Forum Hp situé juste après la guerre contre Voldemort
 

Partagez | 
 

Un rendez-vous ambiguë [Avec Liam]

Aller en bas 
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 106
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Juin - 20:32
Un rendez-vous ambiguë
“Mimi ? Où est-ce que tu vas ?”

Miranda se retourne, elle pensait sincèrement qu’on ne la dérangerait pas aujourd’hui mais comme toujours, rien ne se passe comme elle l’avait prévu. Olympe l’observe depuis l’entrée de la salle commune, plus curieuse qu'inquisitrice mais la quatrième année ne peut s’empêcher de réfléchir à une justification convenable. Pourquoi ? Aucune idée, après tout il n’y a aucune honte à admettre qu’on va à un rendez-vous… Avec un garçon… Batteur de Gryffondor… Et fantasme d’à peu près toutes les filles de son dortoir, mais ce n’est qu’un détail n’est-ce pas ? Miranda est une catastrophe quand il s’agit de relations ambiguë, en temps normal elle aurait simplement rejoint Pré-au-lard sans se soucier ni de son apparence, ni de son attitude mais là elle a l’impression de tout faire de travers. Ce n’est qu’une impression bien entendu, Miranda est ravissante dans son chemisier crème et son pantalon noir moulant, élégante sans trop de chichi mais étant donné que personne n’a encore eu l’occasion de la voir se mettre en valeur, c’est plutôt suspect. De plus, la Poufsouffle à prit le temps de boucler ses cheveux et de se maquiller, il y a de quoi se poser des questions et malheureusement pour elle, Olympe s’en pose beaucoup. La petite blonde quitte l’encadrement de la porte les lèvres pincées, aïe… Elle se doute de quelque chose. Miranda s’empresse de contrer sa prochaine question.

“Je vais à Pré-au-Lard, se contente t-elle de répondre nerveusement.

-Dans cette tenue ? Questionne la deuxième année un sourcil levé, bras croisés sur sa poitrine presque inexistante.

-Euh… Oui, j’ai un rendez-vous et je me suis dis qu’il serait bon que je… Prenne un peu soin de moi, explique la jeune fille maladroitement en fourrant une main dans ses boucles et en détournant le regard vers la pendule près de la cheminée. Et je suis déjà en retard !”

Voilà qui lui offre une parfaite excuse pour fuir cet interrogatoire perturbant, Miranda contourne son amie et se précipite vers la sortie puis dans le couloir sans se retourner. Et alors quoi ? Pourquoi elle n’aurait pas droit de se sentir jolie elle aussi ? Mince la plupart des filles de Poudlard s’habillent comme ça tous les jours et personne ne leur dit jamais rien. La Poufsouffle resserre sa prise sur la lanière de son sac, peu importe de toute façon, elle a fait un choix et elle compte bien s’y tenir. Elle croise quelques élèves sur son chemin, notamment dans la cour du clocher et tous les regards se tournent vers elle, même ceux des garçons. Pause, une minute ! Depuis quand les garçons la regardent-ils ? Pourvu que le spectacle de Noël arrive vite, qu’elle puisse se réconcilier avec Fenn et l’utiliser comme garde du corps. Quoi ? C’est bien à ça que sert un grand frère non ?

Elle dévale la pente menant aux trois balais en frissonnant, il fait de plus en plus froid, l’hiver n’est plus très loin, maintenant qu’elle est ici, autant qu’elle prenne le temps d’aller s’acheter un manteau une fois sa rencontre avec Liam passée. Miranda entre dans l’auberge, elle n’est rempli que par quelques élèves et professeurs mais la chaleur y est étouffante, le contraste de température fait éternuer l’adolescente. Ah non hein ! Pourvu qu’elle n’attrape pas un rhume, elle a horreur de la pimentine !

Elle balaye les tables du regard, il n’y a personne, le Gryffondor n’est pas encore arrivé, merci merlin… Miranda tire sur le bas de son chemisier pour le remettre en place et vérifie sa coiffure dans un miroir contre le mur. C’est plutôt correct, elle traverse l’auberge et s’installe à une table dans un coin de la pièce. Etant donné que Liam n’est pas encore arrivé, elle a tout le temps de s’angoisser sur la conduite à tenir avec un garçon… Bon sang mais comment font les autres filles pour ne pas avoir l’air aussi stressée qu’elle ? La Poufsouffle balaye les autres clients du regard, ils ont l’air sereins.

“Bonjour jeune fille, qu’est-ce qui vous ferait plaisir ? Demande Madame Rosmerta que Miranda n’a même pas vu venir.

-J’attend quelqu’un, nous commanderons ensemble, répond t-elle poliment.”

La tenancière l’examine de la tête aux pieds, lui adresse un petit sourire qu’elle trouve drôlement complice et tourne les talons en lançant un “très bien” rieur. Mais qu’ont-ils tous à la regarder comme si elle sortait d’un cabaret ? Est-ce trop ? Merlin ce sera un miracle si elle survit mentalement à cette rencontre...
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 120
Ft : Joe Klocek
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Juin - 9:44
Cela faisait un moment déjà que je n'avais plus mis les pieds à Pré-Au-Lard. Depuis l'an dernier en fait, les petites excursions dans ce charmant village offraient une opportunités aux élèves de Poudlard de sortir un peu du contexte de l’école sous les Carrow. Une période difficilement oubliable. Mais depuis cette année, je ne voulais pas y retourner, déjà à cause du monde qu'il y avait et puis je n'avais pas trop la tête à ça. Alors je vous vois déjà venir avec votre question, mais pourquoi diable aujourd'hui te te décides à te rendre aux trois balais Liam ? La réponse est simple, j'ai tout simplement était invité par quelqu'un. Pourquoi est-ce que j'ai accepté ? Là je ne saurai dire, certains diront que j'ai accepté par réflexe, d'autres pour ne pas être malpoli et encore d'autre parce que la jeune Poufsouffle ne ma laisserait pas indifférente. Pour ma pat je pense que toutes ses réponses sont fausses, je pense que j'ai accepté parce qu’il était temps pour moi d'arrêter de vivre avec le passé, d'arrêter de vivre avec ces pensées tournés sans cesse envers la trahison de mon grand frère. Oui il était temps pour moi de m'ouvrir de nouveau aux autres, d'être de nouveau Liam Holden, le populaire poursuiveur de Gryffondor.

Bref, la matinée se passa tranquillement, j'ai eu une discussion avec Damien à propos de ce rendez vous, me conseillant de rester sur mes grades et de ne surtout pas gaffer. En gros de ne pas divulguer quoi que ce soit concernant l'équipe de Gryffondor. Ce n'était pas mon genre et puis j'en ai vu d'autres, des fan issu d'autres maisons tentant d'user de leurs charmes pour obtenir des informations tactiques, je n'ai jamais cédé, je suis trop compétiteur pour ça. Pour autant je ne pense pas que la jeune Miranda soit ce genre de personne, je la crois sincère. Enfin bon on verra bien comme on dit. Il était temps de choisir la tenue désormais, j'ai opté pour la solution la plus simple et efficace, une veste noir avec un jean. Après tout on était pas dans un rendez-vous galant où quoi que ce soit d'autre, il ne s'agissait là que d'une simple sortie. Une fois prêt je me mets en route.

Comme attendu, Prè-Au-Lard était blindé de personne, les ruelles du village étaient presque aussi fréquenté que le chemin de traverse. Mon regard ne pu s’empêcher d'avoir une attention toute particulière envers le magasin de friandise. Mais non, pas le temps d'y faire un tour, j'étais attendu et puis si je commence à m'aventurer la dedans, je prendrai quelques kilos. J'arrive enfin aux trois balais, j'entre dans la bâtisse et je cherche du regard la jeune Poufsouffle, je la vois au fond déjà assise à une table. j'adresse un sourire avant de m'approcher de sa table. Il y avait quelques élevés de Poudlard qui étaient présent, une bonne partie me regardaient avec les gros yeux en mode "Mais que fait-il ici ?". Imaginez leurs surprises quand ils ont vu que je me dirigeais à la table d'une quatrième année. Un sourire amicale s'affiche sur mon visage avant que je ne prenne place à la table de Miranda.

- Salut, comment vas-tu ? Je remarque tout de suite la tenue de l'attrapeuse de Poufsouffle, elle avait clairement fait des efforts, dois-je y voir là un signal particulier ? Non je ne pense pas. J'enchaine aussitôt avec une blague. Alors il y a eu d'autres chutes depuis notre entrainement ? Je sors ça avec un sourire taquin.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 106
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Juin - 19:13
Tout est bon pour passer le temps en attendant Liam. Miranda feuillette quelques pages de son livre de potion pour s'assurer être au point même si elle sait pertinemment qu'elle connaît le chapitre par cœur. Quelques élèves viennent la saluer, ils sont bien gentil et pour la plupart sont de la maison Poufsouffle. Le dimanche est un jour calme étant donné que la majorité des étudiants en profitent pour se reposer avant de reprendre les cours. C'est d'ailleurs la première fois que Miranda Pâlit à son traditionnel entraînement de Quidditch pour venir à Pré-au-Lard. Les minutes passent et avec elle l'afflux de nouveaux arrivants. Elle se félicite de s'être installée dans ce coin de la taverne, isolé du reste des tables. L'ambiance joyeuse des Trois Balais lui rappelle les soirées qu'elle a passé avec Nona et Popa pour fêter ses derniers anniversaire, ils lui manque beaucoup, tout autant que la seule personne qui pourrait l'aider ici même : Son frère. Naturellement, Miranda en vient à se demander ce qu'il est en train de faire et avec qui, elle espère qu'il passe de bons moments et que tout va bien pour lui. L'adolescente est toujours penchée sur son manuel mais ne le lit même plus, c'est Liam qui interrompt le fil de ses pensées. Elle lève les yeux, il est élégant et semble de bonne humeur avec son sourire taquin. Miranda referme son livre et le range dans son sac avant de se retourner vers lui heureuse de ne plus être seule.

“Hey ! Je vais bien et toi ? Pas trop compliqué le match de cette semaine ? Répond-t-elle guillerette, elle rit. Et non pas de nouvelles chutes à déplorer, je suis en un seul morceau comme tu peux le constater !”

Un petit signe de la main de la jeune fille suffit à madame Rosmerta pour qu’elle comprenne ce qu'elle souhaite, elle hoche la tête et disparaît derrière son comptoir. Miranda lève un sourcil surpris mais ne relève pas, sacrément efficace la tenancière ! À travers la fenêtre, la Poufsouffle remarque la neige qui commence à tomber : l'hiver arrive.
Elle reporte son attention sur Liam.

“Alors, parle-moi de toi. D'où viens-tu ? Depuis quand joues-tu au Quidditch ? Demande t-elle.”

Madame Rosmerta réapparaît et dépose deux bièraubeurres devant eux avec un sourire un peu trop complice au goût de Miranda. Une fois qu'ils sont de nouveau seuls, la jeune fille soulève sa chope et y trempe le bord de ses lèvres, une explosion de saveurs stimule ses papilles, cette boisson est toujours aussi délicieuse. Elle réalise que coiffés comme ça, ses cheveux sont beaucoup moins envahissants, elle n'a pas encore l'habitude des boucles mais en juger par l'expression faciale d'Olympe avant qu'elle ne quitte le dortoir, ça ne doit pas trop mal lui aller.

“Personnellement, j'ai commencé à jouer en deuxième année, je suis rapide et réactive un bon combo pour être attrapeuse selon Madame Bibine…”

Elle sourit.

“Si je pouvais en plus me tenir debout sur mon balai, ce serait parfait…”
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 120
Ft : Joe Klocek
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 10:27
Prenant place aux côtés de la jeune Poufsouffle, celle-ci m'affirme qu'elle allait parfaitement bien, elle me retourne ensuite la question avant d'enchérir sur mon match de Quidditch de cette semaine, me demandant si celui-ci n'avait pas été trop compliqué. J'adresse un sourie amusé, c'était toujours compliqué contre Serpentard, ces matchs là s'apparentaient très souvent comme des derbys, des matchs très physiques qui ne sont pas sans conséquences sur les organismes. Pour ma part je sais que j'ai pris sacrément chers par les batteurs de Serpentard mais j'ai réussi tout de même à rester sur mon balais et puis en plus de ça mon équipe à gagné donc je suis satisfait, même si le match en soit n'était pas du beau Quidditch. Bref, Miranda finit par m'avouer qu'elle n'avait pas rechuter de son balais depuis.

- Ba écoute je vais très bien malgré les innombrables coups que je me suis pris lors du match de cette semaine, j'arrive malgré tout à tenir sur mes deux pieds. je dis ça avec un sourire amusé.

Après ça Miranda commanda à distance deux boissons, je ne savais pas ce que la Poufsouffle avait commander mais j'étais prêt à la suivre. Je ne compte plus le nombre d'heure que j'ai bien pu passer ici avec mes proches, le nombre de fête d'anniversaire, de fête après victoire, le bon vieux temps... Je regarde alors la Poufsouffele dans les yeux, elle commença alors la discussion. Des questions simples mais toujours efficace pour démarrer un rendez-vous. Attendez j'ai dit rendez-vous ? Non, ce n'est pas un rendez-vous c'est juste un... Eu un... Une sortie, voilà une sortie c'est très bien comme mot. Bref, avant que je puisse répondre a ses questions, elle répondit en première, elle m'avoua qu'elle avait commencé le Quidditch en deuxième années et que sa vitesse et sa réactivité lui a valu d'être nommé attrapeuse de l'équipe de Poufsouffle. Cela faisait donc deux ans que la jeune femme jouait au Quidditch, elle était plutôt doué. Elle finit par une petite blague concernant notre entrainement de l'autre jour qui m’arracha un sourire.

- Ça fait donc deux ans que tu pratiques le Quidditch ? Tu es doué ! Madame Rosmerta arrive ensuite avec les boissons. Merci ! Je dis ça avec un petit sourire avant de reprendre ma réponse. Pour ma part je pense pouvoir dire que je pratique le Quidditch depuis que je suis tout petit en fait, mon père étant un ancien joueur professionnel, ça aide un peu. Par contre j'ai rejoins l'équipe de Gryffondor qu'en troisième année, ils estimaient que j'étais trop jeune pour rejoindre l’équipe en tant que poursuiveur, c'est un poste qui est assez exigeant physiquement mine de rien et faut savoir encaisser !

Je bois ensuite une première gorgée de ma boisson, et comme d'habitude je ne suis jamais déçu par la bierraubeurre de cet établissement, une valeur sûr depuis des années maintenant. Je repose ensuite ma chope sur la table, je suppose que c'est maintenant à mon tour de poser une question. je cheche alors le première chose que j'avais en tête, j'aurai peut être du m'abstenir.

- Ça te va bien les cheveux comme ça ! J'aime beaucoup. Bordel qu'est ce que je viens de dire, vite Liam, une diversion, bifurque sur une nouvelle conversation. Mais eu.. Sinon t'es parents font quoi dans la vie ? Pas terrible mais c'est toujours mieux que rien Liam.

avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 106
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 25 Juin - 19:10
“Oh crois moi en temps qu’attrapeuse des coups je m’en suis pris, je pense que le pire reste le cognard dans le ventre… Je ne suis pas douillette mais un hématome à cet endroit là c’est vraiment le pire et rien ne peut le soulager, explique la jeune fille en frottant machinalement son abdomen. Dans mon équipe les batteurs sont sacrément féroces, mieux vaut ne pas être sur leur chemin quand ils sont en plein match…”

Elle rit, que de souvenirs… Lors de son tout premier tournoi, Miranda se souvient s’être fracassé le bras en tombant de son balais, à cette époque là, elle avait affronté Drago Malfoy. Tout le monde sait que les Serpentards sont fourbes et il n’y a rien de plus sournois que la feinte de Wronski. Triple fracture, une semaine à l’infirmerie à boire du poussos. En sortant elle avait une irrépressible envie de casser la figure au blond pour lui avoir fait subir ça, mais s’attaquer aux verts et argents n’est jamais une très bonne idée. Après ça il y a eu sa chute dans les tribunes, l’oeil au beurre noir causé par un coup de batte en plein visage, le souafle dans le nez… Attrapeur n’est pas une sinécure, maudit soit celui qui ose dire le contraire. Miranda avale une autre gorgée de sa bièraubeurre, Liam choisit ce moment pour la complimenter sur ses cheveux. Surprise, la jeune fille avale de travers, il fallait s’y attendre. Elle toussote quelques secondes et se reprend, n’importe qu’elle fille de son dortoir en serait tombée dans les pommes.

“Oh hum… Merci, dit-elle en évitant de le regarder dans les yeux, pourvu que la chaleur qui brûle son visage soit dû à la température.”

Il change de sujet, Merlin soit loué… Mais pour le coup, Miranda ne sait pas tellement quoi répondre. Depuis le temps qu’elle n’a pas vu ses parents, il lui est difficile de savoir où ils en sont dans leur carrière professionnelle. Elle hausse les épaules.

“Je ne sais pas vraiment ce qu’ils font aujourd’hui, je vis avec mes grands parents, je suis considérée comme une traître à mon sang pour ne pas avoir accepté de suivre les valeurs que mon père voulait à tout prix m’enseigner, explique t-elle posément. A l’époque lui travaillait au ministère, au département de la coopération magique internationale, ma mère quand à elle était antiquaire, je suppose qu’elle l’est toujours…”

Elle sourit.

“Mon grand père lui travaillait au département de la justice magique, c’est quelqu’un d’impartial, j’aime beaucoup quand il me parle de ses anciennes missions… Et les tiens que font-ils ?”



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 120
Ft : Joe Klocek
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 26 Juin - 13:25
Je ne doutais pas que les attrapeurs étaient soumis à rude épreuves lors des matchs, j'en ai la preuve a chaque match quand je vois dans quel état Potter pouvait bien finir, il a passé au moins autant de temps que moi à l'infirmerie, il faut dire qu'il est tout comme moi un peu casse cou dans sa manière de voler. Il existe différent profil de joueur au delà des postes qui leurs sont attribués, certaines personnes adoptent des techniques de vol classique et d'autre beaucoup plus acrobatique tout comme moi. Généralement ce genre d'attrapeur était les meilleurs car cela leurs permettaient d'attraper le vif d'or dans n'importe quelle position, mais ça avait aussi le désavantage d'être une méthode risqué et ainsi d'engendrer de nombreuses blessures.

- J'en doute pas ! C'est vrai qu'un cognard bien placé ça calme tout de suite. Je rigole à mes propos. De toute façon je pense que pour être batteur il faut être un peu féroce sur les bords, c'est un trait de caractère essentielle ! Il n'y a qu'a voir avec Alexandra, l'une de nos batteuse, elle est pas du genre a se laisser faire tu peux me croire. je dis ça tout en buvant une gorgée de ma boisson.

Je pense qu'il n'y a pas un os qui n'a pas cassé chez moi pour ma part, que ça soit en entrainement ou en match. Le Quidditch était un sport extrêmement dangereux c'est ça qui le rendait aussi intéressant. Bref, arrive ensuite ce moment gênant où j'ai complimenté les cheveux de la jeune Poufsouffle, je ne sais pas vraiment ce qu'il m'est passé par la tête, par moment la connexion ne se fait pas trop la haut. En tout cas ma remarque avait eu le don de faire rougir la jeune femme, je savais pertinemment et sans aucune prétention aucune que j'avais pas mal de succès auprès de la gente féminines. Mais enfin, je change malgré tout de sujet, histoire de ne pas s'attarder sur ce moment de malaise. Je bifurque alors le sujet de conversation sur un sujet beaucoup plus banal, histoire de temporiser un peu tout ça. A savoir ce que faisait ces parents. Miranda m'avoua qu'elle ne savait pas trop, elle vivait actuellement chez ses grands parents, une histoire qui avait l'air triste et compliqué, il faut dire que chez les familles de sang pur ça l'était toujours. Mais apparement ces parents jouissaient de postes plutôt important. tant qu'a son grand père travaillait au département de la justice magique. Après ça elle me retourna la question.

- Oh désolé, je ne savais pas pour tes parents. je dis ça avec un air gêné avant de reprendre sur mon cas. Comme tu le sais maintenant mon père était un ancien joueur de Quidditch pro, il était gardien de but, il a même fait quelques matchs pour l'équipe d'Angleterre. Après sa carrière il a monté son entreprise de balais, étant assez bien placé pour vendre ce genre de chose et ça marche plutôt bien on ne va pas se mentir. Ma mère quand a elle travaille au ministère de la magie au service moldu. Et voilà, rien de plus. je dis ça avec un sourire charmeur.

L’établissement commence peu a peu à se remplir, une bonne partie de la clientèle était des élèves de Poudlard, certains avaient les mains remplis de poches des différents magasins se trouvant à Prè-Au-Lard. Après avoir regardé un peu partout dans la salle, mon regard se reporta de nouveau sur le yeux de la jeune Poufsouffle, elle avait toujours d'aussi beau yeux, en même temps il n'y avait pas de raison pour que cela change en une semaine.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 106
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 1 Juil - 16:16
“Le plus dur n’est pas d’être partie mais d’en subir les conséquences, explique Miranda. Beaucoup d’élèves à Poudlard pense judicieux de se mêler de ce qui ne les regarde pas. Je ne me sens pas du tout triste d’avoir quitté mes parents, surtout depuis que j’ai appris que mon père a abandonné Fenn à sa naissance et qu’il a bien failli le tuer en l’envoyant dans un orphelinat moldu où il serait placé à coup sûr dans une famille qui ne lui expliquerait jamais l’importance de la magie…”

Liam lui parle de son père majoritairement, on voit tout de suite l’importance qu’il a dans sa vie. Notamment dans ses choix puisqu’il ne fait aucun doute qu’il est à l’origine de la passion du Gryffondor pour le Quidditch. Ce qui est assez curieux c’est que pour Miranda, il n’y a eu aucune influence particulière, elle y a prit goût seule parce que voler comblait et comble toujours son besoin constant de survoler ses problèmes. Les trois balais se remplissent rapidement, ce n’est pas très agréable de se retrouver au milieu d’une foule d’élèves euphoriques et un peu trop énergiques à son goût. La Poufsouffle termine sa bièraubeurre et se tourne ensuite vers Liam.

“Que dirais-tu d’aller marcher ? Il commence à y avoir du monde ici et ça va vite devenir lourd, de toute façon il faut que je passe chez Honeydukes allons-y ensemble qu’en dis-tu ? demande t-elle en se levant.”

De toute façon elle ne compte pas rester ici alors qu’il dise oui ou non le résultat sera le même. Miranda attrape son manteau et l’enfile en évitant soigneusement de rencontrer les regards surpris des garçons sur son apparence. Ce n’est qu’à moitié flatteur, comme si il fallait absolument qu’elle se maquille et se boucle les cheveux pour qu’on fasse attention à elle… Et on se demande pourquoi elle ne s’intéresse pas à la gente masculine ? Encore faudrait-il trouver quelqu’un qui la voit comme elle est réellement.
Peu importe, la jeune fille dépose quelques gallions sur la table pour payer les consommations et se précipite vers la sortie, la châleur qui règne là-dedans est étouffante. Le froid de l’hiver la gèle jusqu’aux os mais contrairement aux apparence, après ça il lui fait presque du bien.



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 120
Ft : Joe Klocek
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 2 Juil - 10:58
Miranda me fit par de son désarrois concernant les autres élèves qui se croient bon de juger l vie de la jeune Poufsouffle, prétextant savoir mieux que elle ce qui est mieux. De ce qu'elle me raconte, Miranda n'a pas du avoir une enfance facile, elle vient à me parler de son frère que je ne connais que de vue finalement. Me visage se ferme peu à peu face aux propos de la jeune femme qui était dure. Jamais évident d'être issu d'une grande lignée de sorcier de sang pur. Certes j'étais dans le même cas mais historiquement les Holden ne pèsent rien du tout, nous étions qu'une nouvelle famille qui arrivait tout juste dans les hautes sphères des sorciers grâce à mon père qui a travaillé durement. Est-ce pour autant gratifiant de faire partie du haut gratin ? Non, clairement pas, je n compte plus le nombre de banquet et de gala interminable que j'ai du subir durant les étés pour bien paraître devant les grandes familles de sorciers. Bon certes cette été il n'y a eu aucun diner ou autre invitation de ce style chez les Holden, les agissements de mon grand frère ayant gravement endommagé l'image de notre famille.

- Je vois... Je te comprends parfaitement sur les personnes qui pensent mieux savoir que toi sur ce qui est bon pour toi... Ils feraient mieux de s'occuper de leurs culs si tu me permets l'expression. Je dis ça en adressant un sourire amusé, comme pour détendre l’atmosphère et aussi pour faire sourire la Poufsouffle, revoir ce délicieux sourire. En tout cas tu peux être sûr que je ne ferais pas partie de ces élèves là. A la limite le seul domaine où je peux éventuellement te conseiller c'est au Quidditch. je dis ça toujours avec mon sourire.

Peu à peu l’établissement se remplis, devenant rapidement insupportable. C'est limite si on arrive à s'écouter parler avec Miranda. D'ailleurs celle-ci n'hesita ps a finir d'une seule traite sa chope de bierraubeurre avant de me proposer d'aller marcher un peu dehors, loin de se brouhaha incessant qui commence à me taper sur le système. Je bu alors aussi ma chope d'une traite avant de me lever et de laisser de la monnaie sur la table.

- Bonne idée, j'ai la tête qui va finir par exploser sinon !

J'enfile alors mon manteau et suit Miranda jusqu’à l’extérieure. Sur le chemin de la sortie je croise quelques regards interrogateur me concernant, la plupart était surpris de me voir ici à Pré-Au-ard, encore plus accompagné d'une quatrième année. Qu'il pense ce qu'ils veulent, je n'ai que faire de leurs avis de toute façon. Bref, lorsque enfin je sors de l'établissement, le choc se fait sentir, on perd une bonne vingtaine de degrés en l'espace de quelques secondes, le manteau ainsi que l'écharpe étaient la bienvenue. Je me tourne alors vers Miranda :

- Direction Honeyduckes alors ? Je dis ça en me frottant les mains, voulant me réchauffer un peu l'extrémité de mes doigts.

Finalement je vais finir par aller dans cette boutique et me connaissant je sais que je vais craquer et qu eje vais m'acheter toute sortes de cochonneries. Je suis plutôt faible lorsqu'il s'agit de sucrerie, l'un de mes péché mignons. Mais bon je vais essayer de moins me culpabiliser en essayant de me convaincre que je vais partager mes chats avec Damien... Oui crois le toujours Liam.

- Alors comme ça t es une fan de sucrerie ? C'est quoi ton truc préféré ? Je dis ça en regardant la jeune femme droit dans les yeux et en affichant un sourire charmeur.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 106
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 6 Juil - 18:19
“Mh… J’aime les Chocoballes, répond Miranda en se mêlant à la foule sur le sentier de Pré-au-lard. Les plumes en sucre ont l’avantage d’être discrètes et elles ne sont pas mauvaises… Oh et bien sûr les patacitrouilles !”

Elle rit, c’est une conversation comme une autre mais pas pour autant habituelle pour la Poufsouffle, parler de ses goûts en matière de sucreries ne lui serait jamais venu à l’esprit. La neige recouvre progressivement la route pavée, l’adolescente observe les flocons tomber tout autour d’elle le sourire aux lèvres. L’hiver à ses avantages, le paysage autour de Poudlard est toujours très différent, l’ambiance aussi à vrai dire… Surtout en période de conflit. Liam et Miranda passent devant gaichiffon, la jeune fille en aurait presque oublié ce qu’elle devait y faire après son rendez-vous. Elle saisit le bras du Gryffondor et le tire à l’intérieur sans lui demander son avis, il fait froid, c’est suffisant comme excuse pour traîner un garçon dans les magasins. La vendeuse les accueils avec un grand sourire, Miranda le lui rend et traverse la boutique jusqu’à l’immense penderie où sont entreposés les manteaux d’hiver. Elle se retourne vers Liam l’air déterminée.

“Avant Honeydukes j’aimerais que tu m’aides à choisir un manteau, je ne suis pas assez couverte et il fait franchement froid, si tu es de bon conseil je t’achèterais une boîte de chocogrenouilles ça te va ? Questionne t-elle comme si il avait le choix.”


La Poufsouffle reporte son attention sur la penderie, elle plante ses poings sur ses hanches, ça va pas être de la tarte. Pendant les dix minutes suivantes, Miranda s’emploie à trouver quelque chose de correct à se mettre avec des critères très stricts. Premièrement, elle veut un manteau long, au moins jusqu’aux genoux et de préférence fourré. Deuxièmement, les couleurs qu’elle recherche sont : le blanc, le noir, le jaune ou le violet. Pour finir, rien d’extravagant, quelque chose de simple et d’élégant, de bien coupé, rien d’encombrant, elle déteste le volume. Après une rapide sélection aidé par Liam, Miranda se précipite vers les cabine d’essayage. Avant de refermer le rideau, elle pointe du doigt un petit banc.

“Tiens assieds toi là et dis moi simplement ce que tu en penses, sois honnête, les critiques ne me dérangent pas…”

N’importe qui pourrait voir la scène et mal l'interpréter, croire à une relation très différente de la réalité entre les deux jeunes gens mais la petite Poufsouffle n’en a strictement rien à faire. Si il fallait craindre les rumeurs alors on ne ferait plus rien...



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 120
Ft : Joe Klocek
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 9 Juil - 9:06
Miranda me fit part de ses goûts en matière de sucrerie. Elle avait plutôt bon gout et elle restait sur des sucrerie beaucoup moins connue que les grand classique comme les chocogrenouilles et autres, ça avait l'avantage d'être originale. Bref, je continu de suivre la jeune Poufsouffle, tout en prenant soin de ne pas percuter les passants se trouvant sur ma route, il y avait beaucoup de monde dans les rues de Prè-Au-Lard aujourd'hui, probablement due au beau temps qu'il y avait à l'extérieur et puis la neige à attire un peu les gens, ça fait rêver. Pourtant ce n'était pas de la magie. Bref, alors que je suivais la Poufsouffle en direction du magasin de sucrerie, celle-ci m'attrapa par le bras pour me tirer vers une autre boutique qui n'était pas prévu au programme, Gaichiffon, pourquoi diable Miranda voulait elle aller dans cette boutique ? Enfin, ma question est un peu conne étant donné que je sais pertinemment ce que cette boutique vendait. Une fois à l'intérieur Miranda me mit au parfum concernant la situation.

- Ça ne me dérange pas, en plus s'il y a une boite de chocogrenouille au bout, je ne me vois pas refuser. Je dis ça avec un sourire amusé.

Bordel Liam dans quel traquenard tu viens de te fourrer. Miranda vient juste de t'amener à une séance de shopping, fuis pauvre fou ! Que voulez-vous je suis faible à l'appel de la bouffe. Je commence donc la recherche de manteau pour Miranda, essayant tant bien que mal d'appliquer les critères de sélection de la jeune femme. Je parviens à trouver quelques manteau qu'elle prit pour essayage en plus des siens. la séance risque d'être longue mais je ne vais pas me plaindre, qu'aurai-je fais de plus aujourd’hui ? Je serai probablement rester seul à Poudlard, dans le parc à voler sur mon balais. Bref, Miranda me présenta un banc sur lequel je pouvais m'asseoir le temps des essayage. Je vais devoir donner mon avis, on ne peut pas dire que je sois de meilleurs conseil concernant les vêtements, je pense que ma sœur est plus apte à cela, mais bon pas le choix.

- Ok, alors c'est partie pour la séance !
Je dis ça avec un sourire amusé.

Si on voulait faire cliché, il n'y a qu'a mettre la musique Pretty Woman en fond sonore et on sera dans le bon. J'ai déjà subit dans le passé quelques séance de shopping avec quelques unes de mes ex, souvent c'était très long car il fallait passer par toutes les boutiques de la ville. Heureusement ce n'était pas le cas avec toutes mes ex, encore heureux... Bref, j’attends donc que la Poufsouffle se présente avec sa première tenue.
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 106
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 10 Juil - 18:35
Liam est compréhensif, une boîte de chocogrenouille peut vraiment faire des miracles, dommage que ça ne fonctionne pas avec tout le monde… Miranda ne prend même pas la peine de fermer le rideau de la cabine d’essayage, elle n’a pas à se dévêtir complètement. C’est un peu étrange pour elle, faire du shopping avec un garçon, un joueur de quidditch qui plus est, très convoité avec il faut bien l’admettre, un physique de rêve pour toute adolescente en mal d’amour. La Poufsouffle l’examine discrètement assis sur son banc, cette situation est tellement absurde, que fait-il ici avec elle au juste ? Pourquoi a t-il accepté cette sortie alors qu’il aurait sûrement eu beaucoup mieux à faire ? Miranda est confuse, elle ne peut s’empêcher de penser à Damien, aurait-il fait de même ? Pourquoi fallait-il qu’elle s’attache à ces Gryffondors, elle n’est pas du genre à courir après tous les garçons de Poudlard, Liam a tout de même l’air plus enclin à se rapprocher d’elle. Une petite partie d’elle se sent déçue de ne pas plaire au métamorphe rencontré dans la forêt interdite, ce serait mentir que de dire qu’elle ne ressent rien pour lui.

Pour le moment, tout ça ressemble à de l’affection, autant pour l’un que pour l’autre mais elle se surprend à se demander ce qu’elle ressentirait dans les bras de l’un ou de l’autre… Elle s’est déjà retrouvée dans ceux de Liam et dans son souvenir c’était assez agréable, il sentait bon le cèdre. Elle n’imagine pas Damien la prendre dans ses bras, le peu de contact physique qu’ils ont eu se résument à des frôlements ou des poignées de main, rien qui laisse à penser que leur relation pourrait évoluer différemment. Miranda soupir discrètement et détache le premier manteau de son cintre, il ne vaut mieux pas qu’elle pense à ce genre de choses. Elle l’enfile rapidement et se retourne pour s’observer dans le miroir de sa cabine. Le violet n’est pas la couleur la plus facile à marier mais ce genre de teinte sied parfaitement à Miranda, peut-être un héritage de la famille Blackwood, tout le monde sait qu’elle est leur emblème. Le manteau est long, il remonte à hauteur du cou de la jeune fille et épouse parfaitement ses formes qu’on aurait à peine soupçonné sous ses vêtements habituels. Eh oui, quatorze ans est l’âge de la puberté.

“Qu’en penses-tu ? demande t-elle à Liam en tournant et retournant sur elle-même.”


S’en suit l’essayage de cinq autres manteaux sans grand succès, ils ne lui plaisent pas. Tous sauf un, blanc en polaire épais, long jusqu’en dessous du genoux avec un triple boutonnage relié par de la dentelle noire. Une fois encore, la coupe est parfaite et les boutonnières aux poignets rend le vêtement encore plus intéressant. La Poufsouffle l’enfile puis époussète machinalement le bas du manteau, elle soulève ses boucles châtains pour les dégager du col, il lui reste des mimiques aux tendances très aristocrates. Miranda sort de la cabine pour montrer le résultat à Liam qui lui n’a pas bougé depuis le début de l’essayage. Elle lui sourit timidement, elle se sent jolie pour la première fois depuis longtemps.

“Celui-ci me plaît beaucoup… Je n’ai pas l’habitude de m’habiller même si ma grand-mère n’a de cesse de me répéter qu’une lady se doit d’être présentable. Alors dis moi, est-ce que tu trouves que ça me va bien ? Demande t-elle en triturant ses doigts joints devant elle.”

C’est fou ce qu’elle peut perdre comme assurance quand elle est dans ce genre de situations...



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 120
Ft : Joe Klocek
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 11 Juil - 9:06
La situation était plutôt cocasse, me voilà donc dans une boutique de vêtements à donner mon avis à une jeune femme de quatorze ans sur ses essayages. A partir de quel moment c'est partit en cacahuète déjà ? Je ne saurais le dire, je me suis laissé embarquer dans cette situation tout seul, mais c'est toujours compliqué de résister à une boite de chocogrenouille. Miranda commence donc son essayage, sans prendre le soin de tirer le rideau vers elle pour se changer mais je vous vois déjà derrière vos écrans, la Poufsouffle n'essaye que des manteau, alors à quoi bon se cacher ? Elle enfile donc le premier manteau arborant une couleur pour le moins originale, du violet, une couleur peu commune dans le monde moldu mais assez fréquente quand on y repense dans le monde magique. Cette couleur n'allait pas forcément avec tout mais je suis forcé de constater que celle-ci allait plutôt bien avec Miranda. Elle me demande alors mon avis.

- Je ne suis pas forcément fan de la couleur en soit mais elle te va à ravir ! Mon regard fixant celui de la jeune Poufsouffle, le sourire toujours au lèvres.

L'attrapeuse continua ensuite son essayage avec d'autres manteau, par divers grimace je donne mon avis sur chacun, la jeune femme semblait être du même avis à en juger le temps qu'elle mettait pour changer de manteau. Puis arrive ce fameux manteau blanc, magnifique et de très bonne facture. Miranda était ravissante avec celui-ci, c'était une très jolie jeune femme qui ne semblait pas forcément s'en rendre compte. Miranda alla dans la confession, me parlant de sa grand mère, elle m'avoue que celle-ci ne cesse de lui rabâcher qu'une lady se doit d'être toujours présentable. Il est vrai que Miranda appartenait à un monde particulier du monde des sorciers, celui des familles de la haute société, ma famille venait tout juste de rejoindre ce monde là, mais pour les plus vielles familles, il existait des codes bien strict notamment dans la manière de se comporter.

- L'important c'est d'être bien dans sa peau, l'accoutrement ça vient seulement après. Je dis ça sans regarder la jeune femme, puis mon regard se porte sur elle quand elle me demande mon avis sur la tenue. Mon œil parcours tous le corps de Miranda avant qu'un sourire ne s'affiche sur mon visage. Ce manteau est fait pour toi, tu es ravissante dedans !

La vendeuse semblait être du même avis que moi, mais peut-on réellement lui faire confiance ? Après tout son objectif était de vendre non ? Je suis mauvaise langue, et puis à voir sur son visage, elle semblait être du même avis que moi. D'ailleurs elle ne tarda pas à l'exprimer.

- Vous êtes magnifique dans cette robe, votre petit copain à tout à fait raison ! Dit-elle avec un ton enjoué, pour ma part, mon regard se crispa avant de répondre.

- Eu... Alors nous ne sommes pas... Enfin ce n’est pas ma copine nous sommes juste eu... Nous sommes des amis. Je dis ça en adressant un sourire gêne à la vendeuse.

- Oh pardonnez mon erreur. Dit-elle avec un air gêné.

- Il n'y a pas de mal. Je tente de rassurer la pauvre femme tant bien que mal, avant de me lever de mon siège pour avancer vers Miranda. Alors quel est ton choix ?
avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 106
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 22 Juil - 15:49
Liam est un charmeur, il n’y a qu’à voir son sourire et sa manière de regarder Miranda pour le réaliser. Elle comprend un peu mieux désormais pourquoi toutes les filles s’intéressent à lui, au-delà de son apparence il fait preuve de beaucoup de gentillesse autant avec elle qu’avec le reste des gens qu’il côtoie. La Poufsouffle s’observe une dernière fois dans le miroir, elle et son manteau qui souligne admirablement bien les formes qu’elle ne pensait même pas avoir avant de l’enfiler. Sans trop savoir pourquoi, cette vision d’elle-même la perturbe. Miranda ne s’est jamais vraiment trouvée jolie, elle ne s’est pas rendue compte à quel point son corps a changé en à peine un an. Tout comme son visage d’ailleurs qu’elle trouve plus féminin, moins poupon qu’il ne l’était encore avant les grandes vacances. Elle vieillit et même si elle n’est pas du genre à s’attarder sur ce genre de détail, accepter de grandir, de devenir une femme lui fait un peu peur. Jusqu’ici elle s’est toujours cachée derrière son statut d’enfant, ne serait-ce que pour échapper à ses parents et à la responsabilité qu’ils lui mettaient sur les épaules. Miranda sait que son père viendra bientôt la chercher pour essayer de la faire revenir dans son camp une dernière fois, elle ne se sent pas prête à l’affronter, pas encore. Mais le problème quand on est adulte, c’est de devoir assumer ses choix au risque de perdre les gens que l’on aime. “Ce n’est qu’une enfant, elle comprendra quand elle sera plus grande” ne fonctionne plus comme excuse quand on atteint un certain âge. Et il est clair qu’il ne fonctionne déjà plus pour elle. Miranda ne l’admettra jamais mais elle craint de devoir se placer dans un camp, ce n’est pas comme si elle avait un avis bien fixé sur les valeurs qu’elle compte défendre jusqu’à la fin de sa vie. Mais une chose est sûr, elle refuse l’injustice des idées que soutiennent sa famille.
Le regard de Liam que Miranda croise à travers le miroir la ramène à la réalité, elle n’a rien entendu de son échange avec la vendeuse mais à en juger pas son air gêné, peut-être vaut-il mieux qu’elle n’en sache rien.

“Je pense que je vais prendre celui-ci, répond t-elle déterminée. Et le noir pour les jours pluvieux, même si je pense plutôt être confrontée à la neige, le temps se gâte début Février.”

La Poufsouffle récupère les deux manteaux et repose les autres un par un. Une fois ses articles payés, elle se tourne vers Liam et lui fait signe de la suivre dehors où le vent glacial chasse rapidement la léthargie qui s’est installée à l’intérieur de la boutique où il faisait bien chaud. Miranda remonte son écharpe sur son nez, ce n’est pas grand chose mais ça devrait éviter qu’elle meurt de froid. Honeydukes est un peu plus haut, la jeune fille attrape la main du Gryffondor près d’elle et entreprend de le tirer dans la direction du magasin de bonbons. Quelques élèves se retournent sur leur passage mais Miranda n’y fait pas attention, si elle devait s’arrêter à chaque fois que quelqu’un est choqué de la voir ici avec un garçon, elle n’aurait pas fini de faire le pied de grue. Elle se précipite chez Honeydukes en courant presque, la chaleur de la boutique lui arrache un frisson, l’Hiver promet d’être rude.

“Par Merlin, jure t-elle en frottant ses mains l’une contre l’autre. J’ai bien fais d’acheter de quoi me couvrir…”

L’adolescente jette un coup d’oeil aux étagères remplies à craquer de friandises en tout genre, un paradis pour les enfants et les étudiants. Tout ça lui donne envie de vider son porte monnaie, elle se tourne vers Liam et lui sourit.

“Alors ? Par quoi on commence ?”



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 120
Ft : Joe Klocek
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil - 11:22
Miranda finit par prendre non pas un mais deux manteaux, au moins elle aura de quoi parer a toutes les conditions climatique. Une fois ses achats terminés, nous allons en direction de l'extérieur de la boutique. Il était maintenant temps d'aller vers la boutique de friandise, je vais encore faire des achats compulsif je le sais pertinemment, mais ça ne sera pas pour déplaire à Damien cela dit. Bref, je passe donc de la chaleur intense de la boutique de vêtements à ce froid glaciale qui régnait en maitre à Prè-Au-Lard, je n'étais pas mécontent de porter les mes vêtements chaud actuellement. L’hiver sera rude cette année. Bref, je me laisse emporter par Miranda jusqu’à la boutique Honeydukes, ça me fait sourire, cette manie qu'elle a de me prendre par la main pour m'amener un peu partout dans le village, on a l'impression que la jeune femme timide de l'autre jour s'était volatilisé. Bref, nous arrivons enfin dans la boutique, boutique qui était chauffé bien entendu ce qui n'est pas pour me déplaire, d'ailleurs Miranda n’attend pas plus longtemps pour approuver mes pensées. Comme a chaque fois la boutique etait pleine à craquer. La jaune me demande alors par quoi on commencerait.

- Je propose que l'on commence par le fond du magasin et qu'on revienne peu a peu vers l'entrée, et je crois que mes poches ne sont pas assez grandes pour emporter tout ce que j'ai envie d'acheter. je sors ça tout en regardant les friandises qui se trouvé dans les rangés, je pris donc la jeune femme par la main, et oui cette fois ci c'est moi qui le fait, il est hors de question de me laisser trainer toute la journée pat l'attrapeuse de Poufsouffle non mais. Suis moi donc la jaune !

J’emmène donc la jeune femme au fond de la boutique, il y avait de nombreuse colonne de friandise de toute les couleurs qui étaient en libre service, il n'y avait qu'a prendre un petit panier qui se trouvait sur le côté pour ensuite se servir en activant une petite poignée, les prix étant affiché au kilos. Je m’empare donc d'un des petits panier et je commence le massacre. Bon sang toutes ces calories, je vais devoir cravacher deux fois plus à l'entrainement.

- Les friandises et moi c'est une histoire d'amour qui dure depuis de nombreuses années maintenant, au grand dame de mon porte monnaie. je dis ça avec un sourire charmeur, le regard porté sur la jeune Poufsouffle. Tu vois ce que je suis en train de faire, c'est pas très bon pour les entrainements, on pourrait croire que prendre du poids peut permettre de mieux tenir sur ton balais mais c'est faux ! je rigole a mes propos avant de reprendre. Alors que racontes tu de beau ma très jeune apprentie ? Je dis cette phrase en faisant référence a un film moldu de science fiction, pas sûr que Miranda sache de quoi il en retourne.

avatar
Poufsouffle
Poufsouffle
Messages : 106
Ft : Taissa Farmiga
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Juil - 17:53
“La jaune ? Sérieusement ?”

Liam est enthousiaste, voilà une attitude qui plaît bien à Miranda, elle n’en peut plus des gens qui font la tête à longueur de journée. Elle ne bronche pas quand il saisit sa main pour la tirer vers le fond de la boutique, en revanche le surnom qu’il lui donne lui fait hausser un sourcil surpris et amusé. Le gryffondor prend des risques en lui donnant l’opportunité de se venger, il n’y a rien de pire qu’une Poufsouffle quand il s’agit de provoquer par les mots. Miranda trouvera bien quelque chose d’assez ridicule pour prendre sa revanche, c’est une de ses spécialités. Pendant qu’il la traîne dans les allées d’Honeydukes, la jeune fille en profite pour jeter un oeil aux friandises sur les étagères. Chocogrenouilles, Bulles baveuses, Fizwizbiz, Souris en sucre… Le genre de sucrerie qu’elle doit absolument ramener dans son dortoir, les filles adorent ça. Aïe, aïe, aïe, ça sent mauvais pour ses dents ça… Miranda suit Liam jusqu’aux distributeurs, ses yeux brilles comme ceux d’un petit garçon le jour de son anniversaire c’est adorable. Le voir dans cet état lui arrache un sourire, il est complètement dans son univers, pas de doute là-dessus. Tout comme lui, la Poufsouffle prend un petit panier et commence à le remplir.

“Je vois ça, tu m’as l’air bien excité ! Répond t-elle moqueuse. Tu élimineras en t’entraînant le dimanche avec moi…”

A chaque problème sa solution, Miranda apprécie de passer du temps avec Liam sur le terrain de Quidditch même si elle est la première à se ridiculiser devant lui. A vrai dire, ça n’a pas l’air de le déranger à en juger par les sourires qu’il continue de lui faire même après une semaine à avoir passé du temps avec elle et sa maladresse. Sa bonne humeur déteint sur elle, elle prend un ton aristocratique volontairement stéréotypé.

“Moi ? Une vulgaire apprentie ? Je suis outré Mr Holden que vous me fassiez un tel affront, je pensais valoir beaucoup plus que cela à vos yeux… Déclare t-elle faussement désolée. Vous me décevez…”

Miranda lance un regard taquin à Liam et éclate de rire, si sa mère la voyait elle en ferait sûrement une crise cardiaque. En levant les yeux, la petite Poufsouffle aperçoit quelques boîtes de chocogrenouilles empilées les unes sur les autres, sa promesse lui revient en mémoire, elle en doit une à son chevalier servant. Elle se hisse sur la pointe des pieds et tend le bras pour tenter d’en attraper une, qu’elle idée de les entreposer aussi haut. Un ricanement mesquin la freine dans son élan, Miranda se retourne pour se retrouver nez à nez avec Alice Silver et sa crétine de copine Melissa Odley. Misère… Ça promet d’être embarrassant, à croire que cette garce lui colle au train 24h/24.

“Blackwood, crache la blonde d’un air dégoûté.

-Qu’est-ce que tu veux Silver ? Demande froidement la Poufsouffle, gênée d’imposer cette situation à Liam.

-Rien, j’allais partir quand j’ai aperçu ta sale petite face de traîtresse, je suis surprise de te voir aussi joliment habillée enfin aussi bien que ton insignifiante petite personne peut l’être, merlin mais qu’est-ce que tu as fais à tes cheveux ? Acène Alice en soulevant l’une des boucles de Miranda du bout des doigts.

-Lâche moi ! Siffle la jeune fille en chassant la main de sa pire ennemie. Je fais ce que je veux fiche moi la paix, va donc pourrir la vie de quelqu’un d’autre…”


La Serpentard éclate de rire, un rire glaçant qui aurait fait fuir n’importe quel élève un minimum sain d’esprit. La maison des verts et argents lu va comme un gant, c’est une vipère, une sorcière perfide et méchante, prête à vendre n’importe qui pour assouvir son besoin de pouvoir. Miranda déteste la situation dans laquelle elle se trouve parce qu’elle ne peut rien faire pour s’en sortir sans risquer de blesser Liam, c’est un gentil garçon elle ne veut pas l’entraîner dans sa chute. Alors elle se contente de rester silencieuse face à cette peste insensible en espérant qu’elle se lasse rapidement. Mais malheureusement pour elle, Alice n’est pas du genre à lâcher prise aussi facilement. Elle se tourne vers le Gryffondor bras croisés, elle ne s’attendait pas à voir Miranda avec l’un des poursuiveurs de l’équipe de Quidditch des rouges, c’est une occasion en or de pourrir la réputation de sa rivale.

“Tiens, tiens, tiens, Liam Holden… Je me demande combien tu l’as payé pour qu’il passe l’après-midi avec toi Blackwood, un sang pur comme lui doit avoir plus intéressant à faire que traîner avec une sang souillé dans ton genre… Dis moi Holden, ça te dirait de venir avec nous aux trois balais ? Je te paye une bièraubeurre...”



Just like fire
avatar
Gryffondor
Gryffondor
Messages : 120
Ft : Joe Klocek
Localisation : Poudlard

Feuille de personnage
Don:
Sortilèges:
Inventaire:
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 31 Juil - 9:42
Miranda semblait aussi enjoué que moi ce qui n'était pas pour me déplaire. Elle m'affirma que j'éliminerai toutes ces calories ingurgités lors de mes entrainements avec elle, c'était une façon de voir les choses. Bref, tandis que je continue de me servir en friandise, la Poufsouffle fit son aristocrate en affirmant qu'elle n'était pas une vulgaire apprentie, bien entendu elle prenait ce ton la d'une façon humoristique ce qui me fit sourire, la jeune femme avait beaucoup d'humour et c'était tant mieux. Elle termine sa phrase en avouant qu'elle pensait qu'elle valait bien plus que cela a mes yeux, était-ce un message caché ? Non je ne pense pas, c'est juste mon esprit étriqué qui part dans des supposition complétement fumeuse.

- Je vous prie de m’excuser pour mes propos ma très chers dame, je ne voulais point vous offenser ! Je mime une doléance, bien entendu c'était à but humoristique. Bien entendu que vous avez bien plus de valeur a mes yeux que ce terme là ! Où est donc mon valet ! Freluquet ! Bon sang jamais là quand il le faut celui-là ! Je mimais l'aristo dans la boutique et je me fichais pas mal des personnes qui pouvaient bien me regarder, il y en avait même qui rigolé à mes pitreries. Il était là, le vrai Liam, celui d'autrefois.

Après ce moment de franche rigolade, une ombre arriva sur le tableau. Une Serpentard pour être plus précis et a en juger par ses propos elle n’appréciait pas du tout Miranda, loin de là même. Je reste en retrait de la discussion, j'estime que Miranda est tout à fait apte a se débarrasser de cette peste, elle me la démontré de nombreuses fois qu'elle était du genre indépendante. Bon sang ce que je donnerai pour enfoncer la tête de cette vilaine vipère dans de la bouse de vache, ce genre de personne m'exaspère au plus haut point, c'était une Billie en miniature, tout ce que je déteste. Enfin la Serpentard s'adresse à moi en ayant des propos plus que déplacé à l'encontre de Miranda, j'adresse un sourire charmeur à la jeune Serpentard avant de m'approcha doucement d'elle et de lui souffler à l'oreille de manière sensuelle.

- Il faudrait que tu penses à arrêter de péter plus haut que ton cul, tu commences à puer de la gueule. Puis je me retire, sourire aux lèvres. Même si tu me payais pour passer du temps avec toi, je refuserai sans nulle doute, maintenant retourne à tes occupations, tu pourris mon champ de vision avec ton haleine de hippogriffe. Je me tourne alors vers la Poufsouffle l'air de rien. On va payer tout ça ? Je dis ça en montrant mon panier.

C'était clairement une invitation a sortir d'ici pour aller dans un lieu plus tranquille ou ce genre de personne abjecte ne pourri pas mon ozone. Décidément je ne comprendrai donc jamais ces familles issu des grandes famille de sang pur, se pensant supérieur juste parc-que leurs ancêtres ont été sorcier eux aussi. cette façon de voir le monde est tellement ringarde, et ils ne s'en rendent même pas compte. Malheureusement je côtoie de plus en plus ce milieu avec mon père quia rejoint le cercle récemment, et c'est loin d'être un plaisir, même pour lui.
Contenu sponsorisé
 
Un rendez-vous ambiguë [Avec Liam]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Premier rendez vous avec Samus
» rendez-vous avec le diable - kélia&xénosis
» Un rendez-vous sanglant. [Faith]
» rendez-vous a 2 setaka et elbastino
» rendez-vous mystérieux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CallOfMagic :: Pré-Au-Lard :: Le Village :: Les Trois Balais-
Sauter vers: