d'oeil charmeur suffit à poser le ton de tes propos...


"i can get anything i want"
Now the sirens have a still more fatal weapon than their song, namely their silence... Someone might have escaped from their singing; but from their silence, certainly never  ♛ by endlesslove.
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 575
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 31 Oct - 3:17
La course poursuite était plutôt amusante. Damien s'y adonnait parfois avec Meow, au grand désarrois de tout ceux qui pouvaient y assister. D'un point de vu extérieur ce n'était qu'un vol assez agité entre deux volatiles, ni plus ni moins. Dam adorait voler, sentir le vent sur ses plumes. C'était presque aussi grisant que le Quidditch, peut être un peu plus... en fonction de la météo.

Le gryffondor retourna vers le sol. En y arrivant, l'oiseau ralenti pour reprendre forme humaine histoire de retomber correctement sur les pieds. Il esquissa un petit sourire gêné.

- Pardon, il est plus rapide que moi. Mais c'était fun, merci Yanko !

Il adressa un petit clin d'oeil à la chauve-souris. Au moins, Damien était à présent bien réveillé. Il se tourna alors vers Sandrine et ses crêpes. Avec tout ça il n'avait pas encore mangé la crêpe qu'il avait posée dans son assiette.

- Pardon Sandrine, c'est bien ça ? Désolé, j'voulais pas la faire tomber sur ta tête. Tu t'es pas brûlée au moins ? Ca va ?

Il lança un sort sans baguette pour retirer le peu de gras que le morceau de crêpe avait laissé sur la tête de la jeune fille. Il ne pouvait pas franchement la laisser comme ça, d'autant plus que c'était sa faute.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 495
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://theoldmagic.forumactif.com/
Ven 7 Déc - 20:50

Samedi 5 décembre 1998



Contrairement à ce que l’on pouvait penser, Sandrine ne trouva pas gênant, ni même embarrassant de se prendre une crêpe sur la tête. Cela relevait plutôt selon à l’anecdote dont les trois adolescents rigoleraient dans les prochains jours. Elle ne le prenait pas trop mal. La chauve-souris finit enfin par atterrir sur la table et commença à lécher les gouttes de miel.
« À croire qu'on est voué à se retrouver dans des situations embarrassantes Sandy » fit le Serdaigle, un petit clin d’œil charmeur.
- Perso, je ne trouve pas ça si embarrassant ! Disons que niveau situation embarrassante, j’ai connu pire !
Comme se faire enfermée dans un placard par ses camarades de chambre à Beauxbâtons ! Aux yeux de Sandrine, il n’y avait rien de plus embarrassant et humiliant que ça ! Rien qu’à y repenser, elle ne put retenir une légère grimace à ce douloureux souvenir avant de secouer la tête comme pour essayer de l’effacer.
Son camarade de maison lui demanda, une fois son apparence humaine reprise, si elle ne s’était pas brûlée en recevant la crêpe sur la tête, s’excusant par la même occasion. Damien en profita également pour lancer un sort sans magie afin de retirer de ce qui restait encore sur les cheveux de la blondinette.
- Merci ! Non, ne t’en fais pas Damien ! Avec la course, la crêpe a eu le temps de refroidir !







Spoiler:
 


Code by Sybline
Contenu sponsorisé
 
La chandeleur avant l’heure feat Libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Milena de Cortès, une monté Cristo avant l'heure !
» ○ Après une bonne torture, un bon bain. ¤ [Feat Libre]
» Trying something ∆ Feat Libre
» Noël avant l'heure
» Tiens c'est l'heure de manger... (libre) || End.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Poudlard :: Vers les Sous-Sols :: Cuisines-
Sauter vers: