Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

[LIBRE] Bièraubeurre buissonnière

Aller en bas 
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 110
Ft : Charlie Heaton
Localisation : Au sol

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Mar - 17:05
Au petit-déjeuner, Maxence respectait un régime très anglosaxon qui mélangeait sans complexe tout et n’importe quoi, des toasts au poulet, du bacon dans l’omelette sur un fond de tarte ou encore de la gelée avec des crêpes. Ainsi, son courrier terminait généralement sa course dans un bol de soupe ou sur une couche de confiture.

Ce matin il eut à peine le temps de lever les yeux que la missive fusa comme un éclair dans son bol de riz gluant. Autour de lui, ses camarades ricanèrent, amusés par le comique de répétition de ce sketch gastronomique et postier. Maxence grogna, la bouche encore pleine, et décolla difficilement l’enveloppe de sa tambouille collante. Il la déchira avec ses doigts gras, un os de poulet coincé dans la bouche. Rien qu’à l’odeur musclée de parfum qui imprégnait le papier mauve, il pouvait reconnaître une lettre de sa mère. Il lut en continuant d’amener machinalement des cuillères à sa bouche. Pas de bonjour ni de mot personnel, son ton habituel. Le feuillet était juste annoté comme une liste : des titres de livres, un nom de parfum, une couleur de vernis, un fard à paupière, quelques marques de bonbons qu’on ne trouve que chez H&D, une mousse et des sachets de graines. Il regarda l’heure sur la grande horloge de la salle du banquet. Aujourd’hui il était supposé commencer à gratter un devoir à rendre pour le lendemain mais puisqu'un petit détour à Pré-au-lard s’annonçait, il allait encore devoir se montrer stratège afin de sécher ses cours de l’après-midi. Il replia soigneusement la lettre, déjà souillée de sauce, et la fourra dans sa poche avec les autres qu’il rédigeait lui-même au nom de ses camarades-clients des années inférieures.

Comme on le voit souvent sur les images publicitaires, Pré-Au-Lard était sous la neige tardive de mars. Maxence se pressait d’une enseigne à une autre selon un plan mental très précis où il perdait le moins de temps possible. A la confiserie, il remplit son sac à dos en veillant à noter sur chaque sachet le nom de son client. A la parfumerie, il eut un infarctus en retournant doucement l’étiquette du flacon convoité par sa mère mais il songea qu’il se rembourserait avec ses ventes de la semaine. Au rayon alcool, il acheta quelques suppléments car c’était ce qu’on lui demandait le plus. Il ne prenait pratiquement rien pour lui tant ses commandes lui bouffaient du temps et de la place.

Les flocons de neiges semaient une petite couche poudreuse et aérienne sur ses cheveux défaits. Son jean comportait un énorme trou au niveau du genou et le bas des jambes étaient filandreux et trempés. Le manteau qu’il portait appartenait en fait à un de ses camarades de chambre, une espèce de trench noir assez classe qu’il aimait bien avec la capuche de son sweat par-dessus.

Ses courses lui bouffèrent 2h30. Le cadran au-dessus des Trois Balais indiquait 15h. Maxence décida naturellement de s’accorder une petite pause avant de retourner à l’école. Il entra dans le bar, les poches et le dos alourdi par sa marchandise. Quelques visages lui étaient connus parmi les clientèle, bien normal puisque l’enseigne était la plus appréciée des élèves de Poudlard.

Il s’assied au comptoir et le barman le reconnu aussitôt et lui serra la main. La chaleur du foyer lui faisait un peu de bien même s’il sentait que son nez avait rougi pendant l’expédition. Il descendit sa petite bièraubeurre tranquillement en épiant l’attitude des autres clients, les rainures du bois sous son coude et l’ennui qui lui pendait au nez. Finalement il sortit ses listes et un petit carnet de sa poche avec un crayon parfaitement taillé. Il commença à tracer un petit tableau avec des noms, des commandes et des prix et à faire toute une série de calculs pour anticiper les semaines à venir et l’état actuel de ses comptes. L’opération l’occupa suffisamment longtemps pour commander deux pintes d'hydromel supplémentaire. Plus il avançait dans ses équations, plus il se délestait de ses couches de vêtements et plus il avait chaud et se sentait joyeux.
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 515
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 12 Avr - 23:37
La matinée avait été plutôt tranquille pour le jeune africain au tein pâle. Il avait eut deux ou trois cours puis du temps libre. Ce soir il allait avoir une heure d'astronomie et bien qu'il connaissait déjà ce qu'ils voyaient en classe en ce moment il continuait à suivre ce cours. L'après-midi était donc libre, le temps de se reposer un peu avant les derniers cours au couché du soleil. Pour astronomie ils n'avaient pas franchement le choix, du moins pas s'ils voulaient observer directement les étoiles.

Damien, pour passer le temps, avait donc opté pour Pré-au-Lard. Il avait retiré sa tenue de Poudlard pour enfiler quelque chose de plus civil et passe-partout. Il avait prévu de passer par la distillerie pour ramener des bouteilles à ses camarades mais il ne pouvait pas le faire avec sa tête d'élève. Il tourna au coin d'une rue peu fréquentée, dans une petite allée encore moins fréquentée et assez sombre par ce temps pluvieux. Il en ressortit plus vieux. Il avait prit l'apparence d'un adulte qu'il avait croisé plusieurs fois en Afrique du Sud. Il prenait souvent l'apparence de personnes lointaines histoire d'être sur de ne pas croiser des gens qu'ils connaissaient. Il entra dans la distillerie et fit ses achats avant d'en sortir, fourrant les bouteilles dans un grand sac de sport assez banal. Retour au coin de la rue et à son apparence normale. Il lança un sort au sac qui changea aussi de couleur. De cette façon il était presque sûr de ne pas se faire chopper. Au moment de rentrer à Poudlard il passerait pas un chemin peu fréquenter pour éviter les profs et les inspections de sacs.

Damien entra finalement aux Trois Balais pour prendre une petite pause bien méritée et surtout éviter la pluie qui commençait sérieusement à l'agacer. Il déposa son parapluie trempé à l'entrée et se dirigea vers le comptoir. C'est la qu'il remarqua Maxence. La yellow avait eut lieu récemment et ils se connaissaient encore très peu mais Damien appréciait déjà ce gars. Pourquoi ? Et pourquoi pas ?

- Hey ! Salut Max.

Il se commanda une bièraubeurre, la boisson nationale pour les jeunes visiblement. Il n'y avait goûté qu'une seule fois jusqu'à présent et il avait trouvé ça étrange mais voulait retenter l'expérience.


Modérateur
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 110
Ft : Charlie Heaton
Localisation : Au sol

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Aoû - 15:54
[Je récompense ta patience enfin ! Merci beaucoup ! Je me permet d'ellipser un coup pour prendre un bon nouveau départ et j'ai aussi contrôlé ton personnage en toute impolitesse. Déso.]


Maxence se retourna avec un doux sourire de paresseux, les yeux à peine embués.

-Eh ! Salut !

Deux heures plus tard, il riait des torrents de larmes. Presque sans avoir changé sa posture, il commandait sa cinquième pinte de l’après-midi et avait complètement abandonné de compléter son cahier des dettes aujourd’hui.
Le tenancier râlait en acceptant leur argent, maugréant « vous n’avez pas classe, vous, aujourd’hui ? » même si ces petits délinquants d’école primaire étaient importants pour sa recette de l’automne.
Passé quelques échanges gênants de plus ample connaissance, Damien et Maxence avait rapidement trouvé un terrain d’entente en arrosant amèrement les enseignants les plus insupportables. Maxence s’était lancé dans une série d’anecdote autour de l’ancienne professeure de potion que Tiberius avait fait pleurer et de la fois où il s’était caché de Perceval dans le bureau de Sophie. Naturellement ils en était venus à discuter de Rusard et ce bavardant, Maxence faisait découvrir toute la carte des Trois Balais à Damien. « Ça te fera rien, t’inquiète. » Damien n’était vraiment pas du genre inquiet et maintenant qu’il était 18h, Maxence commençait à trouver son tabouret un peu haut. Il était déjà parti pisser trois fois. A chaque fois il était enchanté de voir que Damien n’en profitait pas pour lui poser un lapin.
Max était obsédé par le don de Damien et ne se lassait pas du tout des histoires qu’il pouvait lui raconter sur tout ce que la métamorphose lui avait permis. Il en était aussi admiratif que jaloux. La vie aurait été si simple s’il avait pu prendre l’apparence de McGonagall de temps à autre… En descendant son nouveau verre, il se mit à énumérer tous les animagus qu’il connaissait dans cette école. L’heure continuait de tourner pendant qu’il vomissait des volutes de tabac tiède.

Voyant subitement que les lieux s’étaient considérablement vidés depuis le début de leur conversation, Maxence regarda la pendule, surpris.

-Déjà… ? On va complètement louper la bouffe…



"Et tu ne peux trouver de si douces caresses,
Dont le goût dure autant que celui des richesses."
Mélite ou les fausses lettres, Acte 1, Corneille



Dernière édition par Maxence Brookes le Mar 14 Aoû - 17:05, édité 1 fois
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 515
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Aoû - 16:35
Ils avaient discutés, longtemps, s'échangeant anecdotes sur anecdotes. Lorsque Max commença à lui faire la liste des animagi de l'école, Damien esquissa un petit sourire qui en disait long : petits joueurs. Si pour les européens, avoir 4 ou 5 animagi dans l'école c'était déjà énorme, pour Damien c'était bien trop peu. Il expliqua à Max qu'il avait du dresser son hibou pour qu'il ne chasse qu'à l'extérieur et pas trop près de Uagadou où la métamorphose en animal était au programme scolaire. Il lui raconta comment il avait été dispensé de ces cours la, bien qu'on lui demandait tout de même de rester pour observer et prendre des notes histoire qu'on puisse aussi le noter. Il avait aussi été dispensé d'autres cours de métamorphose qui consistait à changer un détail de son apparence. Quand le prof avait du temps il le lui faisait faire sur autre chose que sur lui, dans la mesure du possible. Meow, son hibou, était souvent la victime. Un hibou bleu ciel finalement ce n'est pas très pratique surtout quand celui-ci n'en fait qu'à sa tête et à des tendances fugueurs.

Les yeux de Damien s'équarquillèrent lorsque Max parla du repas. Il jeta un coup d'oeil à sa propre montre. Et merde...

- Putain, faut pas qu'on traine. J'ai la dalle...

Il se serait bien envolé, changé en grand oiseau pour transporter Max au passage mais... boire ou voler, il fallait choisir avant et ne pas s'enfiler toute la carte du pub sous prétexte de s'ouvrir à la culture locale.
Damien se leva, loupant presque de se manger le bord du bar, fouilla dans ses poches pour en sortir quelques Gallions qu'il déposa sur le comptoire.

- Gardez la monnaie. Se tournant vers Max, C'est moi qui paie.

- Il manque une Mornille et trois Noises.

Pourquoi on lui cherchait des noises ? Il n'était pas encore tout à fait habitué avec l'argent d'ici. Il sortit deux Mornilles et les donna au commerçant, s'assurant que ça fera l'affaire. Il entraina ensuite Max à l'extérieur.

- Bon ! Direction le château. C'est quoi le chemin le plus court? Faut pas non plus que les profs nous contrôlent, j'ai des bouteilles dans mon sac.


Modérateur
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 110
Ft : Charlie Heaton
Localisation : Au sol

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Aoû - 17:04
Impossible de contenir le sourire qui le fendit jusqu'aux oreilles quand Damien s'occupa de régler la totale. Il s'était fendu d'un très tardif "Oh non, t'aurais pas dû...". Son oeil attentif remarqua l'énorme pourboire abandonné par son nouveau camarade et, comprenant ce qui se passait, son sourire s'élargit encore. Damien ne connaissait pas encore la valeur de l'argent de ce côté de l'hémisphère. Il fallait absolument en profiter avant qu'il ne comprenne.

Jaugeant la rue brusquement inhospitalière, Maxence secoua son sac à dos, laissant entendre lui aussi des cliquetis suspects. Il fronça les sourcils pour réfléchir.
Ivre, il souriait beaucoup plus qu'à l'accoutumé et parlait nettement plus fort. En marmonnant, il désigna vaguement une route.

"Peut-être qu'en...si on passe par là...Rusard est en surveillance donc si on évite les...mais le bureau de Mora est peut-être encore...les préfets...mmmh."

Celui qui avait érigé le trafic d'alcool au rang de discipline olympique ne pouvait pas se contenter d'une option peu créative qui risquait de leur faire perdre un butin énorme. Son esprit embrumé remuait la carte 3D du secteur et la couplait avec les informations des emplois du temps autoritaires qui pourraient leur barrer la voie.Son regard s'illumina tout à coup.

-Tu pourrais pas prendre l'apparence de Vidal ...? Il eut un éclat de rire. Et...et...si on croise quelqu'un on dira que tu m'emmène passer une heure de colle quelque part dans la forêt interdite ?



"Et tu ne peux trouver de si douces caresses,
Dont le goût dure autant que celui des richesses."
Mélite ou les fausses lettres, Acte 1, Corneille

avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 515
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 14 Aoû - 18:21
De toute évidence, Max non plus n'était pas venu à Pré-au-Lard pour faire uniquement du lèche vitrine.
Tandis qu'il marchait dans les rues, Dam eut l'impression d'être suivi et observé. Il tourna la tête et sursauta, découvrant une silhouette familière. Il agita alors le bras, mélangé entre de l'incompréhension et la sensation étrange d'être pris sur le fait. La personne le mimait, cherchant peut-être à l'énerver. Ah non, ça va. Il ne s'agissait que d'un reflet dans l'une des vitrines de ce magasin. Ouf. Damien changea de couleur de cheveux pour s'assurer qu'il s'agissait bien de son reflet. C'est bon, mystère résolu. Il éclata de rire tout seul devant sa bêtise puis se tourna vers Max. Qu'est-ce qu'il venait de dire.

- Mh ? Oh, Raf ? J'sais pas... J'ai la tête qui tourne la, et j'ai envie d'gerber. Ma mère va m'défoncer.

Il s'arrêta deux secondes, dans ses pensées également. Non, il était en Ecosse pas en Afrique. Sa mère n'était pas la, c'était déjà rassurant. Parfois il en avait plus peur que d'un détraqueur. Il s'était même imaginé que l'épouvantard des détraqueurs devait être sa mère. En réalité elle était juste assez autoritaire pour les rappeler à l'ordre lui et son père et eux, trop peureux pour oser lui tenir tête. Elle était loin de l'image un peu trop exagérée que Damien décrivait lorsqu'il parlait d'elle.

- Bon, on peut toujours essayer. De toute façon les autres n'y verront que du feu.

Et si par le plus grand des hasards c'était Raf devant eux, il aurait le temps de changer en le voyant de loin. Il était pratiquement sûr à 100% que Raf ne le collerait pas pour avoir pris son apparence, il imaginait plutôt son parrain rire avant de se soucier de lui et de son état. S'il croisait Raf il avait surtout peur qu'il l'emmène dans son bureau ou à la cabane d'Hagrid pour lui refiler un truc qui le remettrait d'aplomb, l'envelopper dans une couverture et le border au coin du feu comme s'il avait encore 8 ans. Ce qui voudrait surtout dire qu'il louperait le repas pour être condamné à manger celui que lui préparerait soit Hagrid, soit Raf. Dans les deux cas Damien préférait ne pas trop titiller son estomac à l'heure actuelle. De la nourriture normale c'était toujours mieux.

- J'vais m'changer à un coin d'rue.

Hors contexte c'était assez étrange comme phrase mais Damien était métamorphomage. Il n'avait pas besoin de se désaper et il était en civil, non en étudiant de Poudlard.
En tournant au premier coin de rue, et comme il n'y avait personne dans cette ruelle-ci, Damien en profita pour changer d'apparence vitesse grand V. La tête lui tournait encore mais ça collait plutôt bien au nouveau personnage et puis... ce n'était pas comme si Dam ne s'était jamais entrainé à se changer en étant ivre. C'était même devenu un jeu avec ses potes.

- Vamos!


Modérateur
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 110
Ft : Charlie Heaton
Localisation : Au sol

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Aoû - 10:13
Maxence tendit les bras comme pour recevoir les menottes.
Il souriait, joyeux, le visage mordu par la fraîcheur crépusculaire qui s’abattait sur cette ruelle ordinairement si festive. La transformation si troublante des métamorphomages n’en terminait pas de le fasciner. Peut-être était-ce parce qu’il avait les pensées écarquillées par les toxines mais il s’enthousiasmait de la moindre mimique de Damien qui décalait entièrement le corps qu’il empruntait. Il se persuadait que son plan tenait du génie. Personne ne se demanderait pourquoi un enseignant l’accompagnait parce que c’était une scénette quotidienne.

-Ah ! Et si quelqu’un nous demande pourquoi j’étais pas en cours aujourd’hui, on a qu’à dire que…j’étais en colle avec toi.

Le temps s’était écoulé tellement vite que Maxence avait parfaitement renoncé à se rendre au cours de 17h.
Jusqu’à l’entrée de l’école, il discuta sans précaution. Lorsqu’ils passèrent la grande arche de pierre, il adopta une attitude plus prudente, les mains dans les poches et la tête baissée, il parlait à voix plus ténue en s’agrippant aux bretelles lâches de son sac à dos.
Régulièrement, Maxence marquait un temps d’arrêt pour écouter qui approchait où moduler la vitesse de leur passage en fonction du secteur qu’il dépassait. Croisant un groupe d’élèves au retour du dîner, il ne s’inquiéta pas. Ses jambes étaient un peu molles. Il était stressé et devait concentrer son énergie à marcher le plus naturellement possible. S’il se relâchait, tout le monde verrait qu’il ne se dirigeait pas merveilleusement droit.

L’infiltration était un succès.

-Attend, je vais jeter un coup d’œil…

Il prit les devants et, s’approchant de la grande porte qui donnait sur la salle du banquet, il se laissa brièvement entrevoir pour constater à quelle ambiance ils auraient à faire. Puis il recula et se retourna vers Damien.

-Ok, ça a l’air pas mal. Il y a Goodkin mais je ne pense pas qu’elle va me griller. Je vais poser mon sac à dos en salle commune, toi vas te…vas te changer, et on se retrouve ici dans 1 minute, ça va ?

Ce disant, il se mit à courir à toute jambe en direction de sa salle commune.



"Et tu ne peux trouver de si douces caresses,
Dont le goût dure autant que celui des richesses."
Mélite ou les fausses lettres, Acte 1, Corneille

avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 515
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Aoû - 18:27
Damien essayait de s’entrainer avec l’accent de son parrain en discutant avec Max. Bon, c’était assez laborieux mais ça ferait l’affaire. D’ailleurs ce fut le cas. Ils passèrent assez aisément la « barrière de sécurité ». Damien continua de mimer son parrain, priant pour qu’ils ne le croisent pas discutant avec X ou Y personne dans les couloirs. Non, par chance ils y échappèrent. Il aurait pu boire 10 fioles de felix felicis que ça ne se serait pas passé mieux.

Max vérifiait que le chemin était libre. Ouf ! Toujours un peu dans les vapes il le prit cela dit au mot lorsque Max ne lui accorda qu’une minute pour se changer. Il leva des yeux désespérés vers la première volée de marches. Monter jusqu’au septième pour déposer ses affaires et revenir, tout ça en une minute ? C’était chaud et Dam ne se sentait pas trop de se changer en piaf pour transporter le sac à serres et se manger des murs à chaque virage qu’il prendrait. Même en ligne droite il se mangerait un truc, il le savait.

- U… Une mi

Il se retourna vers Max. Il n’était déjà plus la. Bon, autre solution tout de suite ! Il jeta un coup d’œil alentour et décida de se rendre dans un coin un peu sombre, loin du regard des autres pour reprendre sa forme normale. Il avait toujours le soucis du sac rempli de bouteilles. Bon, trouver quelqu’un qu’il connaissait… Il attendit de voir passer une tête connue et, voyant un petit groupe de filles de sa maison, en interpella une.

- Hey ! Tu peux m’réduire mon sac avec un sort ? La flemme de tout remonter.

Elle ne le questionna pas plus sur l’odeur d’alcool qu’il dégageait. C’était visiblement plus fort dans la tête de Damien. Et Hop ! Un sac de réduit le temps du repas. C’était déjà beaucoup moins encombrant.

Il retrouva bientôt Max devant la Grande Salle. Super ! Sans vraiment y réfléchir il accompagna son nouveau camarade de jeu jusqu’à sa table, ne se préoccupant pas des rivalités légendaires entre les deux maisons.

- J’ai la dalle.

En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire Damien avait déjà rempli son assiette d’un peu de tout, prêt à tout engloutir.


Modérateur
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
Contenu sponsorisé
 
[LIBRE] Bièraubeurre buissonnière
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Pré-Au-Lard :: Le Village :: Les Trois Balais-
Sauter vers: