Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

Word like violence break the silence feat. Samgar

Aller en bas 
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 101
Ft : Millie Bobby Brown

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mai - 0:06

   


Words like violence breaks the silence.


La veille il avait plu sur le chateau mais aujourd’hui le soleil semblait leur accorder encore un peu de châleur. En Ecosse, la météo était bien connue pour être pluvieuse et plutôt rafraîchissante. Il arrivait parfois que Svetlana rêve de partir dans un pays chaud, mais dans le fond, ce qu'elle voulait surtout c'était retourné chez elle, dans son pays froid. La Russie lui manquait, l'immense demeure familiale, le peu d'amis qu'elle y avait eus, et surtout sa vie d'avant. Quand sa mère était encore là, quand son père ne l'avait pas déracinée pour la protéger. Il lui manquait tellement. Tout cela la rendait mélancolique et elle n’avait pas envie de rester dans la salle commune trop bondée à son goût. Elle décida de s’éclipser pour une petite balade pour ne pas étouffer. Personne ne remarqua son départ vu qu'elle ne s'était pas encore bien intégrée.
De nombreuses rumeurs couraient sur la forêt interdite et si elle terrifiait beaucoup d'élèves, elle produisait l'effet inverse sur Svetlana. Elle se sentait inlassablement attirée par elle. La forêt lui paraissait à la fois morbide et romantique, mystérieusement angoissante et parfaitement apaisante. Parfois des flashs lui revenaient, dans lesquels elle voyait un léopard des neiges avec des yeux bleus perçants. Il la fixait mais ne semblait pas lui vouloir de mal. Rêve ou souvenir ? Elle n'en savait rien. En revanche elle savait qu'il n'y en avait pas ici. Ces bêtes là vivaient dans le grand froid. Ici, il faisait bien trop bon. Même quand les élèves se plaignaient de la météo peu clémente à leurs yeux.
Les pieds nus, comme plantés dans le sol pour ressentir au maximum la nature ; elle marchait les yeux fermer, laissant le vent jouer dans ses cheveux. Elle fut sortie de ses pensées par des bruits de pas non loin. Elle se pencha et eut juste le temps d’apercevoir une chevelure bouclée. Etait-ce Nereus ? Elle n’avait pas eu le temps de voir le blason sur la cape virevoltant au vent. En même temps, elle n’était pas certaine d’avoir envie de discuter. Ce n’était pas évident d’avoir des moments de solitude à Poudlard donc autant en profiter un peu, non? Elle se cala contre un arbre et ferma les yeux, humant les odeurs boisées et herbées qui s’offraient à elle. Cet endroit était l'un des seuls à lui rappeler la maison…
Elle rouvrit les yeux, une boule au ventre. Tout compte fait, elle avait peur de déprimer si elle restait seule. Elle se décida à aller voir qui se trouvait près d’elle. Avançant à pas feutrés, comme un félin, chaussures à la main, elle approcha le jeune garçon. Celui-ci se retourna vivement quand elle fut tout près et recula, surpris. Elle se figea.
Samgar, un serpentard avec qui elle avait joué aux échecs quelques fois, se trouvait face à elle, visiblement à cran. Elle avait entendu quelques bruits de couloir à son sujet, il aurait été malmené l'an passé. Peut-être avait-il eu peur de l'être à nouveau. Quelqu'un de normal se serait excusé mais ils restèrent tous les deux à se fixer jusqu'à ce qu'elle prenne la parole.

❝ Je ne voulais pas te faire peur. ❞

Sa voix n'était pas aussi grave que celle qu'on collait généralement aux russes, elle était même plutôt mélodieuse. mais elle roulait les r de façon prononcée.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork




L'arbre est connu par ses fruits, non par ses racines...
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 240
Ft : Matthew Lewis

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mai - 1:41
Samgar n'aurait pas du se trouver la, il le savait. La forêt interdite ne l'était pas pour rien. Il en avait entendu des choses à ce propos durant sa scolarité et même s'aventurer dans la partie autorisée ne lui semblait pas être une bonne idée. Sauf que... voila, Nereus avait une carte de chocogrenouille qu'il convoitait et en plus Sam avait perdu un pari. Le défi était donc de taille, du moins pour lui. Aller au début de la forêt interdite et y rester cinq minutes. Nereus l'avait rassuré, il ne serait pas très loin. Une thérapie lui avait-il dit... Et mon oeil, c'est celui d'un moldu sans doute ?! Mais Sam avait accepté, ne voulant pas se dégonfler devant ses amis. Il avait affirmé qu'il le ferait sans problème avant de vraiment réaliser ce qu'il venait d'accepter. Résultat, à présent qu'il était devant la-dite forêt, il hésitait. Un coup d'oeil en arrière et il remarqua Nereus qui l'encourageait encore mais le laisserait y aller seul pendant qu'il discuterait avec l'un ou l'autre sang-pur de la quatrième.
Face aux filles, Samgar avait décidé de ne pas se défiler. De quoi aurait-il l'air ? Et puis... Si cette partie-ci était autorisée est-ce qu'il y avait vraiment un danger ? Il lui suffirait de crier et ses amis, peut-être même cet incapable d'Hagrid, arriveraient à temps pour l'aider. Il entra donc dans la forêt, cherchant à garder un certain contact visuel avec Nereus et les autres. Il s'agissait de ne pas se faire tuer dès le début.

Finalement la lumière filtrait encore assez bien par ici. L'air y était frais et il ne se sentait pas aussi opressé qu'il l'aurait pensé. Ca allait. Du moins jusqu'à ce qu'une fille n'apparaisse devant lui. Il sursauta et se recula un peu, par réflexe. Il plaqua sa main sur sa bouche pour retenir un cri. Se rendant compte de qui il avait face à lui, et lorsqu'elle lui adressa la parole, il fronça les sourcils. Mécontent de la farce qu'elle venait de lui faire, il le lui montra. L'air boudeur il décida de lui répondre.

- Tu ne m'as pas fait peur...

Menteur. Il avait sursauté et avait senti son coeur faire un bond.
Il baissa le regard vers les pieds de la jeune fille. Elle ne portait pas de chaussures. Comment faisait-elle ? Elle avait pensé à toutes les bêtes qu'elle pourrait croiser ?

- T'as pas peur de marcher sur une limace ? Ou d'écraser un escargot ?

Il avait un frisson rien que le fait d'y penser. Cette fille n'était pas humaine.


Modérateur



avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 101
Ft : Millie Bobby Brown

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mai - 14:40

   


Words like violence breaks the silence.


Elle n'avait pas voulu lui faire peur mais elle aurait été plus crédible si elle n'était pas arrivée à pas de loups, c'est certain. Samgar était-il vexé ? Les serpentards étaient orgueilleux de ce qu'elle avait compris. Même s'il lui semblait que ce n'était pas les seuls. L'orgueil n'est-il pas typiquement masculin ?
Elle leva un sourcil. Elle aurait juré qu'il avait eu peur mais elle décida de ne pas relever. Elle n'avait jamais été douée pour se faire des amis, on la disait souvent asociale. Alors elle n'allait pas se mettre à dos l'un des seuls qui voulait bien jouer aux échecs avec elle.

❝ Tant mieux alors. ❞

Son regard se baissa et elle le suivit pour voir ce qui l'attirait. Ah oui, elle marchait nus pieds. Une curieuse habitude. La demeure familiale en Russie jouxtait les bois. Une grande partie leur appartenait d'ailleurs. Si bien que dès son plus jeune âge, Svetlana s'y était aventurée. Alors marcher sur des insectes n'était pas une chose qui la dérangeait, aussi noble fut-elle.

❝ Peur ? Pourquoi j'aurais peur d'une limace ? ❞

Les britanniques étaient curieux. Peur des invertébrés qu'on peut anéantir d'un simple coup de talon... Peur des détraqueurs, de feu-Voldemort, des vampires, des dragons... Tout ça oui, mais de pauvres insectes. A moins que ce soit une expression qu'elle ne saisissait pas. Elle releva la tête vers Samgar.

❝ Tu es déjà entré dans la forêt ? ... Seul ? ❞

Elle était interdite. Rares étaient l'occasion de pouvoir s'y aventurer avec un professeur. Evidemment cela attisait sa curiosité. Mais désobéir sans raison n'était pas dans ses habitudes. C'est pourquoi elle se contentait toujours de rester aux abords et d'imaginer le monde qui pleuplait la forêt, les secrets qu'elle gardait.


© Frimelda, sur une proposition de © Blork




L'arbre est connu par ses fruits, non par ses racines...
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 240
Ft : Matthew Lewis

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mai - 17:58
Svetlana était une jeune fille étrange. Arrivée en septembre, Samgar n'avait pas eut l'occasion de lui parler plus que ça. Lorsqu'ils jouaient aux échecs c'était le strict minimum, quelques mots échangés sans plus, toujours autour du jeu lui même. Pour tout dire, le regard fixe de la jeune fille et la distance qu'elle montrait l'effrayait un peu. Elle semblait venir d'une autre planète, n'avait pas l'air de penser comme eut. Elle était trop différente et trop... froide. Peut-être était-elle juste un peu timide et ne savait pas comment communiquer avec les autres. Sam avait entendu dire qu'elle avait été élevé par des loups, des panthères ou des trolls des montagnes. Il avait entendu pas mal de versions et se demandaient parfois si ce n'était pas juste le surnom qu'on donnait aux parents de la jeune fille. Non, elle ne ressemblait pas à un troll, alors pourquoi ses parents y ressembleraient ?

- Non... Je veux dire, ça te dérange pas de te retrouver avec une limace écrasée et collée sur le pied ?

C'était dégoutant, il n'y avait pas d'autre mot. Une limace de base c'était déjà moche, alors en avoir une collée sur le pied... Pire qu'un chewing-gum.
Lorsqu'elle lui demanda s'il était déjà entré dans la forêt, il écarquilla les yeux, surpris par cette question. C'était évident non ?

- Non, c'est interdit. Qui aurait envie d'aller risquer sa vie la dedans ? En plus c'est glauque comme endroit. Pourquoi ? Tu veux y aller ?


Modérateur



avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 101
Ft : Millie Bobby Brown

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mai - 22:33

   


Words like violence breaks the silence.


Svetlana avait bien conscience de passer pour une fille encore plus étrange ici que dans son pays. Jusque là personne n'était venu lui dire en face alors elle ne faisait fi des bruits de couloirs. Les us et coutumes étaient tellement différentes. Elle avait du mal à suivre pour l'instant et elle savait bien que ça devait jaser dans son dos. D'ailleurs Samgar et elle avaient du mal à se comprendre au sujet des limaces. Elle eut un petit sourire.

❝ Ce n'est jamais arrivé. Ce ne serait pas la fin du monde, je nettoierai mon pied. Ce serait dommage pour la limace. ❞

Les insectes et autres bestioles ne la dégoutaient pas. En revanche certaines personnes, comme celles qui boivent et puent l'alcool, ou celles qui ne se lavent jamais. ça oui, ça lui donnaient des frissons.

Sa nouvelle question surprit l'adolescent. Elle regarda la forêt. Vue d'ici c'était juste des arbres et des coins obscurs. Il y avait certainement des créatures dangereuses qui s'y tapissaient mais y avait-il de quoi trembler ?

❝ Un jour, j'irais. ❞

Elle se tourna à nouveau vers lui.

❝ Tu ne crois pas que tu la trouves glauque et que tu en as peur parce que l'on a appris à en avoir peur ? Je veux dire... Son nom, il est choisi pour vous retenir mais si elle s'appelait forêt du cerf par exemple, tu aurais moins peur, non ? ❞

Il y avait beaucoup de lieux comme ça en Russie, mais c'était également valable pour les livres. Elle était d'ailleurs un jour tombée sur un livre moldu, un livre dit maudit, interdit, de magie noire. En réalité ce n'était que fiction mais beaucoup de gens encore à l'heure actuelle avaient peur de l'ouvrir. C'est fou l'impact des mots sur la conscience. Surtout quand elle devient collective.

© Frimelda, sur une proposition de © Blork




L'arbre est connu par ses fruits, non par ses racines...
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 240
Ft : Matthew Lewis

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 31 Mai - 23:27
Beurk non, les insects et surtout les limaces c'était juste dégoutant. Autant éviter de se retrouver avec l'un ou l'autre écrasé sous la plante du pied ou partout ailleurs. En plus, ça tuait l'animal. ce qui en soit n'avait rien de cool.

Lorsqu'elle lui parla de la forêt interdite qui ne devait faire peur que de part son nom, Samgar haussa les épaules. Bah non...

- J'aurais autant peur. Elle contiendrait toujours des créatures dangereuses comme des loup-garou, des araignées géantes mangeuses d'hommes et plein d'autres trucs avec quoi on a pas forcément envie de faire connaissance.

La jeune fille était peut-être de celles à aimer les créatures dangereuses, un peu comme la préfète de sixième de Serdaigle, Aslinn. La préfète restait tout de même vigilente à leurs sujets et préférait les laisser tranquille. Svetlana elle donnait l'impression qu'elle voulait au contraire aller prendre le thé avec eux. Pourtant la peur était quelque chose de naturel, ça faisait partie de l'évolution et c'était ce qui permettait aux espèces de survivre face à plus fort qu'eux.

- Si elle est interdite ce n'est pas pour rien. Si on t'y surprend et que tu en sors vivante tu pourrais te faire virer. Ce serait dommage.

Il jeta un coup d'oeil du côté du château. Il avait encore vue sur ses amis. Tant mieux !

- Tu viens d'où déjà ?


Modérateur



avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 101
Ft : Millie Bobby Brown

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Juin - 0:07

   


Words like violence breaks the silence.


Svetlana l'écouta. Elle approuva certaines de ses paroles par un léger hochement de tête. Elle était bien consciente que le règlement ne devait pas être enfreint impunément. Si elle devait être renvoyée pour quelque chose d'aussi stupide, elle ferait honte à son père. Il en était hors de question. Lana avait toujours appris que chaque acte avait des conséquences. Nos actes résonnent dans l'éternité qu'il lui disait toujours. Et il ajoutait que les mots aussi avait leur impact. Certains pouvaient être plus tranchants qu'une dague. Elle ajouta finalement :

❝ Je n'ai pas l'intention d'y aller sans bonnes raisons. ❞

Pour le moment. Mais il est certain qu'avant de quitter Poudlard elle le fera. Quand elle sera assez puissante pour se défendre face aux dangers. Les créatures magiques la fascinaient. Elle avait vu un dragon en Russie, pas de près mais assez quand même pour en avoir des frissons.

❝ Je viens de Russie. ❞

Son accent semblait parler pour elle pourtant, non ? Ou peut-être voulait-il plus de précisions ?

❝ Nous habitons... habitions près de Москва. Moscou.Tu connais un peu la Russie ? Et toi, tu es d'où ? ❞

L'écoutant répondre, elle sortit un grand mouchoir en tissu pour s'essuyer les pieds et remis ses chaussettes et chaussures.


© Frimelda, sur une proposition de © Blork




L'arbre est connu par ses fruits, non par ses racines...
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 240
Ft : Matthew Lewis

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Juin - 0:39
Le voila rassuré... ou pas. Sam n'était pas sur d'avoir envie d'y aller même avec une bonne raison. S'il pouvait éviter la forêt interdite il ne s'en portait que mieux.

De Russie ? Il lui semblait bien qu'elle avait un accent de la bas, ou d'un pays pas trop loin. Il n'était pas plus doué que ça pour reconnaitre les accents, en dehors peut-être de ceux qu'il entendait le plus à savoir l'accent écossais et l'accent irlandais. Le reste... Si ça ne l'intéressait pas plus que ça et qu'il n'y était pas confronté, il ne retenait pas. Moscou plus précisément ?

- Pas trop non, en général on voyage plutôt vers le sud avec mes parents.

Il jeta un coup d'oeil à sa montre pour voir où en était son défi. Il était supposé rester encore un peu dans ce début de forêt. Il reporta alors son attention vers la russe.

- Pur produit anglais.

Il l'annonça fièrement, bombant presque le torse. Il lui accorda un grand sourire puis jeta un coup d'oeil vers son groupe de potes. De toute évidence ils étaient occupés à autre chose. Finalement, Svetlana n'avait pas l'air aussi effrayante qu'il le pensait. Elle n'avait pas encore essayé de le dévorer et c'était plutôt bon signe.

- T'es un peu loin de la Russie, ça ne te manque pas ? Pourquoi t'as pas été à Durmstrang ?


Modérateur



avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 101
Ft : Millie Bobby Brown

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Juin - 18:30

   


Words like violence breaks the silence.

Samgar regarda sa montre ce qui interpela Svetalana. Attendait-il quelqu’un ? peut-être un rendez-vous amoureux ? Si Svetlana ne s’était pas encore intéressée aux autres de cette façon, ils étaient arrivés à un âge où les sentiments pouvaient naitre. Le plus souvent mués par les hormones mais les adolescents crient toujours au scandale lorsqu’on leur lance cet état de fait.
Toujours est-il qu’il ne chercha pas à la congédier et lui répondit fièrement qu’il était absolument anglais. Elle fut amusée par son attitude et apprécia son sourire, lui en rendant un timide en retour.

❝ Non, j’étais à Koldovstoretz. ❞


Son école ne lui manquait pas vraiment, ce n'est pas comme si elle y avait eu beaucoup d'attaches. Mais les mœurs étaient presque à l'opposé dans les pays de l'Est. En magie aussi.

❝ C’est très différent d’ici. Je suis partie parce que mon père a voulu retrouver son frère qui vit ici. ❞

Elle n’avait pas très envie de parler de ça, encore moins d’évoquer les raisons de ce déménagement. Evidemment elle ne trahirait pas la crainte de son père, mais elle ne voulait pas non plus parler du décès de sa mère pendant la guerre. Elle n’avait pas honte que sa famille ait été, soit (elle ne savait plus trop), du côté de Voldemort, mais ça lui faisait du mal rien que de penser à Anastasia. Sa perte était encore trop fraîche dans son esprit.

❝ Tu joues au Quidditch ? Dans mon école ils y jouent sur des arbres déracinés ! ❞



© Frimelda, sur une proposition de © Blork




L'arbre est connu par ses fruits, non par ses racines...
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 240
Ft : Matthew Lewis

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Juin - 0:27
Coldovsti.... Koldov.... non, il ne retiendrait jamais ce nom. Tant pis, il l'appellera "Ecole de Magie en Russie", plus long mais moins compliqué à retenir. Il avait déjà fait un gros effort de mémorisation en retenant le nom de la demoiselle. A force de l'entendre dans les appels en classe il avait finit par se souvenir correctement de Svetlana Kostia.

Il sentait qu'elle n'avait pas forcément envie de trop parler de son passé. Ca tombait bien, Sam n'avait pas forcément envie d'en savoir beaucoup aujourd'hui. Il lui laisserait le temps de s'exprimer sur son passé plus tard lorsqu'elle en ressentirait l'envie.

Elle changea de sujet, aussi vite que Cat changeait de tenue. Le Quidditch, voila un truc qui l'intéressait. Enfin..... surtout à regarder. Il n'était pas très sport mais n'avait rien contre des parties amicales et "innocentes" entre potes. De la à en faire vraiment en sport, c'était autre chose.
Il avait un peu de mal à voir comment on pouvait jouer au Quidditch avec des arbres déracinés. C'étaient des géants ? Ou alors les arbres étaient tout jeune ? Ou bien c'était le sol qui était fait d'arbres déracinés au lieu de la pelouse habituelle ?

- Non, mais j'ai un pote, Nereus, qui est dans l'équipe de Serdaigle. Il est vraiment fort. Au prochain match si tu veux tu peux venir le voir avec nous.

Mais.... mais non ! Cette fille était bizarre, pourquoi l'inviter à venir voir le match avec eux ? De toute façon avec la foule qu'il y aura et Cat et son cortège de pimbêches, Svetlana ne serait pas forcément collée à eux. Elle serait dans la tribune oui, mais pas juste à côté.


Modérateur



avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 101
Ft : Millie Bobby Brown

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Juin - 23:10

   


Words like violence breaks the silence.

Si le début de leurs échanges étaient un peu chaotiques, ils semblaient commencer à pouvoir discuter comme deux adolescents lambda. Il fallait avouer que certains sujets étaient plus abordables que d'autres. Le Quidditch en faisait partie. Même si Svetlana n'y jouait pas, elle aimait bien regarder les matchs. Samgar ne jouait pas non plus mais allait soutenir son ami Nereus. A son évocation Svetlana eut un léger sourire. Voilà un nom qu'elle connaissait et quelqu'un qu'elle appréciait. Nereus l'avait bien accueillie, la guidant parfois - surtout en ce qui concernait les gens à fréquenter ou à éviter. Evidemment c'était de son point de vue à lui mais même si elle se fiait à son propre jugement, elle accordait du crédit au sien. Quelque part, cela lui fit plaisir de savoir que Nereus et Samgar étaient amis. Même s'il ne lui avait pas proposé, elle serait allée le voir jouer. Cependant elle apprécia la proposition.

❝ C'est gentil. Nereus est appréciable. Non, comment on dit ? ❞

Elle parlait très bien anglais mais elle avait encore des hésitations ou se trompait sur des concordances de temps, des genres. Elle avait du mal sur certaines expressions qu'on ne pouvait pas traduire littéralement sous peine de faire sonner ses phrases bizarrement. Comme à l'instant.

❝ Je veux dire il est sympa. J'ai hâte de voir un match ici.❞

Surtout de sa maison et avec ce qui ressemblait le plus à des (futurs ?) amis. Et puis tout le monde semblai y aller, elle n'allait quand même pas rester seule une fois de plus et paraître encore plus étrange.

❝ Au fait, je te voyais regarder l'heure avant, tu veux qu'on rentre ou tu attends quelqu'un peut-être ? ❞



© Frimelda, sur une proposition de © Blork




L'arbre est connu par ses fruits, non par ses racines...
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 240
Ft : Matthew Lewis

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Juin - 18:32
Samgar lui sourit, amusé par le terme qu'elle associa dans un premier temps à Nereus. Appréciable ? Ça sonnait comme si elle parlait de son physique. Nereus était loin d'être moche, il avait d'ailleurs son petit succès auprès des filles mais le qualifier d'appréciable restait assez étrange.

- Tu peux dire appréciable si tu veux. C'est original comme mot pour Nereus. Mais oui, il est sympa. J'espère qu'il ne pleuvra pas trop.

S'il se mettait à pleuvoir en plein match, les spectateurs seraient de toute façon à l'abri la durée du match. Dans ces cas la Sam priait quand même pour que Nereus trouve rapidement le vif d'or et mette fin au match.
Elle lui fit une réflexion sur sa montre. Il surveillait effectivement parfois l'heure, ou plutôt l'aiguille des minutes, mais pas parce qu'il s'ennuyait. Il ne voulait pas qu'elle pense ça.

- Non, j'étais juste venu pour un défi. Je devais rester ici cinq minutes, je pense que c'est bon maintenant. Mais si tu veux qu'on retourne vers le château, aucun soucis.

Il espérait qu'ils partent vers le château mais n'avait pas envie de le lui dire. Au final, il avait moins peur que ce qu'il pensait. Rester ici ça allait encore.


Modérateur



avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Juin - 1:14
Rafael n’enseignait qu’une option et avait beaucoup moins d’heures de cours à assurer que ses collègues et se retrouvait donc avec beaucoup trop de temps libre sur les bras. Oh il ne s’en plaignait pas au contraire, et s’il passait effectivement beaucoup de temps dans la cabane d’Hagrid à siroter de l’hydromel en bavardant de créatures magiques (les rumeurs sur son alcoolisme allaient de bon train mais n’était encore jamais parvenues à ses oreilles, ou peut-être que si mais il y avait tellement peu prêté attention qu’il les avaient aussitôt oubliées), ce qu’il aimait encore plus faire que tenir compagnie à son grand ami, c’était arpenter la forêt et les profondeur du lac pour observer et étudier les centaines et centaines d’espèces qui peuplaient les landes écossaises. Il n’était pas magizoologue pour rien.

Aujourd’hui, il traquait une espèce en particulier. Cela faisait plusieurs jours qu’il avait noté des incohérences, des anomalies durant ses promenades dans la forêt la plus dangereuse du Royaume-Uni. Cela faisait un peu plus de deux mois qu’il était arrivé à Poudlard et il aurait pu se vanter de connaître la forêt comme la paume de sa main (mais il avait beaucoup trop d’humilité pour même y penser), seul Hagrid le surpassait dans ses connaissances, et depuis quelque temps il avait remarqué des traces inhabituelles dans le sol boueux de la forêt, des marques de griffes qui avaient réussi à entamer les plus gros rochers de la forêt, les profondes entailles qui meurtrissaient les grand pin presque à hauteur d’homme.

Rafael avait sa théorie sur le nouvel arrivant dans la forêt sombre du château mais n’osait pas encore en parler à Hagrid. S’il se trompait ils seraient tous les deux déçus. S’il avait juste en revanche… La fièvre s’était emparée de lui et ne le quittait plus. Il devait absolument savoir, il y pensait jour et nuit.

Dès qu’il avait eu du temps libre il s’était donc engouffré dans la forêt profonde avec la ferme intention de n’en sortir que lorsqu’il aurait posé les yeux sur la créature de légende qui peuplait nouvellement ces bois. Il avait pris sa forme d’animagus bien sûr. Sa forme canine lui permettait d’être plus rapide, de se faufiler dans des endroits inaccessibles à l’homme et de passer presque inaperçu parmi les créatures dangereuses qui peuplait les lieux. Sans compter que son odorat et sa boussole naturelle constituait deux atouts considérables pour la traque.

Il se rapprochait de son but, il le sentait. Sa peau nue de chien était couverte de chair de poule, comme électrisée par l’imminence de la rencontre. La bête était plus proche qu’il le croyait. Il déboucha sur une clairière et la vit. Enfin. La créature de légende que beaucoup de ses collègues magizoologue croyait disparue depuis des centaines d’années.

Il resta un moment ébahi devant la splendeur majestueuse du cocatris. Sa peau recouverte d’écailles brillait sous les rayons du soleil filtrant entre les feuilles des arbres et semblait recouverte d’émeraudes, les plumes ébouriffées de son cou blanc lui donnait un air noble et revêche et dans ses yeux rond l’orage grondait. Sa queue fouettait l’air avec des claquements assourdissants, sa crête écarlate offrait une tache vive de couleur dans ces tons de vert et de blanc. Ses pattes puissantes, comme sa tête, étaient semblables à celles du poulet mais dans des proportions beaucoup plus impressionnantes. Son bec acéré aurait pu arracher la tête de chien de Rafael comme s’il s’était agi que d’un fétu de paille, mais heureusement pour lui le monstre qui peuplait les légendes moyenâgeuses ne l’avait pas encore vu. La brise était en la faveur de Rafael et arrivait dans le dos de l’animal. Le chien se tapit dans les buissons et approcha lentement en rampant. A en juger par sa taille, le cocatris était encore assez jeune. D’après les descriptions des bêstiaires du Moyen-Âge, à l’âge adulte ils dépassaient l’être humain moyen d’une bonne tête, deux pour les plus grands, mais Rafael jugea que celui-ci devait lui arriver environ à l’épaule. Ce qui n’en faisait pas moins une bête dangeureuse et sanguinaire. Il se rapprocha encore un peu. Si une des ailes membraneuse du cocatris s’agitait en tous sens, l’autre pendait lamentablement sur le côté et traînait sur le sol derrière lui. Voilà pourquoi la créature restait dans la forêt. Il avait dû se blesser et rester piégé dans une prison d’arbres et de pierres.

Rafael s’avança encore un peu, hypnotisé par la bête il en oubliait toute prudence. Ce qui devait arriver, arriva. Il se fit repérer. Le cocatris se dressa de toute sa hauteur avec un caquètement strident et agressif et ses pattes griffues labourèrent le sol alors qu’il s’élançait à la poursuite de cette proie alléchante qui s’était approchée bien trop près. Rafael ne chercha pas à faire long feu et s’enfuit aussi promptement que ses petites pattes le lui permettait. Heureusement il était rapide et l’aile blessée du monstre le ralentissait considérablement. L’écart entre eux s’agrandissait de plus en plus, Rafael l’aurait bientôt semé. Mais soudain, au détour d’un gros rocher il tomba… sur deux enfants ?

Il reprit sa forme humaine en plein saut et roula dans la terre meuble avant de se relever d’un bond. Il en attrapa chacun un par le bras.

- Qu’est-ce que vous faites-là ?

Un humain n’arriverait jamais à distancer un cocatris en pleine chasse et celui-là devait être plutôt affamé à cause de sa blessure. Il aurait préféré éviter avoir à en arriver là mais à cause des deux adolescents il allait devoir affronter la créature. Créature qui s’approchait à vive allure à en juger par les coups sourds provoqués par ses pas qui se faisaient de plus en plus fort. Rafael poussa les deux enfants derrière lui et sorti sa baguette, prêt à faire face au monstre dès qu’il déboulerai dans la clairière.


"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 101
Ft : Millie Bobby Brown

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Juin - 17:52

   


Words like violence breaks the silence.

Svetlana n'eut pas le temps de répondre à Samgar qu'un chien apparut dans son champ de vision avant de se transformer en humain qui leur tomba dessus. Elle cligna des yeux en se reculant par réflexe mais le professeur lui attrapa le bras comme au serpentard. Il lui fallut quelques secondes pour comprendre ce qu'il venait de se passer et qui était face à eux. c'était le professeur de soins aux créatures magiques, un de ses cours favoris. Que faisait-il dans la forêt ? Pourquoi avait-il l'air en colère qu'ils soient si proche de celle-ci ? Elle ne savait même pas qu'il était un animagus. Quelle classe ! Même si un chien ce n'était pas aussi chouette qu'un loup ou un léopard.

❝ On discutait et on allait rentrer. ❞

Elle crut entendre du bruit venant de la forêt, comme si quelque chose de gros et pas spécialement sympathique poursuivait leur professeur.

❝ Qu'est-ce que c'est ? ça va sortir de la forêt ?❞

Elle jeta un oeil pour tenter d'apercevoir la chose qui arrivait. Evidemment, elle avait un peu peur mais la curiosité était plus forte. L'inconscience de la jeunesse ! Au cri strident son corps répondit par une montée d'adrénaline qui se jetait dans ses veines telle une rivière à la mer. Elle jeta un regard à Samgar, lui qui avait peur d'entrer dans la forêt ne devait pas être ravi d'être en danger sans même y avoir mis les pieds.


© Frimelda, sur une proposition de © Blork




L'arbre est connu par ses fruits, non par ses racines...
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 240
Ft : Matthew Lewis

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 8 Juin - 0:01
Le coeur de Samgar s'arrêta presque lorsque l'animagus déboula vers eux. Qu'est-ce qu'ils faisaient la ?

- C'est... c'est autorisé de venir ici.

Le prof l'ignorait peut-être mais Sam en doutait. Il était persuadé que le prof le savait. Il lui répondait bêtement, tout aussi bêtement que l'était la question. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire qu'ils se trouvent la ou ailleurs ?
Puis Sam entendit le bruit venir d'un peu plus loin. Des branches qui se cassaient sur le chemin d'un truc qui ne venait surement pas en ami. Il jeta un coup d'oeil vers Nereus, ou plutôt vers l'endroit où Nereus était supposé être. Il ne le trouva pas mais eut juste le temps de voir une touffe de cheveux noirs s'enfuir. L'enculé...
Tout ce passa très vite et Svetlana et Sam se regardèrent dans le blanc des yeux pendant un cours instant. Une fois poussé par le professeur, le serpentard attrapa le bras de la russe pour l'entrainer dans son mouvement. Ils étaient placés derrière le prof. Il préférait ne pas déranger les mouvements du magizoologue. Il voulut s'enfuir avec elle mais le cocatris déboulait déjà. Il préféra rester immobile et ne lui donner aucune excuse pour les attaquer. Il essayait de contrôler sa respiration. S'il avait put faire le mort il l'aurait fait. Il murmura entre ses dents, à l'attention de Svetlana.

- Ne bouge plus.


Modérateur



avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Juin - 22:27
Les deux jeunes lui parlaient mais Rafael n’écoutait pas. Il était bien trop concentré à tourner dans sa tête tous les sorts qu’il connaissait pour trouver l’idéal qui lui permettrait d’immobiliser la créature sans lui faire de mal. Un stupefix serait trop agressif. Mais un immobilus ? Ou un impedimenta peut-être. Mais les cocatris étaient des animaux seulement connus des légendes. Beaucoup pensaient qu’ils avaient disparu depuis plusieurs centaines n’années et le savoir que les sorciers avaient accumulés sur ces bêtes au moyen-âge s’était beaucoup dilué depuis. Il espérait qu’une éventuelle résistance au sortilège qu’il voulait employer ne faisait pas parti de ce patrimoine perdu.

Le grand reptile jaillit au détour du rocher massif. Il eut un moment d’hésitation, il ne se retrouvait plus devant une mais trois proies. S’il était surprit il devait aussi se dire que c’était jour de fête. C’est peut-être grâce à ce flottement que les trois sorciers eurent la vie sauve. Rafael, lui n’hésita pas et lança son impedimenta sur la créature mais ce ne fut pas suffisant. Elle lança un hurlement de colère qui ressemblait à un crissement strident absolument désagréable aux oreilles et se jeta sur eux. Au ralenti. Le sort avait donc fonctionné et le cocatris n’y avait résisté qu’en partie. Heureusement qu’ils étaient face à un jeune car sur un animal de taille adulte le sort n’aurait eu aucun effet. Bon à savoir. Un locomotor mortis aurait été cruel car si le magizoologue n’immobilisait que les jambes de la créature elle risquait de tomber et de se casser l’autre aile. Il du donc se résigner à lancer un stupefix.

Diablement efficace. La bête s’immobilisa sur place. Le professeur attendit quelques secondes avant de baisser sa baguette, au cas où, puis à pas prudent il commença à s’approcher. Il tourna autour du cocatris avec les yeux d’un enfant découvrant sa pile de cadeaux le matin de Noël, lui toucha le bec, lui caressa les plumes, suivit ses écailles du bout des doigts… Puis il fouilla dans les poches de son grand manteau et sortit une petite fiole contenant un liquide bleu marine dans lequel semblait briller quelques étoiles. Avec des gestes délicats il en fit tomber trois gouttes dans chacun des deux yeux de la bête. Il lui lança un dernier regard d’extase avant de se tourner vers les enfants, une lueur d’excitation dans le regard.

- Venez le voir ! Vous savez ce que c’est ?


"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
avatar
Serdaigle
Serdaigle
Messages : 101
Ft : Millie Bobby Brown

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Juin - 21:47

   


Words like violence breaks the silence.

Quelque chose arrivait, quelque chose de certainement dangereux. Sinon pourquoi le professeur aurait-il été mécontent de les voir dans le coin ? Et pourquoi cette chose pousserait-elle un cri à vous glacer le sang ? Svetlana jeta un regard à Samgar qui le lui rendit. Tout allait à vitesse rapide. Le professeur s'interposa entre eux et la chose, la jeune russe sentit la main de Samgar sur son bras. Il l'attirait vers lui pour qu'ils soient bien protégés par le professeur sans le déranger. Et la chose apparue. Svetlana n'en croyait pas ses yeux. Il était magnifique. Flippant mais tellement majestueux. C'était presque irréel ! Elle avait entendu dire qu'ils n'existaient plus et pourtant !

❝ Un cocatris... ❞, murmura-t-elle.

Samgar lui conseilla de ne pas bouger. Ou lui ordonna mais elle s'en moquait. Elle n'avait aucune intention de bouger de toute façon. Elle était totalement captivée par le spectacle qui s'offrait à elle. La créature légendaire s'était immobilisée un instant en les surprenant tous les trois. Il n'en fallut pas plus au Professeur pour réagir et lui jeter un sort. Plusieurs en fait car il était coriace. Un Stupéfix finit par l'immobiliser en plein élan. Svetlana attendit mais dès que le Professeur leur proposa, elle retrouva l'usage de ses jambes et se dégagea de l'emprise de Sam. Elle approcha la créature avec un certain respect. Imitant le professeur elle l'effleura du bout des doigts.

❝ C'est un cocatris. Je croyais qu'ils n'étaient plus... Que fait-il ici à votre avis ? Vous lui avez mis quoi dans les yeux ? Il est blessé ? ❞

Elle qui parlait peu en temps normal se retint de poser encore plus de questions. Elle se tourna vers Samgar pour voir s'il était aussi excité qu'elle.


© Frimelda, sur une proposition de © Blork




L'arbre est connu par ses fruits, non par ses racines...
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 240
Ft : Matthew Lewis

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Juin - 12:42
Le cri de l'animal arracha une grimace à Samgar. Quelle horreur ! Il criait plus fort que sa vieille tante quand elle le voyait à noël et qu'elle lui pinçait les joues.

Sam faillit à son tour hurler mais l'animal agissait au ralenti avant de s'arrêter complètement sous le sort du professeur de SACM.

- C'est l'emblème de l'équipe de France.

Sam laissa Svetlana avancer en première, préférant quand à lui rester à une certaine distance le temps de s'assurer de ses propres yeux que la créature n'essayerait pas de faire d'eux son repas du jour. Lorsqu'il jugea le moment opportun, il s'avança à son tour. Svetlana ne semblait pas avoir peur, il n'y avait donc peut être pas de raison qu'il ait peur de l'animal, surtout si le professeur était près d'eux.
Il s'avança donc et observa le cocatris. Il commençait à se sentir à l'aise. Le professeur n'avait aucune raison de les mettre en danger et de toute façon, s'il lui arrivait quelque chose, l'école aurait un procès sur le dos. Les Prewett étaient loin d'être la petite famille insignifiante. Mr Prewett avait les bras longs et les poches remplies d'argent.

- On peut le toucher ? On ne risque plus rien ?

Samgar avait la sale manie de tout vouloir toucher, ou presque. Lorsqu'il visitait un musée il avait toujours du mal à garder ses mains dans ses poches. Il voulait sentir la texture de la peinture séchée, ce genre de trucs. Il avait besoin de sentir avec les doigts.


Modérateur



avatar
Staff de Poudlard
Staff de Poudlard
Messages : 170
Ft : Diego Luna

Feuille de personnage
Don: Animagi Xoloitzcuintle
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 27 Juin - 11:26



Rafael était tellement frappé d'admiration devant la bête qu'il en publia presque les deux enfants autour de lui. Leurs paroles lui parvinrent comme un écho lointain qui eurent le mérite de le faire sortir de sa rêverie. Il se tourna vers la fillette avec la tête de quelqu'un qui émerge d'un sommeil remplit de doux rêves. Il lui répondit avec un sourire un peu absent.

- Ça doit faire au moins cent ans qu'aucun magizoologue n'en a vu. Ils doivent se cacher... leur propriété magiques à cause leur extinction... Enfin on le croyait jusqu'à présent. Mais ils sont très intelligents ils ont du s'éloigner des humains exprès. Le professeur réfléchissait à voix haute plus qu'il répondait à la Serdaigle. Mais celui-la est jeune et blessé à l'aile il a dû se faire mal en survolant la forêt interdite un peu trop bas et est resté coincé dedans je pense.

Si le cocatris avait beaucoup de similitude avec le basilic si bien que les deux créatures étaient souvent confondus dans le folklore moldu moyenâgeux il y avait cependant une différence considérable. Leur création avait été le fruit d'expérimentation humaine (tout le monde savait que Herpo l'Infâme devait sa célébrité notamment à cause de la création du basilic) mais contrairement au basilic, le cocatris avait trouvé le moyen de se reproduire naturellement. Il avait proliféré en Europe, notamment en France jusqu'à sa disparition un peu moins de 200 ans plus tôt.

- Normalement il va dormir maintenant. Je vais enlever le stupefix.

Erreur. Sitôt que Rafael eut finit d'exécuter son enervatum, la bête fit une embardée en arrière et commença à ouvrir son grand bec.

- En arrière !!

Le professeur ne lui laissa pas le temps de finir son geste, il se rua sur lui pour le maintenir fermer en appuyant de toutes ses forces avec ses deux mains. La créature lutta mais le magizoologue tenait bon. Même s'il avait été optimiste sur les effets de sa potion, il était indéniable qu'elle faisait déjà effet, autrement il n'aurait pu rivaliser de force avec l'animal. Dans un dernier élan désespéré, la bête envoya un coup de tête puissant et un craquement retenti. Le poignet droit de Rafael formait un angle peut naturel mais loin de se démonter il réussi à coincer la gross tête à plume du cocatris entre son bras et son buste. L'animal tressaillit encore, il gratta le sol de ses grosses griffes, frissonna une dernière fois puis son corps s'alourdit de plus en plus. Rafael accompagna son mouvement vers le sol et s'accroupit pour déposer délicatement la tête sur la terre meuble. Il resta penché un instant près de la créature et finit par se relever pour se tourner vers les jeunes élèves en riant.

- Hé hé ! Il était plus coriace que je croyais. La prochaine fois je connaîtrais mieux la dose. Ça va ?

Son bras dont le poignet avait été brisé pensait lamentablement à son côté mais Rafael semblait l'avoir oublié.
 





"If having a soul means being able to feel love and loyalty and gratitude, then animals are better off than a lot of humans."
―James Herriot
Contenu sponsorisé
 
Word like violence break the silence feat. Samgar
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connaissez-vous Prison Break ?
» Break It Down [Swann Neige]
» how to break a heart (avery)
» Come, Break Me Down
» scorpiana ▷ cause when a heart breaks no it don't break even.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Rps abandonnés-
Sauter vers: