Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

Cours 6ème année

Aller en bas 
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 212
Ft : Seth Gabel
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 9 Jan 2018 - 14:42
Smith se préparait pour son premier cours avec les sixièmes années et il avait essayer d'être original pour une fois. Il avait poser sa robe de sorcier, décidément il n'aimait pas, pour lui c'était trop austère bien qu'il adorait son boulot. Ce jour là il s'était rasé et ses cheveux par-contre toujours en bataille.

- Bonjour à tous, pour ceux et celles qui ne me connaissent pas encore, je suis le professeur Smith votre nouveau professeur de défense contre les forces du mal. Aujourd'hui nous allons étudier ce qui est dans votre programme. Je vais vous décrire des créatures et vous allez devoir deviner desquelles il s'agit. Si vous en croisez une vous devez la reconnaître pour savoir vous défendre, vous pouvez également me dire comment les vaincre ou les éloignés cela pourrait vous donner des bonus.

Son regard azur et sérieux dévisageait tous ses élèves. Puis il écrivit les descriptions à l'aide de sa baguette.

@Aiden Smith a écrit:
Je ne suis pas vivant, mes yeux sont blancs et flou... Je suis très maigre voir squelettique.. Ma peau est blafarde et mon teint morne... Seule la magie noire peut me contrôler... Qui suis-je ?

J'ai l'apparence de la mort, je suis mangeur de bonheur...  Encapuchonné on ne me voit de près que lorsque je donne un baiser. Ce dernier prends l'âme de la personne que j'embrasse. Qui suis-je ?

Je suis un énorme serpent, mes crocs crachent du venin, mon regard est revolver ou il fige selon comment l'on m'observe et un célèbre mage noire me contrôlais. Qui suis-je ?

Je suis tout petit mais la où le sang coule, je suis là prêt à frapper voir tuer, je suis dangereux pour les moldus, qui suis-je ?

Je suis un énorme reptile, j'ai des ailes, ma peau est très épaisse et écailleuse. Je crache du feu. J'ai une grande famille. Je mange des humains et des animaux. Le sortilège de stupéfaction est inefficace contre moi. Qui suis-je ? 

HJ : Vous avez deux semaines pour répondre, si je n'ai pas de réponse, je retirerais des points Wink Si Questions par MP Wink


avatar
Invité
Invité
Mer 17 Jan 2018 - 12:04


Premier cours de DCFM
Sixième année

« Il n'y a pas de noirceur sans lumière. Les deux se retrouvent liés à jamais, comme les deux facettes opposées d'une même pièce. C'est pourquoi les ténèbres naissent à l'ombre de la bonté. »
J'allais être en retard ! Dévaoler les escaliers qui se trouvaient être entre ma salle commune et la salle de classe étaient un véritable calvaire. Les fondateurs étaient de vrais sadique ! J'en suis sure et certaine ! J'étais dans le dortoir quand le glas de la Grande Horloge sonna les trois quart d'heures. Et voilà comment après un bon repas, je me retrouvais à courir pour réussir à être à l'heure.

J'avais attachés mes cheveux blonds coiffés et soigné en un chignon haut pour le coup, quelques mèches ondulés cadrant mon visage rond. Mon sac noir posé sur mon épaule droite me permettait de tenir toute mes affaires pour ne pas m'encombrer les mains. Je m'assurais que ma baguette magique se tenait contre moi dans le pli de ma cape au couleur de la maison des Gryffondor. Je grognais mécontente du choix du choixpeau. Moi, une sang pur à Gryffondor ! Ma cape aurait du être verte et argent, non pas rouge et or. Enfin, la rancune était passé depuis le temps !

J'arrivais pile poil derrière les élèves alors que la porte s'ouvrit sur le professeur. Je haussais un sourcil. Pas de robe de sorcier ? Peut être aurions nous la chance d'avoir un nouveau Remus Lupin ? Pas que je me plaigne de l'enseignement de Ombrage, lire un livre pendant deux heures me permettait surtout de réfléchir à d'autres choses. Là, va falloir travailler. Je n'étais pas fainéante, détrompez vous. Juste que je m'ennuie en cours. Enfin dans certains c'était le cas, dans d'autres, absolument pas. Histoire de la magie et étude des runes ! Ça c'était passionnant !

J'entrais dans la salle de classe en lançant mon plus beau sourire au professeur quand je passais devant lui. Il était plutôt canon ce prof. Ca change de Snape ! Un sourire en coin de lèvres se dessina sur mes lèvres alors que je m'assis près d'une fenêtre. Et après que tout le monde soit installé, il prit la parole se présentant.

Monsieur Smith ? Mais je levais les yeux à la suite de ses propos. Heureusement qu'on allait étudier notre programme ! Manquait plus que ça tiens ! Et oh des énigmes ! Soudainement, je me redressais sur ma chaise, prête à connaître les créatures. Les premiers mots apparurent et je lis le tableau entièrement. Ça va, je connaissais la plupart de ces créatures. Merci papa pour ta bibliothèque ! Bon, on commence doucement !

-Professeur ? Miss Reever. La première créature décrite est un inferius ou inferi quand ils sont plusieurs. C'est un cadavre revenu à la vie par la magie noire pour que ce dernier obéisse au lanceur de sort. Mais il n'y a pas de contre sort connu, ou alors je ne le connais pas. La seule chose que l'on sait, c'est qu'ils sont sensible au feu. Un incendio serait donc efficace. Un mage noir intelligent fera en sorte que ses inferi évite les flammes à tout prix.

J'aurais pus continuer sur cette lancée pour tout le tableau. Détraqueur,
Basilic, Pitiponk, Dragon. Le classico de base en sommes. Mon esprit vagabonda sur le basilic. Cela devait être un animal magnifique. Magnifique mais au regard mortel. Je souriais encore en coin de lèvres à ma pensée alors que je repris le fil du cours.
(c) DΛNDELION
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 212
Ft : Seth Gabel
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 20 Jan 2018 - 9:49
Je laisse finalement 10 jours supplémentaires à ceux et celles qui voudraient venir poster à mon cours Wink


avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 62
Ft : Colin Morgan

Feuille de personnage
Don: Occlumens
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Jan 2018 - 0:45
Elzéar était calmement assied à sa place habituelle. Plume en main, il avait consciencieusement noté les descriptions fournies par le Professeur Smith. Après avoir prit en notes les caractéristiques des personnages recherchés, le jeune homme prit le temps de se relire. Le Serdaigle ne parlait jamais pour ne rien dire. Il réfléchit ensuite quelques instants, mordillant un peu le bout de sa plume, avant de lever la main. Hors, Abbygail Reever avait déjà prit la parole, y allant avec les infiri. Des créatures immondes. Comment on pouvait décider de créer des sortes de morts-vivants qui attaquaient le gens ? Il fallait être parfaitement cinglé pour agir ainsi. Lorsque la jeune fille de Griffondor termina son droit de parole, Elzéar parla à son tour :

" Bonjour, Elzéar Mckenzie de Serdaigle. La deuxième créature sont les détraqueurs, que l'on peut combattre avec un sortilège du patronus puisque ce sort renvoie à la créature une puissante dose de bonheur, bonheur que le détraqueur ne peut tolérer. Par contre, le sort ne détruit pas la créature, il l'éloigne seulement ou, dans le meilleur des cas, la fait fuir. Produire un patronus demande une grande énergie magique, surtout s'il s'agit d'un patronus complet et dès qu'on parvint à éloigner les détraqueurs, il serait intéressant de ne pas demeurer dans le coin "

Hum. Quelles étaient les autres descriptions ? Elzéar reporta son attention sur son parchemin et, ce faisant, il bouscula son encrier qui se renversa sur le papier. Bouse; jura t'il entre ses dents. Pas de chance, il venait de tout bousiller sa feuille et en plus, l'encre semblait vouloir couler partout sur le plancher. Pas le temps, donc, de répondre aux autres demandes. Il lui fallait nettoyer son dégât en espérant ne pas en faire d'autres à la suite.
Cours 6ème année


Elzéar; Réincarnation inconsciente de Merlin

LIFE IS NOT A FAIRYTALE AND
THERE ARE NO HAPPY ENDINGS
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 351
Ft : Dane DeHaan.
Localisation : Là où il ne le devrait pas.

Feuille de personnage
Don: Occlumens & Animagi
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Fév 2018 - 23:56
Tiberius était entré seul, dans la salle de classe à la suite d'élèves retardataires. Alors que la cohorte des derniers 6e année se dépêchait, l'adolescent traîna son pas tranquillement. D'un air lointain et son insolence se lisant jusque dans ses regards paresseux, Tiberius s'était forcé à aller au cours de DCFM avec une langueur presque funeste. Ses amis ne l'avaient pas rejoint immédiatement. En retard ou simplement à vaquer à d'autres occupations. Tiberius avait un désir presque secret de réussir son année. Année qu'il savait simple pour lui, à présent qu'il avait eut affaire – comme beaucoup d'autres avec lui – aux forces du mal dont on désirait lui apprendre désormais la défense. Quelque part, il lui semblait dérisoire de se présenter à un tel cours. Et peut-être aurait-il mieux valu quelques heures de liberté supplémentaires au détriment de quelques heures d'enseignements inutiles. Qu'importe. Les nouvelles têtes parmi le corps enseignant avait suffit à le convaincre là où ses amis s'étaient abandonnés à un peu de baroudage.

Il se campa à une place libre. Ignorant parfaitement sa voisine, comme si elle n'eut jamais existé, il s’avachit comme une grosse pâte molle sur sa chaise. D'un long soupir, il sortit tranquillement ses affaires. Installant son bric-à-brac dans un capharnaüm qui aurait pu s'étendre à l'autre bout de la classe, il releva les yeux sur les mèches blondes et décolorées d'une Gryffondor. Plus essoufflée que lui, visiblement. Il ne lui accorda ni sourire, ni bonjour, levant presque les yeux d'un air de mépris indifférent à peine fardé. Ce jour-là, il ne se sentait guère d'humeur sociale. Bien au contraire.

Lorsque la voix du professeur éclata avec triomphe, l'élocution agile et presque séductrice, Tiberius redressa doucement la tête, un peu curieux, un peu détaché. Pas de robe. Le menton viril d'un clochard qui se serait rasé pour son premier entretien d'embauche, des cheveux dans lesquels on aurait fait exploser un pétard, de grandes mains que Tiberius devinait sèches à la lumière blafarde de la salle de classe. Cette bouille charmante fit hausser un sourcil au Serpentard, d'un air quelque peu déconcerté. Tiberius décida dès lors qu'au prochain cours de ce professeur, il viendrait en tenue civile. Aucune raison que les professeurs soient les seuls privilégiés de l'impertinence. Croisant les bras, il se hissa plus confortablement sur sa chaise, flânant un peu du regard autour de la pièce qui avait connu toute la pantalonnade des enseignants tarés et complètement dégénérés. Avec un peu de chance, le professeur Smith ferait parti de cette même caste de professeurs qui maltraitent leurs élèves ou ne possèdent pas l'once d'une compétence dans le domaine. Tiberius nota précieusement tous ces détails dans un coin de son esprit, songeant à faire un sérieux rapport à ses amis.

L'exercice du jour n'était pas plus entraînant pour l'adolescent. Une petite devinette, mignarde et rasoir pour le jeune Avery. Les descriptions étaient relativement aisées. Bien plus que ne le prévoyait le professeur au vu de la hâte avec laquelle sa voisine s'empressa d'étaler sa connaissance en magie noire face à une classe captivée par cet exercice infantilisant. Tiberius tourna un regard surpris et amusé vers elle, presque curieux et hautain. Moqueur, il tenta de retenir un ricanement mauvais venu du fond de sa gorge en relevant le col de sa robe jusque sur ses lèvres. Les suivants s'occupèrent à leur tour de vite se faire remarquablement remarquer du professeur.

L'observation d'une telle classe était particulièrement risible. Tiberius pouvait presque entendre l'aspiration hâtive des élèves pour répondre à toute vitesse avant qu'un autre ne leur vole leurs points. C'était comique. En baissant son col, Tiberius se pinça les lèvres, tentant toujours de retenir ses petites hilarités mesquines. Si Tiberius avait vaguement songé à quelles créatures chacune des descriptions correspondaient, ne portant en vérité qu'un vague regard aux énigmes posées, il n'avait guère l'envie de participer à cette mascarade. Il se sentait presque humilié de se retrouver au milieu de cette classe grégaire. Et face à un professeur qui avait trouvé opportun, pour introduire l'un des cours les plus appréciés de l'école, de leur présenter quelques charades pas piquées des hannetons. Le fils Avery avait la sensation d'être pris pour un idiot.

Alors par jeu et un peu pour signifier son profond sentiment d'ennui, il leva la main. Il ne se présenta pas. Et sans grande détermination, il calma ce fou rire qui naissait au coin de ses lèvres pour répondre. « Pour la quatrième question. Le SIDA, professeur. Très mortel. Je préconise le préservatif pour ce genre de "créature". » Dans un calme théâtral qui le surprenait lui-même, Tiberius croisa de nouveau les bras et déploya tous les efforts du monde pour garder un visage parfaitement lisse et impassible.


TIBERIUS H.
AVERY


Dernière édition par Tiberius H. Avery le Ven 2 Fév 2018 - 4:11, édité 8 fois
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 387
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Fév 2018 - 0:59
Aslinn s'était préparée pour une nouvelle journée de cours. Elle avait Défense contre les forces du Mal. Un cours dont les professeurs passaient la moitié de l'année à demander ce que le précédent leur avait demandé et où ils en étaient. Un cours.... fortement ralenti par le changement annuel d'enseignant. Un cours en soi.... vaguement intéressant. D'autant plus que les élèves de cette année n'avait pas la moindre idée de ce qui s'apprenait d'ordinaire en 5ème année. L'an passé, au lieu de ça le cours avait été axé sur "L'art de la magie noire", ou quelque chose comme ça. Gregory y avait pratiqué le sortilège de Doloris et y avait prit un malin plaisir, ce qui avait mit Aslinn mal à l'aise quand il lui en parlait.
La Serdaigle avait enfilé son uniforme. Il était aussi noir qu'au premier jour et portait les couleurs de sa maison. On n'y voyait aucune trace d'usure, elle en prenait grand soin comme du reste de ses affaires d'école. De temps à autre on y voyait l'un ou l'autre poils de son chat blanc mais elle avait vite fait de le faire partir avec l'aide d'un petit sort.

Une fois que l'heure approcha Aslinn se rendit au premier étage. Lorsque la porte fut ouverte pour les laisser entrer la jeune élève y pénétra. Elle décida de s'installer au rang du milieu, ni au premier ni au dernier. Un rang neutre où elle pourrait sans doute être plus tranquille. Elle posa un carnet sur la table ainsi qu'une plume ensorcellée qui lui évitait de devoir tremper le bout dans de l'encre à longueur de temps. Elle attendit ensuite que la classe s'anime. Il y avait suffisamment de bancs et elle resta donc seule au sien. Tant mieux, elle n'aurait personne pour l'embêter durant leur, du moins pas directement. De toute façon, qui oserais venir l'embêter ? Personne n'osait encore le faire en face.

Lorsque le prof fit apparaitre ses petites devinettes Aslinn écrivit les réponses sur le coin de sa feuille mais se les garda pour elle, préférant laisser les élèves impatients et bien plus friands qu'elle de ce genre de jeu. Les points ça ne l'intéressait pas, pas depuis sa première année et encre moins depuis que son cousin lui avait raconté que des élèves qui enfrègnaient toutes les règles de sécurités de l'école en une soirée pouvaient malgré ça gagner des points et continuer leur scolarité comme si de rien n'était. Objectivité mon derrière. Elle avait donc renoncé d'essayer d'accumuler des points pour sa maison. Elle se contentait de ne pas lui en faire perdre.

Lorsque Tiberius la ramena elle se laissa basculer en avant, un mélange entre désespoir et désespoir moqué. Elle arrêta son geste avant d'atteindre le banc puis se redressa. Quel crétin.


avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 339
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Fév 2018 - 16:40
Damien était arrivé juste avant la sonnerie, autrement dit il avait échappé de peu, pour une fois, au retard. Il s'était installé dans le fond de la classe, avec d'autres Gryffondor. Il ne connaissait pas encore grand monde en dehors de ses camarades de chambrée, ce qui était assez logique. Lorsqu'il lu ce que le professeur inscrivait il demanda à son voisin de table s'ils étaient bien au cours de Défense contre les forces du mal et pas au cours de soins aux créatures. Visiblement non, il était dans la bonne classe. Etrange....

Damien leva la main avant de prendre la parole pour répondre à l'une des questions. Il fut interrompu par la remarque d'un élève de serpentard. Ca le fit sourire. Ce n'était pas complètement faux. Si le prof avait un peu d'humoir il ne s'en vexerait pas. Damien lui ne s'en serait pas vexé.

- Monsieur, le sortilège de Stupéfaction est en réalité efficace sur les dragons. Ils sont juste très résistants, il faut en lancer plusieurs à la suite et assez puissants pour pouvoir l'assomer. Parcontre ça les met vite en colère. Le mieux c'est encore de leur foutre la paix... Surtout que la plupart vivent dans des réserves. Mais dans le pire des cas il existe des sortilèges de charme pour les apaiser et pouvoir passer tranquillement à côté d'eux. Personnellement je préfère les distraire en leur lançant de la nourriture et en les gardant dans ma ligne de mire. Il ne faut jamais leur tourner le dos.

Damien baissa sa main, attendant que d'autres répondent aux autres questions et que le cours puisse enfin démarrer. Il ne voyait pas encore vraiment pourquoi on parlait de tout ça dans ce genre de cours. C'est pas comme si les créatures étaient forcément mauvaises.


"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 363
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://nowherelandrpg.forumactif.com/
Lun 26 Fév 2018 - 15:28
Peter avait tiré ses amis Thomas et Shun pour ne pas rater le cours de DCFM, surtout qu’il y avait un nouveau professeur et ça faisait mal d’arriver en retard dès le premier jour. Il s’était rapidement trouvé une place, évitant soigneusement Aslinn Goyle car depuis qu’il lui avait demandé de sortir avec lui, le pauvre s’était retrouvé avec la gueule défoncé par le cousin de celle-ci. Il avait fini sa soirée à l’infirmerie. Comme quoi, il n’est pas bon d’être un né-moldu et de proposer à une fille de sortir avec lui alors que la famille de la fille en question est pro-sang pur. D’ailleurs, il n’avait plus jamais adressé la parole à la serdaigle par peur de nouvelles représailles de la part de Gregory. On avait vu mieux comme premier râteau !
En voyant le questionnaire du professeur, le poufsouffle en connaissait déjà une petite partie, notamment sur les détraqueurs. L’année de sa seconde, l’école avait dû supporter leur présence à cause du dénommé Sirius Black qui avait réussi à s’enfuir d’Azkkaban. Mais alors qu’il allait lever la main, un élève de Serdaigle donna déjà la réponse. Zut, raté ! Il avait déjà noté les autres réponses hormis pour la quatrième question mais ses amis et lui s’esclaffèrent de rire en entendant la réplique de Tibérius Avery. Lui, c’était un cas. Peter avait toujours eu du mal à le cerner car autant parfois ses piques étaient marrantes, autant parfois le serpentard paraissait dur et froid. Plus personne ne levait la main. Bon, il restait à Peter le basilic. Il leva donc enfin la main, plus sûr de lui que les autres années. Avec le professeur Rogue, il n’était jamais sur de lui bien qu’il connaissait la réponse, avec Ombrage, il ne disait rien du tout parce qu’elle l’énervait au plus haut point et il avait d’ailleurs une fois fini avec ses amis à une retenue collective pour avoir participé à l’A.D.
Le blondinet prit une profonde inspiration avant de prendre la parole tout en levant la main :
- Bonjour, Peter Pennington, Pour la question trois, c’est un basilic monsieur ! se contenta-t-il de dire.
Il tenta un rapide coup de coude vers son ami Thomas qui avait lâché une connerie et Peter s’était retenu à temps pour ne pas en rire. Il n’y avait rien à faire. Quand il était seul dans son coin, il était sérieux et tout mais une fois avec ses amis, il avait un peu de mal à garder son sérieux.



Best friends for alive !
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 624
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Fév 2018 - 22:34
Billie était entrée dans la salle pile à l’heure. A une seconde près elle était en retard, elle s’assit sur un banc du fond pour se laisser le temps de souffler un peu après la course effrénée qu’elle venait d’accomplir dans les couloirs. Elle avait un peu trainé à la fin du cours précédent afin de poser une question au professeur de métamorphose sur la suite des cours de l’année. Ils avaient à peine abordé le premier chapitre de leur livre « Manuel de métamorphose avancée » mais la serpentard trépignait déjà à l’idée d’aborder la transfiguration humaine. La conversation passionnée qu’elle avait eu avec le professeur s’était un peu allongée et une fois qu’elle avait passé la porte de la classe et qu’elle avait consulté sa montre elle se rendit compte qu’elle avait tout intérêt à courir si elle ne voulait pas arriver en retard au cours de Défense contre les forces du mal (un autre cours qu’elle avait appris à aimer surtout après les évènements de l’année précédente où elle en avait découvert l’utilité sur le terrain). Elle était déjà arrivée en retard à un cours cette année et cela ne lui avait pas tellement réussi. Elle n’avait que deux étages à dévaler mais bien entendu les escaliers avaient choisis ce moment pour faire des  leurs  ce qui n’avait pas aidé Billie à rattraper le temps qu’elle avait perdu à parler avec le professeur de métamorphose.

Mais c’était bon à présent. Elle était assise sur un banc au fond. Certes rouge vif et essoufflée mais à l’heure. Elle sorti son livre de cours, carnet de notes et sa plume et regarda le nouveau professeur qui avait déjà commencé à prendre la parole pour se présenter comme cela était la coutume ces dernières années. Pas un seul professeur n’avait réussi à garder ce poste plus d’un an. Billie espérait pour ce professeur que la malédiction était enfin levée maintenant que Voldemort était défait et que le monde sorcier entrait dans une nouvelle ère. Il commença la partie cours en leur donnant tout un tas d’énigmes auxquelles il fallait qu’ils répondent. C’était… original ? Au moins la plupart de ces créatures faisaient partie du programme de DCFM des années précédentes. Les élèves jouaient le jeu et répondaient aux questions. C’est ainsi qu’elle repéra Tiberius à la voix, un peu plus loin devant elle. Il était malheureusement trop tard pour le rejoindre elle devrait se contenter d’avoir une vue sur sa nuque.

Une voix s’éleva soudain à côté d’elle pour répondre à la dernière énigme. Billie se figea sur son banc. Sans s’en rendre compte, elle s’était assise à côté de Damien. Oh elle n’avait rien contre lui. Au contraire elle commençait a vraiment l’apprécier depuis qu’ils avaient commencé à correspondre par miroirs interposés. Une longue histoire qui avait débuté par un pari stupide et une lettre d’amour enflammée. Quoi d’autre. Le soucis c’est que Damien ne savait pas que la serpentard était l’autrice de la lettre. Et Billie n’avait pas envie de se trahir. Elle respira un grand coup et tenta de se reconcentrer sur le cours après un sourire un peu gêné en guise de bonjour à son voisin de table. C’était autour de Peter de répondre à la troisième énigme. L’adolescente leva un sourcil. Sa réponse était loin d’être complète, sinon c’était trop facile n'importe qui pouvait deviner qu'il s'agissait du Basilic, le professeur avait clairement demandé des précisions sur comment vaincre les créatures. Elle peut la parole sans vraiment demander l'autorisation pour donner les informations manquantes.

- Le Basilic est un reptile géant créé par Herpo l’Infâme extrêmement dangereux parce qu’il peut tuer d’un simple regard, que son venin est mortel et qu’il est impossible à apprivoiser sauf par un sorcier parlant fourchelang. Pour s’en débarrasser il paraît qu’il faut tenir un miroir devant ses yeux. Sinon lui trancher la tête avec l’épée de Gryffondor s’est révélé très efficace également.

Billie frissonna. Elle se souvenait que trop bien de sa première année à Poudlard ou un basilic sillonnait les canalisations, pétrifiant tous les nés-moldus sur son passage. Elle et son frère avaient eu énormément de chance de ne pas faire partie des victimes.

- Sinon la réponse à votre quatrième énigme c’est le chaporouge, à ne surtout pas confondre avec un nain ou un goblin. Ils ne sont pas très dangereux pour les sorciers car il suffit de les arroser d’une quelconque potion de beauté pour les faire fuir mais les humains n’ayant pas la magie pour se défendre peuvent mourir de leurs attaques nocturnes.

Billie détestait le mot « moldu » et se refusait à l’utiliser. Ce n’était pas un mot gracieux et ressemblait plus à un sobriquet un peu condescendant qu’on donnerait à quelqu’un d’un peu bête. Elle préférait encore la variante nord-américaine « non-maj », cela avait au moins le bon goût de ne pas ressembler à un gloussement de dindon.


Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 212
Ft : Seth Gabel
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Mar 2018 - 14:59
Aiden écouta toutes les réponses de ses élèves et en fut satisfait sauf pour le petit con de Serpentard qui faisait le malin. Mais avant toute chose il répondit d'abord à ceux et celles qui avait bien répondu, faignant l’indifférence pour Avery...

- Miss Reever ! Très bonne réponse j'accorde cinq points à Gryffondor !

- Monsieur Mckenzie ! Bien joué, c'est très bien, cinq points à Serdaigle ! Aiden porta un œil amusé à la bêtise de son élève mais ne fit pas de commentaire, le jeune homme s'était punit tout seul...

- Monsieur Carmichael ! Oui bien vu, mais il faut éviter tant que possible les dragons, tant qu'on les ennuis pas trop, ils nous laisse tranquille... J'accorde encore 5 points à Gryffondor ce qui en fait 10 pour les rouges ! Bien joué continuez comme ça !

- Monsieur Pennington ! Oui réponse correct, le regard de braise à éviter si vous ne voulez pas rester de marbre ! Bien qu'il y ai un remède à ceux ou celle qui reste petrifiés, les autres ne sont plus là pour le dire vu que son regard peut être mortel. J'accorde  2 points à Pouffsouffle car vous n'avez donner qu'une partie de la réponse.

- Miss Persson ! Oui vous avez raison pour le basilic et pour le chaporouge. Ceci dit des humains sont réellement morts, ils ne les supportent clairement pas. Nous sorciers pouvons les neutralisés mais méfiance tout de même ce sont des petites créatures tenace. Cinq Points pour Serpentard. Vous pouvez remercier votre camarade Avery, si il n'avait pas répondu de la sorte cela vous aurez apporter dix points.

Aiden se recentra sur Avery, un sourire narquois sur le visage et lui dit :

- Monsieur Avery, votre réponse est pertinente, je vous l'accorde. Vous n'êtes pas dans la bonne classe. Je serais vous je prendrais l'option potion ou biologie pour être chercheur chez les moldus.

- Sinon félicitations à tous !


HJ : Désolé du retard, si vous voulez répondre vous pouvez sans aucun problème Wink


avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 351
Ft : Dane DeHaan.
Localisation : Là où il ne le devrait pas.

Feuille de personnage
Don: Occlumens & Animagi
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Mar 2018 - 3:23
Tiberius, très satisfait de sa réponse et pas vraiment intéressé à l'idée de gagner des points pour Serpentard ou améliorer son capital sympathie, n'avait même pas pris la peine de noter les questions et les réponses. Il s'agissait de créatures déjà vues, pour la plupart. Littéralement. Sauf une ou deux, très rares. Il lui semblait que le professeur désirait leur faire revivre de sombres années derrière eux. Oh, sans doute n'avait-il pas conscience du choix dirigé de ses petites énigmes. Mais plus Tiberius regardait le tableau, pendant que les élèves répondaient, et plus il en avait la certitude. Le basilic lors de sa première année. Le détraqueur dont les armées morbides avaient envahi le château. Les dragons qu'avaient affronté les champions du Tournoi. Seuls les chaporouges et les inferis n'avaient pas encore menacé l'école, de ce qu'il se souvienne. Tiberius fixait drôlement le tableau et avait l'esprit qui vaquait loin, au large de ses souvenirs. Jusqu'à ce que la voix familière de Billie ne s'élève fièrement dans la classe.

Il se retourna, surpris, amusé mais surtout enthousiaste. Il la chercha comme on cherche le Saint-Graal parmi les élèves et son sourire s'élargit d'avantage en reconnaissant les traits de Billie. Il échangea un regard complice avec elle, heureux de pouvoir quitter le cours à son bras. Bien que déçu de ne pas pouvoir la rejoindre immédiatement. Il songea une seconde qu'il pouvait bien, l'air de rien, aller rejoindre son bord mais il se douta que le professeur serait d'un avis mitigé. Il fit de nouveau face au tableau quand il entendit son nom prononcé par monsieur Smith.

Il ne pouvait pas s'empêcher de trouver ça cocasse : Tiberius ne s'était pas présenté et le professeur le voyait pour la première fois. Sans doute, le professeur Smith avait-il déjà entendu parler de ses premiers exploits en cours de potion pour n'avoir aucun doute sur son identité. Il étala sa bras contre son dossier et pris une posture paresseuse et nonchalante. Il laissait entendre par un sourire de défi et un regard appuyé qu'il n'avait guère de culpabilité à ne pas faire gagner des points à sa maison. Oh, le professeur aurait tout le temps de découvrir que cette histoire de Coupe des Quatre Maisons, il n'en avait plus grand chose à faire. Mais c'était amusant de voir les nouveaux visages tenter de le ranger avec ce genre d'argument pathétique.

Comme le professeur lui offrit un sourire égal au sien, Tiberius provoqua la confrontation. Sans mal, il avait fait sa part de drama, cette semaine mais tout de même. Il ne pouvait pas rester sur une note si joyeuse. Il eut une moue faussement embarrassée et parla à cœur ouvert comme s'ils étaient seuls.

« Brillante idée toutefois, je crois que le professeur de potion a déjà eut sa dose... » Il offrit son plus beau sourire, comme un signe reconnaissant. « Mais j'y penserai, merci du conseil. »


TIBERIUS H.
AVERY
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 624
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mar 2018 - 0:17
Billie répondit au regard complice de Tiberius par un sourire tout aussi entendu. Mais son expression joviale se décomposa rapidement au fur-et-à-mesure qu’elle entendait les commentaires du professeur sur sa réponse. Que voulait-il dire par « ceci dit des humains sont réellement morts » ? Ce qu’elle venait de dire n’était pas assez clair ? Qu’est-ce qu’il n’avait pas compris quand elle avait dit de les humains pouvaient mourir de leurs attaques ? Avait-elle bégayé pendant sa réponse ? Billie était certaine que non. Elle n’eut d’autre choix que de conclure que le professeur n’avait pas vraiment pris la peine d’écouter ce qu’elle racontait et avait du coup tout compris de travers. Elle reflua un soupir de lassitude. Elle allait de déception en déception avec les nouveaux membres du corps professoral cette année. L’adolescente voulait passer outre, se dire qu’il avait peut-être été victime d’un coup de fatigue passager, mais il n’en avait pas encore fini avec elle et embrayait maintenant sur l’insolence de Tiberius. C’est à ce moment que la colère commença doucement à monter en Billie. Avant la guerre, elle avait déjà du mal à accepter ce système de points et de concours entre maison. Elle jugeait que cela ne servait pas à grand-chose à part instaurer un esprit de compétition malsain entre les élèves. Mais maintenant qu’elle avait risqué sa vie pour avoir la possibilité de revenir un jour sur les bancs de cette école, elle trouvait cette tentative de la monter contre son ami, venant d’un professeur en plus, complètement risible et méprisable. Est-ce qu’il croyait vraiment qu’elle en avait quelque chose à faire de ces cinq point de plus ou de moins dans un sablier pour une coupe idiote qui n’avait aucune signification pour elle ? Ou pour n’importe qui de présent en mai dernier ? Est-ce qu’il essayait vraiment de la monter contre son meilleur ami alors que moins de quatre mois plus tôt elle n’était même pas sûre qu’il soit encore en vie alors qu’elle errait seule dans les décombres après la bataille avec un bras broyé et sanguinolent ? Ces professeurs, ces adultes censés les guider et les faire grandir, au final ils étaient encore plus perdus qu’eux. On les regardait de haut, on les traitait de gamins, mais Billie ne se sentait pas gamine. Mais ce système archaïque l’était. Et tous ceux qui le suivaient aveuglément.

Alors non elle ne « remercierait » pas son camarade Avery. Elle ne participerait pas à cette mascarade éhontée.

Elle releva les yeux vers le Professeur Smith, un doux sourire aux lèvres, et d’une voix calme et aimable elle répondit :

- Merci beaucoup professeur, mais dans ce cas je préfèrerais que vous gardiez également vos cinq points. Si je suis dans cette école aujourd’hui c’est pour étudier, et non pour participer à un concours.

Elle avait bien fait attention à s’adresser à son professeur de manière agréable et polie. Elle en avait assez de se battre contre le corps professoral. En tout cas pour cette semaine.


Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 339
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mar 2018 - 1:11
Damien releva à peine la tête lorsqu'une personne vint s'asseoir à côté de lui. C'était visiblement une fille de serpentard mais il était encore trop endormi pour y prêter plus d'attention que ça. Après que les élèves eurent donnés leur réponse le prof repris la parole pour.... et bien affirmer ce qu'ils venaient tous de dire. Est-ce qu'il ne connaissait pas l'expression "foutre la paix" ? C'était pourtant clair non, laissez tranquille les dragons... C'était valable avec toutes les autres créatures. "Si tu veux pas te faire manger, cherches pas les crocs." c'était l'une des phrases de son père, pseudo citation qu'il s'amusait à sortir comme s'il s'agissait d'une maxime vieille de 1000 ans.

Lorsque sa voisine de classe se crispa il le sentit, comme si elle dégageait une forte aura à ce moment la. Il tourna légèrement le regard vers elle, pour voir si elle allait exploser ou non. Ouf ! Elle n'avait aucune fumée qui lui sortait des oreilles. Elle semblait même ne pas être le moins du monde en colère, mais pour ce que Dam savait du comportement humain... Finalement, lorsqu'il détourna discrètement le regard, elle pris la parole pour s'adresser au prof. Damien, alors affalé sur le banc, se releva presque d'un bond, comme s'il était à présent réveillé. Il faillit l'applaudir. Elle n'avait pas tort. Ce système était bidon et le prof préférait les monter les uns contre les autres en utilisant la compétition entre eux plutôt que de leur apprendre à s'entre aider pour gravir les montagnes. Marcher sur ses camarades n'avait jamais permis de s'élever aussi haut qu'une pyramide humaine, beaucoup plus solide qui plus est.

Ne comprenant pas le système de points de l'école, Damien leva à son tour la main.

- Monsieur, les points sont attibués comment ? Non parce qu'en fait j'ai pas répondu à la question, j'ai juste corrigé votre énoncé.


"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 212
Ft : Seth Gabel
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mar 2018 - 11:22
Aiden regarda tout ses élèves et arqua un sourcil ? Mais pour qui le prenait-il ? Pour un professeur qui faisait de la compétition ? Et puis quoi encore ? Il repassait encore pour un con alors qu'il ne donnait que quelques conseils et surtout rajoutait des détails à ce que disait ces élèves...

- Je ne suis pas ici pour faire de la compétition mais pour enseigner, après si vous n'êtes pas satisfait de mes cours vous pouvez sortir.

Le ton était calme, posé, mais on voyait bien que le professeur Smith était énervé. Son regard bleuté lançait des éclairs mais il se maîtrisait bien fort heureusement.

- Je donnais juste quelques compléments d'informations quant à votre réponse mademoiselle après qui est professeur vous où moi ? Désolé de vous avoir offenser en quelques manières que ce soit. Après si mes cours ne vous conviennent pas trouvez vous un autre professeur.....

Il regarda l'autre gryffondor et dit :

- Le système de points se répartit selon vos réponses tout simplement. Si votre réponse était bonne ou correcte et même si vous compléter une réponse, je vous donne le point. Donc ce n'est pas un concours bien au contraire, je vous note selon vos connaissances et pas pour d'autres raisons. SI je vous ai donner 5 points c'est que vous avez dit quelque chose de juste mais si vous le souhaitez je peux très bien annulé les points si vous pensez que ce n'est pas justifié....

Oui Aiden se justifiait, oui il en avait marre d'être juger et de passer pour un mauvais prof. Du moins c'était son point de vue à lui. Etait-il en train de baisser les bras et de se dire qu'il n'était pas fait pour ce poste ? Déjà la dernière fois il n'avait pas été terrible et là, ca recommençait ! Comment reprendre confiance face à tout cela ? Lui seul avait la réponse.....


avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 387
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mar 2018 - 14:14
Il n'y avait aucun autre professeur de disponible pour ce cours. Quand bien même certaines personnes auraient voulut enseigner cette matière ce n'était pas à Poudlard qu'ils venaient. Le poste était maudit et la fin du règne de Voldemort n'avait pas encore effacé cette superstition. Peut-être Aiden réussira-t-il à survivre plus d'un an ? C'était tout ce qu'on lui souhaitait.

Devant tout ces "beaux" discours Aslinn décida de prendre la parole, motivée par les regards en biais que lui lançaient certains de ses camarades de Serdaigle. Préfète, quel sale rôle... Elle allait encore passer pour une lèche botte ou un truc dans le genre.

- Monsieur.

Elle attendit d'avoir son attention avant de poursuivre.

- Il n'y a aucun autre professeur, vous êtes le seul. Après l'année qu'on a vécut je pense qu'un cours de défense n'est pas mal venu. Peut-être pourrions-nous nous concentrer sur le cours au lieu des points ? Quitte même à oublier la distribution ou le retrait des points pendant quelques temps ?

Personnellement elle estimait que seule la distribution de points pouvait être utile, surtout dans le contexte actuel. Les élèves en avaient marre des punitions et 10 points de moins comparé aux tortures des Carrow ce n'était rien. Donner des coups ou donner la carotte, le choix était vite fait lorsque les coups étaient devenu chose courante.

- Du coup. Pourquoi voit-on ces créatures dans ce cours-ci ?

Elle essayait de détourner l'attention vers le sujet du cours, histoire que tout le monde ne reste pas la dessus.


avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 351
Ft : Dane DeHaan.
Localisation : Là où il ne le devrait pas.

Feuille de personnage
Don: Occlumens & Animagi
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mar 2018 - 19:13
Tiberius avait trouvé une certaine justesse dans les réactions de Billie. Elle avait été ferme et précise dans ses intentions et il ne put s'empêcher de la trouver noble. Mais encore une fois, elle prenait sa défense alors qu'il n'avait fait que chercher un peu d'enthousiasme dans ce cours un peu ridicule. Oh, il ne doutait pas que son amie ne l'aurait pas fait si elle ne se l'était pas imposé pour de bonnes raisons. Mais, une fois de plus, Tiberius avait été cet élément déclencheur qui faisait tant de bruit. Le professeur Smith ne devait pas être si mauvais que ça. Sans doute devait-il débuter, ne pas savoir par où commencer, comment aborder son cours avec les événements de l'an passé... Il n'avait fait que jouer avec le système comme le faisaient tous les professeurs. Un système faillible et discutable mais un système millénaire. Il pardonnait plus facilement une certaine maladresse de la part du professeur Smith que la divulgation publique des opinions politiques du professeur Moon en plein milieu d'un cours. Il sourit pour lui-même en entendant Billie, lui donnant parfaitement raison mais ayant déjà eut son lot pour la semaine pour envenimer la situation sous couvert de la soutenir.

Cependant, il perdit immédiatement ses vieilles railleries narquoises face à la réponse violente et immédiate du professeur. Pourquoi ce brusque changement de ton ? Pourtant, Billie et Damien n'avaient pas été irrespectueux envers le professeur. Ils n'avaient pas haussé le ton. Étaient restés calmes et sereins. Billie et Damien n'avaient fait que révéler une faille déjà présente dans Poudlard bien avant que le professeur Smith ne soit accepté dans cette école. Peut-être y pouvait-on déceler une maigre insolence dans un propos acerbe. Mais rien qui ne vaille tant de véhémence de la part d'un adulte. Ce revirement fit grimacer Tiberius qui observait le directeur des Gryffondor avec une perplexité outrée. Le professeur l'invitait à sortir ? Il s'en gênerait, tient ! Il commençait à ranger tranquillement ses affaires en silence. Il n'avait pas envie de se lancer dans cette guerre-là. Les idiots et les incompétents, il avait eut sa dose.

Cependant, les jolies tirades passionnées de l'enseignant s'échappaient de sa bouche comme un flot d'injures. « Trouvez-vous un autre professeur » sonna fort dans son esprit. Il lui semblait que le professeur avait déjà abandonné. Premier cours, première rencontre et le voilà qui proposait si aimablement à ses élèves de se tourner vers des moyens pédagogiques moins sûrs. Comme si Poudlard avait été une petite école de quartier que l'on pouvait quitter. Comme si les réflexions ahuris des professeurs pouvaient se faire pardonner si facilement dans ce milieu élitiste. Se trouver un autre professeur ? Il y comptait bien. Les livres de la bibliothèque feraient certainement un meilleur pédagogue. Au moins, les livres acceptaient d'entendre l'opinion.

Il semblait à Tiberius que monsieur Smith avait entendu un tout autre mot de la part de ses deux camarades. Comme s'il ne les avait jamais entendu. A dire vrai, le professeur semblait être un peu à côté de ses sandales. Planait-il sans doute dans la même sphère que le professeur Moon. Qu'ils flottent tranquillement entre eux : Tiberius n'était pas prêt à supporter les sautes d'humeur d'enseignants au rabais.

Tandis qu'il refermait son sac, il écouta la voix claire et bienveillante d'Aslinn se dresser d'une haute et noble détermination. Tiberius était heureux qu'elle puisse exprimer mieux que eux ce qui résonnait dans leur petit cœur sensible. Monsieur Smith serait certainement plus ouvert au dialogue sous cette approche plus diplomate. Elle saurait rétablir le calme, il en était certain et les sous-entendus blâfard qu'il entendait entre ses mots corsés d'une juste sagesse le confortait à l'idée que peut-être, le professeur cesserait de se sentir persécuté inutilement par une bande d'adolescents.

Toutefois l'avis de Tiberius avait été fait. Il n'avait guère la patience. Et il ne voulait pas détruire la tentative de pacification d'Aslinn trop brutalement. Incapable de se taire et d'accepter de taire ce qui le révoltait, il jugea plus opportun de suivre les conseils du directeur des Gryffondors.

Le plus tranquillement du monde, il se leva. Il ne chercha guère la confrontation dans les yeux du professeur. Son visage était impassible de sérieux et d'une rigueur rare chez l'adolescent. Monsieur Smith avait été clair : « Si je ne vous suffit pas, apprenez par vous-même. » Et Tiberius avait largement entamé un processus autodidacte. Il songea que Poudlard ne serait plus, pour lui, qu'une vaste bibliothèque dans laquelle il puiserait les connaissances qu'il désirait découvrir. Il épaula tranquillement son sac et se dirigea vers la sortie de la salle de classe. Seul un regard vers Billie annonçait la langueur de son âme et la lassitude qu'il ressentait à l'égard de ce nouveau corps enseignant. Quelque part, il espérait que Billie le rejoigne. Mais il ne pouvait décemment pas lui demander de ruiner son année pour une bête désillusion. Billie avait des examens à passer. C'était une travailleuse minutieuse qui méritait qu'on la soutienne dans cet effort. L'inviter à le suivre serait comme compromettre un talent que lui n'avait pas.


TIBERIUS H.
AVERY
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 624
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Mar 2018 - 13:43
Billie à l’attitude toujours si calme et sérieuse, écarquilla brusquement les yeux lorsque le professeur leva le ton pour lui répondre. Elle s’était pourtant adressé à lui avec beaucoup de calme et de gentillesse, s’efforçant de rester polie malgré son état d’énervement, et voilà que le professeur prenait la mouche, pour somme toute pas grand-chose. La serpentard croisa les mains sur son bureau dans un calme olympien. Parlez de susceptibilité… Entre lui et le la professeure de potion, ils devaient bien s’entendre. Peut-être qu’il faudrait suggérer à la Directrice d’ouvrir une cellule de soutien pour les professeurs névrosés. L’année venait à peine de commencer en plus.

Le masque de glace de l’adolescente se brisa à la tirade suivante du professeur et elle ouvrit la bouche de stupéfaction face à la harangue du professeur. Elle n’avait jamais critiqué ses « compléments d’information » pas à voix haute en tout cas. Elle refoula le hoquet de surprise qui lui montait dans la gorge, puis se rappela que chez les sorciers, lire dans les esprits était effectivement quelque chose de tout à fait possible. Elle avait entendu parler des legilimens, mais n’en avait jamais vu de ses yeux. Du moins pas qu’elle le sache. Elle plissa les yeux en regardant le directeur des gryffondors. Serait-il possible qu’il en soit un ? Cela expliquait en tout cas son énervement soudain et surtout le fait qu’il mentionne des critiques qu’elle n’avait jamais formulées. Elle ferait attention de détourner les yeux en lui parlant dorénavant, elle voulait garder ses pensées privées de toute intrusion extérieur.

Aslinn prit la parole en bonne petite préfète hypocrite et lèche-bottes mais Billie ne l’écoutait pas, le son de sa voix lui était de toute façon aussi agréable qu’un concert de kazoos. Elle regardait Tiberius qui, prenant le professeur au mot, se levait de sa table et rangeait ses affaires, pour sortir de classe. Cette fois, elle ne le suivit pas dans son initiative. MacGonagall l’avait prévenue qu’une nouvelle incartade comme durant leur premier cours de potion ne resterait pas impunie, et Billie avait besoin d’un dossier scolaire exemplaire si elle voulait mettre toutes ses chances de côté pour entrer un jour au Ministère. Billie resta vissée sur sa chaise mais le regarda passer devant elle avec une moue triste et désolée, et peut-être un peu envieuse aussi. Elle espérait qu’il comprendrait les raisons de sa docilité soudaine.


Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 212
Ft : Seth Gabel
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Avr 2018 - 14:32
Aiden ferma les yeux et soupira. S'énerver ne servirait à rien de toute manière. Le serpentard prit ses mots au comptant et se tira... Allez hop un de moins ! Il faudrait qu'il parle à son directeur de maison pour lui retirer des points ou alors lui donner une punition des plus justifiée bien sûr. C'était quoi se ton condescendant ? Il se prenait pour qui ? Trois poils au cul et sa se prenait déjà pour un homme... Mmh le professeur avait vraiment du mal à comprendre. L'autre serpentard n'était pas mieux visiblement cependant, elle n'avait pas dit un mot plus haut que l'autre donc il ne dirait rien , il fallait qu'il se reprenne et vite. Il rouvrit les yeux et se concentra sur les autres élèves. Il n'avait plus rien à dire de plus de toute manière et ce n'était pas la peine de rajouter de l'huile sur le feu.

- Bien, je m'excuse de m'être emporter de la sorte.

Il avait conscience qu'il s'était énervé et cela ne lui ressemblait pas du tout. Puis une de ses élèves lui posa des questions auxquelles il répondit sérieusement.

- Pour les points, il me semble important tout de même de récompenser les efforts de chacun et chacune. Et puis cela fait parti du règlement de l'école donc au pire posez la question à notre directrice peut-être aura-t-elle une réponse plus précise que moi.

La cette question dépendait de la direction, les points avaient toujours fait parti de l'école et de son fonctionnement donc il ne voyait pas l'utilité de la question étant donné qu'il ne pouvait pas y répondre directement.

- Si je vous questionne la dessus c'est qu'il y a une bonne raison déjà pour tester vos connaissances sur le sujet et mieux vous connaître, puis ils font partis du programme pour certains. Je voulais voir ce que vous saviez tout simplement. Je sais que l'année passée à été très difficile pour vous alors je me suis dit que revenir sur les bases nous ferais à tous du bien. Cela vous suffit comme réponse ou vous avez d'autres questions peut-être ?

HJ : Désolé du retard aaaaaah


avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 62
Ft : Colin Morgan

Feuille de personnage
Don: Occlumens
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Avr 2018 - 18:33
Elzéar était soufflé. Premièrement, par la réponse de Tiberius concernant le SIDA. Mais voyons ! Il faisait par exprès pour provoquer ou quoi ? Ce n'était pas croyable, ça. Il n'y avait pas assez du Professeur de potions qui s'était tirée après quelques semaines de cours ? Tiberius voulait réduire l'école à néant ou quoi ? D'accord, sa réponse pouvait être logique, mais tout de même. Le manque de sérieux du jeune homme allait finir par le perdre. Autre raison pour être soufflé; la demande polie mais ahurissante de Billie. Elz était parfaitement d'accord avec elle, néanmoins. Ils devaient cesser cette compétition malsaine entre les maisons, cela ne faisait que les désunir et à créer des petites bandes qui en venaient à se détester. Une guerre n'avait-elle pas été suffisante ? Toutefois, jamais le jeune homme n'aurait osé dire à un Professeur de garder ses points, même s'il était d'accord avec le principe. Puis, voilà que le Professeur Smith prenait la mouche et qu'il se mettais un peu en colère. Il leur disait même de trouver un autre professeur s'ils n'étaient pas contents ! Bien là ! Mince, ce n'était quand même pas à eux d'embaucher le personnel ! Et c'était quoi cette réaction de gamin ?! Pourquoi est-ce que les Professeurs ne comprenaient-ils pas qu'ils voulaient l'union maintenant ? Elzéar, un peu comme ses collègues de Serdaigle, risqua un regard vers Aslinn. Tiberius, lui, se tirais du cours. Pas surprenant venant de sa part. Et, en toute honnêteté, Elz avait bien envie de l'imiter. Disons que se faire répondre ainsi n'aidait en rien l'envie d'apprendre. Le jeune homme hocha la tête face à la réplique de sa préfète qui venait d'exprimer parfaitement le fond de sa pensée. Bha voilà ! Quelle importance les points avaient dans la vie ! Est-ce qu'on avait un bon métier et un bon salaire, parce qu'on avait fait remporter des points à notre maison ? Non.

Récompenser les ... bon. Elzéar poussa un soupir avant de s'adosser à sa chaise. Récompenser les efforts. On récompensais les efforts par les notes aux devoirs et aux bulletins. La récompenses des efforts passaient par les BUSES et les ASPICS. Les points aux maisons ne servaient qu'à diviser. Malheureusement, personne ne semblait le comprendre. Puis, l'idée d'avoir une discussion avec la Directrice McGonagall n'était pas bête du tout. Il s'agissait même d'une excellente idée. Elzéar allait s'y mettre dès la fin du cours. Peut-être qu'elle allait avoir un peu plus d'ouverture d'esprit ? Encore une fois, le Professeur était un peu narquois dans sa réponse à Aslinn. L'année serait longue, visiblement ! Le Serdaigle jeta un regard en biais à sa préfète avant de reporter son attention sur son parchemin. Revenir à la base, revenir en arrière, oui. Ils avaient besoin d'avancer pas de stagner. Toutefois, Elz se garda bien de dire quoique ce soit. Ce n'était pas le bon moment ni la bonne personne pour le faire.


Elzéar; Réincarnation inconsciente de Merlin

LIFE IS NOT A FAIRYTALE AND
THERE ARE NO HAPPY ENDINGS
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 387
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Avr 2018 - 1:12
Le professeur n'avait donc pas compris sa remarque sur les points... Tant pis. Elle n'allait pas se tuer à lui expliquer que c'était les professeurs et non la directrice qui distribuait les points DURANT les heures de cours et que la décision d'en donner aux siens lui revenait à lui et à lui seul. S'il voulait continuer à distribuer et retirer des points grand bien lui fasse. Aslinn elle préférait largement les annotations sur ses copies aux points distribués comme des bonbons à un enfant. Si les autres serdaigle voulaient des points grand bien leur fasse. Aslinn n'en avait pas besoin pour savoir si elle méritait ses notes.

Il répondit ensuite à sa question sur les créatures. C'était déjà plus proche de ce qu'elle attendait comme genre de réponse.

- Non non, c'est bon.

Elle se contenterait de suivre le cours. De toute façon elle appréciait énormément les créatures diverses et variées que pouvait offrir le monde magique, qu'elles soient dangereuses ou non. Elle se doutait qu'il y aurait peut de chance d'aborder le thème des créatures douées de conscience et de parole compréhensibles par l'Homme mais tant pis, c'était déjà ça.
Elle attendit que le cours reprenne normalement. Pourvu qu'ils apprennent un truc aujourd'hui.


avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 624
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Avr 2018 - 16:28
Billie était trop occupée à éviter le regard du professeur afin d’éviter qu’il ne continue à violer sa vie privée en lisant dans son esprit pour vraiment écouter ce qu’il avait à dire. Elle commença à tirer lentement une feuille et sa plume de son sac dans l’optique éventuelle de prendre des notes, même si elle avait de plus en plus l’impression qu’elle n’apprendrait rien de nouveau dans ce cours-là. Les devinettes c’était rigolo, du moins pour un première année, mais toutes les créatures avaient été vues durant les années précédentes et certaines ne tombaient même pas dans le programme de cours de Défense contre les Forces du Mal mais plutôt de Soin aux Créatures Magiques. La limite était parfois fine, c’est vrai.

Son regard croisa brièvement celui de Damien. Elle lui adressa un sourire un peu crispé. De toute la classe il était le seul à l’avoir soutenue lors de son altercation avec le professeur, et elle avait été tellement échauffée qu’elle n’avait même pas pensé à le remercier. Enfin techniquement il avait plus essayé de remettre l’enseignant à sa place que de la soutenir elle, mais face à l’injustice dont elle avait été la victime, ce genre de geste faisait quand même plaisir.

Lorsque le professeur demanda si les élèves avaient des questions elle leva immédiatement la main. Et lorsqu’elle prit la parole sa voix était sèche et mature. Elle n’essayait même plus de se montrer sympathique puisque visiblement même lorsqu’elle faisait l’effort de s’adresser poliment au professeur il lui répondait comme si elle avait changé sa mère de veracrasse.

- Vous venez donc de nous parler du programme théorique de votre cours mais qu’en sera-t-il de la pratique ?

Elle n’avait pas l’intention de parler de basilic et d’inferi toute l’année et de toute façon ce n’était pas ses connaissances sur le chaporouge qui lui avaient sauvé la vie pendant la guerre l’année précédente. Elle espérait quand même qu’il comptait leur apprendre quelques sortilèges utiles pour se défendre. Contrairement à beaucoup, Billie ne pensait pas que la fin de la guerre et l’anéantissement de Voldemort était une raison pour se relaxer les doigts de pieds en éventails. Au contraire, il ne fallait pas baisser sa garde et continuer de s’instruire et de grandir.


Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 212
Ft : Seth Gabel
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Avr 2018 - 15:26
Le regard de Aiden se verrouilla sur la serpentard, Billie Person. Le ton de cette dernière était assez sec et le professeur avait comprit qu'il s'y était mal prit et ce dès le début du cours. Il avait l'impression qu'il s'était mit à dos les élèves en ce qui concernait cette histoire de points. Mais cela faisait parti du règlement malheureusement pour eux. Ces pauvres petits élèves qui avaient l'air si malheureux dans son cours...

Il croisa les bras, et sourit malgré tout à Billie. Non il ne se moquait pas d'elle. Il tentait d'être agréable.


- Bien-sûr qu'il y aura de la pratique. Ce premier cours n'était juste qu'une introduction et comme je vous l'ai dis tout à l'heure pour mieux vous connaître. Maintenant que c'est fait mon prochain cours sera de la pratique justement !

Il laissa un petit blanc histoire de laisser planer le mystère du prochain cours qui risquerait d'être plutôt intéressant. Toujours d'un sourire, il dit :

- Nous testerons les sortilèges informulés dans le prochain cours. Vous pouvez dors et déjà vous renseigné sur le sujet avant, il n'y a pas de soucis. Vous pratiquerez ici avec moi.

Il regarda sa montre, c'était déjà la fin de son cours et il avait été plus que mouvementé et il espérait que la prochaine fois cela se passerait mieux. Il rajouta :

- Si toutefois l'un ou l'une d'entre vous aurait besoin d'aide, n'hésitez pas à venir me voir, je suis toujours disponible et peut importe le sujet.

Bon certes ce n'était peut-être pas le bon moment mais aujourd'hui oui, il n'y aurait pas de pratique mais ce n'était pas grave ! Tout ce qu'il voulait c'était connaitre mieux ses élèves et il avait été servit ! Oui il était loin d'être parfait et était assez maladroit dans ses mots et actes mais il n'était pas un mauvais bougre. Ce n'était que le premier cours et dans ses souvenirs de l'école, il n'avait guère de pratique au début. Enfin bref, il espérait vraiment que les autres se passeraient mieux que ça, il n'était pas du genre autoritaire et n'avait pas envie d'utiliser de son autorité loin de là...


[HJ : Il y aura un autre cours, je planche déjà dessus, vous pouvez répondre si vous le souhaitez  et désolé du retard Wink ]


Contenu sponsorisé
 
Cours 6ème année
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [INFO] Résultats des examens de la 6ème année
» [Cours théorique] Les plantes médicinales 4ème, 5ème, 6ème et 7ème année
» Inscription Cours n°1 - [6ème année ; 7ème année]
» Harry Potter [Gryffondor, 5ème année]
» [COURS] Sixième année - Runes liées - Leçon n°1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Poudlard :: Premier Étage :: Salle de DCFM-
Sauter vers: