Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

Yellow Party [Libre aux fétard]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 1861
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Fév - 11:02
Citation :
29 Septembre 1998
Yellow PartyC’était fait, c’était déposé et envoyé, les habitués le reconnaissent avec une facilité des plus déconcertantes, comme une évidence des plus absolues. Sans chichi, sans plumes délicates. Il faut savoir faire les choses sans fioritures et avec innocence. C’est pourquoi au sein de l’école Poudlard certaines personnes ont reconnu ce petit bout de parchemin brun, froissé, qui parait sale, le genre de bout qu’on jetterait à la poubelle ou qu’on brulerait sans culpabilité. Oui c’est ce que feraient des personnes qui ne savent pas ! Car l’encre de ce parchemin ne se révèle qu’a ceux et celles qui doivent le regarder. Parchemin créé avec une plante spéciale de la salle commune des jaunes. Il révèle son secret si on appose dessus une goutte d’encre. Ce petit bout vous donne alors l’heure et le lieu où les Yellow Party se font. En ce 29 Septembre, soit deux jours après l’immonde moment dans une pièce noire ou j’ai entendu des choses que j’aurais préférées ne jamais ouïr. Dans des grottes ou j’ai vu et entendu des choses que je n’aurais pas imaginés.

Alors oui j’ai voulu faire une soirée, ça fait 29 jours qu’on est rentré et personne n’a fait de fête. C’est quoi ce bordel ? C’est l’après Mangemorts coincé du derche qui fait cet effet-là ? Le sorcier sans nez est plus là, oui de nombreuses personnes sont partis, mais est ce qu’elles auraient apprécié qu’on devienne tout rabougrit et sans saveur ? Je ne crois pas ! Alors j’en ai parlé à Yohan, et autant pour aller en cours c’est le dernier autant le mot « on se fait une Yellow ? » et je peux vous dire que le mec est monté sur ressort. Puis ça me permet également d’apprendre à connaitre les nouveaux membres de l’équipe de Quidditch des Jaunes et tant qu’a faire ça peut, également, redonner le sourire à ceux et celles qui en ont besoin.

On a donc pris d’assaut la salle sur demande, passant plusieurs fois devant pour lui annoncer ce que mon esprit désire, on est bien loin de la salle sur demande pendant la révolte de Poudlard. Elle est décorée en mode fiesta mais pas dans le sens trois ballons d’anniversaire. Mais une longue table dans le fond avec une nappe dorée sur laquelle sera disposé toute la nourriture et la boisson. Dans un coin un gros poste radio sorcier qu’on a modifié y’a longtemps pour y passer toute sorte de musique même des musiques Moldu qui envoie du lourd. Il suffit de glisser un papier avec le nom du son voulu et la sono balance. Un jeu de lumière est aussi prévu grâce aux reflets de la lune dans les différents carreaux colorés des fenêtres qui sont enchantés pour l’occasion. Au centre de la piste de danse (au sol) un blaireau est gravé comme pour souligner le fait que c’est les jaunes qui ont organisé ça. Mais si vous croyez qu’il y’a seulement de la musique, une piste et de la bouffe c’est mal connaitre la Peterson attitude ! C’est pourquoi il y’a également une piscine gonflable moldu (oui ça s’achète ) pleine de gêlée à la fraise, ne me demander pas ce qu’on va faire avec ! Il y’a aussi des ballons énormes gonflé magiquement qui peuvent avoir la légèreté d’un nuage. Sans oublier une de mes activités favorites la glissade magique ! Inspiré d’une activité moldu, on lance un sort pour faire léviter une sorte de tobogan plat, que l’on humidifie, ensuite on retire son tee-shirt et on se jette sur le tobogan pour…atterrir dans la piscine de Gêlée ! Bah oui faux bien que ça serve par Merlin ! Et comme le tobogan démarre en hauteur ça envoie du pâté ! Enfin surtout après quelques verres.

En parlant de ça, je vois apparaitre un elfe de maison, un ami de longue date, il fait son habituel révérence et je lui annonce mon intention de faire la fête et donc d’avoir besoin de quelques denrées alimentaires. Je lui donne quelques mornilles, car même s’il m’apprécie beaucoup le fait de devoir gérer une fête c’est différent que de me filer des cuisses de poulet a la mexicaine à 2h du mat ! Mais après négociation tout se passe bien. Je vois Yoyo entré dans la salle pour déposer les ballons qu’il gonfle tranquillement dans son coin.

ça va être l’heure t’es prêt ? Demandais-je en arrangeant vite fait mon tee-shirt.

Yohan me fait un signe rapide alors que ses yeux se posent sur la table qui vient de se remplir « comme par magie », des pizzas, des quiches, des chips, du poulet, des fruits (oui on pense aux demoiselles) et des boissons en tout genre. Même des crevettes ! Merlin cet elfe est devenu fou ! Je glisse sur la piste de danse pour activer la musique alors que je vois Yoyo qui tapote un truc faisant tomber des confettis colorés. Je le fixe.

Arrête je vais hurler bonne année ! Fis-je alors que la porte de la salle sur demande s’ouvre sur les invités. [color=#cc3300]Hey ! Bienvenu à la Yellow Party ![/colo] Fis-je en ouvrant les bras.

C’est toujours bon de revoir les habitués, j’aurais adoré invité Seb et Beck, mais comme ils ne sont jamais venus a aucune fête depuis la 1er année, j’ai cessé l’envoie d’invitation depuis la 4e année. C’est donc joyeusement que je bouge les hanches devant les nouveaux arrivants.
©️ 2981 12289 0



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 692
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Fév - 21:25
Billie, qui avait une heure et demi de libre avant son prochain cours de la journée était allée s’assoir à la bibliothèque pour s’avancer un peu dans ses devoirs de la semaine. Elle n’avait jamais aimé étudier dans la salle commune des serpentard. Lors de sa première année elle l’évitait comme la peste, ne pouvant la traverser sans subir les railleries et les injures des autres membres de sa maison à cause des origines moldues, alors s’imaginer s’y assoir à un bureau pour travailler avait toujours été hors de question. La bibliothèque était vite devenue son bastion d’études favori, visage anonyme au milieu des autres élèves lisant en silence, ainsi que la salle d’étude des moldus qui était leur repère à Ian et elle pour y bosser leurs cours par correspondance. Dumbledore leur avait accordé une dérogation à l’insistance de leurs parents afin qu’ils puissent suivre un cursus moldu en plus de leur cours de Poudlard loin de tous les regards afin de ne pas attiser la haine de certains sorciers aux convictions néfastes envers les non-mages. C’est ainsi qu’ils avaient obtenu le double des clefs de cette salle peu utilisée du premier étage. Les jumeaux y avaient passé de longues heures du soir et de la nuit à y étudier les maths, la littérature, les sciences et autres matières qui manquaient cruellement à l’enseignement sorcier.

Enfin assise à sa table favorite près d’une des larges fenêtres par lesquelles filtrait la lumière dorée du soleil illuminant la pièce, elle vida son sac pour y trouver son livre de métamorphose. Une petite boulette de papier s’échappa de son sac et roula en silence sur la table. Billie reposa son sac à côté d’elle et attrapa le bout de papier chiffonné pour le déplier. Comme elle s’y attendait, il était vierge. L’adolescente leva les yeux au ciel. C’était un coup de Jon tout craché, il avait dû glisser ce petit bout de parchemin dans son sac à un moment de la journée sans qu’elle ne s’en rende compte. Elle ne comprenait pas pourquoi il s’évertuait à les inviter aux fêtes qu’il organisait de façon si secrète tel un ninja en mission alors qu’il lui aurait suffi de simplement lui en parler de vive voix. Un petit sourire étira les lèvres de Billie, elle devait avouer que bien qu’elle trouvât ce genre de magouille complètement superflue, elle devait avouer que cette passion pour les plans compliqués faisait une partie du charme de son ancien partenaire de botanique. Grande habituée des fête de Jon elle sorti son encre et sa plume pour déposer sur le parchemin la goutte qui révèlerait l’invitation.
La soirée devait se dérouler le soir même. Billie fixa les lettres noires qui venaient de se former sur la surface du papier en suçotant sa plume, pensive. D’un côté Jon s’y prenait un peu au dernier moment pour la prévenir et bien qu’encore en septembre, elle avait déjà beaucoup de devoirs, en plus de ses responsabilité de préfète, et puis elle avait un essai à rendre en Littérature américaine avant la fin de la semaine… mais de l’autre, c’était la première soirée des Pouffsouffle de l’année et donc la promesse d’une grande beuverie, autant dire inratable. Rangeant les affaires qu’elle venait de sortir de sa sacoche, elle se leva pour partir à la recherche de Ian et Tiberius pour les prévenir que quelques avaient étés leurs plans pour ce soir, cela allait devoir attendre. En plus, connaissant les deux garçons, ils ne risquaient pas de prêter attention à un simple bout de parchemin roulé en boule au fond de leur sac. Elle traversait les rayons pour se diriger vers la sortie de la bibliothèque lorsqu’elle aperçut un visage familier entre les vieux grimoires qui sommeillaient paisiblement dans les étagères en attendant qu’une âme curieuse vienne les feuilleter.
Meg lui tournait le dos mais même de ce point de vu la serdaigle de deux ans sa cadette avait une attitude renfermée qui laissait transpirer sa timidité : le cou un peu rentré entre les épaules, ses gestes sans ampleur qu’elle effectuait comme si elle avait peur de prendre trop de place ; elle ne pouvait pas le voir d’ici mais elle imaginait sans peine son regard baissé, fuyant tout contact éventuel avec les yeux d’autres élèves. Billie aimait se dire que depuis qu’elle l’avait plus ou moins contraint à rejoindre son petit club de rôliste elle l’avait aidé à s’épanouir un peu et s’ouvrir à d’autres horizons moins coincés que les valeurs vieillottes inculquée par sa famille. Mais clairement il y avait encore beaucoup de travail. Cela donna une idée à la serpentard. Elle s’approcha de la jeune fille et vint se mettre face à elle.

- Hey Meg, ça me fait plaisir de te voir ! dit Billie avec un petit sourire en mesurant le ton de sa voix pour ne pas s’attirer les foudres de Mme. Pince. Il faut vraiment qu’on rattrape le temps perdu, tu fais quoi ce soir ?

Après les évènements marquants de l’été, Billie n’avait pas encore eu le cœur de réunir son petit groupe de rôlistes et les échanges avec Meg s’étaient limités à des sourires et des signes de la main aux détours des couloirs. Et même si le coté renfermé de la jeune fille l’agaçait parfois, Billie devait bien admettre qu’elle s’était attaché à la petite Serdaigle. Elle lui exposa ses projets pour la soirée sans vraiment lui donner la possibilité de refuser. Elle lui proposa même de venir se préparer chez les serpentards afin de se mettre à jour dans les derniers événements de la vie de l'une et de l'autre, se faire une petite « before » entre filles. Et puis au fond, Meg n’avait pas grand-chose d’une fêtarde et Billie doutait qu’elle ait quelque chose de convenable à porter pour l’occasion, autant être parée à lui mettre quelque chose sur le dos quitte à piocher allègrement dans ses propres affaires. Elle lui indiqua l’heure à laquelle elle l’attendrait devant l’entrée de sa salle commune en lui demandant de ne pas être en retard, qu’elle se sentirait vraiment bête d’attendre seule pour rien dans les couloirs et s’en fut de la bibliothèque d’un pas léger sans laisser à la serdaigle le temps d’argumenter.

***

L’heure de partir en direction de la salle sur demande était enfin arrivée. Billie s’était apprêtée dans son dortoir avec le plus grand soin, son maquillage et sa tenue était à la pointe de la mode de l’année 98 ; il faut dire qu’elle portait le pantalon patte-d’éléphant et les sandales à plateforme comme personne. Elle se regarda une dernière fois dans le miroir, réajusta une des pincettes en plastique qui retenait ses cheveux en arrière en une coiffure compliquée et attrapa un petit sac en suédine (dans lequel se trouvait leurs bouteilles d’alcool préalablement réduite avec un sortilège pour prendre moins de place) et la robe aux couleurs de sa maison (pour cacher ses vêtements civils quand ils arpenteraient les couloirs) et descendit pour rejoindre les garçons qui attendaient dans la salle commune.

Ils ne mirent pas longtemps à gravir les étages jusqu’à la salle sur demande bien qu’ils dussent faire un détour à cause de Peeves qui avait décidé de bloquer un couloirs en le retapissant à coup de bombabouse, hurlant des sornettes en les ponctuant par toute sortes de bruits très grossiers. Ce n’était pas plus mal, avait pensé Billie, il offrait la distraction idéale pour que les fêtards puisse rejoindre la fête sans faire trop de mauvaises rencontres.
Le petit groupe franchit la porte de la salle sur demande et on peut dire que Billie resta bouche bée devant la déco de la pièce. C’était très… jaune. Encore une fois Jon s’était démené, même un peu trop aux yeux de la jeune fille qui ne partageait pas forcément ses goûts en matière de décoration. Elle chercha le pouffsouffle des yeux parmi les autres invités déjà présents. En traversant la salle pour le rejoindre –wouah c’était un très, très gros blaireau sur le sol- elle nota tout de même avec joie la piscine pleine de gelée.

- Hey Jon ! Tu t’es surpassé niveau décoration cette année, dit-elle en essayant d’ôter toute pointe de sarcasme dans sa voix. Super idée la piscine de jelly-vodka ! On va se mettre bien avec ça ! Continua-t-elle en pointant le bassin de caoutchouc avec un sourire plus franc.


Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
En ligne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 684
Ft : Jennifer Lawrence
Localisation : Explore le Londres moldu !

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 9 Fév - 22:14
Elle avait tenu 54 minutes. Cinquante-quatre minutes de concentration à lire son manuel de métamorphose. La plume d’Emeric G. Changé lui semblait inutilement verbeuse quand il s’agissait de décrire le processus mental ayant lieu pendant qu’on effectuait un sortilège de Disparition, mais elle avait tenu bon, lisant lentement le temps de bien s’imprégner de tout ce qui était dit. Au moins, avec tout ça, elle devrait réussir beaucoup mieux la partie pratique lors de son prochain cours.

Meg bailla, s’étira un peu sur sa chaise, et décida qu’elle avait besoin de se dégourdir les jambes. Abandonnant ses affaires sur place, elle partit en vadrouille au milieu des rayonnages de la bibliothèque. Elle se sentait à l’aise au milieu des hauts rayonnages remplis de savoir, et marchait lentement, passant de temps à autre la main sur la tranche d’un livre dont le titre l’avait attiré. Il y avait quelque chose de plaisant à s’imaginer lire toutes ces choses, et apprendre, pour le pur plaisir d’apprendre. Une joie presque rebelle à se documenter sur des choses qui n’avaient rien à voir avec le programme scolaire et ses éventuelles difficultés, juste pour la satisfaction de se cultiver. Apprendre pour apprendre. Elle n’avait pas vraiment le temps, avec ses BUSE, mais elle devrait songer à trouver quelque ouvrage sympathique qu’elle pourrait tout de même feuilleter avant de dormir. Elle en était là dans ses réflexions lorsque Billie l’avait abordée. Elle s’était retournée, ravie de croiser son amie, et s’était immédiatement fait happée par celle-ci. Comme toujours, les invitations de la Serpentard n’en étaient pas vraiment, et avant d’avoir pu comprendre ce qui lui arrivait, sa soirée d’entraînement pratique en métamorphose avait été remplacée par une fête. Meg avait accepté son invitation de passer la voir avant, à la fois un peu angoissée (elle n’avait encore jamais été invitée à ce genre de soirée) et terriblement excitée.

Le début de soirée l’avait vue plantée devant son armoire, dubitative. Qu’était-on censé porter à une « Yellow Party » ? Elle n'avait aucun vêtement jaune, pour commencer. Qui disait fête disait danse, mais probablement pas robe de bal. Elle avait donc reposé son corset sans grand regret, et considéré longuement ses jupes. Celle d’uniforme était la plus courte qu’elle possédait mais clairement, elle ne pouvait pas venir en blazer bleu et bronze. En désespoir de cause, elle avait opté pour une maxi-jupe à carreaux de type tartan par-dessus un body en velours noir. Ca, elle était presque sûre que c’était à la mode pour avoir vu sa sœur en porter un le week-end dernier. Elle fit la moue, et se lança dans les escaliers pour rejoindre Billie. Prendre pour modèle sa petite sœur de treize ans quand il s’agissait de mode n’était peut-être pas le meilleur plan du monde, mais c’était tout ce qu’elle avait sous la main, alors… Sans compter que Catriona était beaucoup plus douée qu’elle pour savoir ce qui était « trendy », et définitivement plus aventureuse dans ses goûts vestimentaires. Facile, quand on n’avait pas constamment le rôle de représentation de la bonne image de la famille Bride que son rôle d’aînée lui imposait à elle. Et, Merlin lui vienne en aide, qu’était-elle censée faire de ses cheveux ? Elle fit la moue, et se lança dans les escaliers pour rejoindre Billie. Mieux valait poser la question à une experte.

Ayant retrouvé son amie à l’heure dite, elle s’était engouffrée dans la salle commune des Serpentard en se faisant la plus petite possible, consciente des regards pesant sur le bleu de son uniforme. Perchée sur une table d’une manière tout à fait inélégante, entourée de ses amis, Cat lui adressa un sourire en coin et un vague petit signe de la main, que son aînée lui rendit en s’efforçant de ne pas pincer les lèvres avant de suivre Billie dans son dortoir. Apparemment que sa tenue n’était pas un très grand succès. Tout en discutant pour rattraper le temps perdu depuis la rentrée, son amie lui fit ôter sa jupe, lui prêtant l’une des siennes, qui parut si courte à Meg qu’il lui semblait que ses jambes avaient soudain pris 15 centimètres. On voyait ses genoux ! Le justaucorps fut cependant approuvé. Billie l’affubla également d’un collier ras-du-cou, et ramena ses cheveux vers l’arrière grâce à de petites pinces en plastique qui avaient la forme de papillons. Seules deux fines mèches lui tombaient sur les côtés du front. Tout en l’arrangeant, Billie avait lancé la conversation et quand elle eut fini, Meg s’était quelque peu animée et détendue. L’image que lui renvoyait le miroir était troublante. Elle n’avait définitivement pas l’habitude de se voir comme ça, et n’était toujours pas très à l’aise avec la longueur de la jupe, mais l’ensemble était indéniablement plaisant.

Elle eut un nouvel instant de doute lorsque Billie glissa de l’alcool dans son sac à main. Elle-même était descendue les mains vides, ça ne se faisait pas vraiment. D’un autre côté, qu’aurait-elle pu apporter ? Hum. S’il y avait une prochaine fois, elle pourrait probablement s’arranger avec leur majordome (les Bride n’avaient pas d’elfe de maison) pour qu’il lui envoie une bouteille de whiskey. Son père avait pris l’habitude cet été de lui faire régulièrement goûter le breuvage irlandais, pour former son palais, disait-il. En dehors de ces occasions, elle n’avait jamais bu d’alcool de sa vie, et elle doutait que quiconque se forme le palais à quoi que ce soit ce soir.

Oh, remonter les étages en catimini jusqu’à la Salle sur Demande ! Elle avait fait le trajet de nombreuses fois l’année précédente pour apporter de la nourriture ou des messages aux clandestins qui s’y étaient réfugiés. Comme c’était étrange de refaire le même itinéraire pour une raison totalement frivole ! Meg adressa un regard complice et reconnaissant à Billie. Elle ne savait pas trop ce qui l’attendait pour cette soirée, mais si elle pouvait écrire par-dessus de mauvais souvenirs, ce ne serait pas du temps perdu.

« Wow ! »

L’exclamation lui avait échappé en entrant. La salle était complètement métamorphosée par rapport à ce qu’elle en avait entrevu l’année précédente. Jamais elle n’aurait pu seulement imaginer une déco pareille. Il y en avait partout, et le jaune vif piquait un peu les yeux, mais c’était indéniablement festif et exubérant. Elle suivit Billie jusqu’à leur hôte, qui n’était autre que Jonathan Peterson à qui elle offrit un sourire encore tout impressionné.

« Bonsoir Jonathan. Merci pour l’invitation !»

Techniquement, c’était Billie qui l’avait invitée, mais ça ne faisait pas grande différence, non ? Et… quoi ? Une piscine remplie de vodka ? Meg se tourna vers la direction qu’indiquait son amie, la bouche légèrement entrouverte. OK. Il était temps d’admettre qu’elle n’avait absolument aucun code social pour se genre de fête et commencer à prier pour ne pas faire d’impair. Elle inspira un grand coup et ôta sa robe de Serdaigle, cherchant des yeux un endroit où la poser et d'éventuelles têtes familières.
En ligne
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 478
Ft : Dane DeHaan.
Localisation : Là où il ne le devrait pas.

Feuille de personnage
Don: Occlumens & Animagi
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Fév - 1:39
Tiberius n'avait pas fait grand effort pour cette soirée. En vérité, le Serpentard aurait pu y aller en pyjama qu'il s'en serait senti tout aussi à l'aise. A force d'habitude, le côté événementiel de ce genre de soirée avait perdu un peu de son charme pour ne laisser qu'un vague sentiment contemplatif. Dans les dortoirs, Tiberius pressait Ian pendant qu'il achevait une lecture d'Eskivdur. Ou qu'il la commençait. En vérité, il allait d'une page à l'autre, attrapant une citation ou deux au hasard, sans grand intérêt. Allongé sur le dos, sur un lit qui ne lui appartenait pas, Tiberius avait les jambes croisées et un pied en l'air. Il râlait de temps en temps en ricanant d'un son grinçant et moqueur chaque fois qu'il percevait que son impatience agaçait Ian. Quand son meilleur ami acheva enfin sa dernière toilette, Tiberius s'enquit d'une acerbe remarque en claquant son livre brutalement. Il le balança dédaigneusement sur le chevet du lit et se leva d'un bond.

Quand il aperçu Maggie aux côtés de Billie en remontant dans la salle commune, il laissa échapper un regard sur ses jambes avant de la saluer. Tiberius avait oublié qu'elle en avait. Il s'était toujours imaginé les gambettes de la demoiselles comme des espèces d'échalas secs, aux genoux noueux et hérissés de poils. Tiberius redressa les yeux sur son amie et se contenta de lui sourire de sa hauteur indéfectible. Il accorda bien plus de sympathie à Billie qu'il flatta pour son pantalon, laissant entendre qu'il voulait le même. Finalement, il s'enveloppa dans sa grande cape d'étudiant. L'automne commençait à s'installer et sans doute passeraient-ils plus facilement entre les mailles du filets, à se faufiler comme des souris dans les couloirs de l'école.

Les deux filles allèrent d'abord. Tiberius garda Ian pour discuter d'une chose et d'une autre. Se moquer des élèves et commencer à espérer que cette première Yellow serait suivie de beaucoup d'autres. Tiberius ajouta que ce nom était ridicule et rit discrètement en raillant l'imagination fertile de leur ami.

Au bord des escaliers, Tiberius s'immobilisa. Les yeux ronds. Le cœur battant.

« Attendez... » Il frappa d'un coup sur sa poitrine. Chercha la poche intérieure de sa cape à travers le tissu. Puis, lorsqu'il sentit les contour de sa petite boîte de Pandore, il sembla respirer à nouveau. « Non, pardon. Fausse alerte... » Sourit-il aux filles avant de reprendre la route « Je pensais avoir oublié quelque chose. ». Discrètement, pendant que Maggie et Billie ouvraient joyeusement la marche, Tiberius se rapprocha de Ian en sortant un petit coffret minuscule. Il lui montra et fit de gros yeux, soulagé de ne pas l'avoir oublié. Un bref échange tacite et il enfonça de nouveau son offrande à la soirée dans le fond de la poche, cette fois certain de l'avoir à portée. L'affaire fut oubliée dans les secondes suivantes.

Billie fut la première. Maggie, dont les pas restaient flanqués aux talons de la sœur Persson, bloqua soudain le passage. Tiberius failli la bousculer.

« Woh... » D'un geste presque instinctif, sans même le regarder, il attrapa le bras de Ian pour lui éviter la même sentence.

Tiberius laissa Billie annoncer la couleur et parler au nom de tous tandis que Tiberius fit le tour des filles pour avoir une meilleure vue sur la salle. Quelques élèves étaient déjà arrivés.

Des ballons, une piscine de gelée, un toboggan et en gros, comme si l'humilité légendaire des Poufsouffled n'était qu'un mythe urbain, un énorme blaireau en grand sur le sol. Tout était... Tiberius leva les yeux en arquant un sourcil. Tout était... Il se mordit la joue intérieure pour ne pas rire et recula d'un pas pour mieux voir le motif sur le carrelage. Tout était... On aurait dit que Gryffondor avait soufflé ses idées pour le pauvre Jon. Tout était kitsch et affreusement baroque. Le jeune Avery porta précieusement ses phalanges à sa lèvre et tourna le dos à Jon, envoyant des appels à l'aide du regard à Ian pour ne pas rire. Très bien. Il fallait au moins le saluer. Au moins. Il ferma les yeux. Inspira. Et reprit son sérieux. Le Serpentard se retourna brusquement d'un grand sourire. Il adorait Jonathan mais il était tellement maladroit qu'il en devenait touchant.

« Johnny-Johnny-Jon ! Voici Maggie. On s'est permis de l'inviter. Ca ne te dérange pas ? » Il glissa son bras sur les épaules de Billie et leva les yeux pour observer les ballons flotter en l'air. « Eh bah... Billie à raison. On se croirait à l'anniversaire d'Helga... » Si Billie avait eut le bon goût de donner à son élocution quelque chose de sincère et de si doux que Tiberius aurait pu se lover dans ses paroles, lui n'avait pas pris cette peine-là et l'ironie puait d'une odeur nauséabond, dans sa bouche. Le jeune Avery tourna légèrement la tête vers le second Persson. « Ian. Tu as vu ? » Demanda-t-il en désignant l'emblème des Poufsouffle sur le sol. « J'aurai presque l'impression d'entrer dans une secte... » Il ricana grassement et avec mépris en lâchant Billie pour avancer d'avantage dans la pièce.

Toujours un peu mal à l'aise à l'idée de vexer notre Jon nationnal, Tiberius s'écorcha tout de même un sourire amical et posa sa main sur la bras du Poufsouffle. « T'en fais pas. Tu comprendras quand tu seras grand. » Puis le lâcha pour chercher directement l'alcool. « Il y a quelque chose à boire, ici ? »


They said I couldn't. That's why I did.
(c) okinnel
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Fév - 0:32
Damien avait trouvé un petit bout de parchemin brun tout froissé sur le dos de son hérisson. Il avait dut tomber la ou bien Harrison s'était roulé en boule au mauvais endroit, ce qui était encore fort probable. Damien attrapa sa boule de piquants et retira le papier. Il le jeta à la poubelle sans y faire plus attention. Après tout ce n'était qu'un déchet non ?

Il croisa ensuite un élève de Gryffondor, l'un des gars qui partageait sa chambre. Il le vit entrain de lire quelque chose sur un bout de papier semblable à ce qu'il avait jeté. Il l'avait questionné et l'autre lui avait expliqué qu'il s'agissait d'une fête assez populaire organisée par les Poufsouffle. QUOI ?!! Oh Bouse... Il l'avait jeté pour rien... et il allait peut-être louper cette fête du coup. Plus moyen de se souvenir dans quelle poubelle, puis elle devait à présent être vide. Son camarade le rassura. Il n'avait pas besoin du papier pour y aller, juste connaître le lieu et la date, ce qu'il lui donna volontier.... en échange d'une carte de Chocogrenouille, ce truc que Damien avait testé dans le train en arrivant. Il s'était laissé avoir, pensant qu'il pourrait gouter du chocolat mais au lieu de ça il avait vu une grenouille en chocolat s'échapper en sautant. Nan mais quelle connerie ! Mais la carte elle se gardait, ça se collectionnait cette connerie. Et c'était visiblement une monnaie d'échange ici à Poudlard.

Le fameux soir arrivait enfin. Damien enfila rapidement autre chose que sa tenue scolaire. Un pantalon noir, des chaussures tout aussi noir et confort et un simple haut brun, mélange entre cuir et coton qui lui couvrait à peine les épaules. Il avait décidé qu'il n'aurait pas froid ce soir. De toute façon dans une fête, avec l'agitation de jeunes ados, la température de la pièce allait forcément monter même dans un vieux château comme ça. En attendant il attrapa un veste pas trop épaisse qu'il enfila, le temps d'arriver jusque la. Il avait laissé Harrison dans sa chambre, dans son lit même. La bestiole adorait s'y blottir. Meow était la pour surveiller mais allait surement s'envoler pour chasser à l'extérieur, en pleine nuit. C'était assez logique pour un hibou.

Damien arriva devant la fameuse salle sur demande, un sac en tissu à la main. En entrant il en vida le contenu sur la table. Un whisky Pur Feu bon marché mais pas trop. C'était interdit à la vente aux mineurs mais Damien était parvenu à se procurer une bouteille et puis... c'était une fête entre étudiants non ? Quel mal y avait-il à ça ?

- Hey Jon ! T'es beau comme du pâté sur du pain de mie comme ça !

Il avait entendu ça quelque part, à deux ou trois reprises et avait pensé qu'il s'agissait d'une expression des jeunes de Poudlard. Il n'avait pas bien compris ce que ça voulait dire mais il lui semblait que c'était un compliment... Ou quelque chose comme ça. En tout cas tout ceux qui avaient reçu cette expression n'avaient pas eut l'air fâchés.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 383
Ft : Bill Skarsgård

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Fév - 19:08

C’était Billie qui avait sauté sur Ian et Tiberius pour les prévenir de la soirée qui aurait lieu le soir même dans la salle sur demande. Ian avait un peu râlé, reprochant à Jonathan son manque d’organisation. Trouver des softs à la dernière minute n’était pas un problème, les elfes de la cuisine seraient plus que ravis de leur venir en aide, mais il en était tout autre pour les boissons alcoolisées. Le trio savait qu’il y avait des réserves d’alcool dans les cuisines, que ce soit pour certains plats, des potions ou encore permettre aux professeurs habitant dans le château au long de l’année scolaire d’oublier un peu leur triste sort. Evidemment s’en emparer était bien plus compliqué que d’aller à Pré-au-Lard faire sa propre réserve.
Ian en étant encore à se plaindre du protocol peut conventionnel que Jon mettait en place pour cette soirée alors qu’il s’habillait. Tiberius ne l’écoutait plus que d’une oreille distraite, jouant surtout à mettre un peu plus à mal sa patience. Ils avaient finalement réussit à dénicher quelques bouteilles en réclamant l’aide de camarades de différentes maisons (qui se retrouvèrent invités par la même occasion) et n’arriveraient donc pas les mains vides. Ian râlait pour la forme, pour meubler un peu pendant qu’il terminait de boutonner sa chemise. En vérité il était bien content que le Poufsouffle ait prit l’initiative de mettre en place une des soirées dont ils avaient le secret. Des élèves de toutes les maisons allaient se retrouver pour partager un bon moment et après les événements de l’année précédente c’était plus que bienvenue. Ce serait le moyen de renouer contact avec d’anciennes têtes et de se rapprocher de nouvelles.

Les deux garçons avaient rejoint les filles dans la salle commune des Serpentards. Des élèves plus jeunes, occupés à travailler dans les fauteuils de la pièce, avaient jetés quelques coups d’oeil mauvais à la petite Serdaigle mais personne n’avait osé piper mot devant la préfète. De toute les maisons, il fallait reconnaître que Serpentard était celle qui avait le plus de mal à accepter les étrangers chez eux. Le trio trouvait cela parfaitement ridicule. Les maisons étaient bénéfiques pour aider des enfants de onze ans à trouver des repères plus facilement, mais arriver un certain point il devenait urgent de pousser les adolescents à aller à la rencontre des autres  et arrêter cette guerre puérile des maisons. Mais c’est pour pousser les élèves à se surpasser et gagner la coupe. Si Ian avait reçu une mornille à chaque fois qu’il avait entendu cette idiotie, il aurait certainement pu offrir au Seigneur des Ténèbres un pot de vin tellement intéressant qu’il serait partit vivre une paisible retraite dans quelques îles paradisiaques. Le Serpentard restait persuadé qu’il était possible de vouloir se battre pour la victoire de sa maison tout en gardant des relations amicales avec les autres. N’était-ce pas le but du Tournoi des Trois Sorciers? Comment pouvait-on réclamer une entente entre différentes écoles quand on arrivait pas à gérer les élèves dans la sienne.

Ian se permit de complimenter la tenue des filles non sans une certaine nonchalance. Il prit le temps de se moquer gentiment de sa soeur en lui faisant observer qu’elle lui arrivait presque à l’épaule avec ses plateformes interminables avant que ne débute leur ascension jusqu’à la salle sur Demande. Les garçons discutaient derrière pendant que les filles papotaient devant. La séparation s’était faite naturellement et sans arrière-pensée. Ian ne connaissait que très peu Margaret contrairement à sa soeur qui s’en était vite fait une amie et surtout joueuse pour ses jeux de rôles sur table. Ca lui paraissait tout à fait naturel de les laisser discuter entre elles pendant qu’ils parlaient des nouvelles lacunes découvertes dans ce gruyère qu’était l’administration de Poudlard. Avant que la conversation ne dévie sur les nouveaux cocktails à essayer et des substances magiques et illicites que Tiberius avait déniché.

Sans avoir le temps d’y penser, le quatuor se retrouva devant la Salle sur Demande et se faufila à l’intérieur ne leur prit pas beaucoup de temps. A l’instar des ces camarades de voyages, Ian fut un peu surpris par la décoration de la salle. Son visage impassible ne trahit rien à son désarrois alors que ses yeux se baladais sur les décorations d’un jaune vif. Eh bien. Cette année les Pousouffle avaient décidés de ne plus jouer les timides et mettre leur maison en avant. Grand bien leur fasse. Les Serpentards ne risquaient pas de leur voler la vedette. C’était du côté des lionceaux qu’il fallait se méfier.
Tiberius commençait déjà à faire le pitre au milieu de la salle ce qui eut le mérite de décocher une émotion chez Ian. Il haussa un sourcil et ouvrit la bouche pour répondre. Un étudiant qu’il ne connaissait pas déboula pour saluer Jon qui était réellement le roi de la soirée. Ravalant ses paroles, Ian alla poser les quelques bouteilles qu’il avait planqué dans son sac sur la table et sortit une cigarette du paquet qui le quittait rarement. Au moins on peut faire confiance aux Pouffy sur la bouffe. Par contre c’est toujours pas votre truc la musique. Si les tables dégueulaient de victuailles, le poste radio habilement modifié crachait une chanson des Bizarr’ Sisters qui n’était pas du tout au goût de Ian. Ce n’était pas une pique qui visait les Poufsouffles en particulier mais le monde bien plus large des sorciers. Si les moldus étaient à la bourre niveau médecine, ils n’avaient rien à envier aux sorciers du côté musical. Billie, tu as apporté la cassette avec la playlist qu’on a fait avant la rentrée? Dans une tentative de rattraper le temps qui s’était écoulé loin de la guerre, ils s’étaient amusés à reprendre leurs activités habituelles. La mix tape pour les soirées à Poudlard était une tradition. Ian alluma sa cigarette, s’éloignant un peu des quelques élèves rassemblés autour de Jon pour éviter de les enfumer. Il alla inspecter la piscine dont l’odeur l’intriguait, éloignant de quelques coups des ballons qui flottaient à proximité de son visage. Jon avait mit le pâté sur la déco et s’en était touchant. Le Poufsouffle n’avait pas perdu son âme d’enfant et pour une très grande partie des élèves ça devait être rassurant quant à la suite de l’année scolaire. Ian leva sa baguette, formant une bulle colorée autour du nuage de fumée qui sortait de sa cigarette pour l’emprisonner avant de se tourner vers Tiberius. Il lui tendit une cigarette.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 410
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Sam 24 Fév - 22:04

Nous étions le 29 septembre et Peter avait attendu ça depuis la dernière fois. La fête de la rentrée de Jon,  un poufsouffle d’une année au-dessus de lui.  A présent, le blondinet avait seize ans et n’était plus vraiment un gamin. Enfin, pour aller à ce genre de fête. Il en avait souvent entendu parler dans la salle commune des jaunes et il avait toujours rêvé d’être un jour invité. Quand il eut enfin la fameuse invitation, avec un bout de parchemin froissé et brûlé trouvé dans son livre « Seigneur des anneaux », il était tout excité. En même temps, c’était sa première vraie fête estudiantine. Cependant, il allait devoir être un prudent avec ce que sa grand-mère lui avait raconté sur les fêtes de jeunes de nos jours mais par moment, Peter se demandait si elle n’exagérait pas un peu trop. Et puis, les fêtes sorcières à Poudlard ne devaient pas comme chez les moldus. Ça devait être encore mieux. Une fois qu’il avait fait couler de l’encre sur le parchemin, il put lire l’heure et le lieu de la fête. Un non habitué des fêtes de Peterson n’aurait pas pris la peine de vérifier le secret du papier. L’avantage de Peter, c’était qu’il était discret et assez observateur.

En arrivant dans la salle sur demande à l’heure donnée, il fut saisi par la décoration. Cela donnait envie de faire la fête. Voyant dans le coin un vieux poste radio sorcier, le jeune homme se dit que Jon avait certainement un peu trafiqué pour entendre aussi bien de la musique moldue que de la musique sorcière. Au fond, une table avec de la bouffe et tout ce que Peter aimait : des pizzas, des quiches, du poulet … Il allait faire une chaire de roi ! Il avait également pris avec sa guitare au cas où. Au pire, il pourrait la trafiquer pour qu’elle donne un son un peu électrique.

Mais en se dirigeant vers le buffet, il passa à côté d’un groupe qu’il reconnut aussitôt : les jumeaux Persson, leur pote Avery et pour sa plus grande joie, Maggie Bride. Il avait littéralement flashé sur elle l’an dernier et depuis, ben il n’arrêtait pas de penser à elle. Mais timide qu’il était avec les personnes qui lui volaient son cœur, il n’osait pas trop lui parler. Par contre, il osa un petit regard rapide vers elle mais détourna rapidement les yeux avant de reprendre son chemin, sa guitare dans le dos. Il avait déjà une fois joué un peu de musique en de rares occasions. Quant aux jumeaux, il les connaissait pour les avoir eu dans son école primaire pendant un an ou deux. Le pauvre avait été un peu leur victime sans s’en rendre compte et il pensait encore que Billie était la gentille jumelle et Ian le mauvais jumeau alors qu’ils étaient pires l’un comme l’autre.

Le jeune homme se servit en prenant une part de pizza tout en observant les autres élèves arriver. L’ambiance commençait déjà à être bonne. S’il n’avait pas sa guitare et s’il n’était pas un peu réservé, il irait bien danser. Oh, et puis, pourquoi se casser la tête ? Il était jeune et l’année prochaine, c’était sa dernière année à Poudlard ! Carpe diem comme dirait son grand-père !
- Hey, Yohan, ça te dérange si je pose ma guitare ici ?
Son camarade maison lui fit un non de la tête. Peter déposa sa guitare, finit sa tranche de pizza et se laissa aller sur la piste de danse où sur le sol, on pouvait remarquer l’emblème des Poufsouffle.
avatar
Invité
Invité
Lun 26 Fév - 20:38


pity '' yellow '' party ..







Gabrielle ne savait pas vraiment pourquoi elle avait accepté a se rendre a cette fête . Ca ne lui faisait pas de mal de s'amuser de temps en temps mais elle n'était définitivement pas le genre de filles a faire la fête jusqu'à pas d'heure .  Mais bien qu'elle avait un peu honte de l'admettre , elle était venue particulièrement pour deux raisons ; se changer les idées et surveiller de loin son meilleur ami qui elle le savait mieux que personne aurait vite tendance a devenir incontrôlable en tant de fête , qui plus est alcoolisé . Et elle préférait rester a proximité si le pire venait a se produire …   En effet le souvenir de Jon faisant les pires conneries , a compter de la fois ou il en était venu  a se casser le bras en faisant le malin devant sa petite cour d'admirateurs , lui revint en mémoire .  Il l'amusait parfois autant qu'il l'exaspérait mais elle se sentait comme nécessairement dans le besoin de l'aider ; un peu presque a la manière d'une mère poule maternant sa progéniture .  Mais elle s'était promis mentalement de lâcher un peu de leste et le laisser un peu se détendre ; après tout elle comprennait en cet instant bien mieux ce que ça représentait …  

Elle allait donc s'efforcer de se changer les idées , pourquoi pas se laisser entraîner pour une fois dans les idées toutes les plus farfelues les unes les autres de son comparse .   Elle n'avait jamais bue mais bien qu'elle n'aimait pas a la folie le goût de l'alcool ; elle s'était rendue compte qu'elle aimait un peu plus la sensation qu'elle entraînait parfois , que nécessaire .   Le maître mot était juste de ne pas se vautrer ridiculement avant d'avoir pu réaliser la nature de sa connerie ..

Elle s'efforça de chasser cette idée de la tête alors qu'elle entrepris de dompter sa chevelure de feu du mieux qu'elle le pouvait , y opérant comme par magie ; c'était le cas de le dire ; une cascade de boucles cette fois ci disciplinées . Un peu de maquillage , pas a outrance elle détestait en faire trop ;  et une tenue plus sobre et légèrement plus moulante qu'a son habitude ; histoire de montrer au monde l'effort '' herculéen '' qu'elle entreprenait en cet instant .
Mais bon avec du recul c'est vrai que c'était toujours mieux que de passer sa soirée cloîtrée dans son dortoir a réviser les prochains examens qui n'aurait pas lieu au moins avant 3 jours ..

Et puis il fallait accorder un mérite a Jon c'est qu'il avait un sacré don pour organiser des soirées ou il attirait le plus de monde possible , en quête d'adrénaline et d'un peu de folie .

C'était stupide mais quand elle passa le pas de la porte entamant son chemin jusqu'au lieu de la soiré e ; elle se sentait un peu comme une biche apeurée prise au piège . Elle avait peur que cette fête ne confirme cette impression récente qu'elle était '' coincée '' ; quelque chose qui la blessait plus qu'elle n'aurait voulut l'admettre .  Elle oscillait entre l'idée de retourner dans son cocon familier ou continuer sur sa lançée mais finalement elle finit par faire peser la balance ; vers ce qu'elle pensait être la meilleure décision ; elle avait promis a Jonathan qu'elle serait la après tout ..

A mesure qu'elle gravissait les escaliers de marbre jusqu'à la salle sur demande ; se rapprochant inlassablement du moment qu'elle avait redouté elle entendit des voix ,  de la musique en bruit de fond ; ce genre de bruits typiques auquel on pouvait s'attendre au cours d'une fête . Jon ne manquerait pas de la surprendre ; elle en était certaine .  Elle se posta devant la porte hésitante avant de la franchir .  

Elle respira un grand coup pour tenter de chasser cette anxiété stupide qui s'était nichée en elle et elle fit le tour de la salle du regard , histoire de se changer un peu les idées . Il y avait déjà pas mal de beau monde ; la plus part des têtes ne lui était pas ou que vaguement familière .   Elle repéra malgré tout dans le lot des individus qu'elle identifia rapidement . Un peu en grincent des dents; la jeune Persson  qui se trouvait un peu trop près a son goût de son meilleur ami . Un peu plus loin elle    éprouva un peu plus de soulagement en reconnaissant la chevelure blonde familière qu'elle assimilait a Meg . Quelques instants après elle crut se décrocher la machoîre tant elle se crispa en reconnaissant les têtes de serpents d'Avery et Persson 2 .    Elle entendit d'une oreille attentive , faussement distraite les propos légèrement sarcastiques du premier qui lui donnèrent instantanément l'envie de se précipiter sur lui pour lui en coller une . C'était pourtant pas dans ses habitudes ; elle n'aimait pas vraiment le conflit , encore moins la violence ; mais son côté sur protecteur envers les siens en faisait encore des siennes .   

Elle aperçut aussi Damian et Peter , idée qui la fit sourire ; elle les aimait bien ces deux la ; chacun a leur façon ils étaient véritablement touchants et leur compagnie lui était sincèrement très agréable .

Elle se fraya un chemin au milieu de la petite foule en train de se former et alla saluer au vol chacun de ses camarades , hormis évidemment ses camarades verts et ors ;  son malaise aurait été bien trop flagrant .

Elle chercha du regard Jon avant de tomber ; presque littéralement sur lui ; le serrant dans ses bras a l'en étouffer tant elle était soulagée de le retrouver au milieu de cet univers qui lui était si étranger ; c'était curieux de se dire que lui était dans son élément comme un poisson dans l'eau .

Elle fixa avec perplexité le verre remplit d'un liquide ambré de son camarade mais se retrouva avec surprise a en porter un a ses lèvres avec un peu trop d'entrein contrairement a ce qu'elle aurait cru bon de faire ; le sermonner comme un enfant .   Elle crut lire sur son visage , un sourire mi malicieux mi satisfait par l'idée qu'il avait enfin peu être réussit a faire en sorte que la jeune fille lache un peu la bride ; ce a quoi elle lui répondit en un froncement de sourcils ; esseyant de garder son sérieux alors qu'il lui semblait que les effets de son deuxième verre commençaient déjà a se manifester .

Elle manqua même presque de trébucher alors qu'elle  se détacha légèrement de son ami ; qui a peine eut elle lâcher du regard sembla occupé aussitôt . Elle soupira exaspérée se demandant ce qu'elle allait bien pouvoir faire . Elle but le peu qu'il lui restait de sa pinte de biere au beurre un peu plus longue que ce qu'elle en paraissait mais s'avança vers la table ou gisait le buchêt . Dans ses pensées elle ne vit pas venir la personne qu'elle heurta de plein fouet , mettant une minute a se rendre compte qu'elle venait tout juste de croiser celle qu'elle évitait …  Elle retenu son souffle alors qu'elle se prépara mentalement a faire face a Billie qu'elle avait surnommé '' reine des serpents '' qui ne manquerait sûrement pas de lui mettre en pleine face tout ce dont elle pourrait …


© TITANIA
[/quote]
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 692
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Fév - 1:58
Le frère, la sœur, le meilleur ami et la petite protégée était tous autour de Jon pour le saluer, faire les présentations et le complimenter sur la décoration de la soirée. La réflexion de Tib avait d’ailleurs valu à Billie de lui lancer un de ses regards courroucés dont elle avait le secret. Certes la déco n’était peut-être pas au goût du trio d’argent qui avait des concepts de la fête plus sobres et moins… juvéniles mais ce n’était pas une raison de vexer les hôtes dès leur arrivée. Au-delà des murs peinturlurés ou les ballons qui flottaient au plafond, taches de couleur vives qui donnaient à la pièce un aspect bigarré et assez kitch mais ce qui avait surtout déçu Billie c’était le caractère inclusif de la soirée. Les invitations secrètes, tout ça, ne ressemblait pas trop à largeur d’esprit et l’acceptation de leur prochain censées être un trait de caractère de la maison des blaireaux. C’était aussi pour ça qu’elle ne s’était pas gênée pour inviter Meg qui n’avait pourtant pas reçu d’invitation.

Malgré les regards de remontrance qu’elle adressait à Tiberius, il ne s’arrêtait pas dans sa lancée incisive. Elle était sur le point de lui donner un bon coup de coude dans les côtes quand une tornade rousse les bouscula pour se ruer sur Jon. Une fois que le petit groupe eu enfin compris ce qui venait (littéralement) de leur tomber dessus, Billie pu constater que la tornade n’était autre que Gabrielle, la meilleure amie de Jon. La serpentard dû pincer les lèvres pour se retenir de faire une remarque acerbe sur le manque de politesse de la demoiselle qui interrompait une conversation sans un « bonjour » ni « pardon ». Quand l’adolescente constata que la rousse ne comptait pas décoller de Jon, et encore moins s’excuser pour son comportement malvenu, elle attrapa Meg par la manche afin de l’attirer vers la table des boissons.

- Laisse-moi te préparer de quoi passer une super soirée ! dit-elle en retrouvant un peu le sourire.

Une fois à la table, elle fouilla quelques secondes dans son sac pour en sortir ce qu’elle recherchait avec une petite moue satisfaite. A l’aide d’un sort elle fit grandir la bouteille d’alcool de couleur verte et commença à en vider une partie du contenue dans deux verres propres trouvés sur la table.

- J’espère que tu aimes la pomme ! annonça-t-elle en riant.

Elle attrapa une bouteille de jus d’orange (au moins on ne manquait pas de soft) et fini de remplir les verres avec. L’avantage de la liqueur de pomme, c’est que c’était fort mais tellement sucré qu’on ne sentait pas du tout l’alcool et que même pour un néophyte ça coulait tout seul. Elle était en train de lever son verre pour trinquer avec la serdaigle quand elle se sentit partir en avant, bousculée par quelqu’un venant dans son dos. Elle faillit lâcher le verre dans la cohue mais parvint à en sauver le contenu in extremis. Seules quelques gouttes allèrent s’envolèrent pour finir leur course sur la nappe.

Billie se retourna dans l’intention de sermonner la personne responsable de l’accident et se retrouva nez à nez avec Gabrielle. Les injures restèrent coincées dans sa gorge. Même si l’envie la démangeait, elle ne voulait pas attaquer Gabrielle de front. Toutes les deux ne s’étaient jamais particulièrement entendues, trop de différences dans leurs personnalités, mais Gabrielle était la meilleure amie de Jon et le quittait rarement d’une semelle. Sans se montrer particulièrement chaleureuse Billie avait toujours essayé de faire bonne figure quand leur amitié commune avec Jon les amenaient à se fréquenter. Mais récemment un évènement était venu perturber ce statut quo. Billie n’était pas sans savoir l’accrochage qu’il y avait eu entre Tiberius et la pouffsouffle et même si son meilleur ami était resté très flou sur les évènements (cette volonté de rester évasif avait d’ailleurs un peu peiné Billie, habituée à être la confidente du garçon) mais elle le connaissait assez pour savoir qu’il y avait anguille sous roche. Et s’il n’était pas décidé à lui en dire plus, elle irait prendre les informations à la source, mais ce n’était pas en braquant la demoiselle qu’elle parviendrait à ses fins.
Elle afficha un grand sourire en attrapant le bras de Gabrielle pour l’aider à se redresser.

- Oh là, attention à toi Gaby, tu t’es pas fait mal ?

Le choc n’avait pas été assez fort pour que la jeune fille se blesse mais c’était toujours sympathique de s’en assurer. Toujours en souriant elle mit son verre de boisson fruitée qu’elle n’avait pas touché dans la main de la pouffsouffle.

- Tiens goûte ça tu m’en diras des nouvelles, c’est une boisson qui a du succès dans les soirées moldus. Comme ça la prochaine fois que tu bousculeras quelqu’un tu auras une vraie raison, ajouta-t-elle avec un petit clin d’œil complice.

Tournant la tête elle aperçut la piste de danse et sur la piste, une bonne raison de fuir la situation actuelle. Elle voulait se faire bien voir de Gabrielle, mais pas devenir sa meilleure amie non plus. Elle reviendrait lui tirer les vers du nez quand celle-ci serait un peu plus alcoolisée. Apparemment elle était capable de ressentir les émotions des autres ou un truc du genre mais Billie était allée à assez de soirée qu’une fois soûl, personne n’était capable de fonctionner normalement. Les super-pouvoirs ne devaient pas faire exception à la règle.

- Bon, je vais aller vérifier si les sorciers se déhanchent aussi bien que les moldus que je connais.

Se disant elle se dirigea vers la piste de danse sans vérifier si Meg ou Gabrielle la suivaient. Elle n’eut pas trop de mal à rejoindre Peter qu’elle avait déjà repéré de loin alors qu’elle parlait avec la pouffsouffle.

- Salut Peter, je savais pas que tu étais du genre fêtard ! dit-elle chaleureusement, se rapprochant de lui tout en esquissant quelques pas de danse.

La piste était encore assez vide, après tout la soirée venait à peine de commencer et l’alcool n’avait pas encore eu le temps de désinhiber les comportements, mais l’adolescente savait bien ce qu’elle valait sur la piste et n’avais jamais honte de le montrer, au grand plaisir de la gente masculine.

- J’espère qu’ils vont aussi passer de la musique moldue, continua-t-elle en se rapprochant de son oreille pour qu’il l’entende malgré le chanteur qui entamait son refrain à toute voix, on aura beau dire la musique sorcière ne vaudra jamais la nôtre !

Elle affichait un sourire radieux, elle était rayonnante et ses vêtements 100% moldus détonaient pas mal avec les robes de sorciers un peu austères qu’arboraient beaucoup des autres élèves. Elle était là pour s’amuser et n’avait pas honte d’afficher fièrement ses origines. Elle était redevenue pour un temps l’adolescente d’avant la guerre. Celle qui ne connaissait pas encore l’horreur de voir mourir des camarades au combat, de faire le terrible choix de tuer pour défendre sa vie et surtout la liberté de l’école ou elle avait grandi. Elle était aussi redevenu la Billie qui faisait des magouilles pour obtenir ce qu’elle voulait, ses petites vengeances puériles, mais n’était-ce pas ça aussi l’adolescence ?
Cette première fête de l’année lui ferait peut-être plus de bien que ce à quoi elle s’attendait


Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
En ligne
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 478
Ft : Dane DeHaan.
Localisation : Là où il ne le devrait pas.

Feuille de personnage
Don: Occlumens & Animagi
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Fév - 3:58
Attrapant d'une main précieuse la clope que Ian tendait à Tiberius, ce dernier échangea un regard avec Billie. « Quoi ? » voulait-il dire en toute innocence, comme s'il avait fait quelque chose d'illégal. Il comprenait pourquoi on pouvait aisément se fâcher de ses propos mais il songeait que Jon et Billie le connaissaient assez pour ne pas prendre ses propos au premier degré. Et bien moins encore de s'en courroucer. L'idée de devoir être tout correct et hypocrite avec un ami qui avait prouvé à mille reprises qu'il savait accepter ses remarques acerbes le fit rouler des yeux. Il soupira, comme pour accepter sans condition d'être « poli ». Malhonnête, aurait été un mot plus juste mais il se tourna vers Jon, saluant vaguement le Babtou chez les ors et rouges. Tiberius ne savait pas trop qui il était. Un gars d'Afrique... Il ne se souvenait plus trop de l'école en question. Ouganda. Waganda. Gondowa. Quelque chose dans ce style-là. Il avait entendu parler de lui et on parlait plus que de cette école perdue au milieu d'un bled lointain. Il s'était un peu demandé si on apprenait la magie vaudou ou à parler aux animaux, dans ce genre d'endroit. Il imaginait une grande maison de taule où on faisait semblant d'apprendre la magie, habillé de peaux de bête. S'il savait qu'il avait bien tort de penser ainsi, l'image d'une classe dans ce genre d'endroit le faisait bien marrer. Quand le Gryffondor avait vaguement salué Jon avant que Billie ne le fusille du regard, Tiberius avait failli rire. Ces bonbons avaient réellement fait le tour de l'école, ce mois-ci.

Il vola le briquet de Ian. Alluma sa clope et se tourna parfaitement vers Jon.

« Pardon, Jon. Je suis un peu... » Il fut coupé net. Un corps tangua brusquement au milieu de la petite assemblée pour s'écrouler sur Jon.

Par réflexe, Tiberius recula d'un bond en roula des yeux ronds. Il chercha Billie, Ian et même Meg du regard pour essayer de comprendre ce qu'il s'était passé. Tiberius s'inquiéta pour cette fille qu'il ne reconnu pas tout de suite. Elle avait l'air complètement perchée. Il pencha un peu la tête sur le côté, tendant une main bienveillante.

« Eh... Ca va, bichette... ? » Quand il reconnu le visage qui fixait Jon comme si elle allait lui rouler une énorme galoche, Tiberius se ravisa. Et regretta.

Depuis les derniers incidents, Tiberius trouvait Gabrielle parfaitement malsaine. Elle avait le don de le mettre mal à l'aise et le visage de Tiberius se ferma aussitôt. Il arqua un sourcil, la toisa et rejoignit Ian quand il vit que Meg et Billie s'était déjà enfuie de l'odieuse situation. Comme Gaby semblait adorer monopoliser l'attention de Jon – mon Dieu, ces œillades... Roulez-vous par terre, qu'on en parle plus – il décida de s'écarter un peu. Il pointa Ian du doigt, l'air parfaitement ennuyé mais soudain pris d'intérêt pour une grande et joyeuse noyade éthylique. La soirée promettait quelque chose d'un peu inquiétant. Il inspira profondément.

«  Whisky ? » Il acquiesça immédiatement, comme d'une évidence indiscutable. « Whisky... » Il tapa fraternellement sur l'épaule de Ian pour aller au buffet. Il se faufila rapidement entre les filles, sans même remarquer que Billie avait déjà bien entamé sa soirée avec Meg. « Eeeexcusez-môa... ! » Il sourit brièvement à Billie avec une espèce de timidité gênée. « C'est qu'il fait soif... » souffla-t-il en haussant les sourcils. Il attrapa une bouteille de whisky pur feu, puis il rejoignit un autre bout de la table pour terminer un petit cocktail bien dosé. Juste de quoi commencer. Ou tout du moins, finir vite. Quand il eut fini ses mélanges, il se tourna et remarqua encore Gabrielle. Elle lui tournait le dos et faisait face à sa meilleure amie. Pauvre Maggie qui se retrouvait dans ce genre de soirée. Il avait parfois pitié d'elle. Profitant que la Poufsouffle, visiblement assez alcoolisée pour ne plus tenir debout - pourtant, ce n'était encore que le début de la soirée - soit de dos, il fit un signe à Billie pour se moquer d'elle et tenter de lui faire perdre sa concentration et ce sourire plein d'hypocrisie qu'elle lui arborait. Il rit silencieusement avant de retourner à ses affaires

Il revint vers Ian. Lui tendit le verre et but le sien en observant le seul Gryffondor dans la pièce, comme complètement perdu. Pendant un bref instant, il grimaça et souffla fort pour expulser la chaleur presque infernale que l'alcool faisait remonter le long de sa gorge. Quand il croisa le regard du Gryffondor, il l'invita à les rejoindre d'un signe amical et avenant, tout sourire bien qu'encore grimançant. Maintenant qu'il le croisait enfin – en vérité, Tiberius ne l'avait même pas remarqué au cours de SACM – il était curieux d'en savoir plus sur l'Afrique. Ou tout du moins, d'avoir de joyeux potins à découvrir sur les sorciers africains. Il songea qu'il pouvait bien demander si les sorciers africains avaient des os de poulet en guide de piercing mais il se doutait que ce n'était pas une question très correcte. Surtout devant Ian qui ne manquerait pas de le lui faire remarquer. Il semblait à Tiberius que les jumeaux commençaient à se lasser de lui et de ses humeurs aigries.

« Tu crois qu'il a une grosse... » Il regardait le gryffondor de loin puis tourna la tête vers Ian. Il avait sentit que la boutade était moyennement drôle et il décida de ne pas la terminer. Il se cacha dans son verre en buvant après avoir en trinqué dans celui de Ian. « Question stupide. Oublie. » Il prit une profonde latte de sa clope.


They said I couldn't. That's why I did.
(c) okinnel
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Fév - 19:07
Damien avait croisé quelques têtes connues mais pour la plupart ça restait des étrangers... même si au final l'étranger ce devait être lui. Il avait beau chercher du regard il ne voyait encore aucun élève de sa maison, du moins ceux dont il avait retenu le visage. Lui même ne portait pas les couleurs de sa maison, pourquoi les autres seraient habillés en élève ?

Damien aurait eut l'air complètement paumé - et pour certains il l'était déjà - au milieu de tout ces élèves qui se connaissaient. Leur seul avec lequel il avait vraiment discuté était Jon, mais celui-ci semblait occupé par d'autres connaissances. Il préférait donc le laisser tranquille. Il n'allait pas s'imposer et les déranger, ce n'était pas son but. Il fut donc plutôt ravi en voyant un gars lui faire signe de venir. Il allait surement encore jouer les singes savants mais étrangement ça l'amusait plus que ça ne le dérangeait, du moins pour le moment. Dans un mois il en aura sans doute assez qu'on lui pose les même questions.

- Salut, moi c'est Damien. C'est un peu mort non ? Même si certains ont déjà l'air morts bourrés.

Il désigna rapidement Gabrielle, déjà torchée à la bière au beurre alors que la fête venait tout juste de démarrer. Il espérait qu'ils ne soient pas tous aussi fragiles sinon ils allaient vite se faire chier par ici.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
En ligne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 684
Ft : Jennifer Lawrence
Localisation : Explore le Londres moldu !

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Mar - 1:15
Plantée là en attendant la réaction de Jon, Meg se concentra sur sa position, jambes collées l’une à l’autre. Le regard de Tiberius, quand elle avait débarqué dans la salle commune des Serpentard, un peu plus tôt dans la soirée, l’avait mise mal à l’aise. Certes, le malaise en sa présence était généralisé depuis leur conversation du début du mois, mais sa manière de fixer ses genoux avait été le pompon. Elle qui n’était déjà pas très naturelle dans la jupe prêtée par Billie s’était soudain sentie beaucoup trop consciente de l’existence de ses jambes. Les gentils compliments de Ian avaient accroché un peu de rouge à ses joues, mais fait fondre une partie de sa gêne. Billie ne l’aurait jamais laissée sortir habillée indécemment… quoi que leur notion de la propriété différât certainement.

Elle avait failli avoir une attaque cardiaque quand Tib les avait arrêtés brusquement dans leur ascension, s’attendant presque à voir un Mangemort surgir au détour d’un couloir. Ca ne s’était avéré être qu’une broutille, et sa frayeur s’était transformée en légère mauvaise humeur à l’égard de l’aîné des Avery. Elle se serait peut-être laissée amadouée par la manière qu’il avait désormais de la présenter, s’il ne s’était pas aussitôt mis à critiquer la fête. Meg lui jeta un regard en biais, quelque part entre la surprise et la désapprobation. Avait-il tant changé que ça, ou bien avait-elle été aveugle jusqu’à maintenant ? Elle n’avait pourtant pas souvenir de l’avoir entendu être si ingrat et si… aigri, presque. Dans tous les cas, elle ne savait plus où se mettre.

Fort heureusement, l’arrivée de Damien fit diversion. La Serdaigle pouffa un peu en l’entendant parler de pâté. Elle était ravie qu’il soit là ce soir. Ils n’avaient pas vraiment eu l’occasion de se parler, depuis la rentrée et c’était vraiment dommage. Ils s’étaient rencontrés un an auparavant dans un contexte totalement différent, et s’étaient très bien entendus alors. Elle s’apprêtait donc à entamer une conversation, de nouveau le sourire aux lèvres, lorsqu’ils furent quelques peu bousculés par ce qui s’avéra être Gabrielle Joyfull. Meg fronça légèrement les sourcils, plus surprise que désapprobatrice de voir la Poufsouffle visiblement déjà éméchée. La soirée venait à peine de commencer !  Fallait-il l’aider ? Lui donner de l’eau ?

Non. Billie avait visiblement décidé que ce n’était pas leur problème, et Jonathan semblait avoir la situation en mains. Meg se concentra donc sur l’impressionnante rangée de bouteilles disposées devant elle. C’était avec ça que Gabrielle ne tenait plus debout ?

« D’accord. Qu’est-ce que c’est ? »

Elle hocha la tête à la question de son amie, mi-figue, mi-raisin. Elle était vraiment curieuse de voir le goût du cocktail que Billie lui préparait, et aussi, si elle était honnête, les effets que cela faisait de boire de l’alcool. D’un autre côté… Si tout était mélangé, comment allait-elle pouvoir évaluer la quantité d’alcool qu’elle avait bu afin de ne pas en abuser ? Elle ne savait même pas si ce que Billie versait dans son verre était fort ou non. Et, il lui semblait avoir lui quelque part que les plus gros effets de l’alcool avaient lieu une heure après l’ingestion, alors, est-ce qu’elle risquait de se faire faucher d’un coup par l’ébriété ? Ou aurait-elle le temps de sentir venir l’ivresse ? Par les culottes de Merlin, elle n’avait vraiment pas les codes. Elle attrapa le verre tendu dans sa direction et s’apprêta à trinquer, avec la sensation aussi délicieuse qu’effrayante de faire quelque chose d’interdit. Ca sentait bon, en tout cas.

Toutefois, Gaby venait une fois de plus de leur tomber dessus, littéralement. Meg lui offrit un sourire plein de sollicitude, et comme Billie était en première ligne, elle-même se contenta de lever passivement son verre en guise de salut, avant d’y tremper les lèvres. C’était… sucré, mais avec l’acidité fraîche du jus d’orange, et un puissant goût de pomme. C’était délicieux, et contrairement à du whiskey, ça ne brûlait pas du tout la gorge. C’était à peine si une légère sensation de chaleur accompagna la première gorgée de liquide. Bon. Ca ne devait pas être si chargé que ça. Rassurée, Margaret prit une seconde gorgée, plus franche.

« C’est vraiment délicieux, Billie, merci. »

Ses remerciements se perdirent presque dans le vide tandis que son amie s’éloignait déjà. Meg la suivit du regard jusqu’à la piste de danse. Billie dansait divinement bien, et ça n’avait visiblement rien à voir avec le menuet ou la valse. Elle prit une nouvelle gorgée de cocktail. Elle n’était pas prête de rivaliser avec ça. A côté de Billie dansait Peter Pennington, et elle se félicita de sa présence. Ca n’avait rien de surprenant, en fait. Après tout, il était dans la même maison que Jon, non ? N’empêchait, c’était plaisant. Lui aussi dansait plutôt bien, quoi que dans un style différent de celui de Billie. Plus détendu, presque comme s’il ne dansait que pour lui-même, là où il était clair que Billie avait conscience d’avoir un public. Regard. Meg s’aperçut qu’elle fixait Peter depuis au moins trois bonnes minutes, et détourna brusquement les yeux, comme si elle s’était brûlée. Elle pouvait sentir son cœur battre vite à l’idée que quelqu’un se soit rendu compte de son petit manège. C’était très impoli de fixer ainsi les gens… et en même temps, elle devait bien s’avouer qu’elle n’avait pas perdu une seule opportunité de le faire lorsqu’il s’agissait de Peter, ces deux dernières semaines. Est-ce que c’était ça, avoir un béguin ? Un rire léger s’échappa de ses lèvres sans raison apparente, comme une bulle.

Tiberius se dirigeait droit sur elle, ou plus vraisemblablement, vers les boissons, et elle était dans le passage. Elle décida donc de s’éloigner du buffet pour l’éviter, même si c’était mesquin, avant de se raviser soudainement. Elle n’allait tout de même pas gâcher sa soirée à essayer de l’éviter. Non, elle allait plutôt se concentrer sur ses propres affaires et aller voir Damien comme elle en avait eut envie initialement. Elle scruta la foule grandissante pour le repérer. L’ironie du destin voulait qu’il ait justement rejoint Tiberius et Ian. Et bien, qu’à cela ne tienne. Enhardie par les premiers effets de l’alcool sur son système à jeun, elle s’approcha des garçons avec la sensation d’une légèreté nouvelle dans ses pas.

« Damien ! Ca me fait tellement plaisir que tu sois là ce soir ! Je voulais te dire que je suis ravie que tu sois à Poudlard cette année, et que je suis désolée de ne pas avoir réussi à venir te parler plus tôt. Comment va Harrison ? »


Elle accompagna ses salutations familières d’un sourire particulièrement chaleureux, aidée par son verre comme par le fait qu’il s’agissait de Damien. Sa politesse réservée habituelle n’avait pas vraiment eu sa place lors de leur rencontre en Afrique, et il aurait été étrange de la ressortir maintenant.  Son seul regret était de ne pas avoir pris de ses nouvelles plus tôt, mais elle pouvait rattraper ça à l’instant même.
avatar
Invité
Invité
Ven 2 Mar - 2:16


pity '' yellow '' party ..









Gabrielle tenta tant bien que mal de se reprendre . Sa maladresse légendaire l'avait déjà suffisamment humiliée et elle tenait a être assez sobre pour tenir jusqu'à la fin de la soirée . Mais bon elle comprenait mieux les raisons de son comportement en se rappelant brusquement qu'elle s'était jetée tout droit dans la gueule du loup ; avec tout ses verts et or et le visage de la brune face a elle pour lui rappeler . Elle ne devait pas avoir de vrais valeurs a leurs yeux ; après tout ils n'étaient en rien des amis ; uniquement des individus civilisés qui se tolèrent pour le bien de tous ; mais elle se doutait bien qu'agir ainsi leur donner une raison de plus de la hair , la dévaloriser . Et elle voulait juste profiter de cette soirée sans tracas

Etonnement alors qu'elle s'était préparé au pire il n'y eu rien de cela ; ni piques acerbes ni embrouilles … La brune se contenta de la rattraper par le bras pour lui demander gentiment ; bien qu'elle se doutait que cela n'était pas des plus sincères si elle l'allait bien . Elle se laissa faire mais se sentit rapidement assez mal a l'aise pour tenter maladroitement de se dépatouiller de la situation en se défaisant mine de rien de l'emprise de la jolie serpentarde . Elle sentait d'ou elle était toute la méfiance de celle ci a son encontre ; quelque chose qu'elle comprenait parfaitement en vue des circonstances mais qui la foutait quelque peu mal a l'aise ; parce qu'elle voyait d'autant mieux a quelle point le jeu d'actrice sciemment metrîsé de Billie pouvait lui être dangereux .


Puis sans y prêter grande attention ; ses facultés de concentration réduites déjà mises a contribution ; elle parvient malgré tout a saisir qu'il était question d'un verre de jus de fruit faisant tabac chez les moldus ; une prétendue véritable raison de bousculer quelqu'un et ce avec un petit clin d'oeil complice dont elle avait probablement le secret

Gabrielle porta mal a l'aise le verre a ses levres avec une pointe de septisme avant d'esquisser un sourire maladroit a son interlocutrice

C'est qu'elle avait de l'humour la brune .. Sur le coup elle n'accueillit pas vraiment bien ce genre de petites remarques un brin sournoise mais elle se détendit rapidement en en arrivant a la conclusion que ce n'était pas une raison valable pour prendre ça comme de la méchanceté

Elle vit très vite la jeune femme tourner la tête vers la piste de danse ; probablement en quête d'amusement . Elle soupira mentalement en se disant que c'était une bonne excuse pour clôturer cette conversation sans parcimonies ( ? ) Elle pourrait peut être faire un effort pour une fois ; pourquoi pas ; se laisser entraîner sur une ou deux chansons mais bon c'était en temps normal très peu pour elle se genre de trucs

Elle regarda d'un œil curieux mi amusé la vert et or se diriger sur la piste pour rejoindre le poufsoufle Peter qui y avait déjà pris ses quartiers


Gaby soupira ; elle était enfin '' tranquille '' même si elle ne savait pas jusqu'à quand mais bon elle était … seule . Elle chercha par réflexe Jon des yeux ; un peu peine perdue vu la fête qui battait son plein ; et finalement ce n'était pas une si mauvaise chose . . Même si elle avait appris a conter sur Jon ; rester auprès de lui parce que sa présence l'apaisait ; que sa confiance en lui la rassurait ;
Elle était une grande fille ; une personne a part entière et ça impliquait de lui lacher un peu la grabbe et se débrouiller un peu pour trouver une occupation

Malgré tout elle se promit en guise de réconfort que si la soirée venait a devenir trop gênante elle fuirait d'elle même mais pour l'instant elle voulait essayer d'honorer sa présence assez longtemps pour rentabiliser l'effort qu'elle venait d'accomplir . L'espace d'une minute elle se mit a envier Billie qui semblait disposer de suffisamment de confiance en elle pour se permettre d'agir comme elle le voulait ; se déhancher sur la piste de danse comme bon lui semblait ; ce genre de choses …


Sans qu'elle n'y fasse vraiment attention elle entendit quelqu'un se rapprocher a pas de loups ; la surprenant quelque peu au passage . Elle adressa un sourire un peu contrit a son frère de cœur . Le destin était joueur . Il finissait seulement par lui tomber dessus une fois qu'elle s'était résolue a l'idée de se démmerder . Elle espérait au moins pouvoir lui ressortir de vive fois le fait qu'elle avait fait l'effort de lui suivre dans une de ses soirées si il en venait a lui reprocher quelque chose

Mais son esprit dériva vers des recoins un peu plus sombre en revoyant le visage de Becca et Seb et la mine bouleversée de Jon devant leurs actions ... Si il y avait au moins un mérite qu'elle pouvait reconnaître a cette soirée c'est que Seb et Becca loin de lui  , il pourrait redevenir celui qu'il était en des temps plus joyeux .

Pour elle c'était une autre paire de manches ; elle avait revêtit la tâche peu aisée de faire tout ce qui était en son moyen pour le rendre heureux et redresser les choses dans le trio infernal . Son don devait bien servir a quelque chose après tout ..

Elle s'était promit de rester assez sobre pour aller par exemple vers la conversation auprès de Meg et Damien qu'elle observa de loin en attendant de pouvoir saisir l'occasion de se rapprocher . Pourtant elle ne sentit même pas qu'elle était déjà en train de saisir un verre a ses lèvres , en ayant entamé la moitié le temps de se rendre compte .
Elle s'arrêta en plein geste le posant loin de sa portée en se rendant compte de ce qu'elle faisait ; devant le sourire narquois de son comparse . C'était peut être un signe , un signal d'alerte de son cerveau qu'il fallait se détendre un peu ; oublier sous peine d'imploser .. Mais bon elle tenait un minimum a ne pas passer pour ce qu'elle n'était pas , elle qui s'était toujours astreinte a de bonnes conditions de vie et a maintenir son image

Une petite voix intérieure lui dicta de relever le regard vers la piste de danse et en un instant elle décida de profiter de la chance qui s'offrait a elle de s'amuser un peu .

D'une main elle se saisit de son camarade qu'elle entraîna sur la piste de danse enchainant rapidement une espèce de petite chorégraphie improvisée entre tourbillons sur elle même et mouvements plus ou moins synchronisés , parvenant même a faire preuve d'assez d'habileté pour ne pas une seule fois manquer de perdre l'équilibre

Elle s'imagina ce a quoi elle pouvait paraître d'un œil extérieur et se mit aussitôt a éclater d'un rire sincère ; nerveux sûrement

Mais pour une fois n'en déplaise a ses détracteurs elle comptait bien en profiter et si ça avait au moins le mérité de détendre un peu ses nerfs et l'ambiance autour d'elle c'était déjà ça de gagner ..
© TITANIA
[/quote]
[/quote]
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 383
Ft : Bill Skarsgård

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Mar - 3:34
La soirée se lançait doucement mais sûrement. Les élèves prenaient leur courage à deux mains pour rejoindre la piste de danse encore relativement vide pour l’instant. Ian regarda les pieds de moins d’une dizaine d’étudiants marteler le blaireau géant sans être vraiment sur d'en être réellement ému. Plus il y pensait et plus la décoration lui plaisait. Et il était complètement sobre. D’ici quelques heures il allait trouver ça radieux.

Quelques bousculades attirèrent son regard. Apparemment une petite rouquine, dont le visage ne lui disait rien de particulier, avait du mal à tenir droit. Elle devait être encore jeune ou peu familière avec le concept de soirée si la tête lui tournait déjà. La pauvre fille avait plutôt intérêt à vite retrouver son dortoir si elle ne voulait pas finir par se faire aborder par quelques étudiants à la recherche d’une fille ivre à traîner dans les toilettes. A voir comment elle s’accrochait à Jon celui-ci allait certainement devoir jouer le rôle de baby-sitter vis à vis d’elle. Peut-être qu’il pourrait faire d’une pierre de coup ce soir. Il avait l’air assez bienveillant (ou inquiet? c’était difficile à dire) vis à vis d’elle et bien trop honnête pour ne pas en abuser. Heureusement que l’école avait son lot de chevaliers blancs déguisés en malfrats dans son enceinte.

Sans qu’il ne le réalise pleinement, Tiberius était à ses côtés et sa cigarette presque éteinte. Il lui proposa de l’alcool avant de se dépêcher d’aller en chercher sans attendre son approbation. Tiberius n’en avait de toute façon pas besoin. Une soirée sans un verre d’alcool dans les mains n’était pas une bonne soirée. A défaut d’alcool, Ian alluma une seconde cigarette. Il ne prit pas la peine de se débarrasser de la fumée à l’aide d’un sortilège cette fois. Son regard glissa sur la salle et il ne tarda pas à voir sa soeur danser avec un gamin au visage juvénil et aux oreilles un peu décollées. Ian se souvint l’avoir vu dans quelques cours, il avait donc seize ou dix-sept ans s’il avait redoublé. Mais le jeune garçon ne l’avait pas marqué plus que ça. Apparemment il avait tapé dans l’oeil de sa soeur.
Il détourna les yeux pour voir la rouquine de toute à l’heure qui fixait à son tour la piste de danse d’un oeil que Ian jugea fatigué. Elle avait l’air complètement perdue dans ses pensées ou peut-être bien trop stone. Est-ce que quelque chose avait tourné avant qu’ils arrivent? Elle en avait peut-être abusé en before. Ian hésita à aller la voir pour lui proposer de l’aide mais changea d’avis dans la seconde. Il n’avait pas envie de jouer le rôle de baby-sitter qu’il avait déjà octroyé à Jon. De plus il n’appréciait pas spécialement la façon dont elle fixait Billie.
Peu loin d’elle, une autre demoiselle observait avec grand intérêt la piste de danse. Meg, avec son verre à la main, semblait particulièrement fasciné par Billie. Elle aussi. Eh bien. Elle semblait avoir du succès ce soir. Ian tira une seconde fois sur sa cigarette, observa Billie et son cavalier puis Meg de nouveau. C’est vrai qu’elle et sa soeur s’étaient beaucoup rapprochées depuis leur retour dans l’école.

Tiberius réapparut, deux verres à la main. Ian le remercia d’un immense sourire, récupérant le gobelet qu’il lui tendait. Il en prit une grande gorgée, oubliant que c’était du whisky, et regretta bien vite alors qu’il tentait tant bien que mal de se retenir de tousser de la façon la moins glamour qui soit. Au même instant un rire explosa dans la salle, Ian tourna la tête vers sa source et vit une fois de plus la rouquine qui se précipitait sur la piste de danse dans quelques pas endiablés. Ian termina de crachoter et prit une taffe de cigarette pour reprendre son souffle. Ca n’aida pas particulièrement et ses yeux étaient larmoyant. “Au moins c’est animé ce soir.
Il regarda le nouveau Gryffondor (Ian avait réellement un problème pour retenir les prénoms, il avait intérêt à faire un effort là-dessus) les rejoindre et manqua de s’étouffer de nouveau à la question de Tiberius. Il pourrait prétexter que les larmes étaient des larmes de rire. “Une grosse baguette? On en est à se faire chier à ce point?

Ian but de nouveau dans son verre (après avoir proprement trinqué, cette fois), prenant soin de ne pas recommencer la même erreur deux fois de suite. Cette gorgée fut bien mieux accueilli malgré le goût assez infect du whisky. Ce n’était pas un alcool pour se bourrer la gueule à une soirée étudiante. Mais pour l’entamer c’était parfait.
Il s’essuya rapidement les yeux d’un geste de la main, accueillant le nouveau venu (Damien, apparemment) avec un sourire sincère et un bref hochement de tête. Ian ne lui proposa aucune main à serrer. Il prit une nouvelle bouffée de cigarette et tourna la tête sur le côté pour exhaler la fumée.

Moi c’est Ian et lui Tiberius.” Il suivit le signe de tête que venait de faire Damien vers la demoiselle à la crinière de feu bien peignée. Son sourire s’agrandit, presque narquois. “Apparemment la soirée ne commence pas pour tout le monde. Il faut laisser aux autres le temps de s’échauffer un peu.” Ian reprit une gorgée de son verre et ouvrit la bouche pour parler de nouveau mais fut interrompu cette fois par la Serdaigle qui les avait accompagné plus tôt. Elle n’avait pas eut le coeur à rejoindre Billie sur la piste de danse et semblait connaître Damien. Tant mieux pour eux, bien que voir ce qu'elle valait sur une piste de danse ne lui aurait pas déplut. Ian referma la bouche, les laissant s’échanger quelques formules de politesses (interminables pour Meg, il l'avait rarement entendu autant bavasser) dans un respect presque agacé. La grande rousse n’était pas la seule qui avait bien entamée sa soirée. Ian observa quelques secondes le verre vide que tenait Meg entre ses mains. Ceci expliquait cela. Chez elle ils devaient plutôt être du genre à essayer de se saouler au cidre. “J’en déduis que vous vous connaissez déjà. Tu t’occupes des présentations, Meg?” Qui venaient en réalité d’être faites. Mais Ian n’était pas contre avoir plus qu’un nom ni faire la conversation à une Meg un peu éméchée. Ça avait le mérite d'être une situation assez rare et qui promettait sûrement quelques rires.




war is peace - freedom is slavery - ignorance is strenght
Les masses  ne se révoltent jamais de leur propre mouvement, et elles ne se révoltent jamais par le seul fait qu'elles soient opprimés. Aussi longtemps qu'elles n'ont pas d'élément de comparaison, elles ne se rendent jamais compte qu'elles sont opprimées.

(c) Myuu.BANG!

En ligne
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 478
Ft : Dane DeHaan.
Localisation : Là où il ne le devrait pas.

Feuille de personnage
Don: Occlumens & Animagi
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Mar - 1:30
Tiberius haussa des épaules, retenant un demi sourire à peine fardé face à la remarque de son ami. Se faire chier ? Oh, sans doute n'était-ce que le début de la soirée. Tiberius attendrait de voir les langues se délier avec l'alcool pour juger vraiment. Après tout, les esprits s'échauffaient à peine et certains élèves, découvrant sans doute les joies des fêtes étudiantes pour la première fois, commençaient déjà à laisser entrevoir quelques symptômes d'ébriété.

« Il n'y a pas de petit profit. » se contenta-t-il de souffler en souriant alors que l'étranger arrivait à leur bord.

Tiberius se décala pour lui faire correctement face aux côtés de Ian. Il le toisa longuement tandis que « Damien » et Ian faisaient les présentations et s'enquit d'un bref salut de la main. Un regard de haut en bas laissa entrevoir une brève curiosité mauvaise. Ma foi, le garçon avait un anglais très correct et il ne percevait pas d'accent. Ou très peu. Il semblait parfaitement intégré et – ô joie – avait remarqué le fantôme qui errait entre les corps pour tenter de garder l'équilibre. Tiberius se pencha sur le côté d'un geste grotesque et précieux en haussant un sourcil, du même côté que son ami. Ils observèrent ensemble Gabrielle en train de faire la toupie, toute seule, sur la piste de danse, éclatant de rire. Il se demandait si c'était réellement la bière au beurre ou autre chose. Sans doute autre chose... Tiberius dût se pincer très fort les lèvres pour retenir une sourire. Tandis que Ian commenta, il se redressa et but une gorgée en gardant un regard intéressé à la piste. Bille et Peter semblaient bien s'amuser. Il songea qu'elle devait sans doute attirer pas mal de regards. Pas toujours très courtois ou élégants, cependant. Une pique lui lançait un peu au cœur mais il n'en montra rien. Elle dansait mieux que n'importe qui réuni ici et Tiberius se demandait si elle ne jouait pas de ses atouts pour attirer l'attention. Il balaya rapidement la salle pour constater que si ce fut le cas, c'était réussi. Il aurait pu la féliciter, pour ça. Pendant une petite seconde, une image revint dans son esprit. Celui d'une robe rouge. Une mousseline légère qui volait sous un air de violon. Il oublia un court instant la présence de Ian – celle de Damien le dérangeait moins pour ce genre de chose – et concentra brusquement son attention vers la conversation, comme s'il s'arrachait d'un songe.

« Mh. » Il sembla réfléchir et leva les yeux au ciel. Ou plutôt, vers le plafond nuageux de ballons colorés. « Je me demande : A quel moment la soirée va partir en couille ? Vu l'état de certains, je dirais moins d'une heure. Mais... » Il interrogea du regard ses interlocuteurs, un peu défiant et un sourire au coin des lèvres. Il but une nouvelle gorgée. Une brûlure à l'estomac avait du mal à s'évaporer et Tiberius jugea qu'il buvait beaucoup trop vite. Il baissa son verre pour s’intéresser à sa clope. Comme elle s'était éteinte, il garda la cigarette entre ses lèvres et mima un briquet avec sa main libre à l'attention de Ian.

Son regard dévia. La blondeur de Meg approchait à grands pas, visiblement déterminée. Tiberius ne craignait pas vraiment que son amie puisse larguer les non-dits de leur dernière entrevue, en vérité. Tiberius avait tout fait pour que rien ne s'entrevoit du malaise pour leurs amis communs. Meg, il le savait, le respecterait. Cependant, il s'étonna de la voir arriver avec autant de hardiesse et eut un terrible doute. Il balaya cette idée en allumant sa clope et crachant une épaisse fumée bleue, jaugeant rapidement sa petite Maggie.

Il resta muet face à l'approche de la Serdaigle. Sans doute, s'il ne la connaissait pas assez, aurait-il eut été incapable de savoir si elle était naturellement si gaie ou pas. L'alcool la rendait joyeuse. Elle faisait plaisir à voir. Cependant, savoir qu'elle connaissait Damien l'emmerdait profondément. Tiberius était parti pour chatouiller un peu ce nouveau camarade et si il savait que Ian restait souvent muet face à ses remarques – bien qu'il n'en pensait jamais moins – Meg prendrait sans doute bien plus à cœur ses taquineries envers ce qui semblait être un ami de longue date. Il soupira. Il ne savait pas qui était Harrison et ne s'en posait pas la question. Comme il se sentait exclu de ces touchantes retrouvailles, il tourna légèrement vers Ian, comme pour effacer sa présence.

La question de Ian lui parut stupide, subitement. Il le regarda drôlement, comme s'il s'attendait à voir dans son visage une réponse à ses idées implicites. Sans doute voulait-il d'avantage faire connaissance. Etre sociable. Ce genre de chose que Tiberius réussissait de moins en moins à faire. Les rencontres et les interrogatoires de banalités, Tiberius n'aimait pas. « Tu vis où ? Comment c'était, dans ton école ? Tu as quel age ? Comment tu trouves Poudlard ? » Tiberius était certain que tout le monde se contrefoutait d'en connaître les réponses. Mais sans doute par étiquette était-il bon d'avoir l'air de s’en intéresser. D'un coup d’œil rapide, l'aîné Avery chercha un échappatoire à ce qui allait être très prochainement le pire moment de sa soirée. L'éclair lui apparut brusquement.

« Au fait, Damien ! Tu bois quelque chose ? Je vais passer rapidement au buffet... » Il le désigna du doigt. Il songea que peut-être il pourrait profiter pour s'isoler et rouler un splif tranquillement.


They said I couldn't. That's why I did.
(c) okinnel
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 410
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Sam 3 Mar - 12:24

Peter était donc parmi les quelques rares élèves à danser sur la piste quand il fut rejoint par Billie. Le jeune homme était content de la voir, enfin de pouvoir papoter un peu avec elle. Il ne l’avait pas vu l’an dernier mais ça l’avait au contraire rassuré. Billie faisait parti à ses yeux des rares amis qu’il avait à Serpentard, si l’on prenait en compte Maxence malgré tout et Shun. D’ailleurs, il se demanda où était l’asiatique ainsi que leur ami gryffondor. Pour ce qui était de la fête, ils étaient les premiers.
- Salut Peter, je savais pas que tu étais du genre fêtard ! fit la jeune fille.
- Je me suis dit que cette année, j’allai arrêter de prêter trop d’importance au regard des autres et de moins me prendre la tête pour des bêtises ! Et de profiter de la vie comme n’importe quel adolescent de seize ans !
En même temps, c’était aussi ce que son grand-père lui avait conseillé, à l’insu de sa grand-mère. Le grand-père de Peter pouvait être aussi protecteur que sa femme mais contrairement à elle, il considérait que leur petit-fils méritait d’avoir une vie comme tous les jeunes de son âge. C’est en faisant des conneries que l’on apprend comme il disait ! Et pour l’instant, on ne pouvait pas vraiment dire que le blondinet était le genre à faire des conneries, ou du moins des grosses conneries mis à part aller se battre et blessé grièvement à la jambe. Les os n’avaient pas été touchés mais la mère du jeune homme soupçonnait un peu que c’était plus les nerfs. D’ailleurs, Mme Pennington avait laissé un mot à l’infirmière pour être informée de l’état de santé de son fils concernant sa blessure.
La serpentard se rapprocha de son camarade de classe en demandant s’ils allaient passer de la musique moldue, rajoutant que malgré tout, la musique sorcière n’était pas pareille que la musique moldue. Peter était bien d’accord avec elle. L’adolescente affichait un grand sourire radieux et s’était vêtue tout comme le Poufsouffle de ses vêtements moldus.
- J’ai cru entendre qu’on pouvait changer la musique en mettant un papier avec le nom ! Je crois que c’est juste là-bas !
Il lui désigna l’endroit où se trouvait la radio trafiqué par Jon. Un bref instant, le regard du blondinet s’attarda sur Meg. Celle-ci était en train de parler avec un nouveau, Damien, qui avait fini dans la maison des Gryffondor. Peter l’avait un peu aidé au début à se repérer dans le château les premiers jours. Cela avait l’air d’être un garçon sympathique. Le Poufsouffle reporta son attention à sa camarade Vert et Argent.
- Ça te dis d’aller changer un peu le son de la radio et mettre un peu … de chez nous ici ? proposa-t-il à Billie.



avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 692
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Mar - 1:20
Peter avait l’air plutôt heureux de la voir et la jeune fille se demanda vraiment quelle image il gardait d’elle. Elle n’était pas spécialement fière de le compter parmi ses victimes du primaire (même si quand elle repensait à ses petits plans machiavéliques pour profiter de ses petits camarades elle les trouvait vraiment bien pensés pour une gamine de 6 ans) mais honnêtement elle avait toujours pensé que s’il s’était trouvé parmi cette longue liste de victimes, c’est qu’il devait y avoir une raison. Déjà à l’époque les Persson n’étaient pas connus pour se mélanger à ceux qu’ils considéraient comme des benêts. Et la serpentard était forcée d’admettre qu’elle avait un quelque peu gardé cette image de lui. D’ailleurs ses premières années à Poudlard elle n’avait pas réalisé que lui aussi fréquentait l’école de magie et pour être honnête elle ne l’avait pas immédiatement reconnu. Ce n’est que tardivement qu’elle avait fini par faire A+B et qu’elle avait compris qui était réellement le blondinet de pouffsouffle. Bien entendu elle avait également remarqué les œillades qu’il envoyait à Meg, ainsi que l’attitude de cette dernière dès que leurs yeux se croisaient. C’était tellement mignon que c’en devenait écœurant. Toujours était-il qu’elle avait trouvé la bonne opinion que Peter avait d’elle très pratique pour mener sa petite enquête sur le garçon qui s’était attiré les faveurs de sa petite protégée. Pour l’instant elle n’avait rien à redire, mais elle comptait bien sur cette petite sauterie pour enquêter plus en profondeur.

Elle regretta presque sa petite phrase d’introduction quand il lui répondit à sa question rhétorique par une analyse de son moi-intérieur et de sa nouvelle imperméabilité au regard des autres. Si elle n’avait pas décidé d’être gentille elle lui aurait probablement renvoyé une pique bien placé, mais au lieu de cela elle lui répondit avec un sourire charmant.

- Tu as bien raison, Peter, Carpe Diem !

Il avait bien le droit à une chance, clairement ce n’était pas un méchant garçon simplement elle espérait qu’il n’allait pas continuer à lui faire des confidences qui n’aurait intéressé personne à part un psy. Billie n’avait pas encore assez bu pour avoir ce genre de conversations.

Elle profitait tout de même grandement de la musique. Elle sentait bien que certains de ses camarades masculins la déshabillaient du regard et elle s’amusait à en jouer. Un coup de hanche par-ci, un roulement d’épaule par-là. Elle ne doutait pas que certains commençaient à envier le jeune pouffsouffle qui l’accompagnait. Elle fit un tour sur elle-même profitant d’un rythme du refrain qu’elle avait fini par mémoriser, et se retrouva face à trois paires d’yeux qui dénotaient quelque peu parmi les spectateurs de la gente masculine. Meg la fixait d’un air absent –est-ce que c’était déjà ce premier verre qui lui montait à la tête ?- et son frère lançait des œillades alternant entre la serpentard et la serdaigle qu'elle ne chercha même pas à questionner, mais ce qui retint l’attention de Billie fut le regard antipathique de la pouffsouffle à que elle avait offert un verre un peu plus tôt. Billie se retourna bien vite grâce à un pas de danse improvisé et profita d’un angle ou ni Peter ni Gabrielle ne pouvaient voir son visage pour extérioriser ses émotions. C’était quoi son problème à celle-là ? Aux dernières nouvelles c’était elle qui avait essayé de s’immiscer dans l’intimité de son meilleur ami, et pas le contraire. A la façon dont cette pimbêche la fixait, Billie avait l’impression qu’elle venait de métamorphoser toute sa famille en scrout-à-pétard. La serpentard souffla et profita de la distraction que Peter lui proposait pour lui prendre la main et s’éloigner de Gabrielle en direction du post radio.

- Bonne idée, elle ne le lâcha qu’une fois devant la machine ensorcelée, alors tu nous proposes quoi ?

Billie avait bien quelques idées mais elle était curieuse d’avoir sa réponse. Pendant qu'il réfléchissait elle osa un petit coup d'oeil en arrière pour se rendre compte que Gabrielle s'était mise à faire la toupie sur la piste de danse. Cette vision, en plus d'être incongrue, avait un côté hypnotisant. Billie reporte doute son attention sur son partenaire de danse quand la rousse s'arrêta de tourner pour se mettre à rire toute seule. Quelqu'un avait très certainement abusé du Whiskey Pur-Feu avant de venir.


Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Mar - 1:57
Damien essayait de faire connaissance avec les deux gars - Ian et Tiberius donc - lorsque Meg débarqua pour le saluer. Il lui sourit de toutes ses dents, heureux de la voir enfin. Il l'avait surtout apperçu de loin pour l'instant et toujours en compagnie d'autres personnes, l'air sérieuse. Il n'avait pas vraiment eut envie de la déranger d'autant qu'il ne lui connaissait pas vraiment cet air sérieux. Il était content de la voir faire le premier pas pour venir le retrouver, au moins il était sur de ne pas déranger.

- Meg !! Oh t'en fais pas, je me suis juste perdu une bonne centaine de fois. Harry va bien, il doit être entrain de dormir dans mon lit en ce moment.

A la remarque de Ian il se tourna vers eux, songeant tout à coup que ça phrase devait être super étrange vue de l'extérieur.

- Oh pardon. Harry... enfn Harrison, c'est mon hérisson. C'est moi ou il fait un peu froid ici ?

Tiberius l'invita à prendre un verre. Il jeta un coup d'oeil à Meg et Ian. Meg semblait un peu mal à l'aise lorsqu'elle regardait l'autre. Damien songea que peut-être il se passait un truc entre eux. Il esquissa un petit sourire en coin à l'intention de Meg puis porta son attention sur Tiberius.

- Attends, je viens avec toi.

Il laissa Meg en compagnie du "charmant" Ian pour rejoindre l'autre élève. Arrivé au buffet il observa les boissons posées sur la table. Il ne savait pas trop quoi prendre pour commencer. Les fêtes avec autant de jeunes de son âge il ne connaissait pas. En général il se retrouvait avec des personnes plus âgées voir des adultes. Les fêtes uniquement entre étudiants il n'en avait vécu que deux ou trois et ne savait pas trop comment ça se déroulait ici.

- Ton nom c'est comment déjà ? Tibérious ? Pardon, je dois surement mal prononcer. Bon, tu proposes quoi ?


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
En ligne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 684
Ft : Jennifer Lawrence
Localisation : Explore le Londres moldu !

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Mar - 10:53
Meg était vraiment ravie de voir Damien ce soir. Il ramenait avec lui des souvenirs ensoleillés de grands espaces, loin des couloirs parfois sombres et humides de Poudlard. Lui était propre de toute la crasse accumulée dans les recoins des salles de classe l’année précédente, et elle se sentit soudain plus légère par le seul bénéfice de sa présence. Comme si la fête l’avait attendu pour commencer vraiment dans sa tête à elle. Elle hocha la tête, compatissante, lorsqu’il lui dit qu’il s’était beaucoup perdu dans le dédale que pouvait être le château, et ce simple mouvement lui donna un peu le tournis. Wow. Alors, c’était ça, avoir bu ? Elle ne pu s’empêcher de pouffer en voyant la tête soudaine de Ian et Tiberius en entendant que « Harry » dormait dans le lit de Damien. Elle était fan de Harrison le hérisson, mais visiblement, les garçons n’avaient pas la référence.

« Il faudra que je passe lui dire coucou, un de ces jours. Tu trouves qu’il fait froid ? Moi j’ai l’impression qu’il fait plutôt chaud, pour une salle du château à l’automne. »

Elle était bien contente d’avoir déposé sa robe dans un coin, maintenant que l’alcool lui donnait l’illusion de la réchauffer. A la remarque de Ian, elle sursauta presque. Décidément, elle manquait à toutes les civilités ! Faire les présentations aurait effectivement dû être son premier souci, et elle avait oublié les règles les plus élémentaires de la politesse. Réalisant qu’en arrivant dans le petit cercle des garçons, elle s’était positionnée de manière très impolie en tournant à moitié le dos à Tiberius passivement-agressivement, elle recula d’un pas, histoire de lui laisser le champ libre, même si cela la faisait soudain se retrouver dans la fumée de cigarette des Serpentards. Peu habituée, elle eut une quinte de toux et tenta de la chasser vaguement de la main, nez retroussé, avant de se lancer :

« Je… Oui, toutes mes excuses. Damien Carmichael, en sixième année à Gryffondor. Nous nous sommes rencontrés durant l’été 97 en Afrique du Sud à l’occasion d’un voyage d’affaire de mes parents. Je te présente Tiberius Avery, un ami d’enfance, et Ian Persson. Ils sont tous les deux en sixième année, aussi, mais à Serpentard. »

Elle était assez fière d’elle. Malgré la physicalité du monde qui semblait lui échapper un peu quand elle bougeait trop, le cocktail de Billie ne semblait pas influencer ce qu’elle pouvait dire… ou juste assez pour qu’elle ne se rende pas compte qu’elle était plus volubile qu’à l’accoutumée. Le seul accroc potentiel dans son comportement avait été le regard étrange qu’elle avait échangé avec Tiberius en l’introduisant. Comme lui, elle avait pris soin ces dernières semaines de ne pas montrer à leurs amis communs la gêne qu’il y avait entre eux depuis leur dernière grande conversation. C’était privé. Toutefois, elle était moins douée que lui pour maintenir une parfaite façade et sans doute avait-elle laissé filtrer une partie de la tension entre eux par inadvertance. Elle jeta un rapide regard à Ian : est-ce qu’il avait senti quelque chose ? Maggie fut donc soulagée de voir Tib s’éloigner vers le buffet, même si cela signifiait qu’il éloignait temporairement Damien, à qui elle adressa un petit signe complice de la main.

Elle laissa son regard dériver un bref instant sur la fête. Billie et Peter avaient quitté la piste de danse, et elle chercha sans succès à les repérer dans la foule. Dommage, elle aurait bien continué à regarder le Poufsouffle danser. Jonathan était toujours entouré d’une foule d’amis et de fans, en hôte parfait. Tiberius et Damien étaient désormais au buffet des boissons. Meg reporta son attention sur son propre verre et s’aperçut à sa grande surprise qu’il était déjà vide. Elle ne l’avait pas vu passé. Et… oh ! Elle était seule avec Ian, désormais. Ça faisait une éternité que ce n’était pas arrivé. Elle lui adressa un sourire radieux.

« C’est chouette, cette soirée, non ? Je ne m’attendais pas du tout à voir la salle décorée comme ça. En tout cas, ta sœur fait d’excellents cocktails. Elle m’a dit tout à l’heure que vous aviez préparé de la musique pour danser ? Tu as amené ton… » Elle fit un effort de concentration pour se souvenir. « … ton walkman, Ian ? »

C’était drôle, mais elle avait l’impression de se dédoubler. Comme si ses pensées restaient sobres mais que sa bouche était soudain devenue autonome, débitant de manière enjouée de la petite conversation de fête en toute indépendance et sans qu’elle ne puisse rien faire pour l’arrêter. Etait-ce son expérience à meubler la conversation lors de soirées plus formelles qui l’avait soudainement lancée sur pilote automatique ? La partie rationnelle de son cerveau lui souffla qu’elle risquait de dire quelque chose sans avoir le temps de le filtrer si elle continuait ainsi, et qu’elle devait se concentrer mais quel était vraiment le risque, à parler de musique ? Pas grand-chose, elle pouvait bien se détendre un peu.
En ligne
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 478
Ft : Dane DeHaan.
Localisation : Là où il ne le devrait pas.

Feuille de personnage
Don: Occlumens & Animagi
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Mar - 1:00
Tiberius était resté en retrait vis à vis du petit trio que formaient maintenant Meg, Ian et Damien. Il baissait la tête et ne la redressait que pour adresser des sourires courtois et parfaitement embarrassés lorsqu'il sentait qu'on attendait de lui une réaction amicale. Il pinçait ses lèvres, haussait des sourcils et acquiesçait bêtement, d'un air feint d'intérêt. Un léger rire qui sonnait creux s'échappa en un soupire lorsque Damien parla de son hérisson. Avec son gobelet dans la main et sa clope de l'autre, il tira une latte, tournant la tête aux antipodes des deux jeunes élèves. Quand Meg toussa, il eut un geste instinctif et las pour faire disparaître les volutes nauséabondes tandis qu'elle étalait le CV de sa relation avec l'Africain. Tiberius sourit à Damien en entendant que c'était la deuxième fois qu'on le présentait. Il avait profité de cette maladresse sociale pour éviter brillamment le regard de Meg qu'il avait sentit, cette fois, plus insistant. Oh, elle peut bien me faire les gros yeux et m'insulter, je m'en fous, se mentait-il. Il jugea n'était pas là pour ça et il avait considéré avec plus de calme leurs précédents échanges. Cependant, il évita également le regard de Ian avec un soin tout particulier, prenant ainsi Damien par l'épaule pour l'entraîner avec lui. Il était heureux de se dégager de cette tension et ne s'en cacha guère.

« Bien ! Veuillez nous excuser... » Le bras qui aborda l'épaule de Damian tenait encore sa cigarette du bout des doigts pendant qu'il levait son verre en direction du buffet, passant entre Meg et Ian sans la moindre élégance.

En approchant des longues tables nappées, Tiberius ne put s'empêcher de le regarder du coin de l'oeil comme un animal curieux. Damien semblait être très à l'aise. Il le trouvait serein dans cette espèce de sincérité puérile. Il sentait bon le neuf, le renouveau et l'innocence. Au milieu des fantômes de Poudlard qu'étaient devenus les élèves, Tiberius lui trouvait un charme adorable. Il arqua un sourire en y songeant et le lâcha tranquillement pour se pencher devant le buffet.

Alors que Damian avait commencé la discussion, le jeune Avery faisait planer sa main qui tenait la clope au dessus des bouchon, indécis sur ce qu'il pourrait proposer à un étudiant blanc et parfaitement anglophone mais originaire d'Afrique. Il pouffa et tourna la tête vers le Gryffondor durant une seconde.

« Quoi ? T'es le premier à me la sortir, celle-là... » Puis il se concentra de nouveau sur les alcools comme s'il eut été incapable de faire un choix définitif. Parfois, sa main attrapait un goulot puis, après une brève hésitation, le relâchait pour réfléchir de nouveau. Il lui parlait sans le regarder. « Tiberious, Tib, Thibaut... Appelle-moi comme tu veux. C'est pas important. » Il eut comme un hoquet de satisfaction quand il trouva le rhum parmi les alcools sorciers. Il l'attrapa et le brandit à l'attention de Damien. « En revanche, ça, c'est important. » Il posa son verre, cala sa cigarette entre les lèvres et entreprit d'ouvrir le bouchon qui résista un peu avant de céder dans un craquement métallique. « Dis-moi chi t'aime pas, hein. » Mais sans attendre sa réponse, il servit un fond corsé dans un gobelet. Reposa la bouteille et reprit sa cigarette entre ses doigts après avoir aspiré un peu de tabac. Lorsqu'il reprit la parole, un nuage gris sortit d'entre ses dents. « Bon, choisi ton soft. Je suis pas ta mère, non plus ! »

D'un geste sec, il reprit son gobelet et le termina. Il entreprit à son tour de se faire un petit mélange similaire.



They said I couldn't. That's why I did.
(c) okinnel
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 410
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Sam 10 Mar - 20:40

Il était clair que Peter avait gardé une bonne image de Billie et une autre un peu moins positive pour Ian, même si ce dernier n’avait plus aucun souvenir du jeune Peter. Et c’était sans doute mieux ainsi. Mais il valait mieux que le jeune homme ne se confie pas trop souvent à la jeune fille. Il la voyait comme une amie d’enfance mais ce n’était pas forcément le cas dans le sens inverse. Les deux jeunes gens dansaient pendant que certains garçons les observaient, enviant le blondinet. Lui, par contre, il enviait un peu les deux Serpentards et le Gryffondor pour être avec Meg. Maintenant qu’il avait une meilleure vue de la Serdaigle, il pouvait mieux voir comment celle-ci était vêtue. La mini-jupe et le haut de velours noir lui allaient très bien et ça la rendait encore plus belle. Il n’y avait pas à dire, d’un simple béguin, le jeune homme était à présent tombé amoureux pour du bon.
Lorsqu’il proposa à son amie vert et argent d’aller jouer les DJ, Billie n’hésita pas à lui prendre la main pour l’entrainer jusqu’au poste radio.
- Bonne idée, alors tu nous proposes quoi ?demanda l’adolescente après lui avoir lâché la main.
Son regard fut un instant attiré par Gabrielle, une fille de la maison de Peter, qui fit la toupie. Il fallait avouer que c’était envoûtant mais ça ne ressemblait pas trop à la rouquine. Elle avait sans doute un peu trop abusé des alcools ou on lui avait fait une blague en lui donnant un verre contenant un alcool trop fort. Il finit par reporter son attention sur Billie.
- Ben, j’avais pensé à Ricky Martin pour « Une, Dos, Tres, Maria » ou « la copa de la vida », musique très entraînante, ou La macarena, « Gimme Gimme Gimme » d’Abba, quelques chansons entraînantes des Backstreet Boys comme « Everybody » ou « Believe » de Cher. Mais si tu as d’autres idées.
Il regretta un peu que ses amis ne soient pas là. Soit ils n’avaient pas eu envie de venir ou soit, ils n’avaient tout simplement pas trouvé les papiers d’invitation.




avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 692
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Mar - 19:30
Billie écouta avec attention les propositions de musique de Peter. La musique à haut volume ne rendait pas cette tâche très aisée mais elle reconnu tous les noms mentionnés par le Pouffsouffle. Elle dû d'ailleurs se retenir de faire une grimace à certains d'entre eux, mais en bonne simulatrice elle réussi à garder son doux sourire angélique. Elle prétendit approuver des choix de Peter et lui répondit :

- Pas mal ! Ça me donne une idée !

Elle prit un papier dans le tas prévu par Jon pour tous ceux qui voulaient jouer les DJs, et se mit à griffonner dessus en cachant son écriture au garçon. Quand elle est fini elle plaça le papier dans la fente prévue à cet effet. Une fois son méfait accompli elle attrapa Peter par le bras pour le tirer sur la piste de danse alors que les voix puissantes des Spice Girls chantaient les premières note de "Wannabe". Après un court silence consterné, tout le monde recommença à s'agiter en rythme s'accordant à dire que la mélodie était assez entraînante pour satisfaire tout le monde, les sorciers étant encouragés par les gesticulations endiablés des nés-moldu et Billie n'étant d'ailleurs pas en reste avec ses déhanchements sauvages sur cette musique qu'elle connaissait par cœur. Ses bras s'élançaient avec panache, ses hanches roulaient au rythme de la mélodie, les mouvements saccadés de sa tête faisaient voler ses cheveux autour d'elle. La piste était à elle. Elle n'était nullement gênée par ses plateformes et ne ressentait aucune honte quand les mouvements de ses bras relevaient son crop-top et découvrait son ventre plat du torse jusqu'à son jean taille-basse. Elle tournait et virvoltait, sa voix joignant celles du groupe pour chanter les paroles qu'elle connaissait sur le bout des doigts pour les avoir chantées si souvent dans sa chambre lorsqu'elle croyait les garçons sortis pour quelques commissions, ou dans la douche. Quand les dernières notes de la musique retentir dans un final magnifique, Billie se permis même de taper la pose avant d'éclater d'un rire complice à l'intention de Peter. Elle s'était tellement agité pendant ces quelques quatre minutes qu'elle était essoufflée et en sueur.

- Je sais pas toi mais moi j'ai soif, dit-elle au Pouffsouffle, je te laisse je vais me chercher à boire.

Elle abandonna le garçon sur la piste pour se diriger d'un pas dansant vers le buffet où elle retrouva Tiberius et Damien alors que les premières notes de la mélodie suivante commençaient à s'élever. Elle offrit à son meilleur ami son sourire le plus radieux avant de saluer le gryffondor d'un geste plus mesuré.

- Salut, on s'est déjà vus en cours non ?

Elle reconcentra son attention sur le plus blond des deux garçon et commença à l'enlaçer en lui adressant un regard qui se voulait chafouin.

- Qu'est ce que doit faire une fille ici pour avoir un verre ? Je n'ai pas bu depuis le début de la soirée et j'ai la gorge asséchée.

Elle ne savait trop comment réagir autour de Damien. Ils ne s'étaient jamais parlés autrement que par miroirs interposés et des deux concernés, elle était la seule à connaître l'identité de l'autre. Néanmoins la soirée serait peut être une belle occasion de l'aborder hors de ce contexte particulier, mais pour le moment toute son attention était requise pour papillonner des yeux vers Tiberius qu'elle serrait contre elle. 



Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 113
Ft : Charlie Heaton
Localisation : Au sol

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mar - 16:01
"If you want my future, forget my past
If you wanna get with me, better make it fast
Now don't go wasting my precious time
Get your act together we could be just fine"

- If you wanna be my lover, you gotta get with my friends !

Maxence apparut brusquement, un immense sourire sur les lèvres, dans le dos de la plus jolie fille de sa maison. Il pouvait reconnaître le dos de Billie à des kilomètres tant il avait des années de voyeurisme sur ce petit derrière céleste à son actif. Sans laisser le temps à Damian de lui répondre, il prit les devants.

-Il suffit de demander, ma belle !

Lourdement, il s’inséra juste entre Billie et Tiberius et il déposa sur le buffet l’énorme colis qu’il transportait, dans un bruit sourd et cristallin. C’était une sorte de carton comme on en donne dans les épiceries. Il décolla le scotch habilement avec une espèce d’anneau sculpté qu’il portait sur le pouce et révéla cinq bouteilles différentes. Du whiskey pur feu, de l’essence de yéti, de l’absinthe à l’élixir d’aconit et deux bouteilles de pinot.

Son regard d'aigle, totem protecteur de la décadence scolaire, avait traversé la salle des fêtes moutarde dès son arrivée. Son sang n’avait fait qu’un tour quand il comprit que le buffet n’était pas du tout prévu pour se mettre une race. Il s’en doutait, bien-sûr. Il avait tout prévu. Sans lui, personne ne savait rien faire correctement dans cette école. Maxence n’avait peut-être pas mérité de légion d’honneur mais en termes de soirée, il était véritablement un héros parce qu’il était le seul à savoir faire entrer et sortir autant de choses interdites dans l’enceinte de l’école et il refusait d’expliquer comment. En plus cette année l’administration était beaucoup plus laxiste, au vu des temps très durs dont l’école revenait. Pour lui, c'était devenu un jeu d'enfant.

Quoi qu’il en soit, hors de question qu’il ait couru autant de risque pour convaincre cette élève de lui céder son invitation si c’était juste pour boire du jus de chaussette à la bergamote.

Il fit glisser le carton sous la table du bout du pied puis poursuivit son installation.
Dans la poche intérieure de son manteau, il retrouva deux bouteilles de bière bistrées qu’il ajouta au lot. Dans les deux poches latérales, il sortit 6 bières supplémentaires. Puis il ramena son sac à dos devant lui et déposa un pack de 24 bières « Exorcisme » et un cubi de perles au rosé pour les filles.
Naturellement, Max était aussi l’heureux propriétaire de ces sacs sans fond mais un bref regard sur l’audience de la fête l’informa qu’il pourrait en rester là pour ce soir.  

-Voilà pour vous, les enfants… papa Max ramène de quoi vous biberonner un peu. Billie je t’ai pris un truc de nana pour tes cuisses…

Il se retourna pour contempler la décoration en plongeant sa main dans un bol de chips.

-Ah ça y est, on a enfin mis la salle co des Pouf ici ? Tout le monde a enfin admis que c’était plus un genre de club qu'une vraie maison ?

Quelques invités lui devaient l’information de cette soirée. Venir ici avait été une bataille sans merci mais qu’il était habitué à mener. Généralement il était dans les premiers invités aux soirées mais quelque fois, la foi en une innocence retrouvée maintenait chez certains l’illusion qu’on pouvait amuser de vieux serpentards sceptiques avec uniquement de la magie et du sucre. Baliverne.

Sous son manteau, il portait une autre de ses chemises à carreaux trop grande par-dessus un tee-shirt noir et un jean noir très abîmé. L’effort de présentation semblait le préoccuper assez peu. En revanche il remarqua que les filles avaient mis le paquet au moins autant que les chefs décorateurs.

Sans perdre plus de temps, il commença à ouvrir des bouteilles pour lui et ceux qui en demandait.



"Et tu ne peux trouver de si douces caresses,
Dont le goût dure autant que celui des richesses."
Mélite ou les fausses lettres, Acte 1, Corneille

avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 543
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Mar - 0:50
Damien suivit Tib vers les boissons, laissant derrière lui Meg avec Ian.

- Va pour Tib alors, ce sera plus facile. Du coup moi c'est Dam.

Autant être à égalité sur les noms. Il ne voulait pas utiliser de racourci si Tib ne pouvait pas en faire de même.

- Hmm... Sans vouloir te vexer ma mère est quand même plus jolie.

Il attrapa un soft, un jus de fruit pour le rajouter à son verre lorsqu'une fille débarqua. Il se concentra sur elle. Oh oui ! Elle était venue s'installer à côté de lui au premier cours de Défense contre les forces du mal. Son nom ne lui revenait plus mais ce n'était pas étonnant, il avait une très mauvaise mémoire des noms.

- Défense contre les forces du mal. Moi c'est Damien.

Il se retrouvait donc devant un couple. Il jeta un rapide coup d'oeil vers Meg et Ian. Visiblement il y avait pas mal de couples ou futurs couples par ici.
Il allait proposer un verre à Billie, puisqu'elle le demandait, lorsqu'un autre individu débarqua, cartons sac et veste remplis de bouteilles. C'était un véritable festival. Vu le genre de personnes à la soirée il doutait qu'ils réussissent à en boire la moitié mais au moins il y avait le choix à présent. S'il avait sut que les élèves de Poufsouffle étaient si radins en alcool il en aurait lui aussi ramené plus. Avec son don ce n'était pas compliqué.

- Merci papa.

La fille s'appelait donc Billie. Il l'inspecta rapidement. Elle avait les yeux bruns, comme lui. Il se demanda si... Non, il pouvait la noter sur la liste mais il doutait que ce soit Jane. Une fille en couple n'irait pas écrire comme elle le faisait sur le miroir.
Damien mit quelques secondes à comprendre que Pouf c'était pour Poufsouffle et non pour pouffes. Quelle idée aussi d'avoir ce genre de nom pour les maisons. En plus les anglais ne semblaient pas très doués pour la zoologie. Un aigle pour Ravenclaw et un lion pour Gryffondor. On restait plus ou moins dans le thème cela dit, ça aurait put être pire... Genre un blaireau pour une maison dont le nom ne voulait rien dire... Oh mais....

- Du coup hmmm.. Max. Moi c'est Damien.

Il avait l'impression de se répéter. Ce n'était d'ailleurs pas qu'une impression. Mais il faisait connaissance ce soir avec pas mal de personnes qu'il avait juste croisé en cours et dont il ne retenait que les noms de famille, pour peut qu'il s'en souvienne.

- Bon, vous faites quoi ici pour vous amuser ? En dehors de sauter dans de la gelée et vous saouler au soft.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
En ligne
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 478
Ft : Dane DeHaan.
Localisation : Là où il ne le devrait pas.

Feuille de personnage
Don: Occlumens & Animagi
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 13 Mar - 1:42
Alors qu'un son vaguement familier – il aurait été cependant incapable de savoir où l'avait-il entendu – commençait à faire danser une moitié des élèves de manière parfaitement ridicule, Tiberius portait son attention sur le petit et si mystérieux Dam. Enfin avait-il réussi à s'isoler et faire connaissance tranquillement et à sa manière. Oh, il reviendrait sans doute plus tard sur Ian puisque Billie attirait tous les regard. Mais quand Maggie l'aurait enfin laissé un peu. Il ne souhaitait pas tout de suite, tout de suite, remettre la balle en jeu. Il jugea que ce soir, Billie serait à éviter : Elle attirerait avec elle tous les frustrés venus la mater pendant qu'elle bougeait généreusement son boule sur la piste. Tiberius éclata de rire à la réponse pleine de bon sens de Dam. Il avait pouffé, surpris par l'éloquence heureuse de ce nouvel arrivant. Enfin un Gryffondor qui parlait anglais, pensa-t-il en trinquant dans le verre de Dam comme il aimait trinquer avec tout le monde. Tiberius heurtait toujours les verres des autres par surprise et sans leur consentement. Généralement, les gens réagissaient après coup et buvait généreusement avec un grand sourire gêné. Tiberius adorait voir les regards embarrassés de ces personnes qui se mettaient subitement à toutes boire d'un coup pour la pure obligation de la tradition.

« Tu ne m'as jamais vu avec une perruque. On m'a souvent dit que j'étais... » La fin de sa phrase se confondit avec la salutation enthousiaste de Billie qui était arrivée à grand pas.

Avait-elle fuit Peter ? Ou bien se contentait-elle de souffler un peu ? Qu'importe. Tiberius était un peu contrarié qu'une nouvelle fois on l'empêche de poser ses foutues questions à Damien. Cependant, la simple mention de Billie pardonnait tous les écarts. Peut-être Tiberius aurait-il l'occasion de ce petit tête à tête plus tard dans la soirée.

Il sourit à Bille et la laissa se rouler sur lui en gardant le dos bien droit et le sourire au coin des lèvres. Il la regardait de haut avec une expression de provocation évidente. Billie était une séductrice née et Tiberius s'était souvent imaginé pouvoir être à sa place et jouer de ce talent qu'elle possédait. Lui, arrivait-il seulement à énerver ses interlocuteurs. Tiberius ouvrit la bouche pour répondre mais brusquement, il dû lâcher Billie quand une masse gringalette les sépara comme on sépare la mer en deux. Il resta surpris et fut d'avantage contrarié, voulait hurler que, pour l'amour d'un centaure unijambiste, il voulait pouvoir au moins dire un mot, à cette soirée, sans que ne l'y interrompt ! Le respect en ces durs temps, avait disparu.

Tiberius ne reconnu pas immédiatement celui qu'il allait vite fait dégager et ne l'identifia que par sa voix insupportable qui crevait les tympans. Maxence était un drôle de personnage que Tiberius adorait pour ce qu'il avait d'imbuvable. Provocateur, arrogant, prêt au ridicule pour emporter ses détracteurs avec lui. Et digne de la plus grande confiance : Celle de l'argent. Le genre de confiance qui était simple à comprendre. Impartiale et sans appel. Avec Maxence Brooke, il n'y avait jamais un pépin pourvu que cela devait concerner les affaires. Toutefois, il apparaissait que Maxence ait un regard particulièrement insistant sur Billie. Le pauvre Max pouvait faire la queue encore longtemps et il l'avait bien compris. Le jeu qu'il jouait avec sa meilleure amie était d'une drôlerie impayable. Parfois, Billie en parlait en agitant la main de dégoût et Tiberius devait se retenir très fort d'éclater aux grands rires.

Cette fois, l'arrivée fracassante de Max le laissa quelque peu circonspect. Oh, le petit serpentard était un amour et une véritable perle dans les soirées somnolantes. Tiberius aimait le voir débarquer car cela assurait une bonne partie de l'ambiance. Avec ses grandiloquences de camé, ses caves sans fond et ses poudres d'herbe de jonquille. Assurément, sa présence certifiait une fin de soirée mémorable pour cette Yellow qui commençait à échapper au contrôle de ses organisateurs.

Toutefois, cette entrée en matière bouscula les petites habitudes de Tiberius. Maxence lui tournait réellement le dos pour draguer sa meilleure amie ? Avait-il seulement laissé entendre qu'il accepterait ce genre d'insolence à son encontre ? Tiberius se doutait que le garçon n'avait pas mis Tiberius ainsi à l'écart de façon subconsciente. L'intervention de Damien lui fut providentielle. D'une habile pirouette, il fit le tour du groupe pour poser le bras sur l'épaule de Damien. Autant jeter l'agneau dans la gueule du loup et Tiberius était sûr que l'humour du Gryffondor saurait se faire apprécier de celui, plus caustique, de son cher copain Maxence.

« Eh bien... On discute, on boit, on danse... D'ailleurs, je te laisse avec mon petit Maxoue... » Il lâcha Damien sur Max. « Moi et Billie, on va joyeusement profiter de ta corne d'abondance, Max. Tu serais adorable de lui montrer comment on s'amuse par chez nous. » Il attrapa un alcool qui plairait certainement à sa meilleure amie, la pris par la hanche après avoir calé sa cigarette dans sa bouche et accorda un clin d’œil complice à Max. « Tu sais que je t'aime, hein ? » Il tenta alors d'emporter Billie loin des néfastes influences du Serpentard, regrettant très fort d'y avoir abandonné Damien. Un dernier cours d’œil en arrière par chiche culpabilité avant de soupirer profondément. « Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour te croiser ! Alors ? » Il but une gorgée de son nouveau verre et reprit sa cigarette entre les doigts. « Comment va notre petit Peter ? Ca a l'air d'être l'amour fou, entre vous. » Moqua-t-il gentiment en haussant la voix pour qu'elle porte au-delà des enceintes sans oser aborder la question de "Max". Il serait incapable de garder son sang-froid et son sérieux. Il le savait.


They said I couldn't. That's why I did.
(c) okinnel
Contenu sponsorisé
 
Yellow Party [Libre aux fétard]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fiches de RP / Liens [Aide & Libre Service]
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Page Jaune haitienne ? ( Yellow page)
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Poudlard :: Septième Étage :: Salle sur Demande-
Sauter vers: