Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

[Clos]Week-end ! [PV Margaret C.Bride]

Aller en bas 
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 192
Ft : Joey King

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Avr - 16:39
Le soleil projetait ses rayons sur la carpette de la salle commune des Serdaigles à travers la large fenêtre, celle qui offrait aux élèves de cette maison un panorama incomparable sur les montagnes voisines de Poudlard. C'était un samedi, et les dortoirs des filles et des garçons s'éveillaient lentement, les bruits étouffés en provenance des étages en témoignaient. C'était le premier samedi du mois d'octobre, et comme tous les matins, Kitty s'était levée de bonne heure, qu'elle ait cours ou non. La fillette de douze ans considérait que faire la grasse matinée était ni plus ni moins qu'une perte de temps. Son esprit de future saventrice ( un mélange de savante et d'inventrice, comme elle le disait elle-même ) était en perpétuelle ébullition. Kitty éprouvait le besoin constant de lire, dessiner des croquis ou écrire le compte-rendu de ses expérimentations diverses. Ce matin, elle mettait la dernière touche à un schéma d'invention qu'elle jugeait baclé et qui traînait dans ses affaires depuis cet été. Satisfaite, elle roula le morceau de parchemin et le rangea dans son sac, en se promettant de commencer la réalisation de ce projet cet après-midi.

Assise sur le sofa, Kitty promena son regard dans la pièce de plus en plus lumineuse. Quelques-uns de ses condisciples de Serdaigle commençaient à descendre des dortoirs, arborant une expression maussade due à la fatigue accumulée durant la semaine. Kitty épaula son sac et se leva du canapé, déambulant dans la salle commune d'un pas sautillant. Elle s'approcha de la fenêtre, une expression rêveuse sur le visage, et contempla le spectacle avec un doux sourire.

Un coup d'oeil à sa montre l'informa que le petit déjeuner allait être servi dans peu de temps dans la Grande Salle. Alors qu'elle se détournait de la fenêtre, elle se tourna vers les escaliers et aperçut une personne qu'elle aimait beaucoup. Sa frimousse enfantine s'éclaira et elle s'empressa de souhaiter le bonjour à Margaret C.Bride, une grande adolescente âgée de quinze ans, son aînée de coeur. Margaret s'était dénoncée en lieu et place de Kitty l'an dernier, ce qui avait permis à l'enfant d'échapper au sortilège Doloris quand les Carrow étaient en charge de la discipline à Poudlard.

"Bonjour Meg ! Tu vas bien ?"

Sachant que la jeune femme n'était pas vraiment tactile, Kitty réfréna son enthousiasme et son affection pour Margaret, et ne lui donna qu'une brève étreinte qu'elle aurait aimé plus longue.
En ligne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 482
Ft : Jennifer Lawrence

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Avr - 23:17
Meg, de nature disciplinée, s’était toujours levée tôt, mais au fur et à mesure que les semaines passaient et le travail pour ses BUSE s’intensifiait, la tentation de rester au lit les samedis où elle n’avait pas cours était de plus en plus forte. Toutefois, il lui était impossible de traînasser aujourd’hui car cette après-midi, elle sortait à Préaulard, où elle avait prévu de retrouver Peter, puis Billie, et devait donc travailler le plus possible pendant la matinée. Pleine de bonnes résolutions qu’elle n’était pourtant pas certaine de tenir au-delà du petit déjeuner, elle s’était donc levée de bonne grâce à la première sonnerie de son réveil, éteint le plus vite possible pour ne pas gêner ses camarades de chambrée qui auraient souhaité continuer à dormir. Comme elle ne comptait pas se mettre réellement sur son trente-et-un avant le début de l’après-midi, elle fut vite prête, et décida de descendre lire un peu dans sa salle commune avant le petit déjeuner. Si elle lisait un chapitre d’histoire de la magie maintenant, c’était toujours ça qu’elle n’aurait plus à faire ensuite. Le professeur Mora était exigeant et elle ne pouvait vraiment pas se permettre de sauter ces révisions-là.

Toutefois, la salle commune, même en cette heure matinale, était moins vide que ce qu’elle n’aurait cru. Meg avait à peine eu le temps d’arriver au bas des escaliers que Kitty McGrath était collée à elle sans qu’elle ait vraiment eut le temps de la voir débouler. La jeune fille lui rendit sa brève étreinte avec une légère pointe de raideur involontaire autant due à la surprise qu’à la pudeur.

« Kitty ! Bonjour ! Très bien et toi ? Tu es bien matinale ! »

Difficile de ne pas se laisser gagner par la bonne humeur infectieuse de sa cadette. Kitty avait une sorte d’aura de positivité même quand elle n’était pas en train de s’agiter dans tous les sens avec un enthousiasme frénétique. Meg lui sourit, gagnée par son allégresse, un soupçon d’inquiétude au fond des yeux. Qu’est-ce que Kitty avait encore inventé, pour justifier qu’elle soit ainsi levée avant tout le monde ? Elle n’allait pas encore essayer de lui faire un cadeau, au moins ? Elle ne savait pas comment faire pour que Kitty cesse d’essayer de se racheter. Aux yeux de Meg, la petite fille ne lui devait rien, et c’était difficile d’être véritablement amie avec elle sur la double inégalité que constituait leur différence d’âge et cette dette imaginée.

« Tu inventais quelque chose ? »


Malgré ses quelques craintes, elle avait envie de prendre un peu de temps pour discuter avec sa cadette dans le calme de leur salle commune. Kitty n’aurait personne pour la surveiller cette après-midi, quand tous les élèves plus âgés ou presque seraient partis à Préaulard… alors mieux valait savoir ce qu’elle traficotait dès maintenant, et rectifier le tir si nécessaire.
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 192
Ft : Joey King

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 28 Avr - 13:58
Le coeur de Kitty fit un bond dans sa poitrine quand Margaret la salua avec un doux sourire et une étreinte maladroite. La fillette trouvait que son aînée ressemblait à une princesse, ou à une fée, aussi belle à l'extérieur qu'à l'intérieur, et espérait lui ressembler au moins un peu dans quelques années.

"Je vais très bien merci ! En fait tu sais, j'aime vraiment me lever tôt, chaque jour. Je ne suis pas du tout du genre à faire la grasse matinée, je m'ennuie très vite, je préfère faire quelque chose de constructif ! "

Kitty voyait bien que Margaret était un peu perplexe. La blonde devait penser que sa cadette préparait déjà une invention de son cru, quitte à donner dans l'illégalité comme elle le faisait régulièrement en volant des objets ou des ingrédients de potions. La cinquième année prenait déjà un air quelque peu réprobateur, s'inquiétant des idées parfois "explosives" de la fillette.

Le sourire de Kitty s'effaça un peu, et elle baissa la tête. Elle savait bien que Margaret n'était pas vraiment à l'aise avec la gratitude qu'elle éprouvait à son égard. A plusieurs reprises la deuxième année avait voulu faire un cadeau à son aînée, elle avait également voulu lui rendre toutes sortes de services, pour tout et n'importe quoi le plus souvent. Mais là en l'occurrence ce n'était pas le cas.

"Je suis toujours en train d'essayer d'inventer quelque chose, c'est plus fort que moi. C'est un besoin pour moi, comme manger ou respirer. C'est pas comme si je pouvais empêcher mon cerveau de cogiter..."

Cet après-midi, la plupart des autres élèves des années supérieures se rendaient à Pré-Au-Lard pour la première sortie de l'année scolaire. Etant seulement en deuxième année, Kitty ne pouvait pas encore s'y rendre, pas avant l'an prochain. Elle serait tranquille pour bûcher sur sa prochaine oeuvre sans être interrompue. Avant cela, Margaret, qui se rendrait sûrement au village tout à l'heure, voulait savoir ce que Kitty préparait.

"C'est pas encore tout à fait clair dans ma tête... mon schéma n'est pas terminé en fait. Je ne sais même pas si ça va fonctionner."

C'était la pure et simple vérité. La nouvelle invention de Kitty n'était pas définie, elle pouvait encore changer et basculer sur autre chose. Elle aimait bien perfectionner son travail quand c'était possible, ne se contentant jamais du minimum ou de la facilité. Elle n'était jamais satisfaite pleinement, car l'invention parfaite n'existait pas.

En ligne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 482
Ft : Jennifer Lawrence

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Avr - 10:33
Il y avait un âge où dormir tard et faire la sieste devenait offensant et clairement, Kitty en était. Meg, qui n’était pourtant pas beaucoup plus âgée, commençait déjà à revenir dans cette posture où la perspective de dormir une heure dans l’après-midi semblait un pur luxe. Mais finalement, l’attitude de sa cadette ‘amusait plus qu’autre chose, et elle sourit à sa réponse débordant d’enthousiasme. Tant que Kitty utilisait toute cette énergie pour de bonnes choses, c’était très bien. Elle éclata même franchement de rire lorsque la fillette lui avoua ne pas « pouvoir empêcher son cerveau de cogiter ». S’il y avait un beaucoup off sur leur crâne, ça se saurait !

« C’est très bien, de réfléchir ! C’est très Serdaigle d’avoir toujours le cerveau en ébullition, ne t’en fais pas. »

Elle eut un geste de la main pour désigner le buste de Rowena Serdaigle qui ornait leur salle commune, leur rappelant constamment ses idéaux d’enrichissement de l’esprit. Margaret se dirigea vers le canapé bleu le plus proche, et s’y installa confortablement, faisant signe à Kitty de la rejoindre d’un mouvement de tête. De là, elles auraient une vue parfaite sur le parc encore sombre. Les nuages écossais empêchaient d’apprécier de glorieux levés de soleil en cette période de l’année, mais la vue depuis la plus haute tour de Poudlard restait malgré tout époustouflante.

« Qu’est-ce que tu essayes de faire, exactement ? »

Elle prit garde à enlever toute trace de jugement dans sa voix. Objectivement, Kitty était douée, et si elle persévérait, Meg la pensait capable de réussir son projet, quel qu’il soit… si elle n’avait pas les yeux plus gros que le ventre, et surtout, s’il ne nécessitait pas d’objets ou ingrédients hors de sa portée. A ce propos d’ailleurs, mieux valait anticiper et prendre le taureau par les cornes :

« Je vais à Préaulard cet après-midi. Tu aurais besoin que je te rapporte quelque chose ? »

Elle savait que Kitty n’était pas au-dessus de contourner le règlement quand elle était aux prises avec sa passion créatrice. C’était d’ailleurs pour ça que la petite fille avait été dans la ligne de mire des Carrow, ce qui les avait rapprochées par un hasard aussi heureux que douloureux. Si elle lui proposait de lui faire ses courses pour elle, sa cadette n’aurait pas besoin de se rendre illégalement à Préaulard et ce serait toujours ça de pris ! En échange, elle aussi avait d’ailleurs un service à demander à Kitty. Ou plutôt, une explication.

« Kitty, j’ai reçu hier une lettre d’une certaine Mrs Braithwaite, de la Gazette du Sorcier, qui disait qu’à la suite de sa rencontre avec toi, elle voudrait m’interviewer. Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? »


If a cat had a dowry, she would often be kissed.
©crack in time
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 192
Ft : Joey King

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Mai - 19:58
Kitty était d'accord avec Margaret. Elle ne le dirait pas à haute voix de peur de paraître arrogante, mais Serdaigle était belle et bien la maison qui lui convenait le mieux. De par ses aspirations et ses ambitions, Kitty faisait honneur à Rowena, et dépareillait quelque peu au milieu de ses camarades qui pour la plupart n'avaient pas la moindre idée de ce qu'ils feraient quand ils seraient grands. Ils pouvaient aussi être incroyablement immatures, leurs préoccupations étaient aux antipodes de celle de la petite irlandaise. Les garçons parlaient Quidditch, les filles parlaient garçons... ces sujets laissaient Kitty indifférente. Apprendre plein de choses et fabriquer des inventions révolutionnaires était tellement plus satisfaisant et gratifiant ! Dommage que ses camarades ne comprenaient pas cette chose toute simple...

A l'invitation de Margaret, Kitty prit place sur le canapé à côté d'elle. Les deux filles regardèrent par la fenêtre en silence quelques instants. Puis l'adolescente interrogea la fillette sur ce qu'elle était en train de préparer. Kitty hésita à répondre. Bien que Margaret ne l'accusait de rien et paraissait plus encourageante qu'encline à la réprimande, sa cadette était dans ses petits souliers quand on la questionnait sur le sujet de ses inventions et autres expériences.

"Je travaille sur un projet difficile mais très excitant. Je voudrais créer un réseau téléphonique qui courrait dans toute l'école sans être perturbé par les ondes magiques du château. On pourrait appeler ses amis d'un dortoir à un autre quand on s'ennuie le soir par exemple ! Pas besoin de hiboux comme ça ! Bon c'est un peu ambitieux, c'est peut-être infaisable, mais j'ai envie d'essayer de voir s'il n'y a pas moyen de faire quelque chose dans ce sens..."

Kitty fit la moue. Elle s'attendait à ce que Margaret secoue la tête d'un air navré devant ses propos, tentant de lui expliquer que pareille chose était strictement impossible et infaisable. La fillette voyait toujours trop grand, c'était son défaut, elle ne s'apercevait pas que son imagination allait trop loin, sans tenir compte des détails pratiques et matériels qu'ils impliquaient. Elle avait besoin de faire preuve de davantage de réalisme, et elle le savait parfaitement. La proposition de son aînée de lui rapporter quelque chose de son déplacement à Pré-Au-Lard était tentant, seulement, que Kitty pouvait-elle demander ? Elle avait beau réfléchir, elle ne voyait pas ce que Margaret pouvait faire pour elle.

"C'est super gentil Meg, mais je crois pas que tu puisses faire quoi que ce soit pour m'aider dans mon projet. Les choses dont j'aurai besoin pour ça dépassent ton budget, je le sais parce qu'elles dépassent le mien déjà ! Et puis avant toute chose il faut que je peaufine mon schéma avant de savoir exactement ce qu'il me faut."

Cette question réglée, Margaret évoqua alors une étrange lettre qu'elle venait de recevoir. Kitty déglutit avec difficulté, un peu embarrassée. Betty Braithwaite, c'était la journaliste de la Gazette du Sorcier qui était venue l'interviewer à Poudlard. Ensemble, elles avaient parlé de nombreux sujets variés, dont la première année terrifiante de la gamine. Encore une fois, Kitty avait mentionné l'acte de bravoure de son aînée qui l'avait sauvée de la vindicte des Carrow quand elle s'était dénoncée à sa place pour une bêtise commise par elle. Margaret trouvait que la gratitude de Kitty était exagérée, que ce n'était pas grand-chose, mais la fillette ne l'avait jamais vu ainsi.

"En fait, cette dame est venue à Poudlard pour faire un article sur moi, et pendant notre discussion, eh bien... il est possible que je lui ai parlé de ce que tu as fait pour moi l'an passé, quand tu t'es dénoncée pour me protéger. Cela a apparemment suscité sa curiosité et elle veut sans doute que tu lui accordes une interview... désolée."

Kitty adressa un pauvre sourire en guise d'excuses à Margaret. Elle n'avait pas voulu la mettre dans cette situation, simplement rendre hommage à son courage digne d'une Gryffondor. Le rouge aux joues, elle se jura de garder sa gratitude pour elle à l'avenir.



En ligne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 482
Ft : Jennifer Lawrence

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Mai - 8:34
Margaret écouta Kitty dévoiler son idée, un léger sourire s’épanouissant sur ses lèvres. Contrairement à ce que sa cadette craignait, elle ne trouvait pas l’idée si farfelue. Il fallait dire que Meg était fascinée par la culture moldue. Elle n’avait jamais eu l’opportunité d’utiliser un vrai téléphone, mais elle voyait à quoi ça ressemblait et servait. Elle doutait que le projet suscite l’enthousiasme du personnel de Poudlard : où auraient-ils mis les fils ? Comment s’assurer que les élèves ne passaient pas la nuit pendus au combiné, au lieu de dormir ? D’un point de vue pratique et éthique, ce n’était pas une très bonne idée. D’un point de vue scientifique… C’était un défi excitant ! Même si elle doutait que Kitty réussisse jamais, et n’était même pas sûre de le souhaiter, d’ailleurs, l’idée était indéniablement plaisante. Elle farfouilla dans sa poche et en sorti un petit œuf en plastique vert anis : son tamagotchi ne l’avait presque jamais quittée depuis le jour où Ian le lui avait offert. Elle le tendit à Kitty.

« Tu sais ce que c’est ? C’est un tamagotchi moldu trafiqué pour fonctionner malgré la magie ambiante. Tu devrais aller parler à Ian Persson, le sixième année de Serpentard. C’est lui qui me l’a offert, et il est spécialiste pour faire fonctionner des objets moldus ici : des appareils pour écouter de la musique, des jeux, ce genre de choses… Il pourrait peut-être t’aider pour ton projet. »

Meg retint un éclat de rire à la remarque suivante de Kitty. Techniquement, rien ne dépassait son budget. Certes, la quantité d’argent de poche qu’elle recevait était limitée, mais Margaret était riche, et en cas d’urgence, elle aurait pu trouvé un moyen d’accéder à son compte en banque, elle en était presque sûre. D’ailleurs, elle avait bien réfléchi, depuis sa longue conversation de septembre concernant son avenir, et elle avait mis en place un plan assez élaboré pour devenir très vite autonome financièrement. Il fallait juste qu’elle patiente jusqu’à son prochain anniversaire, en mars, pour posséder son compte en propre. Elle avait convaincu son père de lui enseigner la gestion en lui transférant sa dot à ce moment-là. Et si l’argent était sur un compte à son nom… Le jour de son dix-septième anniversaire, il serait à elle, légalement, et personne ne pourrait le lui reprendre. Personne n’allait l’acheter en mariage, de ça au moins elle était sûre. Elle n’était pas à vendre, et n’épouserait pas quelqu’un ayant une conception aussi arriérée du mariage. D’ailleurs, cette fortune personnelle lui garantissait aussi la possibilité d’épouser exactement qui elle voulait, même si cette personne ne plaisait pas à ses parents et que ceux-ci la rejetaient. Elle espérait de tout son cœur qu’elle n’aurait pas à en arriver là, car sa famille était importante pour elle, mais c’était une assurance.

« Oh. » Bouche presque bée, Margaret écouta les explications de Kitty concernant le hibou de Mrs Braithwaite. « Félicitations pour l’article sur toi ! ». Elle était soufflée. Kitty devait avoir inventé un truc chouette pour qu’on lui consacre un article dans le quotidien le plus lu chez les sorciers de Grande Bretagne. Elle-même, à quinze ans, n’était pas passionnée par la lecture des journaux, et l’article lui était passé à côté. Il lui arrivait de regarder les unes, et parfois, les pages financières, qui pouvaient concerner sa famille, mais c’était tout. Après l’année qu’ils avaient vécu, et tant que tout allait bien à Poudlard, elle ne courait pas après l’actualité du monde extérieur, préférant lire de longs reportages sur d’autres pays sorciers dans des magazines, ou emprunter des revues moldues à Billie de temps à autre.

Elle se demanda tout de même si ses parents avaient eu vent de cette histoire. Son père lisait, lui, la Gazette quotidiennement, et si l’on avait parlé d’elle, Margaret Bride positivement, cela ne pouvait être que bon pour les affaires. Vraiment, Meg était trop surprise par toute cette histoire pour être en colère. Elle balaya les excuses de sa cadette d’un revers de la main. « Ce n’est pas grave. » C’était embarrassant, mais pas grave. Quoique… Cette femme devait s’imaginer qu’elle était une héroïne de guerre ou quelque chose du genre, maintenant. Elle n’aurait pas l’air ridicule en devant démentir ! « Mais je ne vois pas trop ce qu’elle pourrait trouver d’intéressant à dire sur moi. Elle était comment ? »


If a cat had a dowry, she would often be kissed.
©crack in time


Dernière édition par Margaret C. Bride le Ven 11 Mai - 19:11, édité 1 fois
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 192
Ft : Joey King

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Mai - 19:03
Kitty leva les yeux timidement vers son aînée, sa camarade qu'elle respectait et aimait tant, à la fois pour sa beauté extérieure et intérieure. Au grand étonnement de la jeune fille, Margaret ne se moqua pas de son idée, et ne chercha pas non plus à la décourager de l'entreprendre, malgré les quelques détails techniques et pratiques qui posaient problème et que l'adolescente avait sûrement relevés en pensée. Comme pour encourager sa cadette et lui prouver que son idée n'était pas aussi stupide que cela, elle sortit de sa poche un étrange objet Moldu, dénommé un Tamagotchi. Kitty ouvrit grand ses prunelles, absolument fascinée, voire conquise. Bien que ce genre de technologie ne devrait pas pouvoir fonctionner au sein du château, l'engin était en parfait état de marche. Margaret expliqua à la fillette comment un tel miracle était possible. C'était grâce à un élève de Serpentard manifestement très doué pour contourner et neutraliser les ondes magiques ! Encore une fois, Kitty fixa son aînée les yeux écarquillés. Un Serpentard qui arrivait à faire marcher les objets Moldus à Poudlard ? Voilà qui était inattendu ! Mais la deuxième année se promit d'aller à la rencontre de ce jeune homme pour lui demander quelques conseils en la matière !

Kitty se mordit la lèvre après avoir achevé de raconter sa rencontre avec la journaliste de la Gazette et expliqué pourquoi celle-ci voulait tant rencontrer Margaret. Elle s'attendait presque à se faire sèchement réprimander par l'adolescente, mais elle n'en fit rien. Bien que Margaret semblait un peu embarrassée à l'idée de rencontrer cette femme, elle refusa de blâmer Kitty d'avoir parlé d'elle à Mrs Braithwaite. Non, ce qui ennuyait la cinquième année, c'était qu'elle ne savait pas tellement ce qu'elle allait pouvoir dire à la journaliste lors de la future rencontre.

"Oh ne t'inquiètes pas pour ça ! C'était aussi mon cas avant de lui parler, surtout qu'elle avait rencontré mes parents deux jours auparavant et que je ne savais pas ce que j'allais pouvoir lui dire de plus que ce qu'ils lui avaient déjà dit sur moi. Mais elle est vraiment gentille, elle sait te mettre à l'aise et créer un bon climat pour que ce ne soit pas trop formel. Du coup ça ressemble plus à une discussion normale, c'est très agréable !"

Kitty espérait avoir rassuré les craintes de Margaret quand à sa future rencontre avec Mrs Braithwaite. Il était normal d'éprouver une certaine inquiétude à l'idée d'être interviewé pour la Gazette, surtout quand on connaissait les anciennes pratiques de ce journal qui autrefois s'apparentaient aux pires pratiques des torchons Moldus les plus nauséabonds. Kitty et ses parents avaient pu se rendre compte que ces choses appartenaient désormais au passé, et c'était vraiment tant mieux.

En ligne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 482
Ft : Jennifer Lawrence

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 14 Mai - 9:14
Margaret écouta attentivement les explications de Kitty, fascinée. Cette journaliste avait d’abord rencontré ses parents ? Toute cette histoire semblait un peu folle, et après tout, rien ne lui disait que Mrs Braithwaite voudrait faire de même avec elle. Mais si oui… Ses parents voudraient qu’elle dise oui, elle en était certaine. Affirmer que les Bride, jusqu’aux plus jeunes avaient été du bon côté pendant la guerre, dans un quotidien aussi lu que la Gazette, serait une merveille de relations publiques dans cette société nouvelle où peut-être encore plus qu’avant, il fallait faire attention à ses contacts. Eux étaient encore regardés avec méfiance, elle le savait, pour le simple fait de compter les familles les plus fortunées, et coïncidemment souvent les plus Sang Pures parmi leurs meilleurs amis et clients.

« Elle a parlé à tes parents ? Excuse-moi si je suis indiscrète, mais… Puis-je te demander pourquoi elle voulait t’interviewer ? Et est-ce que tu aurais une copie d el’article que je pourrais voir ? »


Personnellement, elle n’avait aucune envie de faire étalage dans la presse de ses faits de guerre, surtout qu’elle les trouvait relativement insignifiants. Elle n’avait pas agi pour la gloire, mais uniquement parce que sa conscience le lui dictait, parce que c’était la bonne chose à faire. Elle n’avait même pas participé à la bataille de Poudlard ! Vu son jeune âge, elle n’y aurait d’ailleurs été qu’un boulet. L’idée que ses actions soient soudain étalées à la vue de tous la mettait profondément mal à l’aise. Elle n’en avait même pas parlé à ses meilleurs amis. Andromeda n’était pas au courant, Billie ne l’avait su qu’à l’occasion de la Yellow Party et Tiberius, qu’elle avait enfin pu aller visiter pour la première fois la veille, semblait avoir découvert la chose mais avait respecté sa pudeur sur le sujet. Les gens semblaient surpris qu’elle ait pu faire partie de l’Armée de Dumbledore, et c’était à la fois vexant et gratifiant. C’était ce vernis de docilité et de faiblesse apparente qui lui avait permis d’accomplir ce qu’elle avait fait, et parler à la presse serait le faire exploser à jamais, sans compter se retrouver sous le désagréable feu des projecteurs, quand tant d’autres le méritaient cent fois plus qu’elle. Mais si ses parents le désiraient vraiment… Le bien de sa famille passait avant ses désirs personnels à elle. Elle irait leur écrire pour leur demander leur avis avant d’envoyer toute réponse à la journaliste.

Une chose de plus à faire de ce samedi matin ! Meg baissa les yeux sur ses genoux, dépliant rapidement les doigts pour compter ce qu’elle avait à accomplir : volière, devoirs, cirer ses chaussures avant de sortir à Préaulard… Puis elle se releva, avec un sourire pour Kitty, et lui tendit la main :

« Tu viens petit-déjeuner ? »


If a cat had a dowry, she would often be kissed.
©crack in time
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 192
Ft : Joey King

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 17 Mai - 15:24
Kitty laissa à Margaret le temps de digérer les explications qu’elle venait de lui donner à sa demande, concernant la journaliste de la Gazette qui souhaitait rencontrer l’adolescente de quinze ans pour lui poser des questions. Mais la fillette sentait que son aînée était profondément troublée par cela. Kitty pensait avoir une idée de ce qui dérangeait la jeune femme, Sans doute la famille de celle-ci voudrait la voir donner cette interview, histoire de mettre le nom de la famille à l’honneur. Mais Margaret, elle, ne pensait pas que ses actes méritaient tant de louanges, pour elle, prendre la place de sa cadette pour subir le sortilège Doloris à sa place était une chose normale, pas de quoi le crier sur tous les toits. Margaret était modeste et douce, et cela ne faisait que renforcer la profonde affection que Kitty éprouvait à son encontre.

En fait c’est une rubrique dans la Gazette, ils cherchent à mettre en valeur certains élèves soit parce qu’ils ont des dons particuliers, soit parce qu’ils ont fait preuve de force morale pendant la guerre, ce genre de choses, tu vois ? Ah j’ai une copie de l’article, attends...

Kitty se tourna et ouvrit sa sacoche, Elle chercha à l’intérieur pendant quelques instants, avant d’extirper du fouillis informe de parchemins que sa sacoche contenait un morceau impeccablement plié pour le donner à Margaret, C’était l’interview que Kitty avait donné à la Gazette. Les joues écarlates, la gamine n’osa pas regarder sa camarade dans les yeux en lui donnant le bout de parchemin. Elle comprenait ce que ressentait cette dernière quand elle refusait de se mettre en avant dans un cas comme celui-ci.

Malgré sa détestation d’être mise sur le devant de la scène, Margaret sembla se résigner à faire l’interview, sans doute pour faire plaisir à ses parents. C’est l’impression que Kitty avait en observant l’expression du beau visage de son aînée. Aucune des deux jeunes filles ne parla pendant plusieurs minutes, Autour d’elles leurs condisciples commençaient à quitter la tour de Serdaigle, parlant des projets qu’ils avaient mis au point pour ce week-end. D’ailleurs, elles-mêmes n’allaient pas tarder à les imiter. C’était une belle journée, fraîche mais encore assez sèche, et il fallait en profiter un peu avant que novembre et ses pluies incessantes ne transforment le parc de Poudlard en terrain boueux.

Oui, allons-y, je meurs de faim ! J’espère qu’il y aura du pudding...
En ligne
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 482
Ft : Jennifer Lawrence

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 20 Mai - 10:29
Les doigts de Meg pianotaient nerveusement sur son Tamagotchi sans pour autant qu’elle n’appuie sur les petits boutons. La présence de l’objet en plastique, cette matière moldue à la consistance si étrange, était étonnamment rassurante dans sa paume. Elle aurait définitivement dû porter plus d’attention à ce genre de rubrique, et allait devoir se forcer à lire un peu plus la presse écrite. C’était bien beau d’avoir des ambitions pour elle-même et de possibles études supérieures, si elle ne se tenait pas au courant de ce qui se passait en dehors de Poudlard ! Un don ou de la force morale. Elle n’avait aucun don, contrairement à Kitty, qui était déjà surdouée dans son domaine malgré son jeune âge. Quant à la force morale… Et bien, peut-être que oui. Tout le monde, après tout, ne s’était pas dénoncé à tord ou mis au service de l’A.D., quand bien même certains auraient pu le faire sans véritable danger pour eux-mêmes. Elle n’était pas restée dans ce qui était simple et confortable, en tout cas. Ce qui était loin de faire d’elle une héroïne, juste quelqu’un qui pouvait se regarder dans la glace. Mais si Mrs Braithwaite voulait l’entendre dire ça et qu’elle n’avait pas besoin d’une WonderWoman sorcière, ça irait.

Margaret eut un sourire amusé en s’imaginant porter la tenue particulièrement osée du personnage de comics, puis se saisit de l’article que Kitty lui tendait. Elle le parcouru rapidement des yeux. Le ton était chaleureux et familier, la description de sa petite camarade flatteuse sans être obséquieuse. Du tout émanait une volonté claire d’écrire quelque chose de positif et enthousiaste dans un contexte d’après-guerre, et elle comprit mieux pourquoi la solaire petite Kitty avait été choisie pour l’exercice.

« Merci. » Elle lui rendit son papier. « C’est vraiment un très bel article, toi et tes parents devez être fiers. »

Elle doutait de pouvoir jamais être la source d’un article aussi frais, elle qui venait d’un vieux monde codifié et étouffant, aux dires de ceux qui, comme Billie, n’en étaient pas. Mais peut-être serait-ce justement l’occasion de changer un peu l’image de sa famille, la rajeunir légèrement ? Elle avait encore le temps d’y réfléchir.

« Alors c’est parti. Moi je vais me jeter sur les œufs brouillés ! A cette heure-ci, il devrait même rester du saumon fumé pour les accompagner. »

L’image d’œufs crémeux et d’une tranche de saumon empilés sur du pain complet, avec peut-être un muffin au maïs et du fromage blanc en faisselle, le tout assorti d’une tasse de thé noir fumante, la faisait déjà saliver et accélérer le pas.


If a cat had a dowry, she would often be kissed.
©crack in time
Contenu sponsorisé
 
[Clos]Week-end ! [PV Margaret C.Bride]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Invitations au week-end final de bêta-test
» c est le week end ...des amoureux ..........................
» c est le week end youpie........
» Week-end de folie *_* & T_T
» La paris games week

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Poudlard :: Septième Étage :: Tour des Serdaigles-
Sauter vers: