Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

Cours 1 : prise de contact et savoir faire [années 5 à 8]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 189
Ft : Jonathan Young

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Aoû 2018 - 12:41
Vu l'engouement des élèves, le professeur Quercus mit fin aux questions. Il ne servait à rien de s'attarder plus longtemps la dessus. Il jeta un coup d'oeil à sa montre qui lui indiqua qu'il restait encore une heure de cours. Il avait donc le temps de commencer une leçon.

- Bien. Puisqu'il n'y a plus de question nous allons passer à la suite du cours.

Il attendit d'avoir l'attention de tous les élèves avant de reprendre.

- Cette année j'attend de vous une certaine rigueur dans vos travaux pratiques. Chaque plante tuée vous voudra une perte de points et une baisse de votre note, soyez donc attentifs aux soins apportés aux plantes dont vous aurez la charge.

Il sortit ensuite sa baguette qui tenait plus du bout de bois.

- Nous allons commencer par apprendre un sort de base qui nous aidera durant l'année. Vous allez faire apparaitre des fleurs. Elles sont créées par la magie et sont donc purement décorative. Elles sont stériles et possèdent un parfum artificiel mais elles restent très utiles pour s'entrainer. Orchideus

Il agita sa baguette et fit apparaitre un bouquet d'iris "Black Knight".

- Il vous suffit de penser à votre fleur favorite en prononçant Orchideus.


Citation :
Vous aller devoir utiliser le lancé de dé "Sortilège" dans le sujet des lancés avant de poster votre action ici. Le nom du sort est Orchideus et fait apparaitre un bouquet de fleurs. N'oubliez pas que c'est un nouveau sort pour votre personnage, j'estimerais donc qu'il l'a prononcé plusieurs fois avant que ça marche ou échoue, n'hésitez donc pas à décrire ceci dans votre réponse (un peu à la façon du Alohomora dans le premier film).

Si vous échoué il faudra aussi poster et attendre donc que le professeur passe dire à votre personnage qu'il peut retenter.

Vous aurez en tout deux chances chacun. Si malgré tout vous échouez, pas de panique votre personnage pourra toujours demander un peu d'aide en dehors du cours au professeur pour maitriser ce sort (une nouvelle chance vous sera alors donnée dans un cours privé de rattrapage, ce rp ne sera pas obligatoire mais vous permettra d'obtenir le sort si vous y tenez réellement).


Admin

Be prepared for botany - But thick as you are, pay attention My words are a matter of pride. It's clear from your vacant expressions The lights are not all on upstairs.
En ligne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 769
Ft : Jennifer Lawrence
Localisation : Explore le Londres moldu !

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 24 Aoû 2018 - 10:32
Les choses sérieuses commençaient. Après un dernier regard complice lancé à Andromeda, Meg tâcha de se reconcentre pleinement sur le professeur Quercus, et de prendre en note ce qu’il racontait. Il était heureux qu’elle n’ait aucune intention de tuer une plante. Elle en avait déjà abimées certaines par accident, comme tous les élèves, sans doute, mais jamais rien de fatal. Entendre le nouveau professeur parler d’eux comme d’assassins potentiels la stressait tout de même un peu et elle pinça les lèvres face à la responsabilité qu’il leur donnait.

Un sort pour faire apparaître un bouquet ? Meg préférait les fleurs fraîches, mais elle pouvait voir l’attrait de la chose, pour décorer à la dernière minute. Ce serait moins chic qu’une véritable composition florale, et certainement moins sentimental, mais si après tout, c’était pour expérimenter des produits botaniques dessus, c’était peut-être mieux ainsi. Elle repoussa donc son parchemin de cours et sa plume, et pointa sa baguette sur l’espace de tréteaux devant elle. Penser au doux parfum de la glycine, et au bleu violacé délicat de ses pétales était aisé, mais se les représenter mentalement en bouquet plutôt qu’en grappes tombant d’une tonnelle était plus délicat.

« Orchideus. »

Il ne se passa initialement strictement rien, si ce n’était peut-être une vague odeur. A moins que celle-ci ne soit uniquement dans sa tête ? Elle réessaya, et sa tentative suivante parsema le plan de travail de pétales mauves recourbés, en un tapis de plus en plus épais jusqu’à ce qu’enfin, au cinquième essai, un gros bouquet surgisse de nulle part. Les branches, liées par un ruban de satin blanc, ployaient sur le poids des grappes de fleurs, pâles en haut, de plus en plus pigmentées en descendant, et répandant cette fois-ci un parfum bien réel et un peu entêtant. Meg l’attrapa avec délicatesse, l’examinant pour tâcher d’en déceler les différences avec le véritable spécimens, avant d’enfouir son nez dedans.

« J’ai réussi ! »

Elle n’avait pu retenir une petite exclamation de triomphe à l’intention d’Andy. Autour d’elles, la serre s’était transformée en atelier floral dans une cacophonie de couleurs et de senteurs qui, elle en était certaine, ne tarderait pas à lui donner mal à la tête.


The piano is not firewood yet
They try to remember but still they forget
That the heart beats in threes
Just like a waltz
And nothing can stop you from dancing

crédits : siren charms, visenya, eylika
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 408
Ft : Bill Skarsgård

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Sep 2018 - 2:57
En vérité Ian n’aimait pas être en retard. Parce que c’était chiant, devoir ou balancer une excuse ou se faire exclure de cours. Avec un nouveau professeur en plus qui voudrait imposer son autorité à juste titre pour se faire respecter. Formidable. Il espérait simplement qu’il soit moins psycho-rigide qu’une McGonagall.

Le Serpentard arrangea un peu son uniforme, termina de nouer sa cravate et épingla son insigne sur sa cape. Il aurait pourtant dû être à l’heure. Parce qu’il s’était réveillé avec tout le monde, avait prit son petit-déjeuner à une heure très raisonnable et n’avait plus qu’à traverser une petite partie du château pour rejoindre les serres avec tout le monde. Mais le sort en avait voulu autrement. Il avait croisé le chemin de Poppy et ils s’étaient dit qu’ils avaient bien cinq minutes pour visiter des toilettes. Ceux du deuxième étage étaient déjà occupé et ils avaient dû se rabattre sur l’étage supérieur. C’était de très chouette toilettes. Et deux minutes de retard à un cours n’avait jamais tué personne. Le prof serait sûrement mal à l’aise et impressionné de se retrouver devant tant d’élèves et il laisserait couler pour cette fois.

Deux minutes s’était transformée en un peu plus. Puis au moment de descendre tous les étages les escaliers avaient décidés de n’en faire qu’à leur tête. Forcément. Pourquoi ne pas avoir mit des putains d’escalator ou un ascenseur magique ? Non, il fallait faire en sorte que ce soit bien casse-couille pour tout le monde. Des escaliers qui n’en faisaient qu’à leur tête.

Pourtant il était arrivé dans la serre numéro trois sans une goutte de sueur sur la tempe, les cheveux bien en place et l’uniforme impeccable. Il était entré doucement, sans bruit et s’était dirigé très naturellement jusqu’aux places du fond, ou se trouvait ses amis. Ian marqua un temps de surprise en voyant Tiberius. Surprise qui s'exprima par deux battements de cils et deux sourcils vaguements relevés. Il prit même la peine de lui sourire en installant des affaires à côté de lui. “Libéré de prison ?




war is peace - freedom is slavery - ignorance is strenght
Les masses  ne se révoltent jamais de leur propre mouvement, et elles ne se révoltent jamais par le seul fait qu'elles soient opprimés. Aussi longtemps qu'elles n'ont pas d'élément de comparaison, elles ne se rendent jamais compte qu'elles sont opprimées.

(c) Myuu.BANG!



Dernière édition par Ian Persson le Ven 7 Sep 2018 - 11:58, édité 2 fois
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 520
Ft : Dane DeHaan.
Localisation : Là où il ne le devrait pas.

Feuille de personnage
Don: Occlumens & Animagi
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Sep 2018 - 3:32

Tiberius n'eut pas l'air de faire acte de ce qu'il se passait durant le cours. Il chuchotait les petites news et discutait avec ceux dont la botanique n'avait guère beaucoup d'intérêt.  Il trouva quelques interlocuteurs avec qui échanger des petits mots sur des papiers et Tiberius, de temps en temps, lorsqu'il daignait se souvenir de l'importance de passer ses examens en fin d'année, tournait un regard désintéressé vers le professeur. Blablabla... Rigueur... Blablabla... Sérieux... Blablabla... Puis Norman lui annonça qu'il était en couple et Tiberius s'y pencha avec tout son intérêt. « Félicitation. Mieux vaut tard que jamais » tout sourire au bout des lèvres, mauvais.

La botanique était un genre d'Enfer implacable. Manipuler du bout des doigts des mandragores, torcher des plants visqueux, récupérer des larves parasites magiques... Tiberius n'avait définitivement jamais été doué pour le jardinage. Si le jeune sorcier possédait des facilités monstrueuses dans les matières pratiques, il y avait bien les potions et la botanique qui semblaient largement faire exception. Et Dieu sait que ces deux matières étaient sensiblement liées. Quelque part, Tiberius ne pourrait sans doute jamais évoluer dans l'une sans faire des efforts dans l'autre. Et empoter des plantes carnivores, c'était bien marrant cinq minutes mais ça lui en touchait une sans bouger l'autre. Tant pis. Alors, quand le professeur leur réclama de dresser leur baguette, il s'y colla sans trop d'énergie, toujours plus intéressé par les discussions autour de lui.

L'avantage des cours pratiques était la facilité avec laquelle on pouvait y échapper. Il y avait toujours un ou deux éléments qui jouaient en sa faveur. En l'occurrence, quelques élèvent réussirent à faire éclater une jolie tempête florale. Des pétales s'éparpillaient en une brume colorée et odorante.

Gentiment, Tiberius s'essaya à l'exercice. Secouant vaguement sa baguette, la concentration proche de zéro, il riait gentiment avec ses camarades. La classe était brusquement pleine d'éclats de victoire et d'exclamation émerveillées. Tiberius et ses amis pouvaient bien en profiter. Après quelques coups de baguettes paresseux qui ne firent que bourgeonner un pan de son bureau, il se tourna parfaitement. Coup de baguette.

« Orchideus. » Prononça-t-il méticuleusement en tournant un regard vers l'un de ses compères.

Un bouquet de boules cotonneuses blanches, bleues, mauve s'ouvrit comme un soleil matinal. Comme pour assurer qu'il n'avait rien perdu de ses talents, Tiberius tourna un œil satisfait vers son ami. Mais ledit ami ne sembla pas le voir. Son regard se portait sur quelque chose derrière son épaule. D'un réflex instinctif, Tiberius se tourna et son sourire s'élargit.

Il avait vu Ian presque chaque jours de sa convalescence mais il avait l'impression que ça faisait des années qu'il s'était contenté de lui parler à travers un écran. Observant le professeur aider tel élève ou soumettre ses conseils, il se décala sur le côté pour que son ami puisse y installer confortablement son cul. Il ricana.

« Je ne pouvais pas rester plus longtemps : J'avais peur que tu ne finisses par mourir de chagrin, ehe. » Tiberius regardait autour de lui pour mieux dissimuler son enthousiasme. L'indifférence feinte de Ian était trahie par un sourire ahurit. « Tu es en retard, dis-moi. Ce n'est pas très sérieux, tout ça. »

L'air de rien, Tiberius posa sur lui un regard dédaigneux au possible, sourire en coin. Il lui retira une pétale dans les cheveux, paternel. Puis il prit un air profondément attristé pendant que neigeait dans la classe un blizzard végétal.

« J'ai faillit croire que tu avais oublié que je sortais aujourd'hui. Et... - Bouge pas - Vous avez raté le plus drôle, monsieur Persson. »

Tiberius balança sa baguette vers Ian. Pure curiosité scientifique, il prononça la fameuse formule en direction du crâne de son ami. Avec un peu de chance, jel joli bouquet apparaîtrait sur sa tête, enraciné dans ses cheveux. Mais à la place, un immense bouquet de centaurées parfumées s'enroulait en une couronne de fleur majestueuse sur la tête de Ian. Tiberius recula sa tête en observant le résultat, insatisfait.

« Mh. » Arqua-t-il d'un sourcil précieux, indifférent. « Tu es... Très mignonne. »


They said I couldn't. That's why I did.
(c) okinnel
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 408
Ft : Bill Skarsgård

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Sep 2018 - 2:11
Très vite Ian trouva sa place aux côtés de Tiberius. Et il lui sembla que rien n’avait changé depuis le mois de convalescence de son ami. Pourtant les allers et retours à l’infirmerie s’étaient multipliés. Plusieurs fois Goodkin avait été contrainte de mettre les jumeaux à la porte de force. Une fois Ian avait tenté d’user de ses pouvoirs de préfet en prétendant une ronde pour venir tenir compagnie à Tiberius la nuit. Échec cuisant, mais ils s’étaient quand même bien marrés.

Tout en sortant ses affaires il l’écoutait avec le même air nonchalant qu’il affichait partout. Par ses affaires ce fut sa baguette, pour faire bonne mesure. Tout le monde s’amusait à agiter la sienne dans tout les sens. Au moins il n’y aurait pas de notes à prendre. “Poppy avait un truc à me dire.” Tiberius faisait de nouveau du Tiberius. Tant mieux. Il n’était pas devenu un dépressif chiant pendant son séjour coincé sur un lit. Il n’avait pas prévu d’être moins agité en cours. “Je me suis dit que tu te serais déjà fait virer bien avant que j’arrive.” Imitant ce qu’il voyait autour de lui et sans trop de conviction, Ian tenta de lancer le sortilège. Il mit feu aux fleurs que Tiberius avait fait pousser un peu plus tôt sur le bureau. Sans en être bien surpris, il avait l’habitude que sa baguette vive sa vie, il étouffa les petites flammes.

Ian avait complètement oublié que Tiberius devait sortir aujourd’hui. Ian avait eut beaucoup à penser. Il n’eut pas le temps de le lui dire, Tiberius arrêta de lui tripoter les cheveux (Ian passa rapidement une main dedans pour les arranger tant bien que mal) pour braquer sa baguette sur lui. Aucune réaction de la part de l’intéressé qui avait l’habitude des lubies bizarres de Tiberius. Il le laissa faire sans broncher, tenta une nouvelle fois de lancer le sortilège. Cette fois un souffle chaud sortit de sa baguette et balaya les pétales de roses qui jonchaient le sol de la classe vers des élèves concentrés. Ce qui était bien c’est qu’il pouvait blâmer son incompétence sur sa baguette. S’il ne se tuait pas avant. Ou l’un de ses camarades.

Daignant enfin lever les yeux vers son meilleur ami, le Serpentard leva la main à sa tête pour tater doucement ce qui venait d’y apparaître. Évidemment que Tiberius ne pouvait rien faire comme tout le monde. Alors il lui offrit un sourire timide, battit un peu des cils. Il ne pouvait pas rougir mais l’idée était là. Ian se pencha sur le miraculé de l’infirmerie et déposa doucement un baiser silencieux sur sa joue avant de battre en retraite. Il plongea son regard dans celui de son camarade et lui sourit avec une pointe de tristesse. “Tu le penses vraiment ?” Il laissa quelques secondes flotter, durant lesquelles ses yeux bleus lapis-lazuli restèrent planté dans les yeux bleus fdp de son interlocuteur.

Le Serpentard porta les mains sur la couronne autour de sa tête pour l’ajuster en même temps qu’il se redressait complètement pour s’éloigner de Tiberius. Leurs amis ne tinrent pas rigueur de cet étrange échange. Ils avaient l’habitude. Des mèches de cheveux lui tombaient devant les yeux, le gel mis à mal par le poids des fleurs. Une nouvelle fois Ian jeta le sort devant lui, un peu au hasard. Il n’allait pas prendre le risque d’imiter Tiberius sous peine de lui arracher un oeil ou de le scalper à cause des caprices de sa baguette. Et contre toute attente quelques fleurs se mirent à pousser sous ses yeux. Ne s’attendant à rien, il se permit d’être impressionné par sa performance. Une performance assez nulle puisque les oreilles-de-souris n’étaient pas très nombreuses et semblait manquer d’eau alors qu’elles étaient complètement artificielles. Ian contempla pendant quelques secondes le maigre bouquet devant lui, la baguette toujours levée. Puis dans un petit bruit ridicule de ballon qui se dégonfle, les fleurs se ratatinèrent avant d’exploser étincelles turquoises. Ça aurait pu être presque beau si ce n’était pas ridiculement petit.

Ian contempla le tout, la même expression de décontraction blasée sur le coin de la gueule. Il abandonna sa baguette sur le bureau et se tourna vers Tib, accoudé sur le dossier de sa chaise. “Depuis quand t'es fan de Christopher Gable?




war is peace - freedom is slavery - ignorance is strenght
Les masses  ne se révoltent jamais de leur propre mouvement, et elles ne se révoltent jamais par le seul fait qu'elles soient opprimés. Aussi longtemps qu'elles n'ont pas d'élément de comparaison, elles ne se rendent jamais compte qu'elles sont opprimées.

(c) Myuu.BANG!

avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 395
Ft : Michael Provost
Localisation : Dans les forêts bulgares en terre familiale pour les vacances

Feuille de personnage
Don: Demi vélane
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Sep 2018 - 15:31
Tu observas silencieusement les magnifiques bouquets qu'avaient produits tes camarades. Ton professeur monsieur Quercus semblait particulièrement efficace afin de tenir un cours plus ou moins convenablement. Tu avais décidément de la chance ! Ta matière préférée ne risquait pas de se transformer en terrain de guerre ! Il fallait dire que depuis ton arrivée à Poudlard, tu avais pu observer des comportements d'élèves que tu n'aurais jamais -ô grand jamais- pu voir lors de tes années à Dumrstrang. Ton camarade le jeune Avery était particulièrement le genre d'énergumène qui n'aurait pas fait long feu dans ton ancien établissement... Envoyé au cachot ou ensorcelé à l'imperium afin de le tenir sur sa chaise, il n'y aurait eu aucun moyen pour lui d'amuser tant la galerie... Pourtant, c'était ce genre d'évènement qui ne te faisait pas regretter l'école slave. Certes, certains élèves se montraient odieux avec leur professeur. Cependant, tu pouvais observer bien plus de douceur et de légèreté dans leurs yeux qu'en les terribles enseignants de Durmstrang...

Ce fut ainsi à ton tour de lancer le sortilège ! Oh, il ne s'agissait certainement pas du genre de magie que ta mère appréciait... Jouer de tes pouvoirs afin de réinterpréter la nature qu'elle adulait n'était pas toujours une bonne idée. Pourtant tu avais envie de réussir ! Faire apparaître ne serait-ce que quelques marguerites. Rien de monstrueux ! Oh non, s'il vous plaît... Tu ne voulais rien faire apparaître d'horrible...

« Orchideus »

Ta prononciation semblait parfaite. Ta gesture était plus ou moins bien exécutée... Tout était en place pour créer ces magnifiques fleurs ! Qu'elle ne fut pas alors ta surprise lorsque tu observas ces vieilles plantes carnivores séchées s'échapper de ta table... Elles semblaient comme souffrir, hurlant de leur gueule dentelée et priant qu'on les achève... C'était bien risible. Tu grimaças légèrement, observant la dégradation de la merde que tu venais de créer... En un rien de temps, tes fausses plantes vomitives s'écrasèrent sur ton bras, lâchant par la même occasion une odeur nauséabonde.

« j'vous jure, c'est pas mes plantes préférées. »


"i can get anything i want"
Now the sirens have a still more fatal weapon than their song, namely their silence... Someone might have escaped from their singing; but from their silence, certainly never  ♛ by endlesslove.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 342
Ft : Casey Cott
Localisation : Poudlard.

Feuille de personnage
Don: Demi Vélane
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Sep 2018 - 16:29
Il arrive dans le cours, un peu honteux d'arriver après tout le monde, même s'il n'est pas en retard, et prend place là où c'est libre.
Après quelques secondes perdu dans ses pensées, après le speech du prof, il remarque les créations déjà réalisées , et ces créations, certaines étaient quand même impressionnantes. Il avait pas vraiment envie de se louper.

- Je vais jamais y arriver mais il le faut !

En effet, il trouvait ça hyper important, même si pour d'autres, c'était futile. Un bouquet de fleurs, c'était personnel, bien odorant, enfin bref, un truc naturel, parfait comme cadeau quand on sait pas quoi offrir aussi. Il sort sa baguette, pense à un somptueux bouquet, composé d'orchidées, de fougères et de lys, quelque chose de très présomptueux, mais vraiment magnifique. Il semblerait qu'il avait du mal avec la prononciation, alors il hachait ça à l'image du Riddikulus, sauf que c'était vraiment un fiasco, ça rendait comme "Or-qui-dé-hus", on aurait plutôt pensé au "hus" d'un karatéka, ou quelque chose du style, rien de bien glamour, sauf que sa baguette avait compris le message.

- Or-QUi-Dé-hus

Le fiasco s'annonce, un bouquet de pissenlits secs et des herbes folles.. Sèches aussi, rien qui soit somptueux en fait.

- J'ai échoué.. Je suis trop nul !

Il baisse les yeux, il sait qu'il peut mieux faire, et il a vraiment envie de réussir son sort, de l'apprendre, et de pouvoir l'utiliser après. Ca l'aiderait aussi pour .. Se sentir mieux, ou décorer la chambre avec autre chose que des chaussettes sales de ses camarades de chambre, et leurs écharpes.




9¾ ▼ Feel all kind of Magic
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 372
Ft : Adelaide Kane
Localisation : Poudlard, sans doute à la bibliothèque

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Sep 2018 - 17:27
Beth avait oublié à quel point les singeries de Tiberius avaient le pouvoir de la faire grincer des dents. Elle était pratiquement certaine qu'elle avait dû les raccourcir d'au moins quelques millimètres quand elle parvint à regagner assez son calme pour prêter de nouveau attention à ce que racontait leur professeur. Une Poufsouffle de l'année de Meg, qui trébuchait avec une incontestable adorabilité sur chacun de ses mots avait posé une question sans doute pertinente, mais dont elle n'avait entendu que les derniers mots et des retardataires faisaient leur entrée en nombre alors que l'enseignant énonçait l'exercice du jour. Elle essaya au mieux d'observer le mouvement qu'il décrivit de sa baguette pour le reproduire ensuite, mais comme tout le monde se penchait à la longue table pour faire de même, c'était un peu compliqué. Au moins, la formule avait le mérite d'être assez explicite, ne restait plus qu'à espérer que son humeur rendue exécrable par le début du cours n'entache pas ses capacités magiques.

Elle observa dans un premier temps ses camarades s'exécuter, comme pour apprendre de leurs erreurs afin d'éviter de les reproduire. Un poufsouffle juste à côté d'elle dont elle ignorait le nom se lamentait à grande voix sur son échec dans un théâtralité qui aurait sans doute fait rougir le maître en la matière s'il n'avait pas été si occuppé à cancaner avec sa basse-cour. Son charmant visage était complètement caricaturé d'une expression de désolation immense complètement disproportionnée par rapport à la situation. Beth esquissa un petit sourire qui oscillait entre la légère moquerie et l'encouragement à son encontre. "Tu devrais peut-être adoucir ta prononciation..." Bon d'accord, elle n'était pas la mieux placée pour donner des conseils alors qu'elle n'avait même pas encore lancé le sort elle-même, mais ça avait été trop tentant pour que sa bouche se retienne. "Et puis ce n'est pas SI catastrophique que ça... Je veux dire, tu as réussi à faire apparaître quelque chose qui ne crie pas, ne mord pas ou ne dégage pas une odeur complétement nauséabonde." Elle désigna d'un geste Cvetkov qui paniquait devant sa dernière création.

Quelques mouvements de baguettes pour s'entraîner plus tard, elle s'essaya enfin à tenter le nouveau sort. "Orchideus." Rien ne se passa d'abord et elle fronça légèrement les sourcils, se concentrant d'avantage sur sa tache. Enfin, le parfum d'un bouquet de quelques fleurs de lys d'une jolie couleur orangée embauma ses narines. L'arrangement n'avait pas l'élégance de celui du Professeur Quercus, mais elle était assez fière de ses débuts.


She's cold as ice, but in the right hands, she melts.
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 514
Ft : Saoirse Ronan

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Sep 2018 - 20:21
A peine sorti de l'infirmerie, Tiberius en avait déjà fait qu'à sa tête, à croire qu'il tenait à sa réputation. En temps normal il aurait déjà été viré du cours. Aslinn ne savait pas ce que l'infirmière lui avait donné, peut-être était-il encore faible mais il était toujours la, en classe. C'était un miracle, sauf peut-être pour les autres élèves. Il leur avait déjà énervé Beth...

Tout le monde commençait à lancer le sort demandé, un nouveau sort dont le prof leur expliqua les mouvements. Certains essayaient, un peu trop en hâte sans doute. Des échecs ci et la mais rien d'irrattrapable sauf peut-être celles en feu, deux petites flammes de la taille de celles que produisaient un briquet. Pas assez fortes heureusement pour enflammer la serre.

Elle prononça le sort clairement, d'une voix autoritaire et sur d'elle.

- Orchideus !

La baguette d'Aslinn ne lui désobéissait que rarement, cette fois-ci en était encore la preuve. Elle dû attendre quelques secondes avant qu'elle ne se décide à réellement lui obéir. Un caractère bien à elle mais qui au final ne lui faisait que rarement défaut. Au bout commençait à se former une fumée verte, s'entremêlant pour prendre une forme solide. Par endroit elle prenait une teinte bleue. Une fois le sort entièrement terminé, on pouvait voir un bouquet de sauges des bois d'un bleu royal. C'était une réussite.


Admin
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 264
Ft : Robbie Kay

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://theoldmagic.forumactif.com/
Mer 12 Sep 2018 - 22:24
Samedi 31 Octobre 1998


Le bal ! Les gens n’avaient que ça en bouche ! Connor n’avait aucune envie d’aller à ce foutu bal d’Halloween. De toute façon, il comptait restait dans la salle commune pour réviser un peu pour avoir un coup d’avance aux prochains cours. Dès le début du cours, le jeune homme leva les yeux lorsque le prof avait interpelé la petite blonde qui tournait un peu autour d’Avery ! Quelle idiote celle-là et en plus, la rumeur disait que c’était une née-moldue ! On acceptait vraiment n’importe quoi provenant des autres pays ! Mais bon ! Peut-être que l’un des parents biologiques de Valérian était peut-être un né-moldu et son frère n’était pas si bête que ça ! Il était très doué en potion et Connor adorait entendre son cadet parler des heures et des heures parler de telle ou telle potion. Il en savait plus que lui et par la même occasion, l’aîné prenait note des informations données par Valérian.
Le Serpentard écoutait malgré tout le prof sans se préoccuper de l’animation qu’avait créé Tibérius. Ah finalement, madame Pomfresh l’avait laissé sortir ?
- Bien. Puisqu'il n'y a plus de question nous allons passer à la suite du cours.
Ah, quand même ! La partie la plus intéressante : la pratique ! Il écouta attentivement à ce que disait Quercus. Il n’avait pas intérêt à tuer la moindre plante s’il désirait obtenir des bonnes notes. Note à lui-même, faire passer le mot à Drusilla et Valérian s’ils ne l’avaient pas encore eu.
- Nous allons commencer par apprendre un sort de base qui nous aidera durant l'année. Vous allez faire apparaitre des fleurs. Elles sont créées par la magie et sont donc purement décorative. Elles sont stériles et possèdent un parfum artificiel mais elles restent très utiles pour s'entrainer. Orchideus
Penser à sa fleur favorite ? Connor réfléchit. C’était quoi au fait sa fleur favorite ? Il n’en avait pas puisqu’avec lui, les plantes crevaient vite. Voilà pourquoi il avait tout intérêt à suivre correctement ce cours. Par contre, sa mère, elle avait si l’on peut dire la « main verte ». Ah ben tiens, il pensa à la plante favorite de sa mère : un lilas !
L’adolescent prononça d’abord oralement la formule sans utiliser sa baguette afin d’avoir la bonne prononciation. Puis, une fois qu’il était sûr de lui, il pointa sa baguette vers la plante devant lui et prononça : « Orchideus » ! Malheureusement pour lui, au lieu de toucher sa plante. Les yeux de Connor s’agrandirent et il commençait à s’énerver intérieurement. Non non non ! Il devait avoir une bonne note ! Le jeune homme se mettait beaucoup trop de pression cette année. Pourtant, ce n’était pas avec le désir de rendre ses parents fiers de lui ! Il voulait juste réussir ses aspics et avoir cette maudite coupe de maison !
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 395
Ft : Michael Provost
Localisation : Dans les forêts bulgares en terre familiale pour les vacances

Feuille de personnage
Don: Demi vélane
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Sep 2018 - 11:30
Ton abomination était encore légèrement prise de soubresauts, gargouillant comme une vieille potion répugnante sur ton bras. Tu avais tant bien que mal retenu les remontées nauséeuses que cette vision écoeurante te procurait, observant les créations resplendissantes de tes camarades... Certes, quelques-uns d'entre eux devaient avoir eu de petits soucis avec leur prononciation. Anthony et son bouquet fané en étaient la preuve ! Seulement ce n'était encore rien comparé au cauchemar que ta baguette venait de lâcher. Sérieusement, tu devais faire quelque chose contre cette magie brute et sale qui émanait de toi... Tu avais su trouver quelques élèves prêts à t'aider dans cette quête, seulement pour l'instant, tu étais livré à toi-même, faisant face à l'autorité du professeur... Dans tout cela, tu pus rapidement jeter un coup d'oeil sur l'oeuvre de ta camarade Serdaigle non loin de toi. Tu n'avais pas vraiment été étonné par son résultat -comme le tien d'ailleurs-. Le magnifique bleu de son bouquet coulait parfaitement de source. Cela ne pouvait en avoir été autrement... Tu te rapprochas ainsi de la jeune fille, cachant difficilement ton dégoût au détriment d'un léger sourire comme tu en avais l'habitude...

« Aslinn, tu voudrais pas m'aider à nettoyer ça ? Au point où j'en suis, j'voudrais pas faire exploser la table en tentant quoi que ce soit... »

Tu lui présentas doucement ton abomination, éclatée sur ton bras comme une bouillie de limaces... Tu tâchas de ne pas lui mettre sous le nez, il n'était pas dans ton intérêt que la préfète te vomisse dessus.


"i can get anything i want"
Now the sirens have a still more fatal weapon than their song, namely their silence... Someone might have escaped from their singing; but from their silence, certainly never  ♛ by endlesslove.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 342
Ft : Casey Cott
Localisation : Poudlard.

Feuille de personnage
Don: Demi Vélane
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Sep 2018 - 21:02
Il avait fait quelque chose qui dirons-nous, est quelque peu potable, pour un bouquet sec, ça n'était pas autant horrible que le bouquet de Terenei, en plus d'un aspect qui semblait presque illégal, et une odeur nauséabonde, pour ne pas dire de mort, les plantes semblaient sécréter des liquides des plus horrible. Il l'avait remarqué, et la gentille, Elizabeth, bienveillante à son égard, lui fait remarquer, malgré tout que le résultat n'était pas celui du bleu d'un peu plus loin.

- Ouais, tu as raison, c'est pas comme...

Il se coupe en la voyant exécuter le sort, qui réussit pour elle. Un joli bouquet de lys orangés prit naissance non-loin de là. Ok, il était complètement jaloux. pour ne pas dire fou de rage envers lui-même parce qu'il n'avait pas réussi.

- Ok, là je suis complètement jaloux, tu veux me dire si c'est ça ? "OrchiDéus", ok nan j'ai trop forcé sur le D.. Quelque chose comme "Orchidéus", ouais ça sonne mieux. Je sais pas pourquoi j'ai fais ça comme un Riddikulus, ça n'a aucun sens.

Il avait clairement parlé trop, c'était son gros soucis, mais c'était le stress qui lui faisait agir ainsi, il voulait toujours faire mieux, et ce au détriment des relations qu'il avait avec les gens, la plupart du temps. Le plus simple serait de se mettre moins la pression, mais il avait du mal avec le lâcher prise.




9¾ ▼ Feel all kind of Magic
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 118
Ft : Emma Kenney

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 21 Sep 2018 - 21:32
Andromeda ne savait plus où se mettre après les compliments de son professeurs et son visage gonflé par l'embarras avait a présent la couleur d'une tomate ayant passé beaucoup temps au soleil. Heureusement Meg était la pour lui lancer une œillade amicale et lui faire retrouver un semblant de sourire. Quoi qu'il en soit la réponse donnée par le professeur à sa question suffit à la rassurer quelque peu quant aux épreuves qui les attendaient à la fin de l'année et le poids qui se retirait de sa poitrine la fit inconsciemment se redresser quelque peu de sa chaise.

Mais elle n'eut même pas le temps de lancer un regard soulagé à sa meilleure amie que le professeur embrayait avec l'intitulé du cours du jour. Ah oui c'est vrai qu'il y avait un cours de prévu à la base. Avec le début de classe plutôt mouvementé auquel Andromeda avait assisté, elle l'avait presque oublié. Elle du se retenir de se ronger nerveusement les ongles lorsque le professeur Quercus leur annonça le programme du jour. Elle avait déjà du mal à rempoter un bégonia, alors faire jaillir des fleurs de sa baguette...

Mais tout le monde autour d'elle s'y mettait de bon coeur et elle du bien se résoudre à les imiter. Certains ratés étaient impressionnants (notamment les fleurs du Serdaigles un peu plus âgée qu'elle qui étaient aussi terrifiantes que la beauté de leur créateur était envoûtante) mais Andromeda était surtout impressionnée par le nombre d'élèves qui réussissaient leur sort du premier coup ou presque. Le sang refflua de son visage au point où la dame grise n'aurait rien eu à envier à son teint. Avaient-ils pour devoir de s'entraîner au sortilège et elle on ne lui avait pas passé le mot ? Cela n'aurait pas été la première fois que la situation se produisait.

Un coup d'oeil vers Meg la rassure quelque peu. Elle prenait la tâche avec beaucoup de sérieux mais aucune fleur ne s'était pour le moment formé sur sa table. Si il y avait bien une fille qui était toujours au courant des devoirs qu'il y avait à faire c'était elle. La Poufsouffle n'avait donc rien raté. Elle décida de s'inspirer discrètement de la méthode de la Serdaigle assise près de Tiberius et de s'entraîner à exécuter parfaitement le mouvement de baguette avant de travailler sa prononciation. Chaque chose en son temps, en affrontant le problème étape par étape elle risquerait peut-être moins l'humiliation.

Lorsqu'elle se senti prête (et surtout Lorsqu'elle fur sûre que personnes ne faisait attention à elle) elle lança son sort d'une voix de souris mal assurée.

- Orchideus...

Rien.
En soit cela n'était pas très surprenant, elle était en soit contente que les autres élèves soient trop absorbés par leurs propres plantes pour assister à son échec. Après un petit soupir de dépit elle voulut reposer sa baguette pour continuer ses observation de la classe afin de comprendre ce qu'elle avait bien pu faire d'incorrect pour râter son sort à ce point mais impossible de décoller ses doigt de la fine branche de mélèze orangée. Sa première réaction fut de céder à la panique et elle agita sa main en tout sens avec des petits gémissements étouffés de chiot. Puis voyant que cela ne la menait nulle part elle cessa ses mouvements brusque pour approcher ses doigts de son visage et tenter de comprendre le phénomene. Un liquide gluant et brunâtre coulait mollement entre ses phalanges. Interdite elle approcha encore son visage. Assez près pour sentir l'odeur puissante, à la fois âcre et sucrée qui lui envahit les narines. Elle eut un haut-le-coeur. Ses doigts était collés, pris dans de la sève qui n'en finissait pas de dégouliner de sa baguette magique. 


 
En ligne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 769
Ft : Jennifer Lawrence
Localisation : Explore le Londres moldu !

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Sep 2018 - 10:36
Le visage disparaissant à moitié sous la profusion de grappes violettes dans laquelle elle avait plongé le nez, Meg observait les résultats de ses camarades. La serre était envahie d’odeurs plus ou moins marquées, mais elle-même était surtout concentrée sur celle de la glycine dans ses bras. Elle était curieuse de voir quelles étaient les fleurs préférées de qui. Ce genre d’information était toujours bonne à savoir, pour un bouquet d’anniversaire plus tard, une petite intention, ou même pour la symbolique, même si tout le monde n’avait pas un choix aussi hautement symbolique de Beth.

Elle fit un pas de côté pour laisser passer Terenei, les bras couverts d’une substance nauséabonde, souhaitant pour lui que ce fut un raté, et pas une trace de ses fleurs préférées. Peut-être bien que les Vélanes connaissaient des espèces de plantes bizarres, mais à ce point… Ca ne collait guère avec la personnalité raffinée qu’elle lui connaissait.

A ses côtés, Andromeda semblait avoir quelques difficultés. Meg posa son bouquet sur l’établi devant elle et se tourna vers son amie, qui agitait la main de manière un peu inquiétante.

« Est-ce que ça va ? »

Quelque chose lui coulait apparemment entre les doigts. La Serdaigle se rapprocha, son cœur commençant à accélérer dangereusement. Du sang ? Est-ce qu’Andy s’était blessée ? S’il vous plaît, pas encore ! Et Tiberius qui venait tout juste de sortir de l’infirmerie ! Mais non. Elle respira un grand coup. C’était brun et ça avait seulement l’air d’être… de la résine ?

« Attends, je vais t’aider. Récurvite ! »

Elle ne pouvait rien pour la baguette de sa meilleure amie, mais elle pouvait au moins l’aider à en détacher sa main. Comme d’habitude, son sortilège ménager fut impeccable. Elle-même aimait bien l’odeur de résine. C’était frais, en comparaison avec tous les parfums floraux qui se mélangeaient actuellement.

« Euh… Je crois que tu vas réussir à faire refleurir ta baguette. »

Elle osa un sourire timidement amusé. C’était, au fond, assez impressionnant qu’Andromeda réussisse à redonner vie à sa baguette, bien plus que la production de vulgaires fleurs artificielles. Au fond de son champ de vision, couronné de fleurs, la tête de Ian Persson perçait la foule d’élèves et Meg retint un vrai éclat de rire devant ce tableau, avant de baisser les yeux d’un air presque coupable et de reporter son attention sur son amie. Elle ne voulait pas qu’elle croit qu’elle se moquait d’elle.


The piano is not firewood yet
They try to remember but still they forget
That the heart beats in threes
Just like a waltz
And nothing can stop you from dancing

crédits : siren charms, visenya, eylika
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 575
Ft : Nick Robinson

Feuille de personnage
Don: Métamorphomage
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 24 Sep 2018 - 19:45
Damien avait assisté au début du cours. Pour une fois il était arrivé à l'heure. Il aimait bien la botanique mais n'y était pas très doué, surtout pas dans les plantes de ce pays.

Le prof leur proposa un exercice visiblement assez basique, faire apparaitre un bouquet de fleurs. C'était.... mignon. Est-ce qu'il pourrait l'utiliser plus tard pour faire plaisir à cette fameuse Jane ? Hmmm... non, des fleurs sorties d'un sort c'était pas super, autant en trouver lui même de vraies même s'il trouvait le principe des bouquets de fleurs un peu.... con.
Trop de réflexion tue la réflexion. Damien ne faisait plus trop attention au reste de la classe. Il était installé près de Liam. Bon ! Faire le sort.

- Orchideus !

Il ne réussit réellement qu'après quelques petits essais, un miracle. Il semblerait qu'il ait déjà un peu plus apprit à maîtriser sa baguette. Ouf ! Le bout de sa baguette laissa apparaitre un bouquet de protéas, la fleur emblématique de l'Afrique de Sud et qui tenait son nom de Proteus, un fils de Poséidon et métamorphe. Coïncidence ? Allez savoir. Il semblerait que ce soit la fleur idéale pour Damien.

Tout content, il agita son bouquet devant Liam.

- T'as vu ? J'ai réussi ! Et en plus elles ne mordent personne.


Admin
"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités."
Nous avons la responsabilité d'être irresponsables.
avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 189
Ft : Jonathan Young

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Sep 2018 - 16:58
Dimitri passait autour de la table, observant ses élèves à l'oeuvre. Pour certains s'étaient une réussite, il félicita Miss Bride. Pour d'autres... Une semi catastrophe et pour d'autres encore, une honte pour la nature. Pauvres petites fleurs... Il s'arrêta devant Tiberius et son nouveau camarade. Il n'était pas la au début du cours. C'était donc lui le coup de vent qu'il avait sentit entrer dans la salle. Il avait remarqué l'insigne de l'élève.

- Hmmm... un préfet en retard. Je suppose que cette jolie couronne est la pour vous féliciter de votre réveil ? Joli travail Monsieur Avery.

C'était le tout premier cours, est-ce qu'il devait déjà sanctionner un élève pour un retard ?

- Ce n'est pas toutce à fait ce à quoi je m'attendais mais il y a des fleurs, c'est le principal.

Il passa à Terenei et ses plantes pour le moins originales.

- Chacun ses goûts, je ne juge pas. Mais réessayez, je veux un bouquet de fleurs. Et nettoyez tout ça, pauvres plantes...

Au tour d'Anthony à présent.

- Idéal pour commencer un pot pourri, mais retentez tout de même le sort. N'hésitez pas à demander de l'aide à l'un de vos camarades.

Il continua et arriva près d'un groupe de serdaigles.

- Bien joué Miss Fitzduncan et Miss Goyle.

Dimitri arriva à hauteur de Connor. Et l'observa, un peu perplexe.

- Mister Winsford, restez zen. Si vous vous énervez ça ne marchera pas. Respirer un grand coup et reconcentrez-vous, vous allez y arriver.

Andromeda semblait ne pas s'en sortir. Il n'était même pas sur qu'elle ait prononcé le sort. Une voix beaucoup trop basse. Il resta à distance, l'observant du coin de l'oeil. Elle allait crever un oeil à quelqu'un à agiter sa baguette comme ça. Lorsque Meg la sortit de sa mauvaise passe, il s'approcha enfin, abandonnant l'élève avec lequel il était occupé juste avant.

- Des soucis avec votre baguette ? Soyez un peu moins hésitante, elles sentent ça. Les fleurs aussi d'ailleurs. Le stress du lanceur fait stresser la baguette, la votre en transpire même. Réessayez encore une fois, vous en êtes capable. Je veux voir au moins un pétale.

Il passa devant des gryffondors qui avaient l'air de s'en sortir un peu mieux que la poufsouffle malgré quelques ratés ci et la.
Il continua à passer d'élève en élève, rectifiant ce qu'il fallait rectifier.

Citation :
Ceux qui ont ratés leur sort peuvent à présent relancer le dé et reposter.

Ceux qui ont réussi peuvent aider les autres s'ils le veulent.

Dans 10 jours je posterais pour clôturer le cours.


Admin

Be prepared for botany - But thick as you are, pay attention My words are a matter of pride. It's clear from your vacant expressions The lights are not all on upstairs.
avatar
Serpentard
Serpentard
Messages : 264
Ft : Robbie Kay

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur http://theoldmagic.forumactif.com/
Lun 1 Oct 2018 - 16:48

Samedi 31 Octobre 1998


Le professeur passa d’un élève à un autre, donnant par moment des conseils. D’ailleurs, quand il arriva à Connor, il lui en donna. Le Serpentard en avait bien besoin pour déjà tenter de se calmer. Il se mettait vraiment trop de pression pour cette année. S’il devait réussir le sort correctement, il devait être zen. C’était exactement ce que Quercus lui dit.
- Si vous vous énervez ça ne marchera pas. Respirer un grand coup et reconcentrez-vous, vous allez y arriver.
Le jeune homme écouta attentivement son professeur avant de se mettre à faire quelques exercices de respiration. Pourquoi pas. Si cela pouvait l’aider à voir plus clair, autant essayer. Et puis, Connor avait toujours été de nature colérique dès le plus jeune âge. Cela ne lui ferait réellement pas de tort de tenter à maitriser sa colère. Il écouta cependant ce que le prof disait à sa voisine de table. Visiblement, l’énervement et le stress ne faisaient pas bon ménage. Il faut dire qu’il était aussi un peu stressé. Il était à présent l’homme de la famille. Tout reposait sur lui en plus. Fin, sa mère s’occupait de tout mais il l’aidait du mieux qu’il pouvait quand il était au manoir. Une fois à Poudlard, il ne pouvait plus rien faire. C’était peut-être pour ça qu’elle avait envie qu’il se marie le plus tôt possible. Bon, chaque chose en son temps. Les études d’abord. Les amourettes … on verra ça plus tard et encore, il faudrait qu’il trouve une fille qui l’intéresse réellement et de sang pur. Bon, reprends encore quelques exercices de respiration et puis lance-toi gamin.
Une fois un peu plus détendu, Connor visualisa la fleur de Lilas et lance à nouveau le sort « Orchideus ». Enfin, le second essai fut bien plus concluant que le premier. Un sourire de satisfaction se dessina sur les lèvres du Serpentard. Là, il méritait un bon point. Finalement, ça en valait la peine ses exercices de respiration. Il essaiera de les refaire dès qu’il sentira encore la colère lui revenir.

avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 189
Ft : Jonathan Young

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 6 Nov 2018 - 1:05
Le Professeur Quercus fut satisfait de voir les résultats de ses élèves. Il y avait encore quelques ratés mais pour un sort qu'ils ne connaissaient pas avant, c'était plutôt pas mal. En dehors de deux ou trois glandeurs, les autres semblaient y aller de bon coeur. Bon, tout espoir n'était donc pas perdu. Il jeta un coup d'oeil à sa montre. C'était presque l'heure, il était temps de terminer le cours et de les relâcher.

- Bon, il reste cinq minutes. Tout le monde à l'air d'avoir terminé. Félicitation pour vos efforts. N'hésitez pas à vous entrainer de temps en temps. Je le répète, ce sort sera utile lorsqu'on essayera des sorts qui peuvent être dangereux pour les plantes si mal exécutés ou des potions que vous fabriquerez vous même. Cela dit, ça restera assez rare donc pas de panique.

Il leur sourit, content de voir des jeunes motivés ou du moins pas tous affalés sur la table. Peut-être pourrait-il réouvrir le club de botanique.

- Bon, je vous lâche déjà. Pas la peine de rester ici sans rien faire jusqu'à la sonnerie. Profitez-en.

Il leur indiqua la porte de la serre. De toute façon, commencer autre chose pour cinq minutes n'était pas utile, et pas la peine de les obliger à se tourner les pousses.

- Miss Caudron, votre dessin sur mon bureau. Bonne journée.

[Le cours est terminé, avec un peu plus de délai que je l'avais dit. Le sort sera attribué à ceux qui l'ont réussi. Vu l'engouement pour cette fin de cours depuis le 26 septembre, le sujet est automatiquement clôturé. Pas la peine de décrire votre sortie de classe.]


Admin

Be prepared for botany - But thick as you are, pay attention My words are a matter of pride. It's clear from your vacant expressions The lights are not all on upstairs.
Contenu sponsorisé
 
Cours 1 : prise de contact et savoir faire [années 5 à 8]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Premier cours d'anglais - Prise de contact (Junior/Senior)
» De nos jours, le faire-savoir dépasse le savoir-faire. ✗ 11/10 - 13h02
» Il faut savoir faire table rase du passé.
» Un cours d'Initiation au Quidditch pour toutes les années ?
» Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Les Éxtérieurs :: Les Serres :: Classe de Botanique-
Sauter vers: