Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

In revolutionary school vicious as Musain rule... (Terenei)

Aller en bas 
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 316
Ft : Adelaide Kane
Localisation : Poudlard, sans doute à la bibliothèque

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Sep 2018 - 15:41
"Je peux savoir ce que vous faites ici Miss Fitzduncan ?!"

Beth se figea sur le seuil qui séparait la réserve du reste de la bibliothèque, "Grandes noirceurs de la magie" sous son bras droit et un livre dénué de titre, mais dont l'aspect suffisait presque à en deviner le contenu tant la couverture de cuir noir était abîmée plus que le temps n'aurait suffit à le faire, dans la main. Elle ouvrit de grands yeux étonnés face au regard plein de colère de la bibliothécaire avant de se rappeler qu'elle n'avait pas vraiment le droit d'être ici. Elle n'avait pas fait renouveler son autorisation d'accès aux livres "interdits" par son professeur de runes qui aurait sans doute commencé à trouver ça vaguement suspect. Elle avait compté sur le fait que la maîtresse des lieux semble assez oublieuse de la propension des élèves de Poudlard à enfreindre le règlement pour pouvoir consulter les livres qui l'intéressaient. Malheureusement, il semblait que Ian et ses jambes de trois mètres de long et le boucan occasionné par les frasques de Maxence soient beaucoup moins visibles et audibles pour la documentaliste que son simple petit passage dans la réserve, sans autorisation certes, mais d'une dizaine de minutes à peine. Si Elizabeth avait été du genre à se plaindre, elle aurait crié à l'injustice. Non, en fait, elle ÉTAIT du genre à se plaindre, mais elle doutait qu'argumenter dans ce sens ne joue en sa faveur maintenant. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était pleurer dans sa tête sur sa malchance qui faisait qu'elle ne pouvait pas poursuivre tranquillement ses recherches sans être interrompue par un livre dans la tronche ou une bibliothécaire en colère qui cherchait visiblement à commencer à se faire respecter. Évidemment, il avait fallu que ça tombe sur elle.

"Je ne faisais que passer Mrs, je..."
À faire son Calimero, elle en avait oublié d'inventer une excuse plausible. En vérité, elle en avait une très bonne : on lui avait clairement annoncé que le monde magique était en danger, d'une prophétie nébuleuse et très légèrement angoissante, un professeur s'était fait tuer pendant un BAL, sans compter les élèves blessés lors de ces mêmes joyeuses festivités et bien sûr il y avait aussi le fait que la directrice n'ait pas voulu l'écouter en septembre dernier, insinuant avec tact qu'elle délirait complètement. Qu'elle se soit elle-même lancer dans ses propres recherches, et même si cela signifiait fouiller un peu du côté des branches peu recommandées de la magie, lui semblait avoir été une réaction tout à fait saine. Elle ne faisait rien de mal. En tout cas, rien qui ne justifie le regard effaré de la mi-femme/mi-harpie qui lui faisait face.

Elle serra un petit peu plus ses livres contre elle, comme si le geste allait suffire pour que la bibliothécaire oublie leur présence, ce qui aurait quand même demandé un certain niveau de stupidité. Elle était complètement à cours d'idées, tout ce qu'elle pouvait faire maintenant, c'était prier pour un miracle.


She's cold as ice, but in the right hands, she melts.
En ligne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 355
Ft : Michael Provost
Localisation : Dans les forêts bulgares en terre familiale pour les vacances

Feuille de personnage
Don: Demi vélane
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 23 Sep 2018 - 0:25
Ce fut tel un bon petit Serdaigle exemplaire que tu te pointas à la bibliothèque en cette calme matinée. Les révisions de cours runiques t'attendaient sagement, t'ouvrant leurs affreux bras en t'exhibant leur sourire malsain. Oui, tu avais définitivement un problème avec ces cours, et aujourd'hui personne n'était là pour t'aider... Tu te sentais seul, c'était une première ! À vrai dire, ta partenaire habituelle de révision n'avait pas répondu à l'appel aujourd'hui... Ni aujourd'hui ni jamais d'ailleurs ! Olivia était désormais bien loin de représenter ta cible de choix afin de gagner des points en cours. À se faire ainsi les yeux doux, accompagné de son chevalier servant, tu avais rapidement fait une croix sur cette relation. Il n'était pas ici question de haïr quiconque. Seulement de choisir avec précaution les personnes de son entourage ! C'était assez inévitable si tu souhaitais garder une réputation digne de ce nom. Nul besoin de s'alourdir du poids d'un couple à la ramasse !

C'était ainsi dans l'optique de travailler seul que tu empruntas le chemin de la bibliothèque. Cette dernière semblait bien vide en cette matinée. Oh c'était évident, seuls les élèves les plus motivés trouvaient la voie de la sagesse de bon matin... Les élèves réellement soucieux d'apprendre ! On t'avait en effet toujours appris qu'il était bien plus utile de réviser en cette heure hâtive, ainsi qu'avant le coucher.

Parmi ces esprits avides de savoir s'était rapidement démarqué un petit fantôme aventureux... La voix dangereuse de la bibliothécaire avait été ce qui t'avait en premier lieu intrigué... Assis au fond de la bibliothèque à une table vide -chose rarissime pour le garçon hypersociable que tu étais- tu relevas rapidement ta tête en direction du conflit... La vieille dame avait définitivement des allures de chien de garde ! Face à elle, une jeune Serdaigle apeuré semblait vouloir se justifier... Tu t'étais calmement approché de la scène afin d'en avoir un aperçu plus net -il fallait dire que les petites histoires du château étaient ton pécher mignon-. Tu pus rapidement reconnaître les inscriptions sur la couverture du précieux livre que tenait la Serdaigle dans entre les bras... "Gr... Noirc... Magie". La jeune fille cachait légèrement le titre, mais il était assez facile de deviner son contenu. À en juger de même par sa provenance, ce n'était pas le genre de livre que Poudlard souhaitait voir entre les mains de tous ses étudiants... Oh, tu avais toujours trouvé cela ridicule ! Même si l'usage de la magie noire ne t'enchantait que rarement, tu ne comprenais guère pourquoi l'école interdisait aux enfants à s'éduquer sur le sujet... Oui, tu avais indéniablement gardé quelques aspects de l'éducation de Dumrstrang ! Là-bas, l'utilisation de magie noire n'était pas prohibée, loin de là...

Il n'était pas question que tu laisses cette jeune fille en détresse ! C'était une érudit. Une Serdaigle prête à se renseigner sur des sujets voulus tabous par la société sorcière. Elle était courageuse, et tu devais le reconnaître ! Tu t'approchas ainsi rapidement des deux actrices, prenant ta voix la plus mielleuse afin d'interpeler ta camarade :

« Ahh ! Tu l'as trouvé c'est génial ! On pourra enfin achever notre exposé ! » t'exclamas-tu en enlaçant l'inconnu... Tu t'étais permis de lui faire la bise, avant de te retourner vers la bibliothécaire, un grand sourire charmeur entre les lèvres.
« Avec ça, on pourrait décocher une note extraordinaire madame ! j'vous assure, on vous le ramène dès que nous avons terminé nos recherches. » Tes grands yeux remplis d'étoiles étaient plongé dans le regard accusateur de la bibliothécaire... Pauvre d'elle, la vieille femme ne put tenir bien longtemps face à toi... Un léger sourire crispé se dessina alors sur son visage ridé.
« Très bien, mais rapportez-le très rapidement. Mademoiselle Fitzduncan n'a pas fait renouveller son accès à la réserve... »

Un sourire plein de compassion ensoleilla ton visage. Tu offris ici toute la fausse joie que tu pus donner à cette vieille peau, avant de prendre ta camarade par le bras et l'emmener un peu plus loin... Tu pris le temps de chercher une table bien à l'abri des regards, en retrait de tout autre plan de travail. Là-bas, tu pourrais avoir une conversation intéressante... Il t'en fallait vraisemblablement peu afin de procrastiner.

« Alors. Dis-moi tout, Fitzduncan. »


"i can get anything i want"
Now the sirens have a still more fatal weapon than their song, namely their silence... Someone might have escaped from their singing; but from their silence, certainly never  ♛ by endlesslove.
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 316
Ft : Adelaide Kane
Localisation : Poudlard, sans doute à la bibliothèque

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Oct 2018 - 21:51
Peut-être allait-il falloir que Beth revoie son athéisme, l’intervention de Terenei s’apparentant à la divine providence et pas uniquement à cause de son allure angélique. Elle fit de son mieux pour ne pas ressembler à un poisson échoué sur le sable alors qu’il la saluait à la française, comme si ce genre de familiarités était habituel entre eux. La Serdaigle aurait pu donner à son condisciple le bon dieu sans confession alors qu’il charmait la bibliothécaire d’un sourire et de quelques paroles mielleuses, il en aurait fallu peu pour qu’elle croit elle-même à cette histoire d’exposé alors qu’elle en était l’un des personnages principaux inventés. Cligner des yeux n’était hélas pas suffisant pour faire passer l’éblouissement, aussi se contenta-t-elle de hocher la tête pour appuyer les mensonges de son camarade à l’horrible bonne femme qui avait de toute façon déjà fondu comme neige au soleil, préférant éviter de tenter des mots que sa surprise aurait sans doute rendus parfaitement ridicules.

La jeune fille aurait pu jalouser ce talent qu’avait Terenei de se sortir de situation du genre d’une pirouette minaudeuse, mais son cerveau était trop occupé par la reconnaissance pour se laisser ne serait-ce qu’un peu empoisonné par l’envie. Elle se laissa entraîner sans un mot vers une table à l’écart, son livre toujours à la main et ses traits ne masquant toujours pas très bien la surprise. « Alors. Dis-moi tout, Fitzduncan. » Bien sûr, il voulait savoir de quel mauvais pas exactement il venait de la tirer. Un manque de curiosité aurait sans doute insulté cette chère Rowena, mais Beth aurait aimé se passer d’explications. Pendant une petite minute, elle se mordilla l’intérieur de la joue, jaugeant son interlocuteur du regard, comme pour juger de ce qu’il était prudent de lui révéler. Elle avait du mal à cerner le jeune homme à vrai dire, bien incapable de gratter derrière l’image du garçon sociable qu’il renvoyait au quotidien, sourire éclatant et joyeuses manières. Ne pas se laisser aveugler par sa beauté d’Antinoüs était une première difficulté, vite suivie par le fait qu’il semblait toujours amener ses allocutaires parfaitement où il voulait qu’ils soient. Elizabeth n’aimait pas ce qu’elle ne comprenait pas, ce n’était pas un secret, aussi se contentait-elle la plupart du temps d’échanges cordiaux avec son camarade, ravalant toutes les questions qui lui brûlaient les lèvres sur les différents types de magie qu’il avait approchés dans le passé.

« Merci pour… ça. » Les mots étaient rouillés au bout de sa langue, trop peu utilisés. La gratitude n’était pas un sentiment qui lui était étranger, mais elle préférait malgré tout l’observer de loin plutôt que d’en subir les assauts. Au moins retardait-elle de quelques secondes l’inévitable temps des aveux. « Je ne suis pas sûre qu’il y a grand-chose à dire… » Et c’était vrai, il pouvait sans doute deviner par lui-même qu’elle avait voulu mettre le nez où elle ne devait pas et qu’elle s’était faite prendre. « Il y a des questions que je me pose et dont les réponses ne sont visiblement pas accessibles par les canaux habituels alors j’ai essayé… autre chose ? » Elle finit sa phrase comme une question, trouver les bons mots ressemblaient étrangement à un obstacle insurmontable. Elle soupira devant sa propre tendance à parler en énigme, avant de reprendre la parole. « Tout ce que je veux dire, c’est que je consultais ces livres pour de la recherche personnelle et que je ne suis pas en train de préparer un sombre rituel pour exterminer tous les imbéciles de Poudlard. » Ce qui de toute façon aurait représenté bien trop de travail et elle avait ses ASPICs à préparer, les générations futures devraient donc faire avec la présence sur leurs bancs d’une flopée d’Avery et autres Winsford. Beth ne savait pas trop pourquoi elle ressentait le besoin de se justifier, peut-être parce qu’elle savait à quel point les rumeurs courraient vite entre les murs du château…


She's cold as ice, but in the right hands, she melts.
Contenu sponsorisé
 
In revolutionary school vicious as Musain rule... (Terenei)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» St. Jean Bosco School will triple number of students & get clean water
» Holly Holliday ~ You don't have to be cool to rule my world
» Symbol School - Partenariat
» 01.02/06.L.Old School. Quand Roxie n'est pas là, la souris danse
» 01.02/01.L.Old School - Conseil de guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Poudlard :: Quatrième Étage :: Bibliothèque-
Sauter vers: