Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

Les explorateurs de l'effroi

Aller en bas 
avatar
Administrateur
Messages : 1392
Ft : Livre
Localisation : Everywhere

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://callofmagic.forumactif.com
Sam 27 Jan - 10:54



Entre Réalité & Illusion


Règlements
▬ Vous pouvez posté ici SEULEMENT si les deux groupes ont Terminé
▬ Ordre de Passage : Aucun
▬ Pour ce sujet seul les "Perdants" des deux groupes peuvent poster un premier messages. (se référer à la rubrique ci-dessous pour un résumé de ce qui vous arrive)
▬ Quand tout les "perdants" auront posté un message le PNJ interviendra pour la suite.
▬ Si vous utilisez un sort, un objet ou tentez de détacher/réchauffé/soigné, un camarade vous devez lancer le dé appropriés
▬ Vous avez 7 jours après chaque post de PNJ, passez le délai le PNJ prendra cela comme une mauvaise réponse.
▬ Minimum 150 mots environs pour plus de fluidité.
▬ Vous gagnerez des PC suivants vos réponses et votre degré d'activités.
▬ L'event se fera sous forme de plusieurs sujets.

Contexte
Groupe 1 : Tu as mal répondu, l'ombre t'as engloutie, tu as alors l'impression d'étouffé, comme si un boa géant t'enlace avant de faire de toi son précieux repas, pourtant quand tu parviens à ouvrir les yeux tu te rends compte que tu es simplement attaché à la parroi d'un mur rocheux qui ne s'est pas gêné pour te prodiguer de nombreuses coupures.
Groupe 2 Tu es tombé dans l'eau, la colère de la rivière est si intense que tu ne parviens pas a gardé la tête hors de l'eau, ta tête heurte violemment un rocher et tu sombres emporté par le courant tumultueux, quand tu ouvres les yeux tu recraches de l'eau avant que l'odeur de la terre n'emplit tes narines, tu te rends compte que tu es au sol, trempé jusqu'aux os, en y regardant de plus près tu peux distinguer d'autres personnes attaché au mur.

Liens pratiques

Point Couragewww



Des points pour ton courage
Affronte tes peurs

En cas de besoin, je contacte ...


Mysterious BookLivre magique
MP
©️️️️ Halloween

avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 1426
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 12:48
Les grottesMes yeux s’ouvrent aussi doucement que possible, après tout je viens d’être plongé dans le noir par une créature aussi obscure que la nuit. Je grogne un peu et je sens bien que je suis pas au sol, j’ai tellement serré la mâchoire que je sens un gout de fer dans ma bouche, surement mon propre sang, je déglutis, et je vois alors tombé au sol un Sebastian trempé et blessé à la tête. Sur le coup je veux amorcer un geste avant de me rendre compte que je suis prisonnier de lien en terre autour de mes poignets et de mes chevilles. Et Bouse !

Alors que je grogne je vois tombé dans un flot d’eau une rousse, sur le coup mon cœur se serre pensant à Gabrielle avant que de voir que la couleur flamboyante est un peu plus claire. Winter ? Oui c’est forcément la Poufsouflle qui ma soutenue durant mon moment alcoolisé. Alors que j’allais amorcer un mot en voyant qu’elle a également la même blessure que Sebastian, je tourne la tête pour voir à ma droite Isaac. Un serpentard qui est arrivé cette année et qui, d’après mes observations préfère les pantalons aux jupes. Alors que l’ombre bouge je vois apparaitre ma gauche Rebecca. Ma mâchoire se crispe davantage. Les paroles tantôt entendues m’enserrent le cœur. Comme toujours elle fait front avec son Zut d’alpha. Oui l’amertume remonte en moi comme un poison. Même si les propos sont surement sortis de son contexte je les vois encore une fois comme une subtile trahison qui souligne le fait que si elle devait faire un choix lors d’une dispute ou d’une bagarre c’est encore et toujours Sebastian qu’elle choisira.

Je ferme les yeux quelques secondes tentant de faire le point, ça sert a rien de se mettre en colère tout aussi bien les créatures lui ont balancé que j’ai fini ivre sur un toit à cause de leurs comportements et si elle est là c’est tout bonnement qu’elle ne les a pas crus. Je me remets à bouger en me rappelant que je n’ai pas vu les autres ou est Gabrielle ? Encore une fois j’arrête de gigoter comme un vert et j’essaie de sentir la jeune femme. Mon instinct me souffle qu’elle va bien. Notre lien est si différent de celui que j’ai avec les autres, on est réellement comme deux jumeaux. On arrive souvent à se comprendre sans se parler, on sait quand l’autre va mal et la pauvre rouquine doit me sentir entrain de paniquer c’est pour cela que je tente de reprendre mes esprits.

Bon, première chose à faire réveiller les deux belles aux bois au dormant par terre pour qu’on nous détache. Même si l’envie de me transformer prend le dessus avec ma chance Winter ou Isaac est capable de se réveiller à ce moment-là et hop un Jon grillé. Donc 2e solution.

HEY OH LES GARS !Hurlais-je comme un hyppogriffe en rut. DEBOUT PAR MERLIN ! ALLEZ SEB ! SI TU TE LEVE PAS JE TE JURE PAR LE TANGA DE MCGONAGALL QUE JE TE PETE DESSUS ! Ajoutais-je avec force.Oui seul, la menace ultime du pet et la vision machiavélique du tanga de la directrice peut éveiller un Seb endormi. Ou une Becca en culotte…Mais la vision va me perturber.WINTER JE TE PIQUERAIS TOUS TES BONBONS ! Repris a l’adresse de la rousse. Connaissant sa manière de manger et surtout de me piquer mes denrées alimentaires du soir.
©️ 2981 12289 0



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE
avatar
Invité
Invité
Mar 6 Fév - 14:47


Les erreurs d'hier


Sont les vérités de demain




Ces saletés de créatures avaient agit de la même manière que pour tous les autres. Indifférentes à ce que la rouge avait pu dire, elles n’avaient émis aucun commentaire. Et avant que Beck n’ait le temps de comprendre ce qui lui arrivait, son corps fut englobé par une nuit telle qu’elle n’en avait encore jamais connu. Suffoquant sous l’effet d’un étranglement étrange, la jeune fille ne parvint à garder les yeux ouverts. Son corps ne semblait plus lui obéir, devenu prison de son esprit il semblait s’enfoncer toujours plus dans un vortex d’encre. Persuadée qu’elle allait mourir, les larmes lui montèrent aux yeux. Il y avait tant de choses qu’elle aurait voulu dire à sa meute, en commençant par rétablir la vérité dans le cœur de Jonathan…
Mais contrairement à ce qu’elle s’était imaginée, la mort n’était pas douce et reposante. Son corps souffrait, comme si des petits diables s’amusaient à lui taillader la peau sans qu’elle ne puisse rien faire pour se défendre.

La tête pendant mollement, le visage recouvert par sa chevelure blonde, Becca ressemblait à une triste marionnette abandonnée. Toujours inconsciente de la réalité, la jeune fille s’était réfugiée au plus profond de son esprit, vivant la situation au travers d’un rêve nébuleux qu’elle s’était construit au moment même où la créature l’avait enlacée. Se croyant morte, elle ne cherchait pas à comprendre d’où provenait la douleur qui lui cinglait les poignets. Ni même à savoir pourquoi elle sentait dans son dos un mur froid et acéré appuyant douloureusement sur ses vertèbres.

Ce fut les cris de sagouins de Jonathan qui la ramenèrent dans un sursaut. Redressant la tête, elle cligna lentement des yeux, s’accoutumant à la nouvelle pièce où elle se trouvait. L’endroit était sombre, sentait la terre humide et ne lui évoquait aucun lieu connu de Poudlard. Tournant la tête, elle vit Jon à sa droite. Immédiatement, elle sentit un poids lui tomber dans l’estomac. Même si elle était heureuse de le voir en vie, elle ne doutait pas qu’il souffre et que dans son incompréhension, il la voit comme une traitresse. Ce qu’elle pouvait comprendre mais il était clair que ce ne serait pas ici qu’ils pourraient en discuter…

« J’espère que tu me donneras l’occasion de t’expliquer la vérité sur ce que tu as entendu, Jon. »

Cela n’avait été qu’un murmure, mais la jeune fille espérait qu’il l’ait entendue. Après quoi, elle n’insista pas et se tourna vers le reste des ombres qu’elle avait aperçue. Faisant le tour rapidement, elle remarqua qu’Isaac était présent, même s’il semblait toujours en état de choc. De leur groupe, seule Elizabeth avait disparu. Visiblement la créature de lumière l’avait emmenée ailleurs. Quant aux nouveaux arrivants, ils semblaient mal en point et trempés. Plissant les yeux, elle reconnu une rouquine, Winter, la fille qui était près de Jonathan au petit déjeuner. Et Sebastian.  
Inquiète, la louve tira sur ses liens en essayant d’avancer dans leur direction. Cela eu pour seul effet de lui entailler un peu plus les poignets. Furieuse, elle se mit à gigoter en tous sens, faisant tourner ses poignets dans leurs attaches mais rien n’y fit. Sa seule récompense fut de nouvelles coupures sur les parties de son corps en contact avec la roche. Mais peu importe, pour une fille qui ne supportait pas être privée de liberté, ces entraves étaient bien pires que n’importe quelle blessure…

« Saleté de… Vous allez me lâcher ! »

Grognant, elle tira un peu plus fort dur les liens tout en grimaçant de douleur. Elle n’avait jamais supporté jouer les demoiselles en détresse. Autant dire que la situation ne lui convenait pas. Et la seule manière d’évacuer un peu de la pression était de s’énerver sur ses liens dans l’espoir qu’ils cèdent…

© TITANIA
avatar
Invité
Invité
Mar 6 Fév - 21:09



A fond de l'ether

Event 2

Et c'est dans l'abîme de mon âme que je me perd alors que je me noie dans mes regrets amers... ϟ If I had a heart, I could love you

Je m'étais vu glissé et tombé du pont alors que je singe hurlait à plein poumon se balançant frénétiquement sur sa corde au dessus de moi. Je m'étai vu une nouvelle fois tombé d'une hauteur qui se voulait mortelle et je fermais les yeux pour me protéger de l'impact imminent. Cette fois ci, je ne m'en réchapperais pas. Le destin n'accorde jamais deux fois sa chance. Je pensais à Jon et à Becca sur le coup. Et au moment de l'impact, mon dos me brûla alors que je m'enfonçais dans les rouleaux tumultueux de la rivière qui m'entraînait vers le fond. J'essayais de nager vers la surface pour reprendre ma respiration. Je réussis à un moment plus calme. Une bouffée d'air frais salvatrice alors que j'essayais tant bien que mal de résister au courant. Mais il était trop fort et je chutais un peu plus loin dans une cascade. Une vive douleur à la tête et le noir complet...

J'entendis la voix de Jon. Est ce que j'étais mort ? Peut être bien... Peut être suis je revenu en fantôme au sein de poudlard, et que je me balance au dessus de mon corps. Je tente de bouger mais une douleur à la tête et partout dans mon dos me signifie que non, je suis bel et bien vivant. Et la voix de Jon est bien réelle. Il gueule comme un putois alors que je me retiens de ne pas hurler sous la douleur. J'avais l'impression que mon corps était passé sous un troupeau de centaure. J'ouvre les yeux mais les ténèbres envahissent mon champ de vision et cette fois ci je suis en pleine alerte. Ou étions nous ? J'arrive à distinguer dans la pénombre des ombres sur le sol près de moi alors que je sens l'odeur de la terre. Je me relève à moitié mais la douleur à la tête me la fait toucher. Je vois du sang sur mes doigts et je grimace. Ce n'était pas une blessure banale. Encore.

Je me relève en titubant, et basculant en rencontrant une jambe avec mon pied et heurte une paroi rocheuse avec mon bras. Ou étions nous ? Je voyais à peine à deux mètres derrière moi. Je vérifie que j'ai bien ma baguette sur moi. Oui. J'entends alors la voix de Becca qui vocifère. Celle de Jon m'as réveillé. Je retrouve peu à peu mes esprits alors que ma vision s'habitue à la pénombre. Il y avait ce serpentard arrivé cette année, Winter aussi, Jerry était là aussi... Et Jon et Becca, tout deux accroché au mur. Je bloque sous la vision et je ne cherche même pas à comprendre.

Je fonce sur Jon. Becca est résistante, elle tient le choc et j'ai confiance en ma Bêta. Je croise son regard pour lui donner mon soutien. Si j'arrive à libérer Jon, il pourra m'aider à libérer Beck. Mon choix naturel aurait été de sauver Becca en premier mais Jon n'était pas un loup garou et donc pas aussi résistant que la jeune femme. Je commence à tirer sur les liens qui se trouvent sur les poignets de Jon alors que je tremble sous l'effet de mes vêtements trempés. Mais l’adrénaline m'empêche de m'évanouir de nouveau sous l'hypothermie. Combien de temps étions nous ici ? Aucune idée, mais moins on s'éternise, mieux ce sera. Je souffle alors que je tira un coup sec sur les liens mais rien n'y fait, il ne bouge pas. Je grogne de frustration et tâte mes poches. Je trouve ma baguette toujours au même endroit. Je n'étais jamais aussi heureux de l'avoir qu'en ce moment même ! Elle n'était pas tombée dans ma chute et heureusement. Je cherche alors dans ma mémoire un sort qui me serait utile et je trouve celui qui me faut. Je pointe la baguette sur les liens qui retiennent Jon prisonnier et non sur son poignet et me concentre sur le geste à effectuer. Je lui lance alors gravement.

-Si jamais je te fait mal, je suis désolé.

J'appuie sur son poignet pour éviter qu'il ne bouge et pour pouvoir tirer au bon moment sur le lien pour le briser et prononce le sort.

-Defodio !
(c) DΛNDELION
avatar
Administrateur
Messages : 1392
Ft : Livre
Localisation : Everywhere

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://callofmagic.forumactif.com
Mar 6 Fév - 21:09
Le membre 'Sebastian Baker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Sortilèges' :
avatar
Invité
Invité
Mar 6 Fév - 21:23

Le sort n'as aucun effet sur les liens. Je ferme les yeux alors que je me concentre un peu plus sur le lien. Je sens la colère m'envahir sur le coup et frappe la pierre sur le coup. Ce n'était réellement pas le moment de s'énerver. Je tente de retrouver mon calme. Mes yeux bleu acier doivent certainement brûler de rage ans la pénombre et je tente de m'accrocher au regard de Beck pour me calmer. Comme elle l'avait fait pour moi avant. Je tourne mon regard pour essayer d'accrocher celui de Jon. Je m'inquiétais sincèrement mais il fallait que je le libère. Lui. Et Becca ensuite. Ensemble. Comme avant. Tous les trois. Et pour ça, je dois réussir... Je souffle me secoue la tête. Elle vacille un peu sur le coup et me tient à la pierre qui retient Becca et Jon prisonniers. Je tremble de rage, de colère, de froid, de douleur, d'adrénaline mais au moins nous étions vivant. Cette fois ci, j'inspire un grand coup et expire et prononce la formule une nouvelle fois.

-Defodio !
avatar
Administrateur
Messages : 1392
Ft : Livre
Localisation : Everywhere

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://callofmagic.forumactif.com
Mar 6 Fév - 21:23
Le membre 'Sebastian Baker' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Sortilèges' :
avatar
Administrateur
Messages : 1392
Ft : Livre
Localisation : Everywhere

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://callofmagic.forumactif.com
Dim 11 Fév - 10:40
Entre Illusion & Réalité
Jonathan, Sebastian, Rebecca & Winter

Un crissement singulier se fait entendre, alors que les murs trembles les liens qui enserrent ceux contre le murs se disloque soudainement, laissant tombé au sol Rebecca et Jonathan, en revanche le mur absorba Isaac qui disparu sans un bruit, tandis que le sol boueux prenait Jerry, laissant ainsi Winter encore endormi.
C'est alors qu'une faible lueur apparu dans le fond de la grotte, montrant ainsi un chemin qui s'engouffrent sous terre, alors que si on léve les yeux on peut voir un trou béant d’où quelques gouttes d'eau s'échappent. L'envie de monter est palpable et surtout compréhensible, mais sans balai et sans accroche c'est peine perdu, surtout que le temps d'y songer le trou est soudainement bouché.
Éclairé par cette faible lueur vous n'avez nul autre choix que de prendre la direction à demi indiquée. Vos pas résonnent en écho et plus vous avancez plus vous comprenez que ce n'est pas une grotte mais un sous sol. Vous êtes sous quelques choses, mais quoi...L'un de vous effleure le mur du bois des doigts et sans le vouloir déclenche un mécanisme. Des haches sur balanciers tombent au sol, se balançant dans toute la largueur de la grotte. De l'autre côté une créature vêtue de cape vous observe.
    « Bonjour ! Navré mais vous avez enclenché un dispositif de sécurité, j'espère que vous allez passez en un seul morceau »Fit il en haussant la voix pour être entendu« Ah et faite attention ou vous mettez les pieds. » Ajouta l'homme avec un sourire

    Vous n'avez pas le choix, vous devez passer à travers les haches.

©codage par anglycanne sur PRD; gifs et icone provenant de tumblr



Régles
▬Chacun à votre tour vous allez tenté de passer sous les 4 haches qui se balancent, grâce au dé action
▬ Si votre lancé est raté, ne vous inquiétez pas MB ne laissera pas la hache vous coupez la tête mouarf a la place une main sortira du sol pour vous attraper la jambe. De ce fait, la personne suivante aura le choix...Soit elle tente de vous libérer (avec un sort) soit elle tente de passer ! (le choix est à vous)
▬Pour remporter le tour il faut qu'au minimum 2 d'entre vous passe les 4 haches sinon vous recommencez a zéro.
▬ Vous avez 7 jours
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 1426
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Fév - 10:56
Les grottesBien sûr que j‘avait entendu le murmure de Rebecca, mais pour le coup je n’avais clairement pas envie de lui répondre, la connaissant elle avait fait exprès de mal répondre pour nous rejoindre dans une ultime tentative de rattrapage, chose que je ne supporte pas, si elle avait pu obtenir gain de cause pour qu’on sorte tous de là elle aurait dû s’y rendre…Oh mais j’y pense c’est surement pour retrouver sa majesté Baker qui daigne enfin ouvrir les yeux en grognant. Bah oui vu comment Madame gigote pour l’appeler. Voir que Sebastian vient vers moi comme si j’étais un gosse dans le besoin ne m’enchante absolument pas, je roule des yeux devant ses propos et quand son sort loupe par deux fois un sourire sournois glissent sur mes lèvres.

Pour me blesser ta encore du chemin à faire ! Fis-je en le fixant sans sourciller.

Franchement l’envie de me transformer se faisait plus présente, alors que je sentais mes os craqués sous la pression que je leur mettais pour prendre forme animale j’eus l’impression que le craquement été devenu un écho, quand je sens mon corps partir je comprends rapidement qu’en fait les liens se sont résorbé d’eux même. Surement dû a un fou rire devant la capacité de lancer de sort de l’Alpha. Je tombe avec souplesse au sol, je suis pas gardien pour mes beaux yeux bleus. J’époussette mes vêtements tandis que je me rue sur Winter pour l’aider à se lever. Hissant un bras de la jeune femme autour de mon cou tandis que mon propre bras se poser autour de sa taille pour la maintenir debout.

Alors que j’observe les lieux tout en soufflant sur les mèches de cheveux roux flamboyant de la demoiselle, je vois le trou béant en haut, et franchement je sais très bien qu’on peut pas l’atteindre, Winter est a moitié Amorphe, Seb est dans un état…fin il a la caboche salement amoché et vu comment il rate ses sorts surement que son cortex cérébral a perdu sa synchronisation avec sa baguette magique. Beck…Fidèle à elle-même. La lumière qui émane de la grotte nous montrent alors un chemin, enfin une esquisse d’un chemin. Je prends une grande inspiration tout en marchant avec Winter à mes côtés, sans faire exprès je presse ma main sur une paroi pour reprendre un peu mon souffle. Elle est pas grosse mais bon…C’est alors qu’un bruit violent résonne et 4 haches sur balancier prennent alors toute la place sur le chemin qu’on devait prendre. Et Bouse….j’ai fait une connerie ! Je dépose Winny contre le mur et je prends son visage en coupe. Elle respire.

C’est alors que j’entends une voix, je lève la tête et je peux voir entre deux mouvements de balancier qu’un homme nous fixe de l’autre côté. Bon bah…J’ai fait la connerie j’assume. Je retrousse mes manches et j’observe le mouvement de la première hache, de toute façon l’espace entre chacune d’elle est suffisante pour quelques personnes. Si on fait le crabe.

On croise les doigts Fis-je en soupirant.
Rappel : Si le dé action est positif, je passe, si il est négatif ma jambe est saisie par une main.
©️ 2981 12289 0



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE
avatar
Administrateur
Messages : 1392
Ft : Livre
Localisation : Everywhere

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://callofmagic.forumactif.com
Dim 11 Fév - 10:56
Le membre 'Jonathan A. Peterson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Action' :
Contenu sponsorisé
 
Les explorateurs de l'effroi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un rendez-vous d'explorateurs.
» [Poxies] Amazones 28mm
» [Scénario] L'ombre de l'effroi
» Endurcissement collectif [Libre à tous, apprentis recommandés]
» Chaque lit a besoin d'un propriétaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: The Other World :: Entre Réalité & Illusions :: Archives-
Sauter vers: