Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

[TERMINÉ] Pour un premier jour c'est la poisse feat libre

Aller en bas 
En ligne
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 410
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Jeu 8 Mar - 18:57

10 octobre 1998


Sandrine était complétement paumée dans ces couloirs qui se ressemblaient tous les uns des autres. On lui avait attribué une maison et pas de chance, c’était pas la maison du grand Merlin ! Seul lot de consolation, elle avait fini chez les lions, les fiers rouge et or de Gryffondor. Cependant, le choixpeau, l’espèce de chapeau vieilli, avait hésité entre Gryffondor et Serpentard. Apparemment, elle tenait des deux mais le vieux chapeau ensorcelé avait tranché : Gryffondor. Bon, au moins, vu qu’elle était du signe du lion, elle restait lion. La veille, le directeur de sa nouvelle maison l’avait accompagnée pour lui montrer un peu l’école. Mais la jeune fille avait eu du mal à mémoriser les lieux avec peu de clarté. Pourtant, elle avait une très bonne mémoire, contrairement à sa mère.
Ah miracle, elle venait de retrouver le chemin vers les escaliers. Elle descendit donc vers le grand hall où il y avait … pas beaucoup de monde et elle n’avait pas trop envie d’aller dans la grande salle. Tout le monde l’avait regardée le matin comme si elle était un extraterrestre.  Elle n’était même pas certaine qu’ils sachent ce que c’était un extraterrestre.
Qu’est-ce qu’elle s’emmerdait ! En plus, elle était arrivée le vendredi soir, histoire qu’elle ait tout le week-end pour se repérer avant de commencer les cours. Ouais, elle avait tout le week-end pour se perdre et se reperdre et encore se perdre ! Par miracle, elle trouva enfin quelqu’un.
- Hey ! (Elle se dirigea la personne). Bonjour. Excuse-moi de te déranger mais est-ce que tu saurais m’aider ? J’arrive pas à me repérer dans ce fichu château !
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 683
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Mar - 16:30
Billie avait longtemps hésité à sortir avec Ian et Tiberius à Pré-au-Lard ce samedi-là mais avait finalement abandonné cette idée. On était qu’en octobre mais ses devoirs, en plus des cours du CNED n’allaient pas se faire tous seuls. Elle avait donc pris les livres et les manuels dont elle avait besoin pour étudier dans son sac à bandoulière et était partie dans la classe vide que les professeurs avaient mise à leur disposition, à son frère et elle, pour étudier tranquillement leur cursus moldu loin des critiques de leurs camarades de maison. Elle y était restée toute la matinée. Elle avait eu le temps de faire son devoir de métamorphose et deux leçons d’histoire-géographie. Elle avait fini par redescendre dans la grande-salle pour y prendre un déjeuner rapide. Elle aimait bien les week-ends à Pouldard. L’atmosphère était beaucoup plus détendue, les élèves mangeaient aux heures qu’ils voulaient, s’habillaient comme ils voulaient… Elle-même était vêtue d’une paire de baskets, d’un jean évasé et d’un sweat-shirt bleu ciel. Elle avait quand même pris garde d’épingler son insigne de préfète sur sa poitrine. C’était un boulot à temps plein, elle devait montrer qu’elle était là pour les élèves, même pendant le week-end.

Son repas terminé elle sorti de la grande-salle et profitant du fait que ni Ian, ni Tiberius n’était dans les parages, elle commença à monter dans les étages pour rejoindre les toilettes du 6ème. Cela faisait maintenant un mois que durait sa petite conversation secrète avec Damien, et elle ne s’en lassait toujours pas, au contraire, plus cela durait plus elle s’amusait de conciliabule semi-anonyme. Qu détour d’un couloir, elle se fit aborder par une jeune fille blonde d’à peu près son âge qui était visiblement perdue. Et étrangère vu son accent, peut-être une étudiante participant à un échange ? La serpentard savait que cela se faisait régulièrement mais il lui semblait que c’était avec l’école d’Amérique du Sud… Et la blonde pâlichonne qui accourait vers elle n’avait pas vraiment le profil de la Sud-américaine. Billie s’arrêta, un peu déçue de devoir retarder son rendez-vous avec le miroir des toilettes mais il était de son devoir d’aider les élèves en difficulté, c’est ce pour quoi elle avait signé en demandant à être élue préfète.

- Bonjour, tu cherches à aller où ?

Elle la regarda de haut en bas comme pour mieux l’évaluer.

- Tu es française non ?

Elle avait entendu assez de français dans l’école pendant sa troisième année à Poudlard pour en reconnaitre l’accent. Elle avait d’ailleurs gardé de bons contacts avec une élève avec qui elle avait commencé à parler à table une fois. Elles s’échangeaient régulièrement des lettres dans la langue de l’autre car toutes les deux désiraient améliorer leur capacités linguistiques.


Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
En ligne
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 410
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Sam 10 Mar - 17:11

La jeune fille qu’elle avait interpelée semblait être disponible à l’aider. Une chance pour Sandrine qui avait un peu peur d’être de côté parce qu’elle était nouvelle. Elle avait encore parfois en tête sa première année. Bon, en même temps, ce n’était que son premier vrai jour et il lui faudra sans doute plusieurs jours pour qu’elle puisse bien s’intégrer. La brune devant elle la salua poliment en lui demandant où elle devait se rendre.
- Ma salle commune ! D’habitude, j’ai un peu bon sens de l’orientation, mieux que ma mère d’ailleurs mais là, il est complétement paumé !
Elle s’empressa d’ajouter que c’était la salle commune de Gryffondor. A la question sur sa nationalité, la blondinette eut un petit sourire. Beaucoup de gens la prenaient souvent pour une française car elle n’avait pas ce que les étrangers appelaient l’accent belge, rendu célèbre par ce cher Coluche. En fait, le fameux accent belge, c’était l’accent bruxellois. Sandrine avait plutôt parfois un accent « borrain », proche du picard et du ch’ti. Et la jeune fille adorait parfois parler le borrain. Elle en était même fière. Même son cousin parlait assez souvent comme un borrain lorsqu’il était encore étudiant dans l’école de magie des Ardennes. Par contre, ce n’était qu’à l’école que Jeff prenait cet accent car une fois à la maison, la tante de l’adolescente le sermonnait
- Non, en fait je suis belge mais le français est ma langue maternelle. Au fait, je m’appelle Sandrine Caudron. La directrice avait suggéré à mes parents que je rentre un vendredi soir afin de profiter du week-end pour prendre mes repères. C’est mal barré pour l’instant !

avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 683
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Mar - 18:17
Quand la jeune fille lui répondit qu’elle cherchait son chemin vers sa salle commune, Billie leva un sourcil un peu perplexe. Elle lui avait sorti un histoire sur sa mère et son sens de l’orientation mais pas l’information essentielle, à savoir sa maison. Avec ce genre de détails inutiles cela allait être compliqué de lui répondre. Après tout on était le weekend et personne n’était en uniforme et la préfète ne pouvait même pas se fier au blason cousu sur toutes les robes des élèves de Poudlard. Heureusement la blonde rectifia vite pour lui demander de la conduire chez les gryffondors. Billie hocha la tête avec un sourire sympathique. Elle savait très bien ou cela se trouvait. Depuis le temps qu’elle vivait au château elle le connaissait pratiquement par cœur. Toutes les rondes qu’elle avait dû faire depuis qu’elle était préfète y étaient également pour quelque chose.

- Effectivement tu n’es pas du tout au bon étage, ici c’est le 5ème. Ta salle commune est au dernier étage de la tour gryffondor. Il va falloir redescendre un étage, rejoindre ta tour et remonter jusqu'au dernier etage.

Quand l’autre adolescente lui sortit qu’elle était belge, la serpentard hocha la tête d’un air distrait. Elle avait donc vu juste, elle était francophone. L’oreille de Billie était assez entraînée pour reconnaître les accents de pays aux langages différents mais de là a faire la différence entre des pays qui parlaient la même langue, c’était quand même beaucoup lui demander. La jeune fille d’ailleurs se présenta comme s’appelant Caudron. Billie lui tendit la main dans un geste de bienvenue.

- Enchantée, moi c’est Persson. D’ailleurs je suis une des préfètes de l’école, continua-t-elle en désignant son petit insigne sur sa poitrine, si tu as besoin de quoi que ce soit tu peux t’adresser à l’un d’entre nous.

Billie eut un petit rire en se souvenant de sa première année, ou elle aussi se perdait en permanence dans les couloirs du grand château alambiqué.

- Oui c’est vrai le château est grand mais on s’y fait. Tu es en échange scolaire ? Je savais que ça se faisait avec Castelobruxo, mais je ne savais pas que cela existait avec Beauxbâtons !

Billie avait songé participer à l’échange avec l’école brésilienne mais le manque de place dans leur tout petit appartement l’avait fait renoncer à cette idée. Les deux parents et leurs deux enfants vivaient un peu les uns sur les autres, et encore plus depuis que Tiberius venait squatter pendant toutes les vacances, non pas que cela déplaise à la Serpentard.


Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
En ligne
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 410
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Sam 10 Mar - 19:27

L’anglaise expliqua donc à Sandrine qu’elle n’était pas au bon étage. Elle lui expliqua alors le chemin qu’elle devrait prendre. La Gryffondor l’écouta attentivement, fronçant les sourcils tout en essayant de retenir, ce qui n’était pas une mince affaire.
- Donc, descendre au 4éme, aller vers la tour et tout remonter jusqu’au 7éme. Répéta Sandrine.
Sa nouvelle camarade lui tendit alors la main pour lui souhaiter la bienvenue tout en se présentant et lui indiquant qu’elle était une des préfètes. Sandrine vit l’insigne que Billie portait sur sa tenue civile. En Belgique, il n’y avait pas de préfets mais des délégués de classe. L’idée de faire des maisons, c’était une idée typiquement anglaise et américaine. Au moins, c’était bon à savoir. Au moindre problème, elle savait à qui elle devait s’adresser. Il fallait qu’elle se renseigne qui était préfet chez les Gryffondor. Ça serait sans doute encore plus simple pour elle mais même, elle se dit qu’elle pouvait toujours voir la brune. D’ailleurs, celle-ci lui sembla sympathique.
- Oui c’est vrai le château est grand mais on s’y fait. Tu es en échange scolaire ? Je savais que ça se faisait avec Castelobruxo, mais je ne savais pas que cela existait avec Beauxbâtons !
La blondinette eut un petit sourire mais préféra passer rapidement le sujet « Beauxbâtons ».
- Ben c’est qu’en fait, mes parents ont été mutés à Londres et moi, je faisais mes études dans l’école de magie en Belgique mais … Euh … J’avais besoin d’améliorer mon anglais et au lieu de faire des allers-retours Londres-Ardenne et Ardenne-Londres, c’est plus simple ainsi. J’ai même pas encore eu le temps de déballer tous mes cartons tellement qu’il ne me restait pas beaucoup de jours avant d’arriver ici.
On lui avait dit qu’en transplanage, ça ne prendrait pas beaucoup de temps mais la jeune fille avait une logique bien à elle. Pour elle, changement de pays, il était obligatoire qu’elle change d’école, avec ou sans la magie. Et puis, elle avait appris à utiliser la magie avec parcimonie, toujours quand c’était utile et non pour faire n’importe quoi. Sa mère avait été élevée ainsi et il était normal que Sandrine soit élevée dans cette optique. Et puis, comme le disait un de ses professeurs, de grands pouvoirs apportent de grandes responsabilités ! Même si parfois, la magie pouvait être utile pendant le ménage. Le moment où sa mère ou son père utilisait la magie, c’était pour réparer des électroménagers au lieu de faire usage de la magie pour ranger, laver le sol ou la vaisselle. Tout était fait à la moldue, par habitude.
- Et toi t’es en quelle année en fait ?

avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 683
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Mar - 1:27
Billie écouta Sandrine répéter ses explication d'un air très concentré. Elle avait eu tout juste mais la serpentard doutait un peu qu'elle soit capable de retrouver facilement la direction de la tour des gryffondors ou même des escaliers de l'étage. C'est qu'il n'y avait pas vraiment de panneaux d'affichage dans la vieille école.

- Ne t'en fais pas, je vais t'accompagner. Ça me ferait de la peine de me dire que je t'ai peut-être abandonnée à errer dans les couloirs jusqu'à ce que mort s'en suive.

Ce disant elle commença à prendre la direction qu'elle avait indiqué. Les deux filles pourraient parler sur le chemin. Caudron répondit à sa question par un vrai flot de parole. Billie se dit qu'elle était tombée sur une bavarde. La serpentard ne comprenait pas tout ce qu'elle lui racontait. Pour commencer elle n'avait jamais entendu parler d'une école en Europe autre que Durmstrang, Beauxbatons et Poudlard bien sûr. Elle n'avait aucune idée non plus de ce qu'étaient cet "akhdeyn" dont elle parlait tant. Et puis il fallait avouer que son accent n'aidait pas vraiment à la compréhension, surtout quand elle parlait à cette vitesse. L'adolescente comprit néanmoins qu'elle était une une sorte d'expat'. En tout cas elle avait intégré l'école de façon definitive.

- Je suis en 6ème année, et toi? Répondit-elle simplement alors qu'elle descendait une première volée de marche de l'escalier qui descendait un étage plus bas.



Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
En ligne
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 410
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Dim 11 Mar - 13:21

La Gryffondor essayait de retenir les indications que lui avait données sa camarade. Elle tentait de visualiser le chemin mais avec un peu de mal. Il fallait vraiment lui montrer pour qu’elle mémorise visuellement car elle avait plus une mémoire visuelle. Cependant, elle pouvait être faussée suivant le moment de la journée. Au soir, elle risquait d’avoir un peu de mal.
- Ne t'en fais pas, je vais t'accompagner. Ça me ferait de la peine de me dire que je t'ai peut-être abandonnée à errer dans les couloirs jusqu'à ce que mort s'en suive. Fit Billie.
- Merci ! répondit Sandrine en lui souriant.
Elle la suivit donc en tentant de mémoriser le parcours tout en répondant à ses questions. La préfète devait se dire qu’elle avait une bavarde en face d’elle, ce qui n’était pas faux. Mais pas vrai complétement. Sandrine n’était pas une de ses bavardes qui parlaient sans jamais s’arrêter. Elle pouvait se montrer très silencieuse et on ne ferait même pas attention à elle dans ces cas-là. C’était un peu pratique pour observer les gens et il était certain que lors de cette première semaine de cours, la belge allait être en mode « observation ».
Alors qu’elles commençaient à descendre un étage, Billie lui répondit qu’elle était en sixième année. Un sourire s’afficha sur le visage de la bonde. Au moins, ça lui faisait déjà une connaissance de son âge. Enfin, d’environs de son âge. Elle avait appris que le système scolaire anglais était identique à la version française. Donc si à douze ans, elle aurait dû être en seconde année, ceux qui étaient en sixième année à Poudlard devait avoir un an moins qu’elle. Du moins, pour la plupart.
- Sixième aussi. Et si je parle trop vite, faut me le dire. Ma tante me l’a toujours reproché quand elle m’apprenait l’anglais.
Sandrine était consciente qu’elle avait encore quelques lacunes et mauvaises habitudes dont elle devait se défaire à tout prix si elle voulait parler correctement la langue de Shakespeare.


avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 683
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 12 Mar - 1:32
Apparemment la jeune fille était également en sixième année ce qui voulait dire que Billie allait avoir l’occasion de la croiser régulièrement en classe ; elle ne savait pas encore si elle devait s’en réjouir ou pas. Elle ne savait trop que penser de cette Sandrine Caudron pour le moment, elle lui semblait un peu bizarre. Pas méchante mais juste… bizarre. La serpentard essaya de se raisonner intérieurement. Après tout la demoiselle était nouvelle, et étrangère qui plus est, cela ne devait pas être évident non plus pour elle. Elle respira un grand coup et perdit un peu l’air sévère qu’elle arborait souvent avec les premières et deuxièmes années, histoire qu’ils sachent d’emblée qui était le patron. Un sourire un peu plus franc apparu sur son visage.

- Toi aussi ! On se verra en cours alors. Et non ne t’inquiètes pas, tu restes assez compréhensible.

Les deux filles arrivaient à présent en bas des escaliers qui pour une fois ne faisaient pas de manières. La préfète cru quand même bon de prévenir la nouvelle :

- Je ne sais pas si on te l’a dit mais fait attention aux escaliers, ils sont parfois capricieux.

En bas de l’escalier elle prit à droite et entama la traversée d’un long couloir. De temps en temps elle saluait un visage familier dans un des tableaux ornant les murs, vestige d’une amitié datant de sa première et deuxième année, quand elle s’amusait avec son frère à parcourir tout le château à la recherche du moindre passage secret ou trésor caché en ces murs. Un silence gêné s’était installé entre les deux filles. Sandrine qui était si bavarde quelques minutes plus tôt était à présent aussi muette que si on lui avait lancé un sortilège de bloclang comme si elle avait pu lire dans les pensées de sa guide que ses babillages incessants la contrariaient un peu. Billie aurait bien fait le reste du chemin en silence mais elle s’était promis intérieurement de faire un effort. Après tout c’était aussi son boulot que les élèves se sentent un minimum intégrés. Oui, seulement c’était plus facile avec des enfants de onze ans que des adolescentes de seize.

- Alors, ça fait combien de temps que tu es arrivée en Angleterre ?


Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
En ligne
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 410
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Mer 14 Mar - 17:45

Sandrine pouvait parfois donner l’impression d’être bizarre. Ce n’était pas une méchante fille, loin de là mais quand on ne la connaissait pas assez bien, c’était l’impression qu’elle donnait aux autres. Même ses anciens profs la trouvaient bizarre, enfin un en particulier qu’il la traitait parfois de dragon allumé, en référence à son passé familial. En même temps, ce prof était connu se croire mieux que tout le monde et prenait toujours ses élèves de haut.
- Toi aussi ! On se verra en cours alors. Et non ne t’inquiètes pas, tu restes assez compréhensible. Fit sa future camarade de classe tout en prenant un sourire plus amical.
Cela rassura la belge qu’elle arrivait quand même à se faire comprendre. Une fois en bas de l’escalier et après que Billie l’ait prévenue pour les escaliers, Sandrine devint silencieuse. En fait, elle ne trouvait plus rien d’autre à dire et avait préféré observer les alentours pour mieux retenir. Quand la Serpentard salua quelques élèves, la blondinette se demandait si certains étaient dans leur classe ou pas.
- Alors, ça fait combien de temps que tu es arrivée en Angleterre ?
Heureusement que la brune parlait un peu car sinon, elles auraient passé le reste du chemin en silence. Cela aurait été dommage de ne pas en profiter pour faire connaissance.
- Début de semaine. Mes parents ont dû se dépêcher pour m’inscrire ici et trouver une habitation à Londres car ils devaient déjà commencer à travailler cette semaine. La directrice avait suggéré à mes parents de me conduire ici pour le week-end afin que je puisse déjà prendre mes repères avant le début des cours.
Elle fit une pause avant de reprendre.
- Je n’ai même pas eu le temps de défaire tous mes cartons ! Je n’ai pu prendre que le stricte minimum, ni décorer ma chambre chez moi !


avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 683
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Mar - 23:25
Billie regretta immédiatement sa question. Elle voulait juste faire la conversation, être polie, mais avant de s’en rendre compte elle se retrouva emportée par un torrent tourbillonnant de paroles. Et la sensation qu’elle éprouvait en subissant ce flux effréné de babillages se rapprochait beaucoup de la noyade. Visiblement les belges ne connaissait pas du tout la notion du « small-talk », ce « chitchat » du bout des lèvres typiquement anglais. Inconsciemment elle accéléra le pas pour ce qu’il restait à traverser de couloir, ce qui était une technique comme une autre pour abréger ses souffrances. Plus vite arrivée là-haut, plus vite elle serait débarrassée de ce moulin à paroles sur pattes. Est-ce que c’était une coutume belge de bassiner le premier venu de l’histoire de sa vie ?

Elle ne put s’empêcher de lever un sourcil étonné lorsque la nouvelle élève mentionna avoir été « conduite » par ses parents à Poudlard. Pour le reste de ses bavardages, la serpentard avait de toute façon l’impression qu’elle ne faisait que répéter des choses qu’elle lui avait déjà dit quelques minutes plus tôt. Elle n’avait donc pas pris le Poudlard Express ? Les moldus ne pouvant ni s’approcher de Poudlard, ni de Pré-au-Lard, elle en conclu que ses parents étaient donc des sorcier. Mais dans ce cas pourquoi ne pas être venu en poudre de cheminette ou par transplanage ?

- Ils t’ont conduite ici ?

Les mots franchirent ses lèvres avant qu’elle ne puisse les en empêcher. Billie les regretta immédiatement. Elle ne voulait pas être perçue comme une fille mettant son nez dans des affaires qui ne la regardaient pas. Elle détourna la tête et se mordit la lèvre à l’abri du regard bleuté de l’étrangère. Elle se concentra sur le chemin à suivre. Elles arrivaient au bout du couloir, bientôt elles seraient aux escaliers qui les mèneraient vers la tour des Gryffondors.


Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
En ligne
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 410
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Ven 23 Mar - 16:34


10 octobre 1998


En voyant sa nouvelle camarade accélérer le pas, la jeune belge eut l’impression qu’elle était pressée. La dernière fois que l’on lui avait fait une visite en accélérant le pas, c’était lors de son premier jour à Beauxbâtons. La jeune fille commençait à se demander si la préfète ne devait pas en avoir un peu marre de sa compagnie. Si tout le monde était comme ça dans cette école, Sandrine était certaine de finir toute seule à la fin de l’année scolaire, avec personne qui lui parle. Ce n’était pas faute d’avoir fait une petite pause avant de reprendre la parole. Sa première année l'avait visiblement beaucoup marquée.
On pouvait vite voir que le visage de la Gryffondor avait pris une autre expression, un peu déçue. Apparemment, ici, il ne faut pas trop entrer dans les détails quand on te posait des questions ou alors, la tête de la blondinette ne devait pas lui plaire. En fait, elle se posait pleines de questions sur le comportement non verbal de la Serpentard. Elle avait entendu cette rumeur de rivalité entre Gryffondor et Serpentard et elle espérait que ce n’était que de simples rumeurs. Ça ne lui plairait pas d’être jugée parce qu’elle était dans telle ou telle maison. Déjà, elle ne comprenait pas pourquoi on envoyait les élèves dans des maisons suivant leur trait de caractère le plus fort. C’était débile !
- Ils t’ont conduite ici ? fit Billie.
- Transplanés, sorry ! L’habitude qu’ils me conduisent à l’école !
Sandrine n’en dit pas plus, ayant bien à présent bien compris que plus elle parle d’elle, plus elle semblait ennuyer son interlocutrice. Elle transplanait rarement, préférant les moyens de transport moldus plutôt que sorciers même si elle avait passé son permis de transplanage un mois plus tôt.
Elles arrivèrent bientôt au début de l’escalier de la tour des Gryffondor. Là-dessus, Sandrine reconnut le coin.




Code by Sybline
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 683
Ft : Ella Purnell

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Mar - 1:39
Billie voyait enfin les escaliers salutaires qui annonçaient la fin imminente de son enchaînement bénévole à la nouvelle fraîchement débarquée des "Arleyns" ou quel que soit cette région obscure dont elle lui avait parlé qui avait apparemment engendré une sacrée bavarde. Quoi que. Elle avait visiblement compris le message silencieux que la serpentard s’était efforcé d’envoyer par tous les pores de sa peau puisqu’elle s’était tue. Et à la question qui avait échappé des lèvres malchanceuses de l’adolescente, elle n’avait pas répondu par son avalanche habituelle de mots à demi-avalés par son débit torrentiel de paroles.

Apparemment on conduisait les petits belges à l’école dans le coin d’outre-manche d’où elle venait. Billie retint une grimace, personnellement passé le primaire elle aurait détesté qu’on la conduise où que ce soit. Et depuis qu’elle connaissait tous les moyens de transport des sorciers où on pouvait tout simplement disparaître à un endroit en un instant pour réapparaître à un autre immédiatement après, pourquoi perdre un temps fou dans une voiture où l’on attrapait une nausée une fois sur deux à cause du mal des transports ? Billie aussi défendait bec et ongle des origines moldues, mais il fallait se montrer logique. S’obstiner à prendre la voiture alors qu’on pouvait transplaner ou bien voyager en réseau de cheminé était aussi malin que de s’obstiner à laver son linge à la main alors qu’on avait une machine à laver en parfait état de marche à la maison. Billie frissonna. Ce ne devait pas être drôle la vie en Belgique, peut-être qu’ils ne connaissaient pas la poudre de cheminette. Pas étonnant qu’elle ait émigré en Angleterre la pauvre. Leur expertise magique devait lui paraître tellement avancée comparé à ce qu’elle connaissait dans son pays.

Billie risqua un coup d’œil en arrière alors qu’elles arrivaient en haut du premier escalier. La jeune fille semblait bouder. Décidément elle n’était pas normale. La serpentard essaya de se remémorer ses paroles et essayer d’y trouver quelque chose de blessant qu’elle aurait pu dire mais elle restait perplexe. Elle n’avait rien dit de méchant et au contraire avait simplement essayé de faire la conversation gentiment. Bien sûr elle n’en pensait pas moins mais cette fille ne pouvait pas lire dans les pensées n’est-ce pas ? L’adolescente en conclut que c’était vraiment sa précédente question qui avait dû la rendre aussi morose. Est-ce que la Belgique connaissait un embargo terrible sur les portoloins qui ruinait la vie de tous les honnêtes belges ? Ou bien ses parents étaient des petits producteurs de poudre de cheminette qui avaient fait faillite suite à une loi interdisant cette pratique un peu salissante par le roi de Belgique et c’était la raison de leur déménagement précipité ? Billie nota pour elle-même de ne plus aborder la question des transports magiques avec Sandrine. C’était apparemment un sujet délicat. Enfin bon. Ça lui apprendrait à proposer son aide aux inconnues. On essayait d’être sympa et on récoltait du boudin en échange, si Billie n’était pas préfète elle aurait passé son chemin mais il avait fallu qu’elle ait le professionnalisme de porter son badge même par-dessus ses vêtements civils.

Heureusement les deux filles arrivaient bientôt au bout de leur petit parcours et ce moment de malaise intense allait bientôt n’être qu’un simple souvenir à raconter aux copains dans la soirée. Billie regrettait presque de ne pas lui avoir fait prendre les diverses passages secrets qui leur aurait divisé le trajet de moitié mais elle n’avait pas voulu lui en montrer trop d’un coup. Après tout c’était aussi le jeu de découvir le château par soi-même. Non il avait fallu qu’elles fassent le grand tour. Ce n’était pas la meilleure idée qu’elle avait eu de la journée finalement.

- Voilà c’est en haut de ces escaliers, dit-elle en pointant du doigt le portrait de la grosse dame qui se mit à la regarder avec des yeux sévères devant une telle impolitesse, tu connais ton mot de passe ?

Billie espérait que quelqu’un avait pensé à le lui donner parce que sinon elle risquait d’attendre dehors un moment et la serpentard ne pousserait pas la charité jusqu’à lui proposer d’attendre avec elle.




Mais le train de tes injures roule sur le rail de mon indifférence. Je préfère partir plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd.
- George Abitbol

(c) black pumpkin
En ligne
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 410
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://havchronicles-ouat.forumactif.com/
Jeu 29 Mar - 19:04


10 octobre 1998


Sandrine n’était pas télépathe, enfin legilimen mais elle avait l’intuition que la fille qui l’accompagnait vers la tour des Gryffondor devait se faire des fausses idées sur les belges. En même temps, ça ne serait pas la première fois. Lors de sa seule et unique année à Beauxbâtons, non seulement on la jugeait à cause de la réputation de pro-sang-pur dont l’ancêtre avait envoyé un dragon sur un village e moldu, ce qui était totalement faux en réalité, mais aussi pour l’image fausse que ses anciens camarades français avaient de la Belgique, que ce soit côté sorcier ou côté moldu. M’enfin bon, ce n’était que son premier jour officiel et puis, on n’était qu’en Octobre. Elle avait encore plusieurs mois avant qu’ils ne comprennent qu’ils se trompaient complétement. Et puis, elle aussi, elle pourrait avoir des préjugés concernant les Anglais mais elle tentait de faire l’effort de voir plus loin. Mais là, c’était un peu difficile car l’attitude non-verbale de l’autre demoiselle lui laissait supposer qu’elle en avait déjà marre de sa compagnie. Il valait mieux sans doute ne plus trop parlé de sa vie si on ne lui en posait pas des questions.
La belge essaya de reprendre une expression moins …boudeuse ainsi que de se convaincre de laisser une chance à cette Persson. D’ailleurs, pourquoi lui avait-elle donné seulement son nom de famille au lieu de son prénom ? Une habitude anglaise sans doute. De toute façon, elle finirait bien par connaitre son prénom vu qu’elles étaient dans la même classe. Néanmoins, elles arrivèrent enfin devant le portrait de la grosse dame que Sandrine reconnut tout de suite. La veille, elle avait eu droit à un petit concert de bienvenue mais la Grosse Dame chantait tellement faux que la jeune fille lui avait secrètement donné le surnom de la Castafiore. Elle avait un peu trop lu les « Tintin ».
- Oui, oui ! ça, je l’ai bien mémorisé ! Encore merci !
Son sourire était léger, quoiqu’un peu désolé. Etant donné qu’elle avait enfin retrouvé son chemin, elle salua donc sa nouvelle camarade et se dirigea vers le tableau mais comme à son habitude, le personnage de la dame voulut à nouveau lui faire un concert privé. La Gryffondor avait beau dire le mot de passe, pas moyen de faire fermer le clapet à cette chanteuse de pacotille. C’était tellement plus simple en Belgique. Enfin, la Grosse Dame se décida à la laisser entrer. Une fois à l’intérieur de la salle commune, Sandrine s’assit de tout son long sur un fauteuil. Quelle journée ! Et elle n’était pas au bout de ses peines. La nuit allait être longue avec ce qui se préparait en coulisse !



Code by Sybline
Contenu sponsorisé
 
[TERMINÉ] Pour un premier jour c'est la poisse feat libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINÉ] Premier jour, première drague ! [Paige]
» 01 . Premier jour de travail
» A l'aube du Premier Jour [Aniel]
» Premier jour [ Fini ]
» Le premier jour du reste de notre vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Poudlard :: Cinquième Étage :: Couloirs-
Sauter vers: