Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

Conseils et chicken pie (MEG)

Aller en bas 
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 113
Ft : Emma Kenney

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 1 Mai - 3:54
Assise à sa table avec les autres élèves de sa maison, Andromeda se tortillait sur sa chaise et tournait le cou à se donner des torticolis pour essayer de distinguer le visage des élèves de la maison des bleus et bronze qui mangeaient tranquillement leur déjeuner. La Poufsouffle, elle, n'avait pas encore touché à sa nourriture. Ses camarades se demandaient bien ce qui la mettait dans un tel état d'agitation mais en bons représentants de la maison d'Helga, il ne préféraient pas se mêler de ce qui ne les regardait pas. Andromeda était de toute façon une gentille fille qui ne ferait pas de mal à une mouche (sauf au Quidditch mais ils étaient à une bonne distance du terrain et sa hargne était de toute façon dirigée sur les cognards et l'équipe adverse ils n'avaient donc aucune raison de s'inquiéter présemment) et elle retrouverait bien vite son état normal de petite souris discrète et tranquille.

Un sourire apparut soudain sur le visage de la jeune fille et elle se leva maladroitement en s'excusant auprès de ses pairs et rejoignit la table des Serdaigles d'un pas qui se voulait déterminé bien que l'appréhension se lisait sur son visage.

《 Bonjour Meg, je peux manger avec toi ? 》dit-elle en se plantant à côté de sa meilleure amie.

Ce n'était pas là première fois que les jeunes filles s'adonnaient à ce genre de pratique et ce depuis le début de leur amitié un peu plus de quatre ans plus tôt. Et même si au dîner il était préférable que chacun reste à sa table, les professeurs étaient plus laxistes concernant les petits-dejeuners et déjeuners. Andromeda salua d'un geste nerveux les Serdaigles qui s'étaient retournés en entendant sa demande mais s'en désintéressèrent bien vite, les amitiés inter-maisons n'étaient pas rare, les repas partagés entre copines non plus, et le visage de la Poufsouffle était même familier pour certains, à force de la voir toujours fourrée avec la jeune Bride. Néanmoins, Andromeda se triturait les doigts, mal-à-l'aise. Ainsi debout elle se sentait exposée à tous les regards, même si elle n'aurait jamais osé s'assoir sans la permission de son amie.
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 632
Ft : Jennifer Lawrence
Localisation : Cabane en pain d'épice à demi fondue

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Mai - 1:54
Meg s’était installée à la table des Serdaigle pour déjeuner à l’extrémité la plus éloignée des cheminées, encore échaudée par le souvenir du bal de Samain. Décidément, cette année était riche en rebondissements et on aurait dit que pour une fois, elle était aussi affectée que le mythique Potter. Jusque-là, ce n’était pourtant qu’à lui que les trucs extraordinaires arrivaient. Et là, entre l’« accident » de Tiberius et l’épisode de la Samain… Disons que les BUSE paraissaient de la petite bière en comparaison. Meg chipotait avec sa nourriture, n’ayant pas grand appétit. Normalement, elle aurait dû déjeuner avec sa sœur aujourd’hui, mais Catriona l’avait envoyée promener, l’accusant de la fliquer. Sa cadette n’avait pas tort : Meg l’avait collée ces dernières semaines, pour s’assurer qu’Hippolyte la laissait bien tranquille. Elle était presque certaine que si sa sœur boudait, c’était parce que le Serdaigle ne l’avait pas invitée au bal. Tant mieux, avait pensé Meg. N’empêchait. Avec tout ça, elle n’avait pas très faim aujourd’hui. Ou plutôt, elle avait faim, comme toujours, mais la nourriture ne paraissait pas. Tout semblait trop sec et difficile à avaler.

Elle traçait des motifs dans sa purée à l’aide de sa fourchette, avec des gestes languissants du poignet, lorsque la voix d’Andromeda la sortit de ses pensées.

« Bien sûr ! »

Elle se pencha aussitôt sur le banc, d’où elle dégagea ses affaires, qu’elle posa plutôt par terre. Son sac lui avait permis de s’isoler légèrement, ce qui correspondait à son humeur du moment, mais elle était réellement heureuse que son amie l’ait rejointe, et un sourire sincère s’épanouit sur son visage.

« Assieds-toi. Qu’est-ce que je te sers ? Et comment va ta journée ? »


Andy était la parfaite distraction à son humeur morose. Les accès de mélancolie de Meg s’évanouissaient généralement aussi vite qu’ils étaient apparus, quand elle était en présence de la bonne compagnie, et elle n’aurait pas pu en avoir de meilleure que celle de la Poufsouffle. Le retour de leur amitié dans sa vie était l’une des meilleures choses qui lui soit arrivé ces dernières semaines. Elle lui sourit par-dessus son verre d’eau, qu’elle venait de porter à sa bouche.

« Ca me fait plaisir que tu sois venue déjeuner avec moi ! »


The piano is not firewood yet
They try to remember but still they forget
That the heart beats in threes
Just like a waltz
And nothing can stop you from dancing

crédits : siren charms, visenya, eylika
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 113
Ft : Emma Kenney

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Juin - 2:56



Andromeda poussa un soupir de soulagement quand Meg l'invita à s'assoir et s'écroula presque sur le banc qu'elle venait de dégager pour lui laisser une place.

"Oh euh... de la purée ?" dit-elle avec un geste vague vers le plat sur un ton qui ne semblait absolument pas convaincu. Elle détestait devoir faire des choix, mais ce n'était décemment pas la faute de son amie si elle était tellement peu sûre d'elle que devoir choisir entre trois plats de résistance relevait du calvaire pour elle. "Euh, ça va. Un jour sans Histoire de la Magie est forcément meilleur que les autres." continua-t-elle en riant faiblement à sa remarque. "Et toi?" Elle marqua une faible pause avant de demander d'une voix mal assurée. "Je veux dire ça va mieux?... Avec ta blessure et tout..."

Elle n'ignorait pas que Meg avait du passer quelques jours à l'infirmerie après le bal de Samain. A vrai dire elle l'avait même vu arriver ainsi que tous les autres blessés plus ou moins grave parce qu'elle s'y trouvait déjà. La seule raison pour laquelle elle-même avait échappé au massacre était parce qu'un stupide saignement de nez l'avait fait fuir la grande-salle escortée par Mme. Pomfresh. Elle lui avait depuis rendu visite plusieurs fois (on l'avait vite mise dehors, son petit problème dechute de tension faisait pâle figure face aux grands-brulés et autres victimes de membres brisés qui avaient débarqué en masse) maos elle espérait qu'elle n'inconvenait pas la Serdaigle en abordant un épisode traumatique de sa vie qu'elle préférait peut-être oublier. A vrai dire elle venait voir sa meilleure amie parce qu'elle avait besoin de conseils mais elle ne savait pas comment lui demander. Elle ne voulait pas que sa venue paraisse complètement intéressée alors que c'était toujours un plaisir de déjeuner avec Meg. Cette petite tradition lui avait vraiment manqué.  



avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 632
Ft : Jennifer Lawrence
Localisation : Cabane en pain d'épice à demi fondue

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Juin - 11:13
« Va pour de la purée ! » Meg attrapa l’assiette devant son amie et commença à la remplir avec enthousiasme, ravie de la distraction. La perspective d’un déjeuner avec Andy faisait fondre sa mélancolie comme neige au soleil. L’assiette remplit, un peu trop généreusement peut-être, elle la rendit à son amie et s’empara immédiatement de la cruche pour lui servir également un verre d’eau. La carafe avait été de son côté à elle, et au tout début de leur amitié, la Poufsouffle n’osait ni demander qu’on lui passe les plats, ni attraper les choses en passant par-dessus l’assiette des gens, et elle aurait pu mourir de soif. Evidemment, Andromeda avait bien changé depuis ses onze ans, mais Meg avait gardé l’habitude de vérifier que tout ce dont elles avaient besoin était bien au milieu d’elles deux, et elle reposa la cruche entre elles. Mieux.

Meg eut un sourire malicieux à l’évocation du professeur Mora, et opina de la tête. Il ne lui manquerait pas non plus ! Les cours d’Histoire de la Magie juste après le déjeuner étaient l’une des rares choses à lui couper l’appétit. Parlant d’appétit, le sien était déjà en train de revenir, maintenant qu’elle était un peu distraite de sa morosité, et elle prit une bouchée de purée, la laissant fondre dans sa bouche avec plaisir. Les elfes de maison étaient vraiment des cuisiniers hors pairs. Cette purée devait être riche en beurre pour être aussi lisse et riche en goût, mais elle refusait d’y penser, et encore moins à ce que sa mère aurait pu lui dire en la voyant ainsi à table. Elle était irlandaise et avait le droit d’aimer les pommes de terre. Il serait toujours temps de se préoccuper de son corset plus tard.

La bouche pleine, elle eut un geste vers son front, dont la couleur rose tranchait encore avec le reste de son visage pâle de blonde. La peau à cet endroit était toute neuve, et n’avait pas encore repris une couleur normale, mais au moins, elle était réparée et ne lui faisait plus mal. Elle déglutit.

« Ca va mieux, merci. J’attends juste que mon front reprenne une couleur normale, mais les brûlures que j’avais aux bras ont entièrement disparu. » Elle remonta une manche en guise d’illustration, révélant un avant-bras tout ce qu’il y avait de plus banal. « Mais j’avoue que j’ai encore un peu peur des cheminées. Quand j’en vois une j’ai l’impression que le feu va me sauter à la gorge. C’est bête, hein ? » Elle était certaine qu’Andromeda ne la jugerait pas pour ça et ça faisait du bien de l’avouer sans crainte du ridicule à sa meilleure amie. Elle savait que c’était irrationnel, mais il allait lui falloir un peu de temps pour que ça passe. Avec l’automne écossais qui s’installait, et le froid qui envahissait le château, tous les foyers étaient de nouveau mobilisés. Elle espérait donc que cette peur étrange lui passerait vite, parce qu’elle se sentait actuellement un peu cernée par tous ces feux ennemis.


The piano is not firewood yet
They try to remember but still they forget
That the heart beats in threes
Just like a waltz
And nothing can stop you from dancing

crédits : siren charms, visenya, eylika
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 113
Ft : Emma Kenney

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 0:49
Andromeda était heureuse d’avoir réussi à faire esquisser un petit sourire à son amie en évoquant la nouvelle terreur de l’école. Mais en réalité, et bien qu’elle en avait un petit peu honte (critiquer un professeur cela ne se faisait pas) elle déplorait le remplacement du professeur Binns. Même si beaucoup s’accordaient à dire que malgré la sévérité abusive du nouveau professeur, les cours avaient énormément gagné en qualité, Andromeda elle, ne s’était jamais sentie aussi bien que dans les cours du professeur fantôme (mis à part en cours de vol bien entendu). Le professeur ne posait jamais les yeux sur les élèves, semblant complètement ignorer jusqu’à leur présence, tous les examens étaient des épreuves écrites. Toutes les conditions étaient rassemblées pour que la poufsouffle excelle en cette matière. Mais depuis que Mora était arrivé à l’école, ses notes optimales avaient pris un ascenseur direct vers l’effrayant T de Troll.

Elle prit une première bouchée de la purée que lui avait servie Meg et la savoura avec délice. S’il y avait bien une chose qui ne l’avait jamais déçue à Poudlard, c’était la nourriture. Même quand les Carrow régnaient en maîtres dans l’école c’était le seul réconfort qui réussissait à lui faire passer la journée. Elle suçotait sa fourchette (il ne fallait pas perdre une goutte de purée) en regardant les bras blanc que la serdaigle avait découverts. Effectivement il ne restait plus rien des vilaines brûlures qu’elle avait pu apercevoir les jours précédents. Les infirmières avaient fait des merveilles.

« Non c’est pas bête du tout… Si ça m’était arrivé à moi je ne sais pas si j’aurais été capable de remettre un pied dans la grande salle avant un bon bout de temps. » Elle n’oserait probablement pas lui dire en face mais elle trouvait Meg vraiment très courageuse. A sa place elle aurait été bien plus traumatisée que ça. « Mais tu as raison de faire face à tes peur. C’est comme lorsqu’on tombe d’un balai, il faut y remonter immédiatement sinon on craindra de voler toute le reste de sa vie. »

Elle ne savait plus bien qui avait dit ça et où elle l’avait entendu, mais elle avait toujours suivit ce motto. Et elle s’en était prises des gamelles. Elle prit une autre bouchée de purée tout en retournant encore et encore sa question dans sa tête, incertaine pourtant qu’elle réussirait à la poser. Elle finit de machouiller sa purée et lança finalement d’une voix peut-être un peu plus aigüe que désiré :

« Dis je peux te poser une question ? » Et voilà c’était lancé, elle ne pouvait plus reculer. « C’est au sujet euh… d’un garçon. »

Instinctivement, elle avait baissé la voix et fixait sa purée avec passion pour éviter d’avoir à affronter le regard de Meg.

avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 632
Ft : Jennifer Lawrence
Localisation : Cabane en pain d'épice à demi fondue

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 1:32
« Non, ça, ça va, parce que la Grande Salle ressemblait pas à ce qu’elle est normalement quand c’est arrivé. » Il y avait la disposition en salle de bal, bien sûr, avec les tables poussées contre les murs pour servir de buffet. Et surtout, ces barrières noires, ces plumes, tous ces obstacles qui obstruaient sa vision, changeaient complètement la topographie de la salle. Le terrifiant nuage de vapeur blanche qui l’avait rendue momentanément aveugle. Meg dessine vaguement la chose dans sa purée : ça ressemble à de l’art abstrait. Elle ne va pas raconter ça à Andromeda c’est encore trop frais. Et puis, si son amie ne l’a pas vu, inutile de l’effrayer pour rien.

« Oh ? Et qu’est-ce que je dois faire alors ? Trouver un nouveau démon de feu à affronter tout de suite ? » Faible sourire. Sa tentative d’humour sonne plat. Il est vraiment trop tôt. Elle est plutôt douée, pourtant, quand il s’agit de lancer un sortilège de flammes, d’habitude, et aime à penser que c’est parce que sa baguette contient une écaille de Serpencendre. Peut-être que sa baguette l’a protégée comme un talisman durant l’attaque de l’Inferno. C’est une pensée réconfortante. Un rappel que du feu peuvent aussi naître de bonnes choses… même si elle compte rester à distance encore un moment.

Avec un peu moins d’enthousiasme, elle reprend une bouchée de purée. Un silence s’installe entre les deux filles, à la fois complice et inconfortable. Meg regrette un peu sa blague nulle et espère qu’elle n’a pas vexé son amie. Andy confond parfois humour et reproches et c’est embêtant, surtout quand comme Meg, on n’est vraiment drôle que parmi un cercle restreint d’intimes avec lesquels on ose se lâcher. Autant dire que lorsque l’on rassemble ces deux non-reines de l’humour ensemble, il y a parfois des quiproquos.

« Bien sûr. » La Serdaigle relève la tête, un peu surprise mais déjà attentive. S’il y a bien une personne avec qui échanger des secrets en toute confiance, c’est Andromeda. « Oh. » Elle est surprise, mais Andy ne lui offre aucune prise, fixant obstinément son assiette, et Meg ne sait trop quoi penser. Elle n’est pas très bien placée pour donner des conseils en matière de garçons. Son seul et unique rendez-vous avec Peter avait pourtant bien commencé mais s’est fini en eau de boudin, et on ne peut pas dire que le Bal de Samain ait rattrapé les choses. Néanmoins, ils se sont déjà échangé quelques hiboux, et adressé la parole. Si sa meilleure amie avait déjà fait tout ça, sûrement qu’elle le lui aurait raconté ? Elle doit donc avoir un coup d’avance et être en capacité d’aider. « Oui ? » Elle a baissé le ton, adoptant naturellement un air de conspiratrice, et adresse à son amie un sourire qu’elle espère rassurant, malgré sa tête actuelle de Frankenstein girly.


The piano is not firewood yet
They try to remember but still they forget
That the heart beats in threes
Just like a waltz
And nothing can stop you from dancing

crédits : siren charms, visenya, eylika
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 113
Ft : Emma Kenney

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 23:32
« Et qu’est-ce que je dois faire alors ? Trouver un nouveau démon de feu à affronter tout de suite ? »

Le visage d’Andromeda se figea et elle faillit s’étouffer avec sa bouchée de purée. Les couleurs avaient déserté son visage lorsqu’elle leva les yeux, non pas vers son amie, mais en face d’elle sur un jeune serdaigle de deuxième année. Il lui adressa une moue interrogative se demandant bien quelle mouche l’avait piquée mais la jeune fille ne le vit même pas. Elle avait l’impression de s’être transplantée droit au-dessus d’un gouffre profond. Ses boyaux étaient noués et elle ressentait une grande pression dans sa poitrine. Quelle maladroite ! Elle n’aurait jamais dû parler du bal avec Meg. Bien sûr que c’était un sujet sensible pour elle. Quelle idiote. Cela lui apprendrait à essayer de jouer la sage. Elle voulait rassurer son amie mais n’avait réussi qu’à la vexer. Elle avait bien envie de se taper la tête contre la table telle une elfe de maison désobéissante.

Cependant Meg ne sembla pas lui en tenir longtemps rigueur et profita de sa question pour changer de sujet. La poufsouffle se sentit respirer de nouveau. La serdaigle était vraiment d’une patience à toute épreuve devant ses bêtises. A son ton il lui semblait même qu’elle soit vraiment intéressée. Andromeda finit par lever des yeux timides vers sa voisine et osa même un petit sourire.

- C’est que euh… tu vois il y a ce garçon et… je… je l’aime bien…

Les joues et les oreilles de la jeune fille se colorèrent subitement de rose. Elle n’arrivait pas très bien à trouver ses mots pour expliquer la situation au mieux à la serdaigle sans se trahir. Oh, mais elle ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin, elle devait au moins finir sa phrase.

- C’est juste que… il ne sait même pas que j’existe, finit-elle par sortir d’une voix triste, et je… je me demandais si tu avais des conseils à me donner… ?

Sans qu’elle ne s’en rendre compte, sa main faisait des ronds dans la purée avec la fourchette quelle tenait. Son assiette allait bientôt se transformer en vrai carnage.
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 632
Ft : Jennifer Lawrence
Localisation : Cabane en pain d'épice à demi fondue

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 23:59
Vraiment, son humour était nul. Meg plongea le nez dans son verre d’eau en attendant que ça passe, puis sauta sur la première distraction offerte. Elle hocha donc la tête. Si c’était à propos d’un garçon, elle se doutait un peu que c’était un garçon qu’Andy aimait bien. Elle n’aurait pas été aussi gênée pour lui parler d’un garçon qui… Qui quoi, d’ailleurs ? L’embêtait ? Jouait au Quidditch ? Devait faire un exposé en binôme avec elle ? Non, il s ‘agissait forcément d’une histoire de cœur. La Poufsouffle était aussi rose que la peau neuve de son front. D’ailleurs, Meg se sentit rosir un peu elle-même, honorée qu’on lui fasse confiance avec un sujet d’une telle importance.

« Et bien… Il faudrait commencer par lui adresser la parole. » C’était d’une évidence crasse, mais Meg ne disait pas ça pour se moquer du tout. Si elle ne s’était pas retrouvée coincée dans l’escalier mi-octobre, et y avait croisé Peter par hasard, elle ne lui aurait pas dit un mot non plus. Des regards furtifs à la bibliothèque lui avaient suffit jusque là et elle n’avait eu aucune idée de comment faire avancer les choses plus loin. « Et ensuite… Aller boire un verre à Pré-au-Lard est quelque chose qui se fait, je crois. » Il y avait un scripte pour ce genre de chose, un scénario tout prêt dont il fallait dérouler les étapes dans l’ordre. Courtiser quelqu’un venait avec son lot de règles implicites, ou du moins, c’était ce qu’elle avait cru comprendre. Dans son monde codifié, en tout cas, ça marchait comme ça. Une invitation, un bal, quelques sorties, une demande de fiançailles, un mariage. A quel moment devait venir le baiser dans tout ça ? Merlin, elle n’en avait aucune idée. Pas trop tôt sans doute. C’était si romantique.

Mais Poudlard n’était pas un haut-lieu de la romance, Poudlard était affreusement moderne et les frontières s’y brouillaient et c’était beaucoup plus difficile de se débrouiller et d’obtenir quoi que ce soit avec un garçon s’il n’y avait pas de règle absolue à suivre. Meg n’était pas bonne en improvisation. Toutefois, son amie l’était peut-être encore moins et elle lui demandait conseil. Il fallait donc trouver quelque chose. « Est-ce que vous êtes dans la même classe ? Vous pourriez travailler ensemble ? Ou, tu pourrais faire semblant de t’être assise par hasard à côté de lui dans votre salle commune, s’il est à Poufsouffle et entamer la conversation sur... sur ce qu’il est en train de lire ou… la météo ? »

Ca faisait beaucoup de « si ». Meg avala pensivement une nouvelle bouchée de purée, puis se retourna vers son amie. « Je peux te demander de qui il s’agit ? »


The piano is not firewood yet
They try to remember but still they forget
That the heart beats in threes
Just like a waltz
And nothing can stop you from dancing

crédits : siren charms, visenya, eylika
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 113
Ft : Emma Kenney

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juin - 4:11
Andromeda mis dans sa bouche une nouvelle fourchetée de purée pour donner le change à sa gène. Lui adresser la parole, oui, le conseil avait beau être basique, il semblait tout autant irréalisable pour la jeune fille. Comment pourrait-elle aborder ce genre de garçon. Elle lui dirait quoi ? N'y avait-il vraiment pas un autre moyen qu'il vienne de lui même l'aborder sans qu'elle n'ai a faire le premier pas ? Il poserait les yeux sur elle et deviendrait hypnotisé par son charme comme dans les romans à l'eau de rose que lisait parfois sa soeur. Oui, mais du charme contrairement à l'envoutante Danaë et la flamboyante Cassiopée, elle n'en avait pas. A croire que c'était momentanément en rupture de stock lorsqu'elle avait été conçue.

Boire un verre à Pré-au-Lard ?? La Poufsouffle s'étrangla er du se ruer sur sa timbale remplis d'eau pour ne pas s'etouffer. Elle ? A Pré-au-Lard ? Avec LUI ? L'idée lui paraissait aussi saugrenue que charmante mais réalisable qu'au pays des songes et des rêve emmourachés de jeunes filles. Elle ne prit pas une, mais deux bouchées de purée qu'elle englouti comme si cela pouvait calmer les battements de son coeur affolé. Mais elle rougissait, les yeux un peu dans le vague, en s'imaginant la scène. Rien que de l'imaginer assis à l'une des tables de Mme. Piedodu lui donnait envie d'éclater de rire. Mais en même temps... ne serait-ce pas terriblement romantique...?

Puis se fut au tour de Meg de poser un tas de questions. Ce qui était bien naturelle, Andromeda ne pouvait pas s'attendre à débarquer avec une demande de cette importance sans que la Serdaigle se montre un peu curieuse. Et puis si elle voulait savoir tout ça c'était avant tout pour l'aider. La dernière question cependant la fit de nouveau baisser le nez sur son assiette. Ça, elle ne pouvait pas le dire. Elle reprit vite de la purée, bonne excuse pour se donner le temps de réfléchir, elle n'avait pas pour habitude de parler la bouche pleine.

- Oh oui, il est en cinquième année aussi, doit-elle par avouer une fois que la nourriture eut disparu dans son gosier, mais il n'est pas à Poufsouffle.

Pouvait-elle décemment lui dire qu'il était à serpentard ? Cette maison n'avait pas vraiment bonne réputation et même si ma guerre avait un peu changé la donne, les vilains préjugés perduraient. Oui mais... Meg n'avait jamais été le genre à juger les individus selon leur maison, elle s'était toujours montrée très ouverte d'esprit. Et puis n'avait-elle pas de nombreux amis dans la maison de Salazard ? Que ce qu'Andromeda pouvait être bête ! Sa petite soeur était à Serpentard ! Comment avait-elle pu l'oublier ?

- En fait il est... il est à Serpentard.

Andromeda se tu un instant, guettant du coin de l'oeil la réaction de son amie en suçotant une nouvelle fourchette de purée.

- Et je ne sais pas trop quels sont ses intérêts... Il est... il est tellement mystérieux. En classe il ne parle pas beaucoup. Mais il est quand même très populaire auprès des élèves. C'est tellement frustrant. J'ai l'impression que tout le monde est proche de lui sauf moi... 

Elle fronca son petit nez rond comme à chaque fois qu'elle était contrariée. Tout le monde connaissait Maxence d'un manière où d'une autre, et Maxence connaissait tout le monde. Pourtant elle avait l'impression d'ettre la seule à se rendre vraiment compte qu'il n'avait pas beaucoup d'amis. De vrais amis qui s'inquiétait pour vous lorsque vous alliez mal où que disparaissez pendant des jours... Même elle, "Andromeda l'androïd" avait la chance d'avoir Meg. Mais elle ne pouvait pas dire à la Serdaigle qu'il s'agissait de Max. Elle avait volontairement omis de mentionner son nom car elle savait que son amie ne le portait pas dans son coeur. Elle désapprouvait son attitude nonchalante, sa vulgarité et ses magouilles dans le dos des professeur. Mais la Poufsouffle elle trouvait ça... touchant. Elle ne pouvait pas se l'avouer mais elle enviait même un petit peu Meg. Max était souvent en train de lui tourner autour alors qu'Andromeda... comme d'habitude Andromeda avait encore moins de consistance que le fantôme le plus discret du château. 
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 632
Ft : Jennifer Lawrence
Localisation : Cabane en pain d'épice à demi fondue

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juin - 10:01
Pouvait-on s’étouffer avec quelque chose d’aussi mou que de la purée ? Margaret fixa son amie d’un air inquiet, essayant de se rappeler le mouvement de baguette pour exécuter un Anapneo parfait. Fort heureusement, elle n’en eut pas besoin, et Andromeda réussit à retrouver son souffle. Ouf ! « Ca va ? » Meg pinça les lèvres. Si on commençait comme ça, on n’arriverait jamais aux détails de la conversation et comment pourrait-elle alors aider sa meilleure amie ? Elle était extrêmement honorée qu’elle ait choisit de se confier à elle, mais elle avait peur de n’être pas de très bon conseil. D’un air méditatif, elle se servit une part de chicken pie pour accompagner ce qui lui restait de purée. Moins bon que la sheperd pie à l’agneau, et à la pâte feuilletée remplacée directement par la purée, mais c’était vrai que c’était beaucoup plus facile à servir proprement.

Lui était venu à l’esprit que si Andy avait choisi de se confier, c’était peut-être parce qu’elle connaissait le garçon. Elle pourrait peut-être les présenter ? Meg était presque certaine qu’elles avaient passé l’âge de s’échanger des petits papiers par meilleurs amis interposés lors de la récréation (quoique… Ce serait une vraie solution !) mais il devait bien y avoir d’autres moyens d’être utile. Elle approuva de la tête lorsque la Poufsouffle lui confirma qu’il s’agissait d’un cinquième année, 20 têtes de garçons s’illuminant dans sa tête comme pour une partie de Qui est-ce ? mental. Elle n’avait jamais joué au jeu moldu mais le principe était universel. Alors, est-ce que le crush de son amie avait une moustache ? Est-ce qu’il était brun ?

Pas à Poufsouffle. Meg élimina mentalement cinq têtes. Ca allait compliquer les choses s’ils passaient moins de temps ensemble, mais avec des cours en commun, cela devrait rester faisable. Plus qu’entre elle-même et Peter, qui n’étaient ni dans la même année, ni dans la même maison, en tout cas. « Oui ? » pressa-t-elle son amie d’un ton encourageant. Il fallait tirer les vers du nez d’Andromeda avec douceur, et Meg avait l’habitude de leurs conversations lentes. Ca ne la gênait pas. Il y avait un débit de parole approprié pour s’échanger des secrets.

« D’accord. C’est très bien aussi, Serpentard. » Est-ce qu’Andy était gênée par la mauvaise réputation de la maison ? Meg, elle, n’en avait que cure. Ayant grandi au milieu de gens riches, de Sangs-Purs et des deux en même temps, elle connaissait les verts et argent presque aussi bien que les bleus et bronze. Sa propre sœur y était, après tout. Loin des clichés, beaucoup des Serpents étaient d’ailleurs loin d’être racistes. Etre ambitieux et rusé n’était pas un défaut en soi.

Bien. Ne restaient donc que cinq têtes dans sa partie mentale. Meg élimina d’office Maxence Brookes. Un redoublant, aux cheveux gras et aux manières de voyou ? Andromeda valait infiniment mieux que ça et ce garçon n’avait aucun charme. Eliminé, également, cet idiot de Rosier. Le sang d’Andy ne serait pas assez pur pour lui et il ne lui adresserait jamais la parole pour lui dire des choses aimables. Merlin, pourvu que son amie ne se soit pas amourachée de lui ! Andromeda avait trop d’estime d’elle-même pour tomber amoureuse d’un garçon qui la mépriserait à ce point… n’est-ce pas ? Non. Rosier essayait toujours de rapporter des points à leur maison en fayottant en classe. Le professeur Mora versait des tombereaux d’émeraudes dans son escarcelle à chaque cours, ça ne pouvait pas être lui. Alors qui ?

Oh. Si Andromeda lui en avait parlé parce qu’elle le connaissait, il ne pouvait bien évidemment s’agir que d’Aaron Bradley. C’était vrai qu’Aaron n’était pas très causant. Et qu’il était vraiment très beau, avec ses cheveux blonds coiffés juste comme il fallait et ses pommettes bien dessinées. Et il avait quelques discrètes tâches de rousseur, ce qui l’assortirait à Andy. Oui, ils iraient tellement bien ensemble ! Elle avait toujours une certaine réserve dans son amitié pour le garçon, mais il était malgré tout assez honnête pour qu’elle ait pu lui demander de veiller sur Cat, c’était donc qu’il était du « bon côté ». Et peut-être qu’Andy serait juste ce qu’il lui fallait pour dégeler. Oh, c’était parfait ! Elle allait tout faire pour essayer de les rapprocher.

Meg prit le temps de savourer sa bouchée de chicken pie, la viande juteuse et le goût beurré de la pâte feuilletée en harmonie sur son palais, avant d’adresser un large sourire à son amie. « Tu as bien fait de m’en parler, je vais t’aider. » Les centres d’intérêt d’Aaron… Les grimoires obscurs, ça n’allait pas. Les sorts et enchantements, en revanche, était un passe-temps particulièrement acceptable, en cette année de BUSE. Elle savait ce qu’elle allait faire. Tout ce qu’il fallait, c’était de les convaincre de réviser ensemble. Aaron était préfet : c’était sa responsabilité d’aider les élèves qui ne brillaient pas trop trop en cours, non ? Et alors, il finirait forcément par tomber sous le charme de sa meilleure amie. « On a Sorts et enchantements en fin d’après-midi avec les Gryffondors… Tu l’as bien juste avant nous avec les Serpentards, non ? Essaie de te mettre avec lui pour la partie pratique, et propose-lui de réviser avec toi après les cours ? Je t’aiderais, si ça ne marche pas tout de suite. Ne t'inquiète plus. » Si Andromeda ne voulait pas prononcer son nom, tant pis, la chose resterait sous-entendue entre elles.Ca ne changeait rien à l’affaire. Elle était prête à accepter de magouiller un peu dans les combines de recherche du Serpentard, si cela pouvait rendre service à sa meilleure amie. « Tu veux de la tourte au poulet ? Elle est délicieuse. »


The piano is not firewood yet
They try to remember but still they forget
That the heart beats in threes
Just like a waltz
And nothing can stop you from dancing

crédits : siren charms, visenya, eylika
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 113
Ft : Emma Kenney

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juin - 12:21
Comme Andromeda s’y était attendu, Meg ne fit aucun commentaire sur la maison de l’élu de son cœur. La poufsouffle imaginait la situation si elle avait dû se confier à sa sœur (en même temps pourquoi aurait-elle fait une chose pareille). « Par la barbe de Merlin Andromeda ! Comment peux-tu vouloir fricoter avec des voyous pareils ? Tu sais qu’on dit qu’ils ont tous au moins un parent à Azkaban ou en fuite ? Et qu’est-ce que dirait maman ? ». La conversation n’aurait pas pris la même tournure. La jeune fille adorait Cassiopée mais la trouvait parfois un peu trop encline à écouter les rumeurs plutôt que de se former ses propres opinions. C’était malheureux mais après un an à subir les tortures des Carrows, il était naturel que la vue de beaucoup soit biaisée. Elle espérait simplement que les yeux de tous s’ouvriraient avec le temps.

Et puis de toute façon Max était différent. Il n’était pas prétentieux, il n’était pas sang-pur (enfin elle n’en avait pas l’impression et même si c’était le cas il ne passait pas son temps à s’en vanter), il avait souffert de la guerre tout autant qu’elle. Voire pire. Il n’avait pas si fière allure l’année précédente lorsqu’elle le croisait dans les couloirs. Comme elle il était terrifié. Comme elle il se faisait le plus petit possible. Comme elle sa force était de subir, non d’agir. Elle rougit en réalisant que finalement, il lui avait tapé dans l’œil depuis un peu plus longtemps qu’elle le croyait.

Elle fut rassuré de voir que Meg avait abandonné l’idée de lui poser plus de questions sur l’identité du mystérieux garçon qu’elle admirait en secret et la poufsouffle la remercia en silence pour la discrétion dont elle faisait preuve. Un jour elle lui avouerait tout… quand elle serait prête… quand elles seraient prêtes toutes les deux. Le visage de la jeune s’illumina lors que sa meilleure amie lui affirma qu’elle pouvait compter sur son aide. Elle imita la jolie blonde et voulu se servir une part de tourte, de toute façon sa purée était déjà bien entamée. Mais elle n’en eu pas le temps et faillit recracher la bouchée de purée qu’elle venait d’enfourner. L’aborder en cours d’Enchantements ? Mais c’était juste après le déjeuner pour elle ! Elle n’était pas prête mentalement à ce que ce moment arrive si tôt ! Sa voix redevint un couinement de boursouflet apeurée.

- Pendant le cours de Sorts et Enchantement ?

Oui si elle y arrivait à ses tôt elle pourrait se débrouiller pour s’assoir à côté de lui, l’air de rien. C’était une opération qui ne demandait pas vraiment de parler, elle pouvait encore y arriver. Mais lui demander de réviser avec elle après les cours… ? Il lui faudrait avoir un sacré toupet. Mais elle ne pouvait pas reculait. Meg acceptait de l’aider alors c’était à elle de se montrer un peu courageuse. Elle finit par hocher la tête d’un air qui se voulait déterminé. C’est elle qui avait décidé d’impliquer la serdaigle, elle ne pouvait pas la décevoir avec son attitude de lâche.

- Da… D’accord je le ferais, finit-elle par capituler.

Elle profita la distraction offerte par Meg sur un plateau. Littéralement. Et se servit en tourte à la viande qu’elle dévora accompagné de sa purée avec un appétit nouveau. Elle avait l’impression qu’il lui faudrait des forces pour affronter Max dans moins d’une heure.
Contenu sponsorisé
 
Conseils et chicken pie (MEG)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Kentucky Fried Chicken
» Chicken run le mercredi 23
» Besoin de conseils pour l'armée de mon père .
» Why Did The Chicken Cross The Road?
» Conseils pour peindre la VIIIeme armée britanniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Poudlard :: Hall d'Entrée :: La Grande Salle-
Sauter vers: