Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

Un cauchemar qui se dissipe (Feat. Jonathan Peterson)

Aller en bas 
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 15
Ft : Iga Wysocka

Feuille de personnage
Don: Bloqué
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Juin - 16:38
Un danger constant. Une peur intense qui noue le ventre jusqu'à rendre malade. Des yeux immobiles, fixant des horreurs dignes des pires actes humains. Des jambes tremblantes qui suivent la danse de mains qui, par dessus le marché, se ferment pour formé un poings peu solide, fragile. Alors qu'une profonde peur s'empare de chaque pore de peau, chaque millimètres d'un corps frêle, une désagréable sensation de vide vient s'ajouter au tableau, comme une chute durant laquelle on sait parfaitement qu'on a aucun moyen de survit. Le choc est violent et pourtant si libérateur. Gabrielle se redresse d'un mouvement vif et non calculé, la respiration rapide et dure. Ses yeux cherchent partout autour d'elle chaque petits éléments pouvant la rassurer et lui dire qu'elle est bel et bien à Poudlard, dans son dortoir. Le cœur bat vite...Et peu à peu, reprend un rythme plus ou moins normal. D'un mouvement peu sûr de la main, la rousse s'essuie le visage en sueur, s'obligeant à se saisir d'un mouchoir pour sécher son visage. Délicatement, elle passe sa tête entre ses mains. Elle est fatiguée, mais impossible possible pour elle de ne serait-ce que penser à se recoucher. Toute envie de retourner dans les  bras de Morphée. C'était juste impossible.  

Alors la jeune poufsouffle se relève, veillant à remettre correctement sa couette sur son lit. Puis elle saisit un petit gilet qu'elle enfile sur ses épaules afin de couvrir ses dernières, trop exposée malgré le froid qui menaçait de plus en plus de peser sur le monde magique. Pourtant, cela n'empêche pas Gabrielle de se contenter d'une tenue plus ou moins légère pour la nuit, sachant parfaitement que des nuits comme celles-ci lui donnaient extrêmement chaud. Sauf que là, elle avait prit un coup de froid après de telles images. Pourtant elle en a l'habitude depuis la guerre mais cette fois, c'était plus intense, plus vrai que jamais. Impossible pour elle de rester plus longtemps dans ce dortoir qui lui donne des frissons... Mais aussi pour éviter de réveiller ses camarades de maison. C'est pourquoi la jeune Joyfull descendit calmement en salle commune, veillant à faire le moins de bruit possible, et prenant place sur le canapé situé devant la cheminée.

Un profond soupire échappe d'entre ses lèvres, alors que son regard se perd dans les flammes et son esprit  s'envole vers le souvenir de la guerre et encore au-delà, quand tout a commencé à dégénérer et que la manace du conflits avait déjà commencé à planer sur l'école et dans le monde magique. « Gabrielle ». Son nom résonnait tel un écho dans son esprit, alors que la concernée avait perdu toute notion de la réalité. Jusqu'à entendre à nouveau les même syllabes être prononcer. Retour à la réalité. La jeune fille écarquille les yeux  tout en tournant la tête vers son interlocuteur qui se tenait près d'elle, encore debout. Tout ça semblait si prévisible.

« Jonathan » dit-elle d'une  voix faibles sans détourner son regard.

Enfin, elle finit par le faire, mais juste pour s'écarter un peu et lui laisser de la place sur le canapé. Elle attendit qu'il s'installe avant de poser sa tête sur son épaule, le regard lointain et toujours plongé dans les flammes de la cheminée.

« T'arrives pas à dormir ? » demande-t-elle d'une douce voix.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 1426
Ft : Zac Efron
Localisation : Chez les jaunes

Feuille de personnage
Don: Animagi loup à crinière
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Juin - 18:13
Beetween usCes dernières nuits n'ont rien de bénéfiques ni de reposantes, entre l'éveil cet été, les cauchemars du "aux" guerres. Le fait que Becca est disparue dans la forêt avec l'atroce impression d'avoir "mangé" une camarade, après notre dispute, puis ce truc bizarre qui s'est produit ensuite. Se retrouver dans une grotte sombre, bouffé par des créatures bizarres sous leurs yeux, mon dernier souvenir d'eux datent du 27 septembre, un souvenir peu avantageux. Leurs ignorances à mon égard m'a cruellement blessé. Seth s'est renfermé, Becca hurle à tout-va. Puis le bal...

Déjà rien que la date, rien qu'avec cette date fatidique j'ai songé que peut être "ils" viendraient me voir, en souvenirs du "passé" ou un truc du genre. Ah mais pour se dire entre eux que c'est une grande amitié par-delà la mort y'a du monde mais pour Jon...En plus pour couronner le fiasco qu'est devenu ma vie (ouais je fais ma drama) j'ai loupé tous mes putains de sorts. Alors oui Ian aussi, mais voilà même si pour le coup ça peut paraitre rassurant ça ne l'est pas. Car je me sens comment dire...Et si j'avais réussi ne serais ce qu'un seul de mes sorts est ce que Helen serait toujours en vie ? Culpabilité de merde.

Je vire le drap d'un geste rageur et je tiens ma tête entre mes mains, mon coeur bat si vite et si fort que si il sort de ma poitrine je trouverais cela presque normal. Je sursaute avant de me rendre compte que l'objet de ma frayeur n'est nul autre qu'un camarade de chambre qui vient de tombé de son lit. Je soupire et je vérifie, il ronfle bruyamment et n'a pas l'air d'avoir mal, je secoue la tête et je fais glisser sur lui son drap. Armé de mon pantalon type jogging, je descends pied nue et "torse poil" dans la salle commune. Autant aller mangé un truc ! Alors que j'allais prendre la direction de la sortie, je sens une présence, une présence bien trop familière. Mon corps semble alors se mouvoir seul pour rejoindre le canapé.

Gabrielle ? Fis-je doucement.

Elle ne semble pas vraiment m'entendre pourtant au bout de quelques secondes son regard se pose enfin sur moi, je lui souris doucement, sans que je lui demande elle se pousse doucement, je me glisse a ses côtés passant mon bras autour d'elle, sa tête se posant mon épaule, et ma propre tête se posant doucement sur la sienne.

J'allais te poser la même question !Murmurais-je doucement. Non depuis ce qui s'est passé j'ai du mal à dormir, et toi ? Tu revois encore ce qui s'est produit l'an dernier n’est-ce pas ? Ajoutais-je avec douceur. Gabrielle personne ne te fera de mal, plus personne, sinon il ou elle aura mon pied au cul je te le garantis ! Fis-je dans une tentative désespérée de la rassurée.
©️ 2981 12289 0



LOYAL YES BUT NOT SILLY
ANAPHORE
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 15
Ft : Iga Wysocka

Feuille de personnage
Don: Bloqué
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juin - 19:23
Penser au passé, à cette guerre, ce n'est peut-être pas la meilleure solution pour oublier les atrocités dont à pu être témoin une fille aussi sensible que Gabrielle. Pourtant, ne pas y penser est plus facile à dire qu'à faire , surtout quand chaque nuits nous rappel à quel point  cette période fut sombre, difficile pour chacun des élèves de Poudlard. Et puis, quand on est plongé dans ses pensées, ou oublie facilement qu'il y a des gens autour de nous.. Qu'il peut y en avoir dans le cas présent. Et justement, la jeune Poufsouffle n'était pas seule et elle a mit du temps à s'en rendre compte. Mais ce nouvel arrivant eut pour effet de la calmer instinctivement, de  la rassurer dès l'instant où le jeune homme se mit contre elle. C'est fou comme la simple présence de Jonathan a un effet apaisant pour Gabrielle, comme s'il pouvait tout lui faire oublier et dissiper tous ces malheurs juste en étant là, en étant présent pour elle. La jeune sorcière ne peut que profiter de sa douceur sur le moment-même, fermer les yeux pour ne profiter que de la sensation que son ami lui procure, une sensation de bien-être, de compréhension. Ce qui s'est produit l'an dernier.. A ces mots, la rousse sent son cœur faire un bon dans sa poitrine, les images de la guerre, la sensation des tortures qu'elle a subit lui remontant dans le corps. Il tremble, légèrement, se laissant envahir par la peur, comme si tout pouvait recommencer à tout moment.  Et comme s'il avait directement compris, ce qui était à coup sûr le cas, le brun tente de se rattraper, rassurer son amie qui se retrouve tout à coup si faible. Léger petit rire : il doit bien en être capable, de mettre son pied dans le derrière de la première personne qui oserait poser sa main sur Gabrielle d'une façon malveillante, elle d'en doute.

«Je demande à voir ça. » dit-elle avant de se redresser et regarder son ami dans les yeux. « C'est que... J'en fais des cauchemars, très souvent. Et c'est si – si réel. » elle grimace un peu.

S'enfonçant dans le canapé, le regard fixant le plafond cette fois, elle cherche ses mots pour s'exprimer mais est-ce que ça en vaut vraiment la peine au fond. D'une certaine façon, elle n'avait jamais eut besoin de parler avec Jonathan pour que ce dernier la comprenne. Tout était si naturel entre eux qu'ils n'en ont jamais réellement pris la peine.

« Et toi... » commence-t-elle, marquant une pause. « Ca me rendait folle de te voir dans ton état. J'ai peur pour tous mes amis depuis cette foutue guerre. Je ne sais même pas comment je fais pour ne pas me méfier de tout le monde ! » ajoute-t-elle sur un ton calme.

N'aurait-elle pas, au fond, de raisons de se méfier de chaque élèves ? Même ceux qui semblent les plus innocents ne le sont peut-être pas tant que ça...Personne n'est totalement innocent. On peut s'en vouloir d'un tas de choses différentes, comme être juste resté en retrait alors que d'autres agissaient, comme avoir été dans son petit coin paradis alors que d'autres souffraient, comme avoir fait du mal à des innocents. Tout est un prétexte, aussi anodin puisse paraître l'acte commit. Alors oui, Gabrielle pourrait se méfier de tout le monde, même d'elle-même et pourtant...

« Ca ne t'arrive jamais d'en rêver toi ? » demande-t-elle alors soudainement, l'idée venant de lui traverser l'esprit.
Contenu sponsorisé
 
Un cauchemar qui se dissipe (Feat. Jonathan Peterson)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Intrigue | Quand le cauchemar deviens réalité | feat. Sophitia & Amethyst
» Kilian L. Turner (M) Feat Jonathan Rhys Meyer
» Duel de Défense contre les Forces du Mal : équipe n°2 [Anna Landheart et Jonathan Peterson]
» Can I Trust You? [Feat. Jonathan Mills]
» La peur du vide ■ feat Jonathan C.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Poudlard :: Vers les Sous-Sols :: Salle Commune des Poufsouffles-
Sauter vers: