Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

Pour l'envol de la plus petite abeille, tout le ciel est nécessaire - LIBRE

Aller en bas 
Andromeda Bartleby
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 120
Ft : Emma Kenney

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Juin - 21:46
10 Janvier 1999

La fin des cours avait sonné et Andromeda s’était précipité hors du château et avait traversé tout le parc d’un petit pas rapide qui la faisait se dandiner peu gracieusement à son insu mais elle n’osait pas courir de peur de subir les remontrances de Rusard ou d’un professeur de passage. Depuis qu’elle s’était réveillée ce matin elle ne pensait qu’à voler sur son balai. Les cours avaient étés pour elle une véritable torture et à midi elle trépignait sur sa chaise et se tortillait tellement que son préfet lui avait lancé que si elle ne se calmait pas il préférerait encore aller manger à la table des serpentards.

Mais ça y était, elle était enfin en route pour le terrain de Quidditch, et comble de chance il n’y avait apparemment pas d’entraînement à cette heure. Elle alla dans le hangar à balais où était rangé son précieux Eclair de feu, amour de sa vie, puis alla récupérer dans une étagère de la cire et un coupe-brindille. L’entretien des balais était vital pour qu’ils aient une performance optimale et s’occuper du sien l’aidait beaucoup à se détendre. Elle adorait l’odeur de la cire, lustrer le manche à l’aide d’un chiffon propre, partir à la chasse aux brindilles brisées. Tous les trois mois elle démontait même entièrement son balai pour rempailler un peu la brosse à l’aide de fibres spécialisées qu’elle commandait directement au producteur. Cela faisait trois ans qu’elle chevauchait son Eclair de feu aux matchs ou aux entraînements, qu’il pleuve, neige ou vente et pourtant il paraissait aussi neuf que le jour où elle l’avait déballé sous le sapin.

Son balai à présent rutilant, elle rangea tous les accessoires qu’elle avait utilisé et sortit sur le terrain et enfin, s’envola. Le terrible cauchemar qui l’avait hantée toute la journée se dilua immédiatement, comme chassé par les bourrasques de vent qui faisait virevolter ses cheveux habituellement filasse mais qui paraissaient à présent animés d’une vie propre. Il lui semblait qu’elle respirait pour la première fois depuis le début de la journée. L’image du couloir sombre qui rapetissait lentement pour l’écraser était remplacée par l’infini du ciel et des nuages, les hurlements stridents dans ses oreilles s’étaient changés en chants d’oiseaux et du vent qui sifflait dans ses oreilles. Elle monta si haut qu’il lui semblait que si elle tendait la main elle pourrait chatouiller le ventre rebondit des nimbostratus chargés de pluie. Puis elle redescendit en piqué à la vitesse d’un faucon plongeant sur sa proie pour ne redresser son balai qu’à trois mètre du sol. Elle fit quelques arabesques, des loopings, slaloma entre les buts et manqua d’en percuter un de plein fouet lorsqu’elle se rendit compte qu’elle n’était plus seule sur le terrain.

Quelqu’un l’observait d’en bas.
Neville Londubat
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 305
Ft : Matthew Lewis

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Sep - 1:40
Le balai ça n'avait jamais été sont fort. Il n'était déjà pas totalement à l'aise perché sur les gradins et évitait le plus possible de regarder vers le bas. Les cours de vol avaient été pendant longtemps sa hantise. Mais il adorait le Quidditch, du moins le regarder. C'était sans doute en grande partie grâce à Harry Potter. Avant ça il n'avait connu le Quidditch qu'aux matchs que son oncle l'emmenait voir et il avait toujours trouvé ça très dangereux. C'était toujours le cas, mais à Poudlard c'était déjà plus calme et puis, vu ce que lui décrivaient ses potes, il avait finit par trouver ça plutôt fascinant. Il préférait cela dit l'apprécier de loin, en sécurité avec les pieds posés sur le sol ou sur un sol, même en hauteur. Il n'aimait pas avoir les pieds dans le vide. Ne parlons même pas de la possibilité de se retrouver suspendu aussi haut par des vêtements qui se seraient pris dans le balai ou dans un goal. C'était des choses qui n'arrivaient pas si souvent que ça mais ce qui n'arrive pas si souvent arrivait un peu trop souvent à Neville.

Pour le coup, il ne savait pas trop comment il en était arrivé à se diriger vers le terrain de Quidditch... Ah si ! On lui avait dit qu'il y avait une espèce bizarre de lichen qui poussait sur un des piliers, un lichen qui changeait de couleur et passait pas toutes les couleurs de l'arc-en-ciel tout au long d'une seule journée. Il n'avait eut d'autre chose que de venir voir de lui même ce à quoi ça pouvait ressembler.

Arrivé sur le terrain, et bien avant, il remarqua une autre personne. Il ne voyait pas qui c'était de loin et ne constata qu'il s'agissait de la célèbre batteuse de Poufsouffle qu'une fois qu'elle fonça vers le sol. Le visage de Neville se crispa, craignant l'impact. Par chance elle se redressa à temps. Il détestait quand on faisait ça. Harry et Ginny étaient des spécialistes en la matière et Neville était presque sur qu'il n'allait pas tarder à faire une crise cardiaque.

Il resta planté la, oubliant pourquoi il était venu. Lorsqu'elle tourna la tête vers lui, par réflexe, il lui fit un petit coucou de la main.


Admin



Andromeda Bartleby
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 120
Ft : Emma Kenney

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Fév - 20:41
La silhouette semblait faire des signes à Andromeda. Plus précisément il lui semblait qu’elle agitait la main de manière tout à fait amicale. Malgré tout, la jeune poufsouffle senti son estomac se retourner. Depuis combien de temps cette personne la regardait-elle ? La batteuse essaya de se remémorer son parcours dans sa tête. S’était-elle couverte de honte à son insu ? Elle sentait la nausée lui engluer le ventre comme une tâche de mazout qui s’étire sur la mer. Elle se dirigea maladroitement vers le sol et trébucha en descendant de son balai ce qui permit à son nez de payer une petite visite au gazon taillé du stade.

Peut-être vaudrait-il mieux qu’elle reste là jusqu’à ce qu’il s’en aille, pensait-elle en respirant l’herbe mouillée. Est-ce que faire l’autruche –de façon très littérale cette fois- l’avait déjà tirée d’affaire ? Pas sûr. Et puis si elle restait trop longtemps ainsi étalée de tout son long, elle passerait une fois de plus pour une gamine bizarre et attardée. Ou pire le témoin de sa bêtise risquait de croire qu’elle s’était vraiment fait mal et déciderait sûrement de partir chercher de l’aide.

Elle se releva à contre cœur (c’est qu’elle se sentait presque bien dans l’obscurité réconfortante de la terre mouillée) et fit mine d’épousseter sa robe, trop honteuse pour lever les yeux vers son inconnu des gradins. De la où elle se trouvait à présent elle pourrait surement discerner ses traits mais elle n’osait encore croiser son regard. Elle se baissa pour ramasser son balai et trouver le réconfort que lui procurait le manche rugueux au creux de sa petite main. Puis elle leva un visage écarlate vers les gradin et leva un pouce peu assuré en leur direction pour confirmer qu’elle ne s’était rien cassé dans sa chute. Elle n’avait toujours aucune idée de qui pouvait bien s’y trouver, où même s’il s’y trouvait encore. Trop humiliée pour réussir à complètement lever les yeux, elle ne réussissait qu’à fixer le pied des gradins.
Neville Londubat
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 305
Ft : Matthew Lewis

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Fév - 20:21
Aïe ! Elle tomba une fois au sol. A croire que cette fille était un albatros. A l'aise dans les airs, maladroite sur terre. Lui ne savait pas s'il était le plus maladroit sur terre ou dans les airs, et ne parlons pas de l'eau.
Elle ne se releva pas directement. Neville se décida bien vite à venir à sa rencontre. Pas chance, eut-il à peine décidé de se mettre en route qu'elle se redressait déjà. Il voulait malgré tout s'assurer qu'elle n'avait rien et était déjà en chemin tandis qu'elle faisait signe que tout allait bien.
Neville failli se planter à son tour en marchant à toute allure vers la poufsouffle. Les robes de sorcier c'était tout sauf pratique. Il ne tarda pas à arriver à son niveau.

- Est-ce que ça va ?

Il savait les batteurs de nature assez solide, il en avait pour preuve Goyle (mais restait encore maintenant persuadé que s'il avait été aussi résistant c'est parce que ses nerfs étaient incapable de trouver le chemin jusqu'à son cerveau pour le prévenir des douleurs) ou à présent Damien (qui devait lui avoir la faculté de changer sa peau par réflexe pour amortir les coups).
Elle était certes couverte d'un mélange de terre et d'herbe (très légèrement) mais par chance pas de sang, du moins Neville n'en voyait pas encore.


Admin



Andromeda Bartleby
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 120
Ft : Emma Kenney

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 23:57
Andromeda émit un petit cri de souris lorsqu’elle entendit la voix inquiète du garçon des tribunes… provenir d’un endroit beaucoup plus proche de ca à quoi elle s’attendait. De TRES près même. Comment se faisait-il qu’elle ne l’avait pas entendu approcher ?

Elle baissa le bras, se sentant vraiment ridicule avec son pouce levé en direction des gradins vides. Raide comme un piquet, elle se tourna vers le nouveau venu et serra le poing pour se donner le courage de lever les yeux vers lui. Ses joues étaient déjà rouges et brûlantes mais la poufsouffle eut l’impression de bouillir lorsqu’elle découvrit qui se tenait devant elle.

Neville Londubat avait toujours eu beaucoup d’amis parmi les jaunes et ébène aussi il n’avait pas été surprenant d’entendre d’entendre les membres de la maison de la jeune fille chanter les louanges de sa bravoure héroïque lors de la bataille de Poudlard. Il avait vite acquit le statut de héro de guerre aux yeux de beaucoup, et certainement aux yeux d’Andromeda. De plus le garçon s’était montré digne de sa réputation après l’enlèvement de décembre. La jeune fille se souvenait du sang-froid dont il avait fait preuve à la gare de Pré-au-Lard alors qu’elle-même était en proie à une panique paralysante. Elle se remémorait surtout de la gentillesse et de la patience dont il avait fait preuve à son égard, de la façon dont il s’était occupé d’elle. Elle ne l’avait jamais remercié pour ça et s’en sentait subitement honteuse.

Elle ouvrit la bouche, pour la refermer aussitôt avec l’aplomb d’une carpe hors de l’eau. Elle ne savait par où commencer, confuse. Elle baissa de nouveau les yeux. Maintenant qu’elle n’avait plus à subir le regard direct du gryffondor, elle se sentait légèrement, très légèrement, plus à l’aise pour penser. Peut-être que répondre à sa question, tout simplement, pourrait être un bon début.

- Oui je, je… rien de cassé. J’ai l’habitude.

Elle eut un petit rire nerveux et releva des yeux un peu fuyants, terrifié à l’idée que ce qui se rapprochait le plus d’une idole pour elle dans cette école puisse la prendre pour une attardée complète.
Contenu sponsorisé
 
Pour l'envol de la plus petite abeille, tout le ciel est nécessaire - LIBRE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Même pour le simple envol d'un papillon tout le ciel est nécessaire. »
» Pour parler de soi, il faut parler de tout le reste. ♦ Jack&Aby
» Agents libres 2015-2016
» Essai: juste une petite salutation!
» petite prière

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Les Éxtérieurs :: Le Parc :: Terrain de Quidditch-
Sauter vers: