Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

Comme disent les français, “such is life”

Aller en bas 
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 74
Ft : Daniel Radcliffe

Feuille de personnage
Don: Fourchelang
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Mar - 15:28
La Grande Salle était anormalement calme, même pour un dimanche matin. Les élèves qui étaient descendus de la Salle sur Demande pour prendre un petit déjeuner après la veillée qui avait durée toute la nuit étaient retournés se coucher d’un pas traînant, se réfugiant dans des lits plus confortables que quelques hamacs ou du parquet. Harry s’était assis à côté d’un Gryffondor de troisième année qui était profondément endormi, le visage dissimulé dans le creux de ses bras. Il ronflait doucement. Harry tendit le bras au dessus de son crâne, se redressant pour ne pas le toucher, afin d’attraper la carafe de jus de citrouille. Il s’en servit un verre qu’il se força à boire de moitié. Il avait l’impression qu’un étau de fer se refermait sur son crâne et que des hippogriffes dansaient un gigue dans son estomac. Heureusement les quelques élèves qui peuplaient la Grande Salle étaient dans un état semblable et se faisaient discrets.

Harry ne s’était pas rendu à la commémoration. Lorsque les premières notes de musique avaient rompus le silence de cette nuit d’octobre il avait enfilé sa cape d’invisibilité et descendu tous les étages puis traversé le parc pour rejoindre Hagrid. Il n’avait rien dit à personne, ni à Hermione ni à Ron qui méritaient de partager cet instant ensemble. L’ancien garde chasse observait le spectacle nocturne avec le professeur de Soins aux créatures magiques. Harry s’était débarrassé de la cape sans que l’un ou l’autre ne le voit et il s’était joint à eux. Seuls les soufflements de trompette que faisait Hagrid en se mouchant avaient ponctués cet hommage nocturne. Le professeur les avait ensuite abandonné afin de rejoindre le château.
Hagrid et Harry avaient fait cette veillée commémorative ensemble. Plutôt que de se laisser happer par les souvenirs trop douloureux aux visages de ses camarades morts pour une cause plus juste, ils s’étaient remémorés des événements plus agréables. Ils avaient bu. Hagrid l’y avait invité et s’était bien la preuve qu’il ne le voyait plus comme l’enfant de onze ans qu’il était venu sauver d’un vieux cabanon entre les flots. L’alcool leur était vite monté à la tête et Hagrid avait finit la soirée partagé entre le rire et les larmes avant de s’écrouler sur sa table à l’intérieur (ils s’étaient réfugiés dans sa cabane après qu’une légère brume ait commencé à tomber).  Harry avait terminé son propre verre et s’était traîné dans le lit du géant ou il avait sombré à son tour dans un sommeil de plomb.

Les plats devant Harry ne lui donnait pas du tout envie. Il ne savait pas trop s’il avait faim ou non. Le jeune homme passa une main dans ses cheveux, les ébouriffants plus qu’ils ne l’étaient déjà. Il avait prit une tasse de thé brûlante offerte gracieusement par Hagrid avant de quitter sa hutte et le demi-géant lui avait proposé un biscuit qu’Harry l’avait abandonné sur son chemin jusqu’au château. Il avait eut bien trop peur de se briser une dent dessus.
Harry porta son choix sur un peu de porridge. Il touilla la pâte avec un petit grognement mécontent, son crâne toujours aussi mal. Essayer d’accompagner Hagrid dans la beuverie était la pire des idées, surtout lorsqu’on était aussi peu entraîné que lui. Harry soutint sa tête avec son poing, toujours à mélanger son porridge sans oser y toucher pour l’instant. Au moins la salle était tranquille et silencieuse.


Dernière édition par Harry J. Potter le Mer 11 Avr - 14:06, édité 2 fois
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 333
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://nowherelandrpg.forumactif.com/
Jeu 29 Mar - 20:02
11 octobre 1998


La nuit avait été longue pour Sandrine. A peine arrivée la veille, elle avait passé sa journée à se perdre en plus de se perdre à nouveau au soir et de tomber sur un prof très antipathique. Et pour couronner le tout, ils avaient fait une commémoration en mémoire des victimes de la guerre de Poudlard. La jeune fille ne s’était pas trop sentie à sa place mais elle était venue malgré tout. Elle avait plus fait ça comme devoir bien qu’elle ne savait pas trop réconforter certains de ses camarades qui avaient perdu des proches. Ils étaient tous repartis au petit jour, soit dans leur lit pour finir leur nuit, comme ce fut le cas de Sandrine, soit directement dans la Grande salle. Lorsqu’elle se leva enfin, la matinée avait déjà bien avancer mais l’adolescente avait encore la tête dans le choco. Cependant, son ventre cria vite famine, ce qui l’obligea à se lever pour aller déjeuner. Elle ne croisa personne dans les couloirs, ni même dans la salle commune de Gryffondor. De plus, elle avait un peu mal à la tête. Les nuits blanches, ce n’était vraiment pas pour elle.
En arrivant dans la grande salle, tout était calme. Il n’y avait que deux élèves et ils étaient de sa maison : un grand brun à lunette et un plus jeune qui dormait. Ce fut dont naturellement vers eux que la demoiselle se dirigea. Les autres avaient visiblement déjà pris leur déjeuné avant de retourner dans leur lit.
- Bonjour ! dit Sandrine avec une petite voix mal réveillée.
Elle se servit de ce qu’il restait sur la table des Gryffondor mais fit attention à ne pas réveiller le troisième année. Il dormait si bien. La jeune fille se servit également du jus d’orange. Chez elle, ils n’en prenaient que très rarement. Elle avait surtout l’habitude de manger des céréales moldues avec du lait. Enfin, elle se mit à manger.




Code by Sybline
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 74
Ft : Daniel Radcliffe

Feuille de personnage
Don: Fourchelang
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Avr - 20:54
Sans être perdu dans ses pensées Harry était surtout préoccupé par son mal de crâne et le mauvais état de son estomac et son foi. Il ne fit attention qu’à la nouvelle venue lorsqu’elle le salua d’une petite voix somme toute guillerette. Harry la regarda par dessus ses lunettes avant d’en profiter pour les remonter sur son nez d’un geste machinal. Il lui sourit doucement ce qui lui sembla être un effort déjà considérable.

« Bonjour. »

Il se redressa légèrement dans un signe de politesse et en profita pour reprendre la timbale dans laquelle il s’était servit de jus de citrouille. Il se força à boire un peu, sa bouche et sa gorge lui semblant plus sèches que les répliques acerbes de McGonagall.

Harry connaissait de réputation la jeune fille qui venait de l’aborder. Elle venait de l’autre côté de la Manche mais n’était pas française. Les notions de géographie d’Harry de ce côté là n’étaient pas bien développées et il ne se souvenait plus du pays exact. Autant éviter de le mentionner pour esquiver tout moment de gêne. Caudron s’était vite fait une réputation parmi les membres de sa maison. Les élèves qui arrivaient en cours d’année étaient assez rares pour être mentionnés.

« Bon appétit. » Il avait la voix pâteuse, preuve qu’il n’avait pas passé non plus une nuit très reposante. Ça devait être le cas de la majorité des élèves. Les rares adolescents qu’il avait croisé parlaient à mi-mots, préférant le plus souvent s’éviter cet effort s’il n’était pas nécessaire. Tout le monde abordait une dégaine d’après-soirée avec des cheveux en bataille, les yeux bouffis et les pyjamas chiffonnés.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 1538
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Avr - 15:07
Shake the worldLa commémoration…Cette soirée avait été très intense pour beaucoup, je ne m’y étais pas rendu. Alors oui je sais vous allez me traiter de tous les noms, mais pour le coup m’y rendre serait comme avouer que ce soir-là j’étais mort pour revenir à la vie. Et je ne voulais pas m’y faire. Je ne voulais pas d’une soirée qui allait me mettre en tête qu’en effet James avait survécu en moi durant des années à attendre que son meilleur ami meure pour venir hanter mon esprit comme si c’était foutrement normal. Si c’était pour voir les noms de ces personnes auquel j’ai pu tenir autrefois et me mettre à pleurer devant de des personnes que je connais, qui ne comprendront même pas pourquoi la mort de Remus me touchent alors qu’en réalité il vit à travers Becca ? Non c’est bien trop compliqué. Surtout que contrairement à James il en branle pas une dans l’esprit de Becca. Je ne sais pas il aurait pu la calmée ? Lui montrer que parfois faut savoir tourner sa langue 7 fois avant de parler ? Non…Au contraire elle est encore plus fougueuse qu’avant.

Ce matin c’est plus une horde de zombie qui trainent dans les couloirs que des élèves d’une école, pourtant frais comme la rose, je me rends dans la grande salle, j’ai faim ! Chose peu rare chez moi ! Ventre sur patte ! Je pose mes yeux sur la grande salle qui…bordel on n’entend même pas une mouche qui volent, seuls des murmures discrets sortent de la table des rouges. Bah allez !
Je repère alors Harry et mon cœur rate un battement et mon estomac se tord. Ma gorge devient alors si sèche que j’aurais pu assécher le lac en le buvant d’une traite. Je prends mon courage à deux mains et je me glisse sur le banc en face de lui.

Hello mes petits lions ça roule ? Fis je le plus naturellement du monde en tentant de pas écouté mon cerveau Potteresque qui me hurlent de prendre Harry dans mes bras, putain James pas de bon matin ! Fous-moi la paix ! Y’a pas Ron ? Chouette plus de confiture pour moi ! Repris je d’une voix enjouée pour tenter de montrer que rien n’avait changé.

6 ans que je prenais place a leurs tables pour être avec Seb et Becca, 6 longues années que je fais des combats de nourritures avec Ronald, des combats amicaux de celui qui va avaler le plus de tartines ou celui qui va vider la confiture en premier. Et le fait de bosser pour George m’a surtout permis de me rapprocher encore plus de cette famille enjoués et pleine de vie. Mais depuis que James est dans mon cerveau, je revois souvent les petits moments passé avec un Harry en couche culotte et franchement c’est à la fois attendrissant et hyper gênant.

Quelqu’un peut me passer le jus de citrouille ! Fis-je en posant mon regard sur Sandrine et en lui adressant un clin d’œil. Dite le matin vous êtes de vrai petit rayon de soleil vous savez ?Ajoutais-je avec un grand sourire.
©️ 2981 12289 0



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 333
Ft : Dove Cameron

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://nowherelandrpg.forumactif.com/
Mer 18 Avr - 10:20

11 octobre 1998


On pouvait dire qu’à la table des Gryffondor, ils avaient la tête dans le cul. Sandrine s’était mise à bailler entre deux cuillères de céréales lorsqu’elle entendit la voix d’Harry lui souhaiter un bon appétit.
- Merci ! Toi aussi !
Si ça continuait, elle allait finir par retourner se coucher. D’un côté, elle espérait passer un dimanche bien meilleur que son samedi. Le coup du « je te retire dix points et je te file une retenue parce que tu t’es paumée » lui restait encore un peu à travers de la gorge. Mais bon, elle tentait de se rassurer qu’elle ne resterait que deux ans dans cette école. Deux ans, ça passe vite ! Sauf si un prof te fait redoubler exprès pour bien te pourrir la vie. C’était ce qu’elle avait failli avoir lors de sa seconde année. Maudit prof de potion ! Elle plaignait un peu son pote Jérémie qui devait encore se coltiner un an. Sans le savoir, la petite belge s’était déjà faite une réputation dans l’école et elle n’était pas encore au bout de ses peines. Tout à coup, la jeune fille sursauta légèrement lorsqu’elle entendit une voix plus joyeuse.
- Hello mes petits lions ça roule ? fit le garçon qui venait de s’asseoir à la table des rouges et or.
Il ne disait pas grand-chose à Sandrine mis à part qu’il semblait être d’une autre maison et il ne lui semblait pas l’avoir vu à la veillée. Elle eut un petit sourire en le voyant commenter sur l’absence d’un Gryffondor et le vit prendre pas mal de confiture pour lui. La demoiselle commençait tout doucement à se réveiller. Elle devrait remercier ce garçon pour sa bonne humeur. Lorsqu’il demanda le jus de citrouille, la blondinette le lui passa en lui souriant.
- Dite le matin vous êtes de vrai petit rayon de soleil vous savez ? rajouta Jon.
- Je pense plutôt qu’on a la tête dans le choco !





Code by Sybline
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 74
Ft : Daniel Radcliffe

Feuille de personnage
Don: Fourchelang
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Juin - 16:53
Un ouragan de bonne humeur et à la voix forte vint s’abattre avec brutalité à la table des Gryffondor. Jon avait une certaine notoriété à Poudlard et il était connu et reconnu que discrétion et calme étaient deux mots qui avaient été effacés du dictionnaire Peterson depuis longtemps. Il débordait toujours d’énergie (peut-être beaucoup trop sur le terrain de Quidditch) et Harry le soupçonnait d’avoir de la caféine en intraveineuse h24. Les perfusions étaient certainement dissimulées sous une très grande cape d’invisibilité. Il le regarda s’installer le plus naturellement du monde à leur table. Ses fesses n’étaient pas encore sur son banc qu’il attrapait pain et confiture pour se préparer un breakfast de ce nom.

Ses yeux cernés posés sur le Poufsouffle et sa bonne humaine se perdaient sous ses cheveux mal coiffés. Il était presque-non, il était complètement jaloux de Jonathan là, tout de suite, maintenant. Jonathan et sa joie de vivre, sa bonne humeur et surtout son énergie. Alors que lui-même se semblait pareil à un matelas à eau sur lequel on venait de lancer un sectusempra. Incapable de se concentrer sur deux choses à la fois à cause des éruptifs qui dansaient une petite gigue dans sa tête, Harry en avait oublié la frenchy-pas-française (mais qui parlait le français ?) face à lui. Elle était aussi discrète et retenue qu’une souris et Jon et son dynamisme écoeurant en pleine gueule de bois l’éclipsaient naturellement.

Quand Jon réclama son jus de citrouille Harry mit quelques secondes de trop à réagir pour lui passer la carafe. Il eut à peine le temps d’amorcer un mouvement du bras que la blondinette poussait déjà le pichet face à lui sous le nez de Jon. Son bras retomba à sa place avec la même mollesse qui semblait l’englober tout entier  ce matin. Il ne put s’empêcher de s’esclaffer lorsque la cadette du groupe répondit à Jon dont la bonne humeur semblait contagieuse.

« La tête dans le quoi ? » Il faisait tourner sa timbale entre ses doigts, moins motivé que Jon à se remplir l’estomac tout de suite. « C’est une nouvelle expression? » Harry avait réussi à suivre les tic de langage populaire des cours de primaires jusqu’à ses dix ans et Duddley lui avait offert l’opportunité de se mettre à jour sur le sujet à chaque vacances d’été. Maintenant qu’il vivait principalement chez les Weasley, il ne pouvait pas savoir si je me suis pané et c’est quand y en a marre y a Malabar se disaient encore. Elle était très loin l’époque ou il se sentait cool en lançant un “c’est chanmax”. “Aller, l’élu, va débarrasser le monde des sorciers du terrible mage noir Voldemort.” “Et tu ne veux pas cent balles et un mars, aussi?”

Peut-être qu’il aurait du répondre ça au Ministre de la Magie. Et cent balles et un mars. Harry se promit d’en faire le titre de son autobiographie s’il devait en écrire une un jour. Et pourvu que ça n’arrive jamais. Qu’en témoigne ses devoirs, il n’était pas fait pour écrire quoi que ce soit.

« Tu connaissais, toi ... » Harry fit un petit moulinet de la main avant de terminer sa phrase laissé en suspend par une grimace. Désolé Jon, je voulais aussi trouver un surnom marrant mais là tout de suite j’ai rien qui me vient en tête. »
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 1538
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Juin - 14:28
Shake the worldNe pas faire attention à Harry, ne pas faire Attention à Harry, ne pas faire attention à Harry ! Et merde il m'a regardé ! Bon en même temps je m'assoie en face, si il ne m'avait pas regardé je me serais fait tout un film. Jonathan Peterson ou l'homme jamais satisfait de ce qui se passe. Alors que la blondinette me passe enfin de quoi étancher ma soif matinale, je bois mon verre d'une traite avant de prendre un café brulant et de continuer a mâchonne une tartine monumentale pleine de confiture qui dégoule un peu sur la table dans un petit ploc a peine inaudible.

Alors que je mets le point sur le bonne humeur merveilleuse et pleine d'entrain, la petite blonde me répond par une phrase que je ne connaissais pas trop, a ce sujet Harry en remet une petite couche et je souris quelques peu.

Tout s'explique alors ! Fis-je après avoir avalé l’impressionnante tartine. Faut arrêter le chocolat et se mettre à la caféine les enfants ! Le chocolat c'est bon pour le gouter ou les soirées d'hiver près du feu ! Ajoutais-je avec un léger rire.

Non mais c'est sûr que si ça marche au chocolat de bon matin ça peut pas avoir la patate toute la journée. Je pose alors mes yeux bleus sur Harry, sans m'en rendre compte on pourrait croire que je le passe au rayon x, je ne pipe pas un mot depuis mes précédents propos. Ma gorge s'assèche une nouvelle fois et je prends a taton ma tasse de café pour prendre une gorgée.

Appelle-moi "Père" ! Lachais je soudainement alors que je pouvais presque voir un petit James Potter qui venait de faire un arrêt cardiaque dans mon cerveau, avant de se lever d'un bond et de me traiter de tout les noms. J'plaisante petit lion chantant ! Appelle-moi comme tu veux j'aime les petits noms !Fis-je en prenant cette fois un ton plus taquin.

Je n'avais jamais caché mes orientations sexuelles, homme, femme qu'importe tant que le feeling passe, mais là, loin de moi l'idée de charmer Harry, c'était juste une façon très mal venue de détourner mon malaise précédent. Et de calmer le James en moi qui m’insulter à tout-va d'avoir osé dire un truc pareil.

Et bah l'ambiance est cheloue chez les rouges, va falloir que les blaireaux vous apprennent le sens de la fête, a la prochaine Yellow je vous glisserais une invitation, je sens que vous en avez bien besoin mes petits Gryffons sous chocolat ! Repris je cette fois d'une voix enjouée.
©️ 2981 12289 0



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE
Contenu sponsorisé
 
Comme disent les français, “such is life”
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’éducation soutient l’établissement d'une kleptocratie
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» Jean Raspail à l'Académie Française
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Poudlard :: Hall d'Entrée :: La Grande Salle-
Sauter vers: