Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages [Libre]

Aller en bas 
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 512
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Fév - 2:17
Septembre était déjà bien entamé, on devait être aux alentours du 15. Il faisait encore beau, en tout cas le soleil avait décidé de pointer le bout de son nez ce jour la et la chaleur avec. Certains élèves profitaient encore des premiers jours de la rentrée pour se la couler douce et notamment autour du lac. Certains jouaient à s'arroser, les jambes à moitié dans l'eau. Des garçons essayaient de jeter des filles à l'eau, en tenue scolaire et elles essayaient faussement de se débattre en poussant de petits cris aigues d'adolescente parfaite. Il était difficile de croire que ce lieu avait été témoin d'une guerre et c'était tant mieux. Ca signifiait que la vie reprenait tout doucement son cours.

Aslinn était posée sur le ponton, les pieds pendus dans le vide ou plutôt dans l'eau. Elle profitait un peu du calme, jetant de temps en temps des coups d'oeil et des coucous à ses amis un peu plus loin dans l'eau. Elle n'avait jamais été très friande des baignades et préférait de loin rester au bord, à profiter à sa façon de tout ça. Elle aurait sans doute put rester des heures comme ça, dans l'insouciance la plus totale. Ca faisait un bien fou.


Admin
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 13:51
Dès son arrivée à Poudlard, Rafael avait été intrigué par ce grand lac sombre situé entre le parc du château et la forêt interdite. Le mexicain n’était pas sans savoir qu’il hébergeait nombre de créatures étranges et êtres uniques. La renommée du Lac Noir, tout comme la Forêt Interdite d’ailleurs, n’était plus à prouver. Rafael s’était précipité pour y plonger aussitôt qu’il avait été débarrassé de toutes les formalités barbantes que demandaient la profession d’instructeur. Il avait fait le tour du lac maintes fois, y observant à distance les différentes créatures qui y habitaient. Il avait repoussé les strangulots qui l’avaient attaqué sans trop de difficulté et ceux-ci le laissaient à présent tranquille. Les selkies qu’il avait croisés gardaient encore leurs distances mais ils répondaient à présent aux saluts que Rafael leur adressait à chaque fois qu’il croisait l’un d’entre eux. Ce qui consistait de son point de vue, une bonne avancée. Peut-être devrait-il offrir un présent à leur chef, une harpe enchantée qui joue même sous l’eau par exemple… Le magizoologue y réfléchirait.

L’animal que le nouveau professeur aimait visiter au fond du lac était le calmar géant. Il avait entendu beaucoup d’histoires sur celui-ci, qu’il avait sauvé quelques élèves de la noyade, qu’il jouait dans l’eau avec eaux en été… Ce calmar semblait être doté d’une intelligence supérieure à la moyenne de son espèce et Rafael voulait en avoir le cœur net.
Il n’avait pas été déçu. L’animal s’était laissé approcher sans peine et s’était même laissé gratouiller les tentacules. Puis Rafael était revenu presque tous les jours pour jouer au fond du lac avec son nouvel ami, lui apportant parfois des boulettes faites de poisson mélangée à un concoction de son invention pour que la bête fasse le plein d’énergie avant l’arrivée de l’hiver.

Ce jour-là n’était pas différent des autres, il était en train de jouer avec le poulpe géants dans les profondeurs du lac quand il aperçut une forme sombre entre les algues du coin de l’œil qui lui fit tourner la tête. Quand ses yeux se posèrent à l’endroit où il avait cru voir la silhouette, il n’avait rien sinon du varech brunâtre se balançant paresseusement dans les courants. Il n’eut pas le temps d’y réfléchir plus longtemps, son ami mastodonte le poussait gentiment du tentacule pour qu’ils continuent leur jeu. Rafael n’y repensa que plus tard après qu’il eut quitté le céphalopode, alors qu’il était en train de remonter vers la surface du lac. Ses yeux lui avaient peut-être joué un tour, il pouvait s’agir aussi d’un selkie n’osant pas les approcher ou tout bêtement une tache sur son masque.

Rafael émergea de l’eau juste à côté du ponton en bois. Il s’empressa d’annuler d’un coup de baguette le sort qui lui avait fait pousser des branchies mais toussa quand même à cause d’un peu d’eau restée dans ses poumons. C’était l’inconvénient de ce sort, c’était toujours désagréable à la sortie de l’eau. Il grimaça à cause du goût un peu vaseux qui lui restait dans la bouche et entreprit de contourner le coin du ponton. Il se retrouva nez à nez avec une paire de pied. Levant la tête il vit à travers son gros masque de caoutchouc et de verre une jeune élève blonde qui prenait tranquillement le soleil. Il lui tendit sa paume ouverte avec un grand sourire :

- Un coup de main ?


"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 512
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Fév - 20:55
Lorsque quelque chose émerga pas trop loin d'elle elle n'y prêta pas plus d'attention. Il y avait assez d'élèves qui s'amusaient dans l'eau pour qu'elle pense qu'il devait s'agir de l'un d'entre eux. Ce ne fut que lorsqu'il arriva devant elle qu'elle constata qu'il s'agissait d'un professeur. Elle ne l'avait pas vu plongé et ne s'attendait pas à le voir ici. Dans un premier temps elle rapprocha un peu plus ses jambes de la parcelle en bois, les éloignant un peu plus du professeur. Un simple réflexe. Lorsqu'il lui tendit la main pour lui demander son aide elle sortit les jambes de l'eau, se mit en tailleur pour avoir un meilleur appuie et lui attrapa le bras pour l'aider à monter sur le ponton.

- Bonjour professeur.

Elle prononça ces mots par convention, méchaniquement, un pur réflexe.
Elle avait participé au premier cours du professeur de Soins aux créatures magiques, elle savait donc qui il était. Son nom de lui était pas inconnu et pour cause, elle l'avait lu de nombreuses fois sur les livres de la librairie. Elle avait adoré ses récits au milieu des centaures, c'était surement son livre favori en la matière. Il faut dire qu'il n'en existait pas énormément. En général les auteurs se contentaient de décrire les bases de la société des centaures sans vraiment s'y intéresser, juste pour dire qu'ils le faisaient. Aslinn jurerait d'ailleurs que plus des deux tiers de ceux-la n'avaient jamais vraiment fréquentés de peuple centaure.

- Vous comptez surgir souvent du lac ? "Histoire que je sache s'il faut prendre un abonnement chez un cardiologue" songea-t-elle.

Ce prof était bien différent de tous les autres. Il semblait dans son propre monde et n'avait pas l'air de se prendre autant la tête que les autres. Dans tous les cas il ne pourrait pas lui faire pire impression que le nouveau professeur de potions.


Admin
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Fév - 1:25
Rafael attrapa la main qui lui était gentiment tendue. Il se propulsa à l’aide de ses jambes pour que la jeune fille n’ai pas à le soulever de tout son poids et atterri sur le ponton à plat ventre presque avec grâce. Il portait une sorte de combinaison de plongée qui le recouvrait du cou jusqu’aux cheville et était faite d’une matière étrange, d’un vert légèrement marbré avec des motifs qui n’étaient pas sans rappeler les écailles d’un poisson. Il se retourna d’un geste rapide pour s’assoir sur le rebord du ponton, les jambes pendant dans le vide comme la jeune élève auparavant.

- Ah bonjour ! Dit-il de sa voix rendue gutturale par sa quinte de toux d’un peu plus tôt.

Il libéra son visage du gros masque en caoutchouc qui lui mangeait la moitié de la tête. Il restait une grosse marque rouge autour de ses yeux, là où le masque avait été en contact avec sa peau. Il se tourna vers elle pour mieux la regarder. Ses yeux bruns s’élargir quand il se rendit compte que ses traits lui étaient familiers.

- Ah mais je vous connais ! Vous êtes dans mon cours, non ? Je ne vous voyais pas bien avec ce… ce machin, s’écria-t-il en agitant le masque.

Il n’avait en revanche aucune une espèce d’idée de l’année dans laquelle elle pouvait bien se trouver. S’il ne se trompait pas le bleu et bronze sur son uniforme devait indiquer qu’elle était de la maison des Serdaigles. L’avantage d’avoir des noms d’animaux dans les titres des différentes maisons de Poudlard, c’est que Rafael les retenait bien. Sauf la maison des blaireaux, avec celle-là il avait un mal fou. Son regard se reporta sur le lac, un petit sourire flottant sur ses lèvres. Il agita un peu les jambes, créant des éclaboussures avec ses pieds plongés dans l’eau comme aiment le faire les jeunes enfants. Il semblait à son aise et pas spécialement pressé de partir se rhabiller.
Il rit à la dernière remarque son élève, comme si cette dernière venait de lui dire une bonne blague.

- Ha ha ! Non pas toujours ! J’étais allé voir le… le poulpe c’est ça. Il est gentil hein ? C’est passionnant il a développé une certaine forme d’intelligence jamais vue chez les autres membres de son espèce que j’ai pu étudier.

Il parlait avec enthousiasme dans son accent chantant mais son anglais était parfois approximatif. Il parlait vite en ponctuant ses phrases de grands gestes des bras, envoyant sans s’en rendre compte des gouttelettes d’eau tout autour de lui. De temps à autre il butait sur certains mots et son parlé devenait un peu saccadé.

- Et vous alors, vous êtes venus voir qui hé ? Un beau triton ? Il s’esclaffait, très fier de sa blague. Je peux comprendre, j’ai failli tomber amoureux d’une sirène en Grèce une fois… jusqu’à ce que je me rende compte qu’elle essayait juste de me noyer.

Il haussa les épaules comme s’il s’agissait d’une anecdote banale et reparti de son rire un peu râpeux.


"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 512
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Fév - 19:43
Par chance il fit le plus gros de l'effort pour sortir de l'eau. De toute façon elle n'aurait jamais put l'en tirer seule.

Elle lui fit oui d'un signe de tête lorsqu'il lui demanda si elle était dans son cours.
Il parlait trop vite, ou trop elle ne saurait dire. Si bien qu'il ne lui laissait jamais vraiment le temps de lui répondre. Un triton ? Et puis quoi encore ? Son anecdote la fit sourire. Elle imaginait bien la scène.

- Non non, je suis juste venue profiter du paysage... Elle se rendit compte du double sens que pouvait avoir sa phrase. - De la surface du lac, et des montagnes, pas des tritons...

Elle n'avait rien personnellement contre les tritons mais ce n'était pas vraiment son genre. Trop.... poisseux, trop mouillés et elle n'aimait pas franchement l'eau en dehors des bains, des douches et de temps en temps la pluie quand il faisait trop chaud. Le reste du temps, si elle pouvait rester à distance de l'eau elle n'avait rien contre. Y tremper les pieds ok, s'y tremper en entier... Que lorsqu'il faisait vraiment trop chaud. Elle avait toujours préféré la terre ferme.

- Il y a quelques théories qui tournent sur le poulpe. Certains pensent que c'est un animagus qui a oublié qu'il était humain au départ.


Admin
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Fév - 17:11
Les remarques de Rafael eurent au moins le don d’arracher un petit sourire à la jeune fille qui était restée bien placide malgré l’attitude chaleureuse bien qu’un peu marginale du professeur. Il hocha la tête pensivement quand elle lui répondit qu’elle admirait le paysage. La surface du lac et les montages, Rafael s’en fichait éperdument. Pourquoi s’arrêter en surface justement lorsqu’en choisissant de s’enfoncer un peu plus dans les profondeurs on pouvait faire des découvertes beaucoup plus fascinantes ? Son esprit était reparti ailleurs, sûrement retourné au fond du lac ou entre les arbres de la forêt interdite, quand la réflexion de l’adolescente fit revenir le professeur à la réalité.

- Aaaaah oui j’ai entendu parler de cette théorie. C’est très intéressant oui. On dit aussi que ce serait Godric Gryffondor qui se changerait en humain toutes les nuits pour se promener dans le château. Ha ha ! Quelle imagination… Enfin toute théorie prend forcément sa source queleque part, hmm ?

Oui cette théorie d’animagus était fortement intéressante et Rafael c’était déjà demandé par quels moyens il pourrait s’y prendre pour la confirmer ou l’infirmer… Pour le reste… il en doutait fortement. Enfin en bon chercheur il gardait quand même cette hypothèse un peu folle dans un coin de sa tête et ne l’oublierait complètement que lorsqu’il aurait apporté de vraies preuves de son impossibilité.

Le mexicain bailla, puis s’étira en faisant craquer quelques articulations. Quelle heure était-il ? Dur de le savoir il se trimballait rarement avec une montre au fond du lac et ses petites escapades lui faisaient perdre la notion du temps. Rafael aurait bien papoté mais l’élève semblait peu encline au bavardage. En réalité elle était tellement immobile que Rafael que la pensée qu’il puisse la mettre mal-à-l’aise effleura son esprit. Mais l’effleura seulement, d’autres préoccupations bien plus intéressantes captivèrent vite son attention.


"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 512
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 21 Fév - 21:17
Aslinn souriait. Il y avait pas mal de théories différentes et certaines qui se regroupaient. En vrai tout le monde pouvait dire un peu ce qu'il voulait la dessus. C'était une sorte de jeu entre les élèves, essayer de voir quels théories loufoques il était possible de faire sur cet adorable poulpe.

Ce prof contrastait avec pas mal d'autres. Il était plus sympa, il mettait plus à l'aise. Il semblait presque.... humain. Aslinn se souvint de son premier professeur de DCFM, le professeur Lupin et de loin l'un des meilleurs jusqu'à présent. Il avait sut capter l'attention de ses élèves. Il s'était montré captivant et passionné dans ce qu'il racontait. Un prof avec le désire sincère de transmettre... ça manquait parfois à Poudlard, surtout après une telle guerre. Ce nouveau prof de soins aux créatures magiques lui faisait cet effet la et elle espérait ne pas se tromper. Dans tous les cas elle aurait ses points en fin d'année, comme toujours. Mais si elle pouvait en plus s'amuser ce n'était pas de refus. Un peu de joie en ces temps ça semblait presque être devenu un luxe.

- Vous étiez magizoologue avant d'enseigner non ? Vous n'avez rencontré aucun cas comme celui-ci ? Est-ce que l'hypersensibilité et l'empathie peut se développer chez d'autres espèces ?

Ca y est, elle était partie. Elle se ravisa, presque gênée de lui poser des questions en dehors de son cours. Il y avait bien eut quelques profs que ça ne dérangeait pas de discuter librement avec les élèves en dehors des heures de cours mais ils étaient étrangement assez rare. Puis, après une année sous la dictature des Carrow, ce n'était plus aussi naturel.


Admin
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Fév - 0:13
La demoiselle se réchauffait enfin. Un sourire plus franc était apparu sur son visage que Rafael ne manqua pas de lui rendre. Il avait toujours les pieds dans l’eau et pataugeait joyeusement. D’un geste lent il se grata la barbe de trois jours qui saupoudraient ses joues et son menton. Il s’arrêta brusquement et regarda sa main. Chacun des doigts étaient reliés  ensemble par une fine membrane de peau.

- A la verga…

Il attrapa sa baguette et entreprit de défaire ce petit sort de métamorphose qu’il avait utilisé sur ses mains pour s’en faire des nageoires  rendant plus aisée sa progression dans le lac. Il était en train de passer aux pieds quand la jeune fille repris la parole. Il s’interrompit pour la regarder avec de grands yeux écarquillés et pétillants comme si c’était le plus beau jour de sa vie.

- Oui, oui, vous saviez ? Ah…

Il lâcha son pied gauche pour se tapoter le menton avec l’air de réfléchir.

- Oui et non. Je pense que vous connaissez le livre de Newt Scamander. Oui. Il parle bien de la catégorisation des créatures fantastiques dans trois catégories… Enfin tout le monde sait ça mais c’est très important parce que le mot « espèce », il accentua les guillemets d’un geste des doigts, englobe bien trop de choses… Hmm… Les êtres de l’eau par exemple, il désigna le lac noir devant eux, possèdent une intelligence similaire à celle des humains. Ils sont organisés, il est possible de dialoguer avec eux. Pareil pour les centaures. Ça c’est les plus connus. Ensuite on peut parler des Licornes ou des hippogryffes, ça c’est encore une autre catégorie, qui possèdent une intelligence supérieure à la moyenne, exigent être traités avec respect et montrent des signes de compréhension du langage humain. Même le Womatou est legilimens vous savez ! Même moi je ne sais pas faire ça. Nous les humains nous aimons projeter nos émotions sur nos animaux de compagnie. J’avais une voisine moldue à Santa Cecilia persuadée que ses chats avaient une véritable affection pour elle, je lui ai proposé d’arrêter de les nourrir pendant trois jours pour voir si c’était toujours le cas après, ha ha. Et c’est ça qui est fascinant avec les créatures fantastiques c’est qu’il existe des preuves tangibles de leur intelligence supérieur à la moyenne et de leur capacité à ressentir des émotions. Même pour un animal aussi basique que vos chouettes à courrier…

Rafael s’arrêta pour reprendre sa respiration, pas très sûr d’avoir correctement répondu à la question de son élève.  D’un autre côté cette question qui pour lui était à la fois simple et complexe, aurait pu le faire parler pendant des heures et des heures. Mais il doutait que la demoiselle ai ce temps-là à lui consacrer.

- Enfin le poulpe... le poulpe... J'ai vu des poulpes et des krakkens... Surtout dans les mers du Nord mais ils possédaient tous une intelligence somme toute très primitive. Un vieux pêcheur suédois m'a raconté que son arrière-grand père en avait dressé un et lui faisait faire des tours mais ce n'est pas vraiment une preuve d'intellect. Rien de comparable à celui-ci en tout cas qui semble presque avoir une conscience. Enfin c'est encore à prouver,lança-il comme une sorte de conclusion a son vomi d'explications quelques secondes plus tôt, Au fait comment vous vous appelez ?

C’était normalement la première chose que l’on demandait à une personne qu’on venait de rencontrer mais Rafael n’avait jamais été doué pour les mondanités. Il aurait peut-être dû le connaitre d’ailleurs étant donné que la jeune fille était inscrite à son option mais le mexicain avait une mémoire des noms plus que médiocre. Et même en le lui demandant il n’était pas sûr de s’en souvenir le lendemain matin.


"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 512
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 23 Fév - 22:33
Biensur qu'elle savait, tous les Serdaigle ou presque savaient. Il avait suffit d'un seul faisant le lien entre son nom et le nom de l'auteur d'un des livres qu'il avait lu et ça avait fait tout le tour de la salle commune. Il était difficile de passer à côté.

Il démarra assez rapidement, dans un déferlement d'informations. Il reprenait à peine sa respiration entre ses phrases, Aslinn en était à la fois épatée et effrayée. Qu'est-ce qu'elle avait déclenché ? Elle n'avait plus vraiment l'habitude d'entendre un professeur aussi passionné dans ce qu'il racontait. Syndrome d'après-guerre ? Non, ça avait commencé bien avant. Rafael amenait quelque chose de neuf et de frais à Poudlard et Aslinn n'allait surement pas s'en plaindre.
Elle osait à peine bouger, de peur qu'il pense la déranger mais sa réaction risquait tout aussi bien d'avoir l'effet inverse à celui qu'elle espérait donner. Et dire qu'elle avait juste voulu savoir si d'autres individus s'étaient montré supérieurement "intelligent" ou sensible que ceux de son espèce, de sa race ou de ses géniteurs.
Aslinn n'était pas sur de tout retenir, il lui faudrait surement une relecture de ce qu'elle venait d'entendre pour bien analyser les paroles du professeur. Sans notes ce n'était pas facile mais elle se souviendrait surement d'une bonne partie de ce qu'il lui avait dit. Il fallait juste qu'elle réfléchisse à ce qu'elle avait déjà retenu. En soit ce n'était pas un exercice si compliqué, du moins pour une personne comme la Goyle qui s'entrainait régulièrement à ça, gardant des informations "en sommeil" pour les ressortir plus tard du fin fond de son esprit. Elle risquait d'oublier une partie de ce qu'il lui avait dit mais l'essentiel serait retenu.

- Goyle... Pardon. Aslinn Goyle.

Elle lui adressa un petit sourire de convenance, presque mécanique avant d'ajouter pour un peu détendre l'atmosphère ou tout du moins pour se détendre elle un "Enchantée" comme pour cloturer cette convenance et tout remettre à zéro.

- C'est peut-être plus une forme de "dressage" naturel, comme une habitude qu'il a prit au fil des années à force de voir les élèves. Qui sait, le Professeur Dumbledore allait peut-être lui même lui rendre visite pour l'habituer à la présence humaine. Certains chiens s'habituent par exemple aux enfants et d'autres n'en voient jamais et ne se montrent donc pas aussi réceptifs avec eux. Mais ça restera sans doute un mystère, je doute que des spécialistes cherchent vraiment à comprendre ce comportement la.


Admin
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 24 Fév - 20:50
Il lui tendit une main amicale quand elle lui donna son nom.

- Ah, enchanté aussi mademoiselle Aslinn Goyle.

Il fit de son mieux pour ne pas écorcher son nom à cause de son accent avec un réel effort d’énonciation. Le répéter à voix haute l’aiderait probablement à la mémorisation. La seconde théorie qu’elle lui présenta ensuite sembla également l’intéresser. Ses yeux étaient de nouveau en train de fixer un point dans le lointain, au-delà des montagnes qui se dessinaient sur l’horizon.

- Oui, oui, oui… C’est une théorie intéressante aussi. C’est pour ça que je vais le voir régulièrement, rien de tel que d’aller sur le terrain pour essayer d’en savoir plus. Avec une réflexion comme celle-ci vous feriez une bonne magizoologue, hé !

Il s’intéressa de nouveau à ses pieds qui étaient pour le moment toujours palmés. Une fois que ce détail fut réglé, il essora ses cheveux longs qui dégoulinaient encore de l’eau du lac.

- Bleu c’est bien Serdaigle ? demanda-t-il en pointant la robe de la jeune fille du doigt. Ma fille est à serdaigle aussi, en troisième année. Elle dit que j’y serais sûrement allé si j’avais été élève ici.

Gabriela avait fait promettre à son père de ne pas trop l’afficher devant ses camarades de Poudlard mais en plus les animaux et sa fille étaient ses deux principales passions. Et Rafael était bien sur ce ponton, au soleil, et se laissait aller aux confidences.


"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 512
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Fév - 15:06
Aslinn lui serra la main dans un semblant de première rencontre. Elle l'écouta ensuite avec attention, les yeux pétillants. Elle adorait les créatures fantastiques, c'était tout un monde de mystères à ses yeux. Elle aimait apprendre sur eux, essayer de comprendre leurs comportements etc... Mais de la à en faire son métier... Pas tout à fait. Elle s'était, il y a un an, posée pour y réfléchir et avait décidé de se tourner vers la traduction. Si beaucoup auraient choisis d'étudier les langues humaines Aslinn elle avait préféré se tourner vers celles des créatures magiques dôté d'intelligence et pour la plupart de leur language propre. C'était assez ambicieux malgré les apparences. Elle devait apprendre les us et coutumes de ces peuples pour savoir quels mots et tournures de phrase utiliser.

- Bleu c’est bien Serdaigle ?

Elle confirma d'un signe de tête. Oh ! Elle ignorait qu'il avait une fille ici à Poudlard. A Serdaigle en plus ? Aslinn réfléchit un instant pour essayer de se souvenir d'une Vidal en 3ème année. Non, elle ne voyait personne. C'était sans doute mieux, elle espérait que le nom de la jeune fille pass un peu inaperçu. Avoir un parent à Poudlard ça avait l'air chouette dans un premier temps, histoire de ne pas se sentir trop éloigné de sa famille mais en même temps... Pouvoir croiser son père à chaque coin de couloir alors qu'on essaye de passer du temps tranquille avec ses amis, ce n'était peut-être pas le mieux. Sans oublier le regard des autres élèves qui crieront au favoritisme quand ça n'a pas lieu d'être.

- Parfois j'ai l'impression que c'est un peu aléatoire comme répartition. Je suis sur qu'un élève qui a été réparti à 11 ans à Gryffondor aurait évoluer "comme une Serpentard" s'il avait été à Serpentard. C'est surtout une façon de nous répartir dans des dortoirs. Le reste ce n'est que l'influence de l'environnement.

Ca ne l'empêchait pas d'être contente d'avoir atterri à Serdaigle plutôt qu'à Gryffondor. Au final elle se retrouvait avec des personnes qui avaient un peu le même mode de pensée qu'elle, bien que Serdaigle - ce qui devait aussi être le cas des autres maisons - était assez coloré en matière de mode de pensée. Tout le monde les pensait très calme alors qu'en temps normal la salle commune ressemblait plus au laboratoire d'un savant fou qu'à un monastère. "Les originaux", voila ce qu'était réellement Serdaigle.


Admin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 410
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Mar 27 Fév - 15:20
Milieu du mois de septembre et Peter reprenait ses bonnes vieilles habitudes. Sous le règne des Carrow, l’adolescent ne s’était pas trop autorisé beaucoup de chose, se cachant principalement soit dans la salle commune des Poufsouffle soit dans la salle sur demande avec le reste des élèves et des membres de l’A.D, dont ses amis Tommy et Shun. D’ailleurs, il n’avait vu aucun des deux depuis la fin des cours. Cela ne l’étonnerait pas que le brun et l’asiatique soient partis draguer quelques filles. Ces deux-là avaient toujours été de vraies dragueurs et la seule fois où le blondinet avait osé « draguer », il s’était retrouvé avec un râteau – bon, jusque-là, rien d’anormal pour un ado – mais il s’était peu après fait défoncé la tronche par le cousin de la demoiselle qui avait refusé poliment sa demande. Depuis, il n’avait plus jamais adressé la parole à la jeune fille bien qu’elle soit dans sa classe.
Il avait décidé d’aller se balader près du lac noir. Au loin, il aperçut la petite île où était enterré le professeur Dumbledore, l’un des directeurs de Poudlard que Peter avait connu durant sa scolarité. On ne pouvait pas dire que Rogue était un excellent directeur sous la dictature de deux mangemorts, enfin trois si on comptait Rogue. C’était un homme froid et dur, parfois assez sévère et autoritaire et faisant un peu trop de favoritisme envers les élèves de Serpentard mais cet homme avait réussi à lui donner le goût pour l’art des potions. Le poufsouffle avait toujours soigneusement suivi à la lettre les cours de potion et c’était l’un des rares cours où il prenait l’avance.
Quand il arriva près du ponton, il aperçut justement cette chère miss Goyle en compagnie du nouveau professeur de soin aux créatures magiques. Pourquoi avoir remplacé Hagrid ? Il était bien comme prof. Bon, le nouveau prof aussi avait l’air d’être bien mais Peter avait une grande préférence pour son prédécesseur. Ne souhaitant pas déranger et par la même occasion, éviter Aslinn qui devait certainement n’en avoir rien à faire de lui, encore plus parce qu’il était né-moldu (du moins, c’était son avis personnel), il commença à faire demi-tour mais tout à coup, une douleur à la jambe gauche se fit ressentir.
- Et mer** !
Il avait dû trop forcer sur sa jambe en marchant ainsi. Depuis la bataille et sa blessure, il ressentait régulièrement des douleurs à la jambe. Une des conséquences de la bataille sur le jeune homme à laquelle il avait participé. Et si c’était à refaire, il le referait ! En attendant, il dut s’asseoir presque par terre et attendre que la douleur passe pendant qu’il se massait la jambe.


avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Fév - 22:19
Rafael ne s’était pas trompé sur la couleur de l’uniforme. La jeune Goyle se trouvait donc dans la même maison que sa fillette adorée. La petite lui avait longuement décrit sa salle commune et les dortoirs dans quelques-unes des nombreuses lettres qu’ils s’échangeaient si bien qu’il pouvait tout à fait s’imaginer à quoi ressemblait l’antre de la maison des Serdaigles. Combien de fois lui avait-elle vanté la vue des fenêtres de leur tour ? Il n’existait pas meilleure vue de tout le château affirmait-elle. Et au lever du soleil, les rayons entraient par les grandes fenêtres de la Salle Commune et tels les doigts de Midas, transformaient en or tout ce sur quoi ils se posaient. Elle lui avait expliqué la passion habitant tous ses camarades de maison qui transformaient régulièrement les heures d’études en séances d’expérimentation obstinées et explosives. Il savait pourquoi elle se plaisait là-bas, et comprenait pourquoi elle pensait qu’il s’y serait plût également. Il se demanda rapidement si les deux jeunes filles se connaissaient, en tout cas elles devaient forcément se croiser régulièrement. Il aurait bien continué à parler de Gabriela mais la serdaigle semblait plutôt disposée à changer de sujet. Il en ressenti une petite déception qui se traduisit par un léger affaissement du coin de ses lèvres ; le sourire s’étirait toujours sur ses deux joues, il était simplement un peu moins radieux.

Rafael haussa les épaules à la remarque de l’adolescente. Il n’avait jamais vraiment questionné ce système. Ce genre de répartition lui paraissait tomber sous le sens. Il répondit comme d’autres parlaient de la météo, avec peu d’investissement dans son propos, mais beaucoup de gentillesse.

- Toutes les écoles font ça, seuls les critères des maisons changent. Quittes à passer sept ans coicés avec les mêmes personnes autant avoir quelques points communs avec elles plutôt que n’avoir rien à leur dire, il eut un petit rire, à Ilvermorny j’étais dans la maison de l’Oiseau-Tonnerre, les aventuriers. Parfois plusieurs statues réagissent et l’élève peut choisir quelle maison il préfère rejoindre. C’est un peu pareil mais avec le chapeau qui chante ici, non ?

C’était rare, mais Rafael l’avait vu l’année suivant son arrivée aux Etats-Unis le Serpent Cornu et le Pukwudgie s’étaient animés devant une fillette avec des airs de souris apeurée. Elle avait finalement opté pour la seconde maison.

Il se retourna à peine en entendant le cri venir de loin derrière son dos. Rafael avait la capacité de concentration d’un poisson rouge et avait déjà du mal à rester attentif dans des conversations qu’il avait avec des gens lui parlant en face à moins de deux mètres alors un bruit loin dans son dos était déjà oublié à peine l’information lue par son cerveau.


"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 512
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Fév - 23:25
Aslinn ne détachait pas son regard du nouveau professeur. Il parlait avec tellement de passion qu'il en était captivant. Une vraie bouffée d'air frais en ces temps. Il savait de quoi il parlait, du moins il en donnait l'impression. Et il était surtout ouvert à la discussion. Ce genre de comportement de la part d'un adulte lui avait manqué.
Aslinn fit mine de réfléchir à ce qu'il venait de dire. Elle y réfléchissait sérieusement, mais beaucoup plus rapidement et discrètement que l'air qu'elle se donnait. Elle aurait put tout aussi bien poser son index sur son menton et tourner le regard en l'air que ça aurait été pareil.

- C'est vrai. A Durmstrang aussi ils ont un système similaire. Et c'est sur que c'est aussi très pratique pour l'intégration. Le soucis c'est qu'ici les jeunes arrivent avec des préjugés et refusent de s'ouvrir aux autres maisons. Disons qu'on a prit les mauvaises habitudes avec un système en soi pas si mauvais.

C'était le gros soucis. Si seulement on se limitait à la compétition sportive... Mais non, il y avait toujours Gryffondor et Serpentard pour se faire la guerre. Tous aussi fières les uns que les autres et bloqués dans un esprit de féroce compétition au risque de déshonnorer leur maison. Il avait semblé à Aslinn que Poufsouffle et Serdaigle étaient un peu plus ouvert la dessus, mais c'était surement dut au fait que Gryffondor et Serpentard étaient les deux maisons à se disputer le plus la coupe des maisons ou celle de Quidditch. C'était juste plus visible chez les verts et les rouges.

Elle n'entendit pas Peter râler à propos de sa jambe. Après tout il était de l'autre côté du ponton et surtout dos à elle. Elle ne l'avait pas dans sa ligne de mire et pas non plus au bon endroit pour entendre le petit râle qu'il émettait. Elle l'ignora donc une fois de plus, sans le vouloir. Elle n'avait jamais vraiment prêté attention à lui et se souvenait vaguement de l'avoir rambaré un jour, sans plus. Elle n'avait jamais sut pourquoi un jour il s'était ramené avec des bleus.

- Vous êtes un animagus. D'avance pardon de vous poser cette question, on doit souvent vous le demander mais... est-ce que c'est douloureux de changer de forme ?


Admin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 410
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Ven 2 Mar - 19:51

Peter avait pas de chance. Les deux autres personnes ne l’avaient pas entendu râler à cause de la douleur et ça ne semblait pas vouloir s’arranger. Il avait beau masser longtemps sa jambe, cette fois-ci, il devait admettre qu’il avait un peu trop abusé dessus. Madame Pomfresh l’avait mis en garde de ne pas trop forcer sur sa jambe et même sa grand-mère. Comme quoi, il devait admettre que sa grand-mère avait tout de même souvent raison. Il tenta de se lever mais ce fut pénible pour lui et il n’avait rien pour se tenir. Crier après les deux autres ? Le jeune homme n’était même pas certain qu’ils l’entendraient. Déjà s’ils l’avaient entendu, ils se seraient sans doute retournés mais ça ne semblait pas être le cas. Le Poufsouffle n’avait donc pas le choix que de sortir sa baguette mais manque de bol, il venait de se souvenir qu’il l’avait oublié dans sa chambre. Quelle andouille ! Il devait avoir la tête dans le derrière ce matin pour l’avoir oublié. En même temps, il avait passé la soirée avec ses amis dans la salle sur demande lorsqu’elle n’était pas utilisée par d’autres élèves. Quand ce n’était pas dans la grande salle ou en cours, c’était là qu’ils se réunissaient.
Mettant un peu de côté sa fierté, parce qu’il en avait une quand même, l’adolescent essaya d’attirer l’attention de sa camarade de classe et de leur professeur. Mais ils lui tournaient le dos et de là où il était, sa voix ne portait peut-être pas assez loin. Il se releva après plusieurs essaies, non sans que la douleur soit plus intense. Il traina jusqu’à eux tout en boitant de la jambe gauche.
- Bonjour. Excusez-moi de vous déranger professeur mais … (il mit une main sur sa jambe douloureuse tout en laissant échapper un râle) j’ai besoin d’aller à l’infirmerie car ma jambe me fait atrocement mal et j’ai du mal de marcher !
Il ne prêta pas beaucoup attention à sa camarade bleu-argenté. D’un côté, elle ne lui avait pas vraiment fait quelque chose. C’était plutôt le cousin de celle-ci et Peter commençait à se demander si elle était au courant ou non de ce que Greg avait fait au poufsouffle pour que ce dernier se ramène un jour avec des bleus. Quand Thomas l’avait appris, il avait voulu se venger du serpentard mais le blondinet l’avait convaincu que ça ne ferait que rajouter de l’huile sur le feu.
- Bonjour Goyle ! lui lança-t-il cependant, plus par pur politesse.



avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Mar - 16:59
Rafael écoutait Goyle en silence. Enfin, difficile à dire s’il écoutait vraiment, il avait de nouveau tourné la tête vers l’immensité du lac et hochait la tête de temps à autre. A vrai dire ce que lui racontait la jeune fille ne l’étonnait pas vraiment. A Ilvermorny aussi il y avait quelques rivalités entre les maisons. Même si lui ce genre de broutilles lui passaient au-dessus de la tête, il avait fini par se dire que se compliquer la vie pour rien devait être le propre de l’Homme. Le traits de son visage s’étaient un peu détendus alors qu’il se perdait de nouveau dans les méandres de ses pensées, mais son sourire revint vite quand la serdaigle le questionna sur sa nature d’animagus. Il la regarda droit dans les yeux pour lui répondre.

- Oh non ça va maintenant ! Les premières fois ça faisait mal oui. La première fois c’est le pire, il eut une petite grimace en évoquant le souvenir de sa première transformation, mais maintenant ça va, ça fait longtemps. Je ne sens plus rien ! C’est devenu… naturel.

Il était loin le temps où se transformer lui provoquait la souffrance d’un millier d’aiguilles lui traversant la peau. A présent cela lui était aussi naturel que de claquer des doigts.

Un râle venant de derrière eux mis fin à la conversation entre le professeur et son élève et cette fois il était assez fort pour que Rafael se retourne. Il vit un jeune garçon blond avancer vers eux avec difficulté. La façon dont il se tenait la jambe indiquait que c’était probablement la raison pour laquelle il souffrait. Raf se leva précipitamment, toujours vêtu de sa magnifique combinaison à écailles qui luisaient sous le soleil de l’après-midi, pour rejoindre l’adolescent qui peinait à tenir sur ses jambes.

- Et bien mon garçon, qu’est-ce que tu as fait à ta jambe ? Je connais un sort pour réparer ça… enfin ça marche sur les Tébos, il faudrait peut-être y faire quelques modifications…dit-il en lui tendant le bras pour qu'il puisse s'appuyer dessus.

Cela ne devait pas être si compliqué. Et ce ne serait pas la première fois qu’il adapterait un sort destiné au soin des créatures magiques pour un usage humain. La plupart du temps cela avait été pour son usage personnel d’ailleurs, c’était parfois la seule solution qu’il avait trouvé pour se sortir de quelque pétrin alors qu’il vadrouillait dans la jungle en solitaire.


"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 512
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Mar - 22:08
En pleine conversation Aslinn et le professeur furent interrompu par un Peter propre à lui même. La main sur la jambe, occupé à se plaindre pour quelque chose qui aurait put se résoudre très facilement il y a des semaines de ça. Mais bon, de ce qu'elle en savait de lui il était comme ça, on ne pouvait plus vraiment le changer. Dommage... Elle songeait parfois qu'il aurait put être un jeune homme intéressant mais quelque chose chez lui la mettait assez mal à l'aise quand elle le voyait. Sans doute le fait que lui même était mal à l'aise et essayait de créer une fausse distance entre eux.

Elle eut envie de lui rétorquer que pour aller à l'infirmerie il aurait mieux ait de se diriger vers le château plutôt que vers le bout du ponton mais le professeur Vidal la devança en prenant la parole. Elle se contenta donc de le saluer poliment, comme à son ordinaire. Elle n'avait aucune raison d'être froide avec lui, il ne lui avait rien fait. Elle lui adressa donc un petit sourire.

- Bonjour Peter, c'est ça ?

Elle n'était pas sur de son nom. Peter ? Percy ? Non... C'était Peter, elle en était presque sûre.
Le professeur suggéra un petit sort pour pallier à ça. C'était efficace et ça lui évitera surement de devoir passer par l'infirmerie.

- Tu devrais t'asseoir et tendre ta jambe, bien droite.

Elle l'aida à prendre la position sans pour autant le forcer. Dans tous les cas au moins il n'aurait plus à s'appuyer dessus le temps qu'ils règlent ça.


Admin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 410
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Sam 3 Mar - 22:41

Ah,ben finalement, les deux autres avaient enfin entendu le jeune homme. Ce fut le professeur qui prit aussitôt la parole :
- Et bien mon garçon, qu’est-ce que tu as fait à ta jambe ? Je connais un sort pour réparer ça… enfin ça marche sur les Tébos, il faudrait peut-être y faire quelques modifications…fit le prof.
- J’ai trop forcé dessus en marchant alors que les médicomages et même Mme Pomfresh m’avaient dit de ne pas trop forcer dessus depuis la bataille !
Peter fut un peu gêné d’avoir dû les interrompre dans leur conservation. Il détestait lui-même être interrompu mais bon, quand on n’avait pas le choix. Et là, il ne l’avait pas eu s’il voulait se rendre vers le château. L’adolescent fut un peu surpris de voir sa camarade bleu argent lui adresser un petit sourire. Il n’en avait pas trop l’habitude et en plus, elle ne semblait pas sûre de son prénom. Il commença à se demander si elle se souvenait de lui ou pas d’il y a deux ans. Il était un peu perdu en fait. En même temps, le cousin d’Aslinn ne lui avait pas laissé un bon souvenir. Aller le tabasser pour avoir osé demander à sa cousine de sortir avec lui le jour même ? Quelle idée débile franchement ! Il ne fallait pas s’étonner qu’après, le poufsouffle n’avait plus trop oser adresser la parole à la jeune fille. D’ailleurs, elle lui proposa de venir s’asseoir tout en lui conseillant de tendre sa jambe bien droite. Le jeune homme s’exécuta, s’asseyant entre les deux en essayant de faire attention.
- Merci ! dit-il à la serdaigle. Je veux bien essayer votre sort professeur mais je doute que ça marche ! A Sainte-Mangouste, ils ont déjà essayé tous les sorts et les potions inimaginables et ça n’a pas marché depuis début mai. Ils ont même pensé que j’avais un os cassé mais c’était pas ça !
Il avait hâte d’être à la semaine suivante car avec l’accord de ses parents, il devait retourner à Sainte-mangouste et s’ils n’avaient toujours rien trouvé, c’était que le problème devait être résolu côté moldu. Personnellement, l’adolescent préférerait que ça se termine le plus vite possible car l’idée d’aller dans un hôpital moldu et expliquer qu’il s’est fait cette blessure en se battant contre des adultes à coup de sortilège risquait d’être difficile à faire avaler. Il n’aimait pas trop mentir mais là, ça serait compliqué pour trouver une excuse. Déjà l’an dernier, il avait dû mentir sur son arbre généalogique sur les conseils de son pote Shun.
- D’habitude, ça passe mais là, j’ai vraiment dû trop marcher dessus ! Excusez-moi encore de vous avoir déranger !




avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Mar - 17:35
Rafael leva un sourcil à la réponse du garçon. Il se traînait ça depuis la bataille ? Cela faisait combien de temps maintenant ? Plus de trois mois ? Rafael s’en souvenait assez bien car si lui n’y avait pas participé (malgré tous les efforts de sa famille et ses amis il n’avait pas réussi à se sentir concerné par la guerre et avait préféré rester chez lui s’occuper de sa fille), Dione en revanche avait été très active au sein de l’Ordre du Phoenix et lui avait raconté quelques-unes de ses aventures une fois que le Seigneur des Ténèbres avait été défait et qu’elle avait pu rentrer chez elle sans craindre des représailles des mangemorts. Rafael était quand même surprit qu’après tout ce temps ce garçon ne se soit pas fait soigner sa blessure. Aux dernières nouvelles les médicomages étaient capables de soigner à peu près n’importe quoi.

La jeune serdaigle s’approcha pour intervenir à son tour et lui proposer d’étendre sa jambe. Bonne idée. Le professeur l’aida également à s’assoir et s’accroupit à côté de lui, sa baguette en main. Il allait lui demander où il avait mal mais le garçon prit la parole pour lui expliquer ses déboires avec St Mangouste. Rafael n’y avait jamais mis les pieds mais la renommée de l’hôpital était parvenue jusqu’à lui bien qu’il ne se souvienne plus dans quelles circonstances. Il était assez surprit parce que lui racontait le blessé. Dans le doute, il prit ses paroles comme une tentative de plaisanterie.

- Ha ha ! Elle est bien bonne ! Au moins tu n’as pas perdu ton humour, s’esclaffa-t-il en lui tapotant l’épaule.

Même lui qui n’avait aucune compétences en médecine pouvait voir d’ici que sa jambe n’était pas cassée. Pour commencer il n’aurait pas pût se tenir dessus et depuis trois mois, elle serait enflée, violette et probablement infectée. De toute manière les os cassés étaient une des choses les plus façiles à soigner. Même lui connaissait le sort pour cela (et il l’avait adapté pour l’appliquer sur les demiguises). Non vraiment si même des magicomages compétents n’avaient rien trouvé c’est que sa blessure n’était pas ordinaire. Raf n’était pas médecin mais avait voyagé un peu partout, vécu sur tous les continents et possédait peut-être quelques connaissances que ces médecins anglais ignoraient encore ? De plus en tant que magizoologue il avait souvent été amené à apporter des soins à ses chers animaux. Ce n’était pas tout à fait la même chose mais à part une queue de poisson il n’y avait pas grande différence entre un humain et une sirène non ?

- Qui t’a fait ça gordito ? Tu te souviens du sort ?

Il aurait fallu qu’il puisse regarder sa blessure mais même Raf se rendait compte qu’un ponton sur un lac dont les berges étaient pleines d’élèves profitant du soleil n’était peut-être pas le meilleure endroit pour lui demander d’enlever son pantalon.


"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 512
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Mar - 18:32
Aslinn arqua un sourcil. Ils n'avait rien put faire à Sainte Mangouste ? Elle avait des doutes. Ils étaient tout de même assez réputé bien que les hopitaux sorciers d'Asie étaient plus avancés. D'ailleurs pas mal d'autres médicomages d'autres régions du monde étaient venu en renford suite à la bataille de Poudlard et tous les blessés alentours. La blessure de Peter n'avait pas du leur sembler aussi urgente qu'un bras arraché ou qu'une sur-exposition au sortilège de Doloris.
Peter n'avait pas une constitution très forte pour un sorcier, ça devait expliquer ses réactions. Sans doute n'avait-il pas assez hérité de gènes sorciers. Ce n'était donc pas tout à fait sa faute s'il n'était pas aussi résistant que les autres sorciers.

Elle allait lui demander quel sort lui avait infligé ça, ou s'il s'était tout simplement pris un mauvais coup mais une fois de plus le professeur la devança. Il semblait savoir où il allait et ce qu'il fallait demander si bien qu'Aslinn ne demanda s'il n'avait pas déjà pratiqué sur d'autres sorciers ou sur des créatures dôtés de parole.
En vrai elle ne savait plus trop où se mettre. Elle n'avait pas grand chose à faire et elle ignorait complètement comment être utile. Ils semblaient pouvoir se débrouiller à deux, sans son aide. Elle se recula donc un peu, préférant leur laisser le champs libre. Elle se contenta de rester en retrait, à quelques pas d'eux et d'attendre. On aurait put la confondre avec une statue, figée sur place, chechant à disparaitre dans le paysage. C'était sa spécialité, se faire passer pour un élément du décor. De toute façon elle ne connaissait pas plus Peter que ça et puisqu'il avait passé plusieurs années à l'ignorer et parfois à l'éviter - elle en était presque persuadée - elle ne savait vraiment pas comment l'aborder et quels paroles avoir envers lui. Elle sentait que quoi qu'elle lui dirait il se vexerait et se montrerait distant avec elle. Mais dans ce cas, pourquoi avait-il opté pour le ponton où elle était ? Juste parce que le prof y était... C'était assez logique. Elle, elle n'avait rien d'exceptionnel. Il ne pouvait pas être venu pour lui montrer qu'il l'ignorait ou la méprisait. Elle le savait au moins un minimum plus malin que tous les autres élèves qui, à présent que Greg était en prison et qu'il n'y avait plus aucun pro sang-pur pour la protéger, osaient venir la confronter ou plutôt l'insulter, parfois subtilement, souvent pas du tout.


Admin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 410
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Dim 4 Mar - 19:39

Peter s’était assis donc entre la serdaigle et le prof. Il se sentait un peu gêné de les avoir interrompus, voir même s’en voulait un peu. Cependant, le jeune homme ne comprit pas trop la plaisanterie du prof au sujet qu’il n’ait pas perdu son sens de l’humour. L’adolescent n’avait rien trouvé de drôle à voir des sorciers censés avoir une bonne réputation et être incapable de l’aider. Son père s’en était un peu emporté mais sa mère avait su le calmer. Il y avait juste à espérer que ce n’était pas trop grave quand même car certains sorts peuvent avoir de terribles conséquences sur des blessures. Le prof lui demanda alors qui lui avait fait ça et s’il se rappelait du sort en question.
- Malheureusement, non, je ne sais pas qui me l’a lancé. C’était … Un vrai bordel ce jour-là ! Tout le monde se lançait des sorts de tout côté et la plupart était informulé.
Si ça se trouvait, ce n’était pas un sort qu’il s’était pris mais peut-être plusieurs en même temps. Des sorts perdus probablement. Ce qui expliquerait sans doute pourquoi à Sainte-Mangouste, ils n’avaient rien trouvé car le problème devait être bien plus complexe qu’il n’y paraissait.
Quant à sa camarade, elle s’était faite discrète. En fait, Peter avait l’impression qu’elle se sentait mise de côté par son arrivée, ce qui l’embarrassa et ce n’était pas ce qu’il avait souhaité. Le hic, c’était qu’il ne savait absolument pas comment l’aborder après avoir passé son temps à l’éviter à cause du cousin de celle-ci. Peter ne le disait pas, encore moins devant ses amis mais Greg lui avait toujours foutu la trouille. D’ailleurs, il ne savait même pas comment Greg avait été mis au courant que le Poufsouffle avait tenté de proposer à Aslinn de sortir avec lui deux ans plus tôt mais ce qui était certain, c’était que ça n’avait vraiment pas plus au Serpentard. Le blondinet avait pensé à l’époque que la demoiselle s’était plainte à son cousin. Lorsque Peter lui avait parlé ce jour-là, il l’avait un peu coincée dans un couloir vide, trop gêné de faire sa demande devant tout le monde et ses potes ne l’avaient pas aidé en riant de la future réaction de la jeune fille.
Au bout d’un moment, gardant la jambe bien droit et allongée comme Aslinn lui avait conseillé, Peter sentit moins la douleur qui commençait enfin à s’estomper progressivement. Il pourrait aller se rendre seul à l’infirmerie. Mais il ne savait pas quoi dire à la jeune fille à côté de lui.
- Cela commence à aller un peu mieux ! Merci pour le conseil Aslinn ! Je pense que la prochaine fois que j’ai ça en attendant qu’on trouve un remède, je ferai comme ça, jambe tendue et allongée complétement. Dit-il en lançant un sourire légèrement timide à sa camarade.
D’ailleurs, il se rendit compte que c’était la première fois en deux ans, après la fameuse demande, qu’il l’appelait par son prénom et non par son nom. Non pas qu’il était retombé amoureux d’elle. Non, ça, c’était terminé ! Mais une partie de lui semblait vouloir lui dire « tu vois qu’elle n’est pas aussi méchante que son crétin de cousin ! ».




avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Mar - 20:58
Rafael écouta la réponse de l’adolescent, son esprit tournait à toute vitesse, malheureusement le garçon ne lui donna pas grand-chose à se mettre sous la dent. Il n’avait aucune idée de ce que pouvait être le ou les sorts qui avaient provoqué cette blessure à la jambe. Si les sorts étaient multiples cela rendait la chose plus compliquée. Mais visiblement il n’y avait rien de simple à cette blessure. Les médicomages étaient des gens plus que compétents et étaient capables de soigner toutes les blessures magiques ou non les plus connues. S’ils n’avaient rien trouvé c’est que peut-être que le sort lancé était inconnu des sorciers anglais, ou bien s’agissait-il peut-être d’une malédiction d’une contrée lointaine. Rafael avait vadrouillé sur tous les continents et avait vu bien plus de choses que le sorcier moyen. Par pure curiosité il aurait bien aimé jeter lui-même un coup d’œil à cette blessure, pas qu’il se prétendait égaler les talents des médicomages mais avec un peu de chance il aurait pu voir un cas similaire dans un des pays lointains qu’il avait visité… En vérité, il voulait surtout satisfaire son avide curiosité.

Il fut interrompu dans le fil de ses pensées par la voix du jeune homme affirmant que cela commençait à aller mieux. Il lui donna la main et le remis sur ses pattes avec une vigueur surprenante pour un homme à l’attitude habituellement calme et flegmatique.

- Il serait plus sage de faire un tour par l’infirmerie tout de même, hé ? Je t’accompagne, c’est sur la route de mon bureau de toute manière.

Il chercha la jeune Goyle du regard, il ne s’était pas rendu compte qu’elle s’était un peu reculée quand lui et le garçon était en train de parler.

- J’ai été ravi de faire votre connaissance, señorita Goyle. J’ai beaucoup aimé notre petite discussion, j’espère vous voir à mon prochain cours.

Après un dernier sourire en direction de l’adolescente, il attrapa le bras du garçon pour le passer sur ses épaules et l’aider à marcher. Il prit la direction du château le plus naturellement du monde, toujours pied nus et en combinaison irisée. Il n’avait pas perdu sa tchatche légendaire et était déjà en train de lui raconter la fois où il s’était fait manger un bout de fesse par un runespoor dont il était en train de séparer les têtes qui s’étaient montées les unes contre les autres.
 

Spoiler:
 


"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 512
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Mar - 21:18
Lorsque Peter la remercia Aslinn esquissa un simple petit sourire. Elle n'avait rien fait si ce n'est lui avoir suggéré de s'asseoir et tendre la jambe. C'était quelque chose d'assez normal en fait.
Elle les écouta. Si Peter n'avait aucune idée de ce qui lui avait infligé ça ça risquait d'être compliqué. Pour le coup effectivement, le prof ne savait pas comment aborder la chose. Un passage à l'infirmerie était pour l'heure la seule alternative.

- Le plaisir est partagé professeur, et vous pouvez compter sur moi pour votre prochain cours.

Après un rapide au revoir elle les laissa partir de leur côté. Elle reporta ensuite son attention sur le lac. Elle se réinstalla les pieds dans l'eau pendant quelques minutes, profitant du soleil encore bien présent en ce début de septembre. Elle retourna finalement dans le château, à l'ombre et au frais. Elle se dirigea rapidement vers sa salle des Serdaigle où elle retrouva son groupe d'étude en potions. Elle leur enseigna deux trois trucs avant de trouver Hippolyte un peu plus loin. Ils avaient décidé cette année de mettre leurs connaissances en commun dans cette matière pour tenter de nouvelles expériences. Il était temps de se pencher sur leur nouveau projet.


Terminé pour moi aussi.


Admin
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 410
Ft : Thomas Brodie-Sangster
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Mer 7 Mar - 13:47

Le jeune homme avait répondu du mieux qu’il pouvait aux questions du professeur mais il se sentait toujours un peu gêné vis-à-vis de sa camarade de classe. Heureusement, cela commençait à aller mieux mais le prof suggéra qu’il serait bien plus sage d’aller tout de même à l’infirmerie. D’ailleurs, Vidal se proposa de l’y accompagner étant donné que c’était dans la même direction que son bureau. L’adolescent accepta la proposition. Il se remit debout grâce à l’aide du prof et salua timidement Aslinn. Il se promit d’être également plus attentif au prochain cours de SACM.
En attendant, Peter se retrouva le bras sur les épaules du prof afin de l’aider à marcher malgré le fait que cela semblait s’être calmé. Tous les deux se dirigèrent vers l’infirmerie pendant que Vidal lui racontait quelques-unes de ses aventures. Cela étonna un peu le Poufsoufle de voir l’homme savoir marcher à pieds nus, surtout sur des cailloux par endroit. Lui en était incapable à moins que ce dernier en ait parfaitement l’habitude. En tout cas, ça faisait plaisir de voir des profs porter des tenues typiquement moldues comme la tenue de plongée. Par contre, Peter se demanda ce que c’était un Runespoor car il n’en avait pas le souvenir de l’avoir étudier avec Hagrid avant. Mais il trouvait cette anecdote très intéressante. Il allait certainement regarder dans les nouveaux livres que la bibliothécaire avait reçus pour en apprendre plus sur cette créature. Qui sait ? Il l’ajouterait peut-être dans son roman en cours.
Une fois à l’infirmerie, il y resta une petite heure, le temps que Madame Pomfresh lui fasse boire une potion pour le soulager un peu, non sans l’avoir sermonné de ne pas avoir fait attention comme on le lui avait dit depuis la fin de la bataille. Puis, il put retourner à la salle commune de Poufsouffle. Cependant, il était fatigué, déjà à cause des effets de la potion qu’il préféra aller se coucher de bonne heure.




Spoiler:
 


Contenu sponsorisé
 
Les pieds dans l'eau, la tête dans les nuages [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» contre et dans la tempète... Que de plaisir... [PV Drake et libre ]
» Regarde dans ton jardin avant de regarder dans celui des autres.
» Les filles naissent dans les roses,les garçons dans les choux et les chatons...dans les champignons!
» Hercules ~ Comme un pingouin dans le désert

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Les Éxtérieurs :: Le Lac Noir :: Le Ponton-
Sauter vers: